« Soldats de Dieu » : « Arte » persévère à se vautrer dans son vomi islamolâtre…

 

C’est une constante sur « Arte » : tout est bon dans les séries produites par cette chaîne pour relativiser la barbarie musulmane, comme Maxime et moi l’avons expliqué dans des articles passés sur « Résistance Républicaine ».

Ainsi des « soldats de Dieu » diffusé ce samedi 18 septembre, en soirée:

https://www.arte.tv/fr/videos/082720-001-A/soldats-de-dieu-1-2/

https://www.arte.tv/fr/videos/082720-002-A/soldats-de-dieu-2-2/

 

Dans cette nouvelle série « Arte » a choisi, à la manière des « Vies parallèles » de Plutarque d’évoquer un jeune noble chrétien  des chevaliers de Malte et un musulman des Janissaires lors des affrontements du XVIème siècle.

Le but des deux épisodes est immédiatment   énoncé.

Il s’agit de décrire « l’affrontement  des chrétiens et musulmans pour la domination de l’Europe » (sic).

C’est à peine si « Arte » n’affirme pas clairement que les musulmans sont dans leur droit parce que leur empire est « multiculturel » alors que l’Europe ...

Voilà les bases du raisonnement des historiens politiquement corrects actuels.

Eh, bien non, « Arte » !

Il s’agit de la civilisation chrétienne, qui se bat, CHEZ ELLE,  dos au mur, pour résister à l’agression suprémaciste  et impérialiste de la Oumma musulmane.

Et ça continue, chez « Arte », par une présentation angélique du « devshirme » par une putain d’Erdogan, soi-disant  « historienne » turque.

Le « devshirme » est cette pratique abominable des musulmans ottomans qui consistait à enlever des enfants chrétiens dans les Balkans pour en faire des machines à tuer musulmane.

D’ailleurs le parallèlisme entre les deux enfants est faux.

Le chrétien se bat librement pour la défense de sa civilisation.

Le deuxième est un esclave chrétien, fruit du « devshirme » donc, qui est retourné contre sa propre civilisation et transformé, oui,  en machine à tuer.

Il n’y a pas de véritable parallèle, mais le fruit de la  perversité des musulmans.

Bien, entendu, « Arte » ne peut cacher quelques horreurs musulmanes, comme le supplice des défenseurs chrétiens de Malte, en 1565.

« Arte »  nous appelle à relativiser ces horreurs musulmanes qui appartiendraient au passé : sur « Arte » on a jamais entendu parler des 50 000 attentats (rapport de la « Fondapol »)    commis par les musulmans dans le Monde, depuis 1979.

Tout le documentaire vise à mettre à égalité la  civilisation ottomane de brutes sanguinaires et la Chrétienté.

Jolie escroquerie : pendant que les Ottomans, qui ne savaient que faire ça,  pillaient, violaient, massacraient, l’Europe connaissait des  Vinci, des Dürer, des Rabelais  etc, etc

Ce documentaire peut bien  mentir  commes les précédents : plus j’en vois, plus j’aime l’Europe chrétienne, plus je hais la Oumma islamique.

« Notre Père » (en latin !)  des chevaliers contre hurlement bestial du cri des assassins, « Allah Ouakbar »,  chez les Janissaires.

Je reprends à ce sujet un passage du débat entrer Pierre Manent et Pascal Bruckner, paru dans le Figaro, il y a quelques jours.

 

P.M. – Depuis sa fondation il y a quatorze siècles, l’islam a été l’ensemble humain le plus constamment et radicalement opposé à l’Europe. C’est pour cela précisément qu’il est aujourd’hui l’objet d’une telle complaisance dans une Europe qui ne veut surtout pas se reconnaître ni se ressembler.La rhétorique du «choc des civilisations» est superficielle. L’islam n’est pas simplement une autre religion, ou une autre civilisation. L’islam s’est défini et construit contre le judaïsme et le christianisme, contre les écritures juives et chrétiennes. Il entend rétablir la vérité révélée à Abraham, Moïse et Jésus, mais faussée et trahie par les juifs et les chrétiens. Pour l’islam, tous les hommes naissent naturellement musulmans. Pour le christianisme, être chrétien résulte d’un choix de la liberté – d’une conversion. L’Europe «post-chrétienne» vit encore de ce libre choix de l’âme dont elle prétend s’être libérée. Entre l’Europe et l’islam, la question de fond n’est pas celle de la démocratie ou de la laïcité, ni celle des «mœurs». Elle concerne la vie de l’âme.

https://www.lefigaro.fr/vox/monde/pierre-manent-pascal-bruckner-le-pire-ennemi-de-l-occident-c-est-l-occident-lui-meme-20210910

 231 total views,  1 views today

image_pdf

28 Commentaires

  1. Je n’ai pas regardé cette émission, parce que je savais que ça allait m’horripiler,

  2. Arte , chaine franco-allemande , diffuse souvent des contenus orientés, propagandistes et bien entendu islamophiles ,
    Cette chaine aime aussi les clichés de la bien pensance et étale la pensée unique avec complaisance,
    Sinon, elle a bon niveau culturel par ailleurs

  3. J’avais détecté cela en son temps via « Juifs et Musulmans. Si loin, si proches ». Bien dommage car Arte reste tout de même bien au-dessus du lot au sein du bouquet Orange. Le tout est de savoir décrypter tout contenu ayant pour thème le bloc arabof-musulmanqué. Pour ma part, j’apprécie énormément les polars allemands façon « Meurtres à », sorte d’immersion en cette Allemagne pas si lointaine et si proche…

  4. être chrétien résulte d’un choix de la liberté
    Ben tiens, à ma connaissance, les enfants sont baptisés sans qu’on leur demande leur avis…

    • @Horizon

      A mon avis, même baptisé, on peut quitter l’Eglise tandis qu’un juif ou un musulman, pour sa communauté, reste juif ou musulman, quoiqu’il fasse. De plus, l’apostasie est punie de mort par l’islam.

  5. ARTE propose des documentaires animaliers, paysagers, de voyages, superbes.
    Dès qu’elle mélange politique et émissions cette chaîne est épouvantable de mauvaise foi et de parti pris.
    C’est une chaîne franco-allemande, je me demande si le CSA a un droit de regard sur ses  » dérives « .

  6. Merci pour ce cours article . J’ai vu ce film sur Arte , alors votre critique est la bien venue, d’autant que ce parallèle entre les deux ados est grotesque en effet, elle saute aux yeux sauf pour Arte …

  7. Nous devons défendre notre espace vital, qui est notre terre léguée par nos ancêtres et prédécesseurs. Ceux qui prétendent nous asservir ne sont que des gens qui n’y ont pas été invités et n’ont pas à nous imposer leurs coutumes, leurs mœurs. Ceux qui les soutiennent des traîtres et des collabos.

  8. « Pour l’islam, tous les hommes naissent naturellement musulmans. Pour le christianisme, être chrétien résulte d’un choix de la liberté – d’une conversion. »
    Il faudrait aller plus loin, pour le judaïsme le fait d’avoir une mère juive fait de vous un juif, ça ressemble un peu quand même.

    • Bonjour,

      Non, ça ressemble pas du tout.

      La grandeur d’une idée, d’une conception du Monde se mesure à sa fécondité.

      Faites, par exemple, le compte des prix Nobel de physique de culture chrétienne, juive et … musulmane.

      Concluez !

      • Je ne vous parlais pas de prix Nobel je disais simplement:
        « pour le judaïsme le fait d’avoir une mère juive fait de vous un juif »
        J’ai faux ?
        Dans l’islam le fait d’avoir un père ou une mère juive vous contraint à devenir musulman.
        Vous trouvez vraiment que ça ne se ressemble pas ?
        La circoncision est d’ailleurs une autre ressemblance.
        Nier une évidence ne mène à rien.
        Oui, je sais il y a beaucoup de prix Nobel juifs.
        Vous avez peur que l’on confonde islam et judaïsme? Rassurez vous ce n’est pas mon cas.

        • Bonjour,

          Non, ça ne se ressemble pas !

          J’ai beaucoup lu sur cette question et ma conclusion est bien celle qui précède.

          Bat Ye’Or résumait en substance :

          « Le Christianisme est le fruit d’une querelle entre Juifs »

          Querelle documentée et bien connue par les Evangiles.

          L’islam se développe « physiquement », à 1500 km de Jérusalem et encore aujourd’hui on ne sait pas bien d’où sort cette horreur « idéologiquement » parlant …

          • C’est gentil de m’avoir répondu.
            On restera donc sur un désaccord sur ce point.
            J’ai l’impression que vous n’arrivez pas à lire ce que j’écris.
            En me relisant je me suis aperçu d’une erreur:
            Ce n’est pas:
            « Dans l’islam le fait d’avoir un père ou une mère JUIVE vous contraint à devenir musulman. »
            (qui n’a aucun sens)
            mais:
            « Dans l’islam le fait d’avoir un père ou une mère MUSULMAN vous contraint à devenir musulman. »
            Ceci dit souvent j’aime bien vos articles donc je vous pardonne (d°2)

        • si le fait d’avoir une mère juive fait de vous un juif, c’est parce que la filiation se fait par la mère, la seule dont on soit sûr qu’elle est biologiquement génitrice.

          En islam, la situation est totalement différente, vous naissez musulman par obligation, et vous le restez toute votre vie, ce n’est pas une question de filiation mais une obligation d’appartenance à l’Oumma

          • Je viens de voir votre réponse, elle me semble un peu incohérente, en effet, si vous naissez d’une mère juive vous êtes juifs que vous le vouliez ou non c’est donc là aussi une forme d’obligation (dans ce cas à justification génétique ? ethnique ? raciale ?)
            Dans le cas de l’islam c’est à peu près la même chose que vous le vouliez ou non sauf que l’obligation n’a pas le même prétexte, pour les musulmans: « c’est Allah qui l’a dit ».
            Pour les juifs quand j’y pense c’est très différent, pour eux c’est: « c’est Jéhovah qui l’a dit »
            Ça ne veut pas dire évidemment qu’islam et judaïsme sont identiques.

          • Bonjour,

            je rejoins Fréjusien.

            Vous ne pouvez pas comparer l’Islam et le Judaïsme.

            Judaïsme et Christianisme partagent la même conception de la liberté humaine.

            Il n’y a aucune conception de la liberté de l’individu dans l’Islam.

            Quant à votre dernière remarque, c’est un peu limité, excusez-moi.

            Un catholique dira aussi « c’est Jésus qui l’a dit » comme un bouddhiste dira « c’est Bouddha qui l’a dit ».

            Et même un marxiste : « C’est Marx qui l’a dit ».
            etc, etc, etc

            Ce n’est pas très original …

          • « Vous ne pouvez pas comparer l’Islam et le Judaïsme. »
            Quelle assertion bizarre, si je peux comparer deux choses n’est pas affirmer une identité.
            Vous êtes très sensibles sur le judaïsme, c’est étonnant , on peut remarquer des particularités et aussi des points communs entre des religions qui s’opposent par ailleurs.
            Ça a l’air anodin, mais je pense qu’en fait il n’y que par le regard que l’on porte sur soi et ses propres coutumes que l’on peut se permettre de faire de même pour autrui. Jamais le sectarisme aveugle ne pourra être un début de solution.
            Je suis d’accord avec vous: Il n’y a aucune conception de la liberté de l’individu dans l’Islam (ou alors très très très peu).
            Mais il fut une époque où le judaïsme ne défendait pas la liberté de l’individu non plus, pour les personnes très religieuses , je viens de vérifier il y a 613 commandements à respecter, ça fait beaucoup et ça règle beaucoup des moments de la vie.
            Simplement le judaïsme a sans doute évolué, mais même chez les juifs en apparence peu religieux certains sont très à cheval sur certains interdits de leur religion ce qui de fait à tendance à les séparer de ceux qui n’ont pas la même croyance. C’est sans doute nécessaire au maintien de leur identité et ça ne me gêne pas.
            Je ne parle même pas de la circoncision qui elle aussi est un point commun.

          • vous oubliez l’essentiel c’est que les seuls vrais commandements pour les juifs ce sont les 10 commandements, et le reste n’est que littérature

          • Vous avez gagné, je renonce à la discussion.
            Si vous pensez sincèrement que les seules règles appliquées sont les dix commandements, il n’y a pas d’issue à la discussion.
            Vous ne vous en rendez peut-être pas compte mais cela revient à nier beaucoup des spécificités de la culture juive.
            C’est étonnant…

          • je ne vois pas en quoi mon commentaire vous semble incohérent, je ne fais que constater, je vous explique pourquoi la filiation se fait par la mère chez les juifs, c’est quand même évident, puisqu’il faut vous expliquer : une femme peut tromper son mari, et dans ce cas, on n’est pas sûr du père, par contre on est sûr de la mère.

            Chez les musulmans , le cas ne se pose pas, car toute naissance est forcément musulmane, c’est écrit dans le coran, que la mère soit de n’importe quelle religion, du moment que le père est muz, l’enfant l’est aussi,
            c’est comme cela que les musulmans convertissent par la force, le viol, les mariages forcés, les femmes des autres religions, ce qui n’est bien évidemment pas le cas des juifs.

Les commentaires sont fermés.