Biden et der Leyen veulent voler à la Russie -et à nous- blé, uranium et autres richesses du sol ukrainien

Les enjeux des manipulations que nous voyons depuis des semaines sont énormes. En sus des énormes intérêts géopolitiques, de la volonté des Américains d’empêcher à tout prix la réalisation d’une Europe qui irait de l’Atlantique à l’Oural,  de leur désir de voir la Russie de Poutine diminuée, réduite à quia… il ne faut pas oublier les intérêts en espèces sonnantes et trébuchantes.

 

Si Zelensky, remonté par l’UE et l’OTAN, a provoqué Poutine, et si celui-ci n’a pas hésité à montrer qu’il ne se laisserait pas faire c’est que l’Ukraine est vitale pour la Russie et que si elle entrait dans l’UE et le camp atlantiste ce serait une sacrée prise qui affaiblirait terriblement nos amis russes.

Par ailleurs après les horreurs de la dictature Covid et de notre endettement monstrueux, der Leyen et Macron (entre autres) ont intérêt à détourner l’attention du procès Fullmich, des milliers de morts et d’effets secondaires  du « vaccin », sans parler de l’élection possible de Zemmour qui les terrorise.

Alors l’Ukraine… c’est un Eldorado et ils sont nombreux à l’avoir dans le viseur, contrairement à ce que l’on croit. Et oui, l’Ukraine indépendante de la Russie laisse crever de faim les siens, au point de voir des troupes d’Ukrainiennes débarquer en France à la recherche d’un mari dans le meilleur des cas, d’un amant d’un mois ou deux à défaut, histoire d’échapper à la misère. Parce que l’Ukraine, aux mains du pianiste fou, c’est l’horreur… et c’est encore plus l’horreur pour les habitants russophones du Donbass, entre autres.

Pourtant, l’Ukraine est sur le papier un Eldorado… sauf pour ses habitants !

L’Ukraine, c’est un territoire plus grand que la France.

L’Ukraine c’est la plus grande superficie de terres arables d’Europe. Ses terres représentent près de 70% de la surface du pays, et sa terre noire (tchernoziom) est fabuleuse, pas besoin d’engrais azotés avec cette terre riche en humus, en potasse, phosphore, oligo-éléments…

L’Ukraine c’est le 4ème exportateur mondial de céréales.

L’Ukraine c’est le premier exportateur mondial de tournesol et d’huile de tournesol.

L’Ukraine c’est la première réserve européenne de minerai d’uranium,  la deuxième de titane et la 3ème de gaz de schiste.

L’Ukraine c’est la deuxième réserve mondiale de minerai de manganèse.

L’Ukraine c’est la 7ème réserve mondiale de charbon et la deuxième de minerai de fer.

L’Ukraine c’est le 4ème producteur mondial de pommes de terre….

L’Ukraine c’est le 2ème plus grand réseau de gazoducs d’Europe….

Or, il se trouve que, suite au démantèlement de l’URSS et au retour de la propriété privée, les coupons de terre privée ont été peu à peu revendus et une très grande partie des terres appartiennent… à des propriétaires étrangers qui n’ont aucune envie, évidemment, de voir la Russie mettre la main dessus et les exproprier…

Le premier détenteur de terres agricoles est Kernel, propriété d’un citoyen ukrainien mais déclarée au Luxembourg, avec environ 570 500 hectares ; suivi par UkrLandFarming (570 000 hectares), la société d’investissement privée étasunienne NCH Capital (430 000 hectares), MHP (370 000 hectares), et Astarta (250 000 hectares). [3] Les autres principaux acteurs comprennent le conglomérat saoudien Continental Farmers Group avec 195 000 hectares (Saudi Agricultural and Livestock Investment Company, société appartenant au fonds souverain d’investissement d’Arabie saoudite, en est l’actionnaire majoritaire), et la société agricole française AgroGénération avec 120 000 hectares.

https://www.ritimo.org/A-qui-profite-vraiment-la-creation-d-un-marche-des-terres-en-Ukraine

Or, rien n’arrive au hasard, une loi votée l’an dernier a mis fin à un moratoire sur la privatisation des terres publiques.

Mais, selon nombre d’observateurs, cette réforme censée apporter plus d’égalité et de revenus aux propriétaires de terres aurait pour conséquence la disparition des petits agriculteurs…Extrait de l’article donné en lien ci-dessus ci-dessous (mais corrigé par mes soins car écrit en écriture inclusive !)

Cela signifie que la Banque mondiale compte de façon avouée, par le biais de cette loi de réforme agricole, sur la disparition des plus petits agriculteurs et des plus modestes au profit des plus gros exploitants.

De nombreux  petits agriculteurs ne pourront pas acheter beaucoup de terres avant 2024, à cause des prix élevés, mais aussi parce que beaucoup ont déjà des difficultés financières et des dettes. Bien que les agriculteur·rices espèrent peut-être bénéficier du droit de préemption garanti par la nouvelle loi aux locataires actuels, cette clause peut en fait encourager la concentration de terres aux mains des plus grands, puisque de nombreux  locataires sont aussi de grandes entreprises agricoles. Même lorsque les locataires sont de petits agriculteurs ou des exploitants de taille moyenne, la loi permet le transfert des droits de préemption vers d’autres parties — ce qui récrée finalement la dynamique des années 90, lorsque les propriétaires terriens revendaient les coupons distribués lors de la vague initiale de privatisation à un groupe d’oligarques naissant, oligarques qui accumulaient ainsi une quantité grandissante de terres.

De plus, selon le Réseau ukrainien de développement rural – une organisation civile et universitaire basée à Kiev – « la plupart des terres privatisées sont louées par de grandes exploitations commerciales agricoles pendant les années à venir », de telle sorte que la terre ne sera même pas disponible à la vente au profit des agriculteurs indépendants jusqu’en 2024, quand ils commenceront à faire face à la concurrence de grands groupes – sachant que ces derniers auront toujours la capacité financière de l’emporter.

Du fait de la corruption galopante et d’un État de droit affaibli, voir les petits exploitants globalement privés de moyens légaux pour faire valoir leurs droits face à la compétition grandissante des entreprises agricoles est une crainte largement partagée. Pour beaucoup de citoyens, la principale inquiétude face à cette loi est qu’elle puisse permettre aux étrangers d’acquérir illégalement des terres, par exemple en créant une entreprise ukrainienne qui servirait de façade, profitant des failles du cadre judiciaire et réglementaire. Plusieurs des contrats les plus importants passés en Ukraine récemment ont été conclus par des entreprises étrangères qui pourraient essayer de contourner la nouvelle loi afin d’obtenir un titre de propriété.

De plus, si l’on examine cette nouvelle loi sous l’angle légal, l’interdiction pour les étrangers d’acquérir des terres ne s’applique pas aux créditeurs en cas de saisies de terres pour défaut de paiement d’une dette — ce qui veut dire qu’une banque étrangère pourrait, potentiellement, saisir la terre d’un petit  agriculteur et la vendre aux enchères, là où les grands exploitants auraient un avantage certain.

[…]

Bref, l’Ukraine vendue au détail aux grandes entreprises étrangères par l’ignoble Zelensky  et le peuple ukrainien qui va danser devant le buffet vide, obligé de travailler la terre pour 3 sous pour que les multinationales s’engraissent en vendant à prix prohibitif le pain quotidien…

Poussons encore le bouchon. Ne faut-il pas voir un rapport entre ce qui se passe en Ukraine et l’achat par Bill Gates de terres agricoles aux Etats-Unis ? Il est devenu le plus grand propriétaire de terres agricoles des USA, possédant 98 000 hectares répartis sur 18 Etats…

https://resistancerepublicaine.com/2021/01/16/plus-de-propriete-privee-pour-le-peuple-sauf-pour-gates-qui-achete-des-hectares-de-terres-agricoles/

Que nous préparent-ils ? L’organisation de grandes famines pour nous contraindre à obéir et travailler comme des esclaves pour un quignon de pain ?

Tout cela mis bout à bout explique pourquoi aucune des 2 parties ne lâchera prise. Les enjeux sont vitaux pour la Russie (et donc pour nous, alliés naturels de la Russie qui voulons échapper à la dictature mondiale des américains)  et Biden, incarnant l’arrogance mondialiste dictatoriale est décidé à faire mordre la poussière à Poutine.

La seule vraie question est : pourquoi l’UE  suit-elle comme un seul homme le dégénéré de la maison blanche et la corrompue der Leyen qui refuse de livrer ses courriels à Pfizer ? La réponse est dans la question.

Question subsidiaire : pourquoi un Orban hurle-t-il avec les loups ? De quoi a-t-il peur ?  A moins qu’il ne considère que, ainsi, il achèterait la bienveillance et les sous de l’UE ?

 784 total views,  1 views today

image_pdf

5 Commentaires

  1. 2014, la « révolution de la place Maïdan » organisée par la CIA, a placé un homme de paille au pouvoir pour pouvoir découper l’Ukraine en morceaux de terre agricole vendus au plus offrant, et aux étrangers de préférence, mondialisation oblige, privant les petits paysans locaux de leur moyen de subsistance.
    L’holodomor est sur le point de se répéter, provoqué cette fois par les USA.

  2. il faut empecher macron de négocier avec Poutine: il est vendu aux américains. Poutine le déteste et n’a que mépris pour cet individu amoral en privé comme en public…Je valide la proposition de Zémour d’envoyer Sarkozy et Védrine pour négocier. Nous sommes au bord du gouffre, il faut passer outre nos considérations partisanes et démettre macron l’illégitime (élu par défaut). Qu’il se prépare donc à l’affrontement télévisé de simple candidat ou il devra justifier son glorieux bilan!! espérons que ce locataire de l’Elysée soit bientôt expulsé!!

  3. Un petit bonjour à tous. Je passe rapidement vu que je dois ménager mes yeux. Le blé aujourd’hui est dans la poche de nos dirigeants corrompus. De toute façon, les produits alimentaires font aujourd’hui l’objet de spéculations et enrichissent les spéculateurs plutôt que les producteurs. Je ne m’étonne plus de rien.

    • Bonjour Argo fais attention à toi pour nous revenir bien vite !

  4. Aucune confiance en la Van der Leyen j’ai le sentiment d’avoir a faire a la reine des pourrisseuse de situation et qui trempe dans tout , évidement au seul profit de son groupe d’intérêt et de sa famille , nous l’avons vu avec le covid et son mic – mac avec les labos .

2 Rétroliens / Pings

  1. Biden et der Leyen veulent voler à la Russie – et à nous – blé, uranium et autres richesses du sol ukrainien | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation
  2. Volkswagen, Porsche… Fermeture d’usines, chômage, inflation… Nouvelle crise de 29 ? – Résistance Républicaine

Les commentaires sont fermés.