Munich : un migrant donne un coup de pied au chien et pousse sa maîtresse de 63 ans sur la voie ferrée

Sommaire : 

Les horreurs de l’islam

coran

Munich : un migrant musulman donne un coup de pied au chien et pousse sa maîtresse de 63 ans sur les voies ferrées.

Pakistan : un chrétien refuse de se convertir à l’islam, il est faussement accusé de blasphème et emprisonné.

Autriche : des musulmans ont planifié un massacre djihadiste lors du marathon de Vienne, qui compte 30 000 coureurs.

Nigeria : des musulmans font un raid dans une communauté rurale et assassinent 37 chrétiens

Burkina Faso : des musulmans assassinent au moins 10 gendarmes dans une attaque djihadiste contre un poste de gendarmerie.

Ouganda : une femme musulmane se convertit au christianisme, son père la tue le même jour en lui crevant les yeux (elle ne verra plus les églises).

55 personnes tuées dans une attaque d’extrémistes islamiques au Burkina Faso

Les dhimmis de la semaine : 

La Norvège étiquette les produits issus des  » colonies israéliennes « , la Ligue arabe salue cette « démarche morale ».

Le président irlandais affirme que le massacre du djihad dans une église au Nigeria est « la conséquence du changement climatique ».

Kamala Harris accuse à tort les « fachos » d’être responsables de l’attaque terroriste islamique contre une boîte de nuit gay.

 

Ne songez même pas à ne pas célébrer la diversité qui va vous enrichir.

L’islam déteste les chiens :

« Une fois, Gabriel a promis au Prophète (qu’il lui rendrait visite, mais Gabriel n’est pas venu) et plus tard, il a dit : « Nous, les anges, n’entrons pas dans une maison qui contient une image ou un chien. » – Sahih Bukhari 4.54.50

« Abdullah (b. Umar) (qu’Allah soit satisfait d’eux) a rapporté : Le Messager d’Allah (que la paix soit sur lui) a ordonné de tuer les chiens et nous envoyions (des hommes) à Médine et dans ses coins et nous n’épargnions aucun chien que nous ne tuions pas, à tel point que nous avons tué le chien qui accompagnait la chamelle mouillée appartenant aux gens du désert. » – Sahih Muslim 3811

« Ibn Mughaffal a rapporté : Le Messager d’Allah (que la paix soit sur lui) a ordonné de tuer les chiens, puis il a dit : Il a ensuite accordé une concession (pour garder) le chien pour la chasse et le chien pour (la sécurité) du troupeau, et a dit : Lorsque le chien lèche l’ustensile, lave-le sept fois, et frotte-le avec de la terre la huitième fois. » – Sahih Muslim 551

« Tentative d’homicide – Gare centrale  » Polizeipräsidium München

Un migrant musulman donne un coup de pied au chien et pousse une femme de 63 ans sur les voies ferrées.

Le jeudi 9 juin 2022, vers 21 h 25, une habitante de Munich âgée de 63 ans se trouvait sur un quai de la station de S-Bahn de la gare centrale. Soudain, un homme de 26 ans (citoyen somalien sans résidence permanente en Allemagne) l’a frappée par derrière avec ses deux mains dans le dos, la faisant tomber sur la zone des voies. Elle a été légèrement blessée dans sa chute.

Plusieurs personnes ayant remarqué l’incident ont sensibilisé le conducteur d’un train régional qui approchait à la situation par des gestes appropriés et il a déclenché un freinage d’urgence. Le train s’est immobilisé à une quinzaine de mètres devant la femme, qui a pu entre-temps se réfugier dans l’abri situé sous le bord du quai. Elle a ensuite été ramenée sur le quai avec l’aide d’autres témoins. Les premiers soins ont été prodigués sur place et la femme de 63 ans a ensuite pu rentrer chez elle.

D’autres témoins ont suivi le suspect de 26 ans, qui voulait s’éloigner du quai, et ont alerté la police. Peu après, il a été arrêté sans résistance sur la mezzanine dans le quartier de la gare.

Dans le cadre des premières investigations de la police criminelle de Munich, il a été constaté que le suspect avait donné un coup de pied à un chien sur le quai peu avant son crime.

Le commissariat 11 (homicide volontaire) a ouvert une enquête sur une tentative de meurtre.

Dans le courant de la journée, le suspect sera présenté au juge d’instruction afin de clarifier si un ordre d’arrestation ou de détention sera émis.

Appel à témoins :

Toute personne susceptible de fournir des informations pertinentes est priée de contacter la Direction de la police de Munich, Kommissariat 11, Tél. 089/2910-0, ou tout autre poste de police.

Pakistan : un chrétien refuse de se convertir à l’islam, il est faussement accusé de blasphème, torturé et emprisonné.

AsiaNews

Les lois pakistanaises sur le blasphème sont couramment utilisées pour les pires violations des droits humains. Le monde regarde ailleurs, car des histoires comme celle-ci ne correspondent pas au récit qui présente l’islam comme une religion de paix.

Karachi – Au Pakistan, un chrétien adulte, Rehmat Masih, est en prison depuis cinq mois dans une nouvelle affaire de blasphème fabriquée de toutes pièces.

Il est accusé d’avoir profané et profané les pages du Coran, mais en réalité il aurait simplement refusé une offre de changement de religion. La police a également menacé la famille, l’avertissant de ne pas poursuivre l’affaire. En conséquence, il a dû déménager dans un endroit plus sûr.

Rehmat (44 ans), père de deux enfants adolescents, travaillait depuis 20 ans comme agent d’entretien dans la maison d’édition Zam Zam, chargée d’imprimer et de relier le texte sacré musulman. Les propriétaires et les employés lui avaient proposé de se convertir à l’islam, mais il avait refusé à plusieurs reprises de changer de religion.

Le 28 décembre, Rehmat s’est rendu aux éditions Zam Zam pour son travail habituel. Là, on l’a interrogé sur la dégradation de quelques pages du Coran trouvées dans l’égout. Rehmat a répondu qu’il n’était pas au courant de la disparition des pages saintes de la maison d’édition.

Le 3 janvier 2022, la police a arrêté Rehmat Masih en l’accusant d’avoir commis un blasphème et l’a gravement torturé pour lui faire admettre qu’il avait profané et profané le Coran, une infraction prévue par la section 295-B du code pénal pakistanais, passible de la prison à vie.

Le 19 janvier 2022, une demande de libération sous caution a été déposée pour le défendeur, mais le juge l’a rejetée. Lors d’une audience tenue le 31 mai 2022, Rehmat Masih a fait enregistrer sa déclaration devant le juge d’honneur, dans laquelle il a déclaré qu’il  » ne plaide pas coupable de l’accusation de blasphème portée contre lui  » ..…

 

Autriche : des musulmans ont planifié un massacre djihadiste lors du marathon de Vienne, qui compte 30 000 coureurs.

 Exxpress

« Préparez pour eux tout ce que vous pouvez de force et de chevaux de guerre, afin que par eux vous puissiez frapper de terreur l’ennemi d’Allah et votre ennemi, et d’autres à côté d’eux que vous ne connaissez pas. » (Coran 8:60)

Daesh: 30.000 marathoniens ont échappé à une attaque sanglante à Vienne.

Apparemment, les musulmans radicaux de Daesh voulaient venger la mort de leur chef Abou Ibrahim al-Hashimi et avaient choisi des événements majeurs en Europe comme cibles d’attaques. Le chef terroriste s’est fait exploser dans le nord-ouest de la Syrie lors du déploiement d’un commando spécial américain. Les responsables du service de renseignement DSN (anciennement BVT) ont également entendu les appels à la vengeance qui ont suivi. En collaboration avec d’autres services, ils ont réussi à faire sauter une cellule dormante.

Sur le modèle de l’attaque de Boston

Le journal « Krone » rapporte que l’attentat prévu à Vienne devait s’inspirer de l’attaque terroriste du marathon de Boston.

Le ministre de l’Intérieur Karner (ÖVP) a confirmé l’incident et a salué le travail des enquêteurs : « Le DSN a apporté une contribution décisive à la lutte contre le terrorisme en Autriche et a prouvé qu’après la réorganisation, il a réussi à rétablir la confiance internationale dans la sécurité de l’État autrichien ».

La cellule Daesh en Autriche était composée d’Irakiens

Selon le ministère de l’intérieur, les partisans de Daesh trouvés en Autriche sont originaires d’Irak et auraient joué des rôles de premier plan à l’apogée de Daesh.

 

Nigeria : des musulmans font un raid dans une communauté rurale et assassinent 37 chrétiens

Premium Times

La communauté internationale ainsi que nombre d' »avis autorisés »  au Nigeria même continuent d’ignorer, de minimiser ou de nier carrément ce qui se passe.

Des hommes armés tuent 37 personnes lors de l’attaque d’une communauté rurale à Benue.

Des hommes armés qui ont attaqué Igama, une communauté rurale de l’État de Benue, dimanche matin, ont tué 37 personnes, ont déclaré des résidents de la communauté à Premium Times.

Un survivant, Ambrose Adah, a déclaré que les attaquants ont fait irruption dans la communauté alors que lui et sa famille se préparaient pour aller à la messe…

« Alors que nous nous préparions pour la messe de dimanche matin, des bergers, en grand nombre et sur des motos, ont envahi notre communauté », a déclaré M. Adah.

« Des membres de notre communauté, principalement des femmes et des jeunes, ont été tués pendant l’attaque.

« Jusqu’à présent, 37 corps ont été récupérés et sont actuellement déposés à l’hôpital général St Mary, à Okpoga, le siège du gouvernement local d’Okpokwu.

« Mon bungalow de trois chambres et d’autres objets de valeur ont été détruits par les attaquants bergers », a révélé M. Adah lors d’un entretien téléphonique avec Premium Times lundi.

Il a ajouté : « Des dizaines de maisons ont été rasées », tandis que plus de 500 résidents déplacés par l’attaque cherchent refuge dans le quartier d’Ojigo et dans d’autres communautés voisines…..

Les affrontements entre les bergers nomades (musulmans) et les communautés agricoles (chrétiens)  sont fréquents à Benue, un État essentiellement agraire.

Burkina Faso : des musulmans assassinent au moins 10 gendarmes dans une attaque djihadiste contre un poste de gendarmerie.

 Africa News

Pourquoi les djihadistes d’Afrique centrale et occidentale parviennent-ils systématiquement à venir à bout des armées et des forces de police des différentes nations dans lesquelles ils opèrent ? Qui les finance et les équipe ? Personne ne semble le moins du monde intéressé par les réponses à ces questions.

Au moins dix gendarmes tués dans une attaque par des djihadistes présumés au Burkina Faso.

Au moins dix gendarmes burkinabè ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi dans une attaque menée par des djihadistes  contre un poste de gendarmerie dans le nord du Burkina Faso, près de la frontière avec le Niger, a-t-on appris vendredi de sources sécuritaires.

Selon cet officier, « le bilan provisoire de cette violente attaque fait malheureusement état d’une dizaine de gendarmes tués, de quatre blessés et d’importants dégâts matériels…. ».

Jeudi, quatre gendarmes ont été tués dans une autre attaque contre le détachement du Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention (GARSI) à Barani, dans la région de la Boucle du Mouhoun (nord-ouest), selon l’armée…..

Une quarantaine de djihadistes ont été neutralisés et des armes et équipements importants ont été récupérés par l’armée suite à ces attaques, selon l’armée.

Le Burkina Faso, notamment le nord et l’est, est la cible d’attaques djihadistes récurrentes depuis 2015 par des mouvements affiliés à Al-Qaïda et au groupe État islamique, qui ont fait plus de 2 000 morts et 1,8 million de déplacés.

Ouganda : une femme musulmane se convertit au christianisme, son père la tue le même jour.

Photo : des chrétiens du district de Mukono, en Ouganda, regardent le juge prononcer le verdict pour le tueur de plusieurs chrétiens.

La peine de mort pour apostasie fait partie de la loi islamique. Elle est basée sur le Coran : « Ils souhaitent que vous mécroyiez comme ils ont mécru afin que vous soyez semblables. Ne prenez donc pas d’alliés parmi eux jusqu’à ce qu’ils émigrent pour la cause d’Allah. Mais s’ils se détournent, alors saisissez-les et tuez-les où que vous les trouviez et ne prenez d’eux aucun allié ou aide. » (Coran 4:89)

Un hadith dépeint Mahomet disant : « Quiconque a changé de religion islamique, alors tuez-le » (Bukhari 9.84.57). La peine de mort pour apostasie fait partie de la loi islamique selon toutes les écoles de jurisprudence islamique.

Un père musulman tue sa fille le jour où elle se convertit. 

NAIROBI, Kenya (Morning Star News) – Une femme du centre de l’Ouganda qui a accepté le Christ lors d’un service religieux le 29 mai a été tuée plus tard dans la journée lorsque son père l’a poignardée dans les yeux pour avoir quitté l’islam.

Après avoir fait plusieurs rêves sur le Christ, Hawa Amoti, 28 ans, de Nansana, dans le district de Wakiso, a rendu visite à un voisin chrétien tôt dans la matinée du 29 mai, a déclaré le voisin, non identifié pour des raisons de sécurité.

« Amoti est venue chez nous très tôt le matin et voulait en savoir plus sur Issa [Jésus], qu’elle avait vu en rêve », a-t-il dit. « Après lui avoir expliqué la vie éternelle et le pardon des péchés qui viennent de Jésus qui est venu enlever les péchés du monde entier, elle a volontairement accepté Jésus pour le salut de son âme. J’ai ensuite prié pour elle, puis nous sommes allés ensemble à l’église de Nansana. »

Après le service religieux, Amoti a rejoint la famille du voisin pour déjeuner chez lui et y est restée jusqu’à environ 17 h 45, heure à laquelle elle est repartie chez elle, a-t-il dit.

Son père, Haji Shariifu Agaba, et ses frères avaient déjà appris qu’elle avait été vue en train de vénérer le Christ à l’église lorsqu’elle est arrivée devant leur maison, a déclaré l’un de ses frères et sœurs.  Son père  a ordonné à ses fils de la saisir et de la battre, puis a pris un couteau aiguisé et lui a percé les yeux, a déclaré un frère d’Amoti qui a tenté de la défendre.

« Je veux t’enlever ces yeux pour que tu ne voies plus jamais les églises – même si tu meurs, nous n’allons pas t’enterrer », lui a dit Agaba, selon le frère, dont le nom n’est pas divulgué pour des raisons de sécurité.

Les gémissements et les cris d’Amoti ont attiré les voisins qui se sont précipités pour la secourir, selon le voisin chrétien. Alors que d’autres membres de la communauté arrivaient, Agaba et ses fils sont entrés dans leur maison.

Les voisins se sont arrangés pour qu’un véhicule emmène Amoti dans un hôpital voisin, où elle a succombé à une hémorragie abondante due à ses blessures aux yeux.

La constitution et d’autres lois ougandaises prévoient la liberté de religion, y compris le droit de propager sa foi et de se convertir d’une foi à une autre. Les musulmans ne représentent pas plus de 12 % de la population ougandaise, avec de fortes concentrations dans les régions orientales du pays.

 

55 personnes tuées dans une attaque d’extrémistes islamiques au Burkina Faso

Associated Press

OUAGADOUGOU, Burkina Faso (AP) – Des hommes armés ont tué au moins 55 personnes au cours du week-end dans le nord du Burkina Faso, ont déclaré les autorités lundi, la dernière attaque en date dans le pays d’Afrique de l’Ouest où la violence croissante est imputée à des extrémistes islamiques.

Des militants ont pris pour cible des civils à Seytenga, dans la province de Seno, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Wendkouni Joel Lionel Bilgo, lors d’une conférence de presse. Alors que le gouvernement a établi le bilan officiel à 55 morts, d’autres ont avancé un chiffre bien plus élevé.

Les attaques liées à Al-Qaïda et au groupe État islamique explosent au Burkina Faso, en particulier dans le nord. Des djihadistes ont tué au moins 160 personnes lors d’une attaque dans la ville de Solhan en juillet dernier…..

Bien qu’aucun groupe n’ait revendiqué l’attaque, les analystes du conflit affirment qu’elle a probablement été menée par le groupe État islamique…..

Près de 5 000 personnes sont mortes au cours des deux dernières années au Burkina Faso à cause des violences attribuées aux extrémistes islamiques. Deux autres millions de personnes ont fui leurs foyers, aggravant la crise humanitaire du pays.

Et aussi …

Inde : un religieux musulman affirme qu’« il n’y a qu’une seule conséquence » à l’insulte de Mahomet, « et c’est la mort ».

OpIndia

Iran : des jeunes femmes forcées de se soumettre à des tests de virginité, parfois tuées par honneur si elles échouent

Radio Free Europe

 Les dhimmis de la semaine 

La Norvège étiquette les produits issus des  » colonies israéliennes « , la Ligue arabe salue cette  » démarche morale « .

Arab News

20minutes

La délégitimation d’Israël par de nombreux pays via la promotion du mouvement Boycotts, Désinvestissements et Sanctions (BDS) encourage et enhardit l’ambition djihadiste d’annihiler à terme l’État juif. En étiquetant les produits provenant des soi-disant « colonies israéliennes », la Norvège contribue à cette ambition, tout en accusant injustement Israël de violer les droits des Palestiniens.

Bien que le déni de l’antisémitisme persiste parmi ceux qui soutiennent BDS, l’histoire documentée du djihad palestinien contre Israël prouve cet antisémitisme. Pratiquement tous les pays ont une histoire de conquête, et pourtant seul Israël est constamment attaqué par la propagande. Les Juifs ont un droit ancestral et autochtone sur la terre, tandis que les musulmans ont conquis le Moyen-Orient et continuent à faire des efforts pour finir le travail et conquérir la terre d’Israël via le djihad. Leurs efforts sont présentés de manière trompeuse comme une « résistance ». Récemment, la télévision de l’Autorité palestinienne a fait la promotion d’un quiz sur un monde sans Israël, et a remis des prix en argent aux gagnants.

Honte à la Norvège, qui contribue à faciliter le djihad contre les Juifs et Israël.

LONDRES : La Ligue arabe a salué samedi la décision de la Norvège d’étiqueter les produits issus des colonies israéliennes avec leur lieu d’origine.

Saeed Abu Ali, secrétaire général adjoint de la Ligue arabe pour la Palestine et les territoires arabes occupés, a déclaré que cette décision était un pas important, juridique et moral, dans la bonne direction pour boycotter les produits des colonies israéliennes et empêcher leur entrée dans les pays européens et dans le monde.

Le gouvernement social-démocrate norvégien a annoncé sa nouvelle politique vendredi.

La mesure concerne principalement les importations de vin, d’huile d’olive, de fruits et de légumes, et s’appliquera aux produits provenant de la Cisjordanie occupée « y compris Jérusalem-Est » et des zones occupées du plateau du Golan, a précisé Oslo.

Le président irlandais affirme que le massacre du djihad dans une église au Nigeria est « la conséquence du changement climatique ».

CNA

Massacre du 5 juin à l’église catholique St. Francois Xavier à Owo, dans le sud-ouest du Nigeria.

Michael Higgins a attribué la violence contre les chrétiens du Nigeria au changement climatique. Au moins 40 personnes avaient été assassinées lors d’une messe du dimanche de Pentecôte.

Il est aussi superstitieux que ses ancêtres médiévaux qui croyaient que les malheurs qu’ils subissaient étaient l’œuvre des sorcières, mais il se croit éclairé.

Voir : Nigeria : des musulmans prennent d’assaut une église, tuant au moins 50 chrétiens, en blessant des dizaines

 

Kamala Harris accuse à tort les « fachos » d’être responsables de l’attaque terroriste islamique contre une boîte de nuit gay.

 

C’est le mensonge qui ne mourra jamais. Il ne mourra jamais parce que le récit est politiquement utile. Une fusillade de masse dans une boîte de nuit gay est un point de discussion convaincant, malheureusement, Omar Mateen, un terroriste islamique afghan ne correspondait pas au profil, donc les médias et maintenant Kamala Harris, comme la plupart des politiciens, ignoreront ce qui s’est réellement passé.

« Au nom d’Allah, le miséricordieux », a dit Omar Mateen à la police. « Loué soit Allah, et des prières ainsi que la paix sur le prophète d’Allah. Je vous fais savoir que je suis à Orlando et que c’est moi qui ai tiré. »

Allah est absent des centaines de reportages médiatiques sur l’attaque du Pulse qui mentionnent tous l’homophobie.

La vice-présidente Harris a critiqué les États dirigés par des républicains qui ont adopté des dizaines de lois ciblant les jeunes LGBTQ lors d’un discours prononcé au festival Capital Pride à D.C. dimanche.

« Personne ne devrait craindre d’aller dans une boîte de nuit de peur qu’un terroriste essaie de les faire tomber », a déclaré Harris dimanche, qui marquait également le sixième anniversaire de la fusillade de masse dans la boîte de nuit Pulse à Orlando, où un tireur a tué 49 personnes et en a blessé 58 autres.

C’est un mensonge. Les médias savent que c’est un mensonge. Kamala, ou du moins les gens qui l’entourent, savent que c’est un mensonge. Et pourtant, ils vont continuer à le répéter sans aucune conséquence.

 

 159,970 total views,  3 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


8 Commentaires

  1. J’admire Jules Ferry qui a réalisé cet article : il a encore beaucoup d’énergie pour aider nos concitoyens à réaliser l’ampleur des dégâts.

  2. ´un migrant musulman donne un coup de pied au chien et pousse sa maîtresse de 63 ans sur les voies ferrées.´.
    Heureusement qu’il n’a pas fait le contraire, il aurait tous les émeric Caron aux fesses !

    • Annihiler toute la gauchiasserie et des juges cocos , c’est à cause d’eux que les allogènes envahissent notre pays y commettant moult méfaits et assassinats , voilà ou nous en sommes aujourd’hui ,le peuple devra purger la Patrie de ce cancer allogène .

      • Attention durandurand ne dite pas moult méfaits, car maintenant les jeunes ne savent plus ce que sa veut dire. Il faut dire ces djeuns sont connus très défavorablement des services de polices ou bien ils ont un casier judiciaire long comme le bras.

  3. Tous des dégénérés fabriqués par l’islam.
    Mééééé, n’ayez aucune crainte, le migrant pousseur de dame va être suivi au frais du contribuable dans un hôpital psychiatrique. La thérapie expérimentale dernier cri consistera à caresser des hamsters. Si, si c’est parait il très efficace, en France ça a fait ces preuve, pourquoi pas en Allemagne.