Le Covid a fait disparaître la grippe, mais ils continuent de vouloir nous vacciner contre cette dernière !

Mon médecin m’annonçait récemment, devant mon refus du vaccin que, peut-être, je serais intéressée à l’automne par le vaccin français Valneva (celui-ci sera un vaccin « classique » à virus inactivé)… qui, selon elle, pourrait faire d’une pierre deux coups, à savoir vacciner et contre le Covid et contre la grippe !!!

Déjà que je refuse absolument de me faire vacciner contre la grippe et tout aussi absolument contre le Covid, elle est mal barrée pour réussir à me convaincre !!!

Pour en savoir plus sur le Valneva, auquel nous avons déjà consacré 2 articles :

https://resistancerepublicaine.com/2021/04/23/pourquoi-donc-der-leyen-bloque-t-elle-vla2001-le-vaccin-franco-autrichien-a-virus-inactive/

https://resistancerepublicaine.com/2021/02/04/50-000-euros-par-mineur-isole-mais-rien-pour-le-vaccin-francais-de-valneva/

https://www.mesvaccins.net/web/news/16946-le-laboratoire-francais-valneva-annonce-les-premiers-resultats-d-un-vaccin-anti-covid-19-classique-mais-utilisant-un-nouvel-adjuvant

Mais là n’est pas mon propos.

Marcher sur des Oeufs (merci à elle) nous a signalé l’article de Sputnik ci-dessous qui laisse entendre que, la disparition de la grippe cet hiver pourrait bien ne pas être due au fait que les cochons se seraient lavé les mains cette année et ne se seraient pas embrassés mais que, plus simplement , un virus en élimine un autre…

Si tel est le cas, quelqu’un peut m’expliquer pourquoi les labos continuent de préparer leur camelote de vaccin contre la grippe, à l’efficacité plus que douteuse et dont, surtout, on sait qu’il n’a vraisemblablement pas été étranger à l’épidémie de covid et aux cas graves générés dans les endroits où l’on avait fortement vacciné contre la grippe et la méningite pendant l’hiver 2019-2020 ? Il semble bien, en sus, que ces vaccins aideraient à former des variants….

https://resistancerepublicaine.com/2021/01/03/et-si-le-fait-detre-vaccine-contre-la-grippe-augmentait-enormement-le-risque-de-contracter-la-covid/

Le COVID-19 aurait eu la peau de deux souches de la grippes ; ça explique pourquoi, les gens depuis deux ans ne meurent plus de la grippe.☺

Le Covid-19 aurait fait disparaître deux souches de la grippe

Des chercheurs américains affirment ne plus trouver deux souches grippales, le H3N2 résistant au vaccin et le B Yamagata, depuis l’arrivée du Sars-CoV-2. Ce alors que des cas sporadiques ont été repérés en Europe et que l’absence d’épidémie de grippe saisonnière s’avère mondiale.

L’absence d’épidémie de grippe saisonnière a été observée à travers le monde pendant la pandémie de Covid-19, sauf quelques cas sporadiques. Certaines souches virales semblent même avoir disparu, indiquent des chercheurs américains du Fred Hutchinson Cancer Research Center et de l’Icahn School of Medicine at Mount Sinai, auprès de Stat News.

En effet, seul 0,13% des échantillons prélevés entre fin septembre 2020 et fin février 2021 sont revenus positifs au virus de la grippe, tandis qu’un taux moyen de positivité annuel était estimé à 38% au cours des années précédentes, indique un article publié le 18 mars dans la revue Eurosurveillance sous l’égide du Réseau européen de surveillance de la grippe.

Plus d’une trentaine de pays et territoires de la Région européenne de l’OMS ont été impliqués dans la campagne de dépistage. Près de 26.000 échantillons ont été collectés.

La situation est identique dans l’Hexagone. Dans un bilan préliminaire de surveillance de la grippe saisonnière 2020-2021, Santé publique France a annoncé le 21 avril l’absence de circulation active des virus grippaux.

Le taux hebdomadaire de consultations de SOS Médecins pour les syndromes grippaux est resté inférieur à 1% toute la saison, pour environ 16% la saison précédente et 24% pour la saison 2018-2019.

En outre, aucun virus grippal n’a été détecté entre fin octobre et fin avril aux Antilles, en Guyane, à la Réunion et à Mayotte, indique l’agence sanitaire.

Le H3N2 a-t-il disparu?

Parmi les virus découverts en Europe pendant cette période parmi les 646.359 prélèvements réalisés en milieu institutionnel (hôpitaux, établissements pour personnes âgées), 49.7% concernent le virus de type A, et 50.3% de type B. Quant à sa répartition pour le lignage A, il y a 41.4% du fameux H1N1 et 58.6% du H3N2 considéré comme assez résistant au vaccin, explique Santé publique France.

En effet, les trois quarts des personnes vaccinées contre la grippe aux États-Unis durant la saison 2017-2018 n’ont pas été protégées contre cette souche, a rapporté Stat News en se référant à des données des Centers for Disease Control and Prevention.

L’efficacité insuffisante du vaccin antigrippal contre le H3N2 a été mise en valeur par la docteure Danuta Skowronski, auteure d’une étude canadienne publiée dans Eurosurveillance. La protection a été estimée à 17%, alors que celle contre le H1N1 était à l’époque de 67%.

Trois ans plus tard, au plus fort de la pandémie, cette souche semble disparaître, suggèrent les chercheurs cités par Stat News.

«Je pense qu’il y a de fortes chances pour que le virus H3N2 ait disparu. Mais le monde est grand», avance Trevor Bedford, biologiste informatique au Fred Hutchinson Cancer Research Center à Seattle.

La même question pour un lignage B

Une hypothèse identique au sujet de la lignée B Yamagata dont les traces seraient perdues a été émise par un spécialiste américain de la grippe:

«Ce n’est pas parce que personne ne l’a vue qu’elle a complètement disparu, n’est-ce pas? Mais effectivement elle pourrait l’être», a déclaré Florian Krammer de l’Icahn School of Medicine at Mount Sinai Medical School à New York.

En Europe, sur 14 virus grippaux découverts en milieu hospitalier et pour lesquels le lignage était disponible, seuls trois étaient liés à la souche B Yamagata, ajoute l’agence sanitaire française.

En conclusion, elle rapporte l’absence de circulation épidémique du virus tant dans les pays de l’hémisphère nord que dans ceux de l’hémisphère sud.

Éventuelles causes

Cette tendance a été repérée au début de la saison hivernale. Les autorités sanitaires s’interrogeaient alors sur la raison du recul de la grippe. Celle-ci est jugée plus sensible aux mesures de prévention comme la distanciation sociale, le port du masque et le lavage des mains, adoptées massivement, a expliqué Sibylle Bernard Stoecklim, épidémiologiste pour Santé publique France citée par Franceinfo.

Une autre hypothèse porte sur le refoulement des virus grippaux par le Sars-CoV-2: «Quand vous avez un virus qui est très installé d’un point de vue épidémique, comme le SARS-CoV-2, il n’y a pas la place pour qu’un deuxième virus vienne co-circuler en même temps de façon aussi abondante».

 160 total views,  2 views today

image_pdf

15 Commentaires

  1. « Alerte Nouveaux vaccins : Tous COBAYES. L’expérimentation sur l’homme, à son insu, est un CRIME contre l’Humanité. (Code de Nuremberg). »
    Je ne veux pas crever et je refuse cette vaccination tout comme le pass-sanitaire.

  2. Regardons le problème sous un autre angle, celui de ceux qui veulent éliminer 80% de la population mondiale … Alors, laissez-les faire, laissez les masochistes et les vac-suicidaires courir au vaccin. Je viens d’avoir un échange avec une jeune femme à laquelle j’avais expliqué en long ce que nous sommes en train de vivre et là, elle pose fièrement avec le masque sur le nez et le sparadrap sur son bras vacciné… en disant “je ne crois pas aux théories complotistes”. Bon… Alors masquez-vous et vaccinez-vous et que grand bien vous fasse. Mais je ne vais plus me faire de la bile pour vous. 

  3. Tenez bon, résistez ! Nombreux sont les scientifiques qui nous disent que les effets des vaccins vont commencer à se voir dans dès cet automne c.-à-d. dès le retour de la grippe et des vaccins contre la grippe. Il faut encore résister pendant 4 mois. C’est bien parce qu’il n’y a que si peu de temps qu’ils font le forcing pour vacciner. Souvenez-vous de JJ Crèvecoeur qui citait je ne sais plus quel professeur qui prévoyait que les vaccinés avaient “une espérence de vie de 6, 18 ou 30 mois”… 

  4. Moi non plus je ne me ferai pas vacciner contre la grippe. Du reste à 83 ans je doute que mon système immunologique réagisse et fasse des anticorps en réponse à ce vaccin; ce vaccin risque juste de me faciliter d’attraper une autre virose telle la Covid-19.

    Notre Chihuahua nous avons du le vacciner contre la rage puis lui faire une prise de sang pour confirmer s’il a fait des anticorps contre la rage et n’est pas un low-responder au vaccin. Pas d’anticorps, pas de passeport! Les gens qui ont fait une maladie Covid-19, on leur fait des tests PCR qui ne diagnostiquent pas une maladie mais on ne cherche pas les anticorps anti-Covid-19 dans leur sang pour savoir si ils ont acquis une immunité naturelle.

    On nous traite plus sottement que nos chiens!

  5. Les précautions contre la contagion a surement servi contre la grippe. Quant au nouveau « vaccin » il n’est pas plus expérimenté que les autres soupes qu’ils injectent… Arrêtez de croire votre médecin…changez en ! Il y a une liste de médecins libres.

  6. J’ai oublié le lien de l’article concernant des périodes chômées en Russie en raison d’une augmentation des cas de COVID;

    Une semaine chômée payée décrétée à Moscou face à la hausse des cas de Covid-19

  7. Bon ! Que faut-il déduire de cette info concernant la gestion de la crise du COVID-19 en Russie ?

    La Russie qui est le premier pays à avoir sorti non pas un mais plusieurs vaccins et autres traitements anti-COVID au point que ses vaccins sont vendus à une soixantaine d’autres pays.

    La Russie produit les sputnicks, plusieurs formules et d’autres traitements encore.

    POUR-TANT : les cas de covid ont augmenté au point que l’État décrète des périodes chômées payées et des restrictions concernant certains établissements.

    ???

    _______________________________

    Face à l’augmentation des cas de Covid-19 à Moscou, les autorités de la capitale russe ont décrété une semaine chômée payée et ont imposé des restrictions sur le fonctionnement de certains établissements. || Par Irina Dmitrieva | 12/06/2021

    Le maire de Moscou Sergueï Sobianine a annoncé avoir signé un décret sur des jours chômés payés du 15 au 19 juin qui s’ajouteront aux jours fériés du 12 au 14 juin, après qu’une hausse des nouveaux cas de Covid-19 a été signalée en Russie.

    «Pour arrêter la hausse de nouveaux cas et protéger des vies, j’ai signé un décret qui prévoit des jours fériés du 15 au 19 juin 2021, les salaires seront maintenus pour les travailleurs», a indiqué M.Sobianine sur son blog officiel.

    …/…

  8. Qu’ils aillent au diable avec leurs poisons , hors de question qu’ils m’injectent leur mort en seringue , qu’ils se l’injectent ça leur fera le plus grand « bien « à ces assassins!

  9. La grippe na pas disparue.
    Tout simplement les morts de la grippe ont été le plus souvent allègrement comptés comme décédés du COVID, de même que les accidentés de la route, ceux morts d’une crise cardiaque ou d’un parachute qui ne s’est pas ouvert…

    • D’accord avec vous.

      Je pousserais même le raisonnement plus loin: et si les morts « officiels » de la grippe dont on nous abreuve depuis des années afin de nous faire vacciner n’étaient que du pipeau pour nous vendre des vaccins ?

      En effet, la communication autour du vaccin anti-grippal a commencé il y a environ quinze ans, alors que pendant les décennies précédentes, la grippe était considérée comme une maladie dont quasiment tout le monde se sortait en utilisant des médicaments courants prescrits par les médecins généralistes et des remèdes de grand-mère (tisanes, grogs, cataplasmes), le tout sans avoir à se faire vacciner.

      • Bonjour @Barribal ;

        – » Le COVID-19 aurait eu la peau de deux souches de la grippes ; ça explique pourquoi, les gens depuis deux ans ne meurent plus de la grippe. ☺ « –

        En disant cela je le fais au seconde degré, d’où le conditionnel.

        J’ai laissé epuis le début de cette pandémie pas mal de commentaires sur le sujet. Notamment sur les statistiques des décès ces deux dernières années qui étrangement font apparaître un chiffre très élevé de morts dues au COVID mais qui par ailleurs font ressortir une diminution drastique de celles dues aux grippes saisonnières ; et d’autres pathologies.

        Ce que l’on cache aussi c’est le nombre des décès par cancer non détectés à temps ou de cas patients pas pris en charge correctement du fait de la priorité donnée à la « gestion du covid » – (comme pour transformer « la crise » en grenouille qui veut jouer au boeuf ), stratégie utilisée pour justifier les mesures politiques et sanitaires dont le but non avoué est de servir des intérêts politiques internationaux mondialistes et le bigpharma.

        • exact tous les chiffres sont faux toute mort doit comporter le mot Covid 40 euros et 50 dollars aux usa c’est international!big Pharma dirige la planète avec nos élus qui en réalité sont les siens !

      • voila vous avez tout compris cette pandémie a été mise au point pour vendre des vaccins et en mème temps suppression des madicaments qui soignent !Comme cela vous n’avez plus le choix!

  10. J’ai été victime du syndrome de Guillain-Barre suite au vaccin anti grippal, ainsi que mon épouse. Douleurs terribles dans les muscles pour nous deux, et difficultés pour me déplacer pour moi. Alors, leur vaccin covid-, pas question! Je ne tiens pas à décéder, même pour faire avancer la science! Nolli me tangere, vade rétro toubibs et seringues! Je ne suis pas assez piqué pour me faire piquer! 💀💀💀💀💀

    • Le vaccin c’est ni plus ni moins que l’injection d’un virus mis au point par un labo ,vos symptomes sont ceux du Covid que j’aie attrapé en janvier 2020! 40° de fièvre pendant 5 jours et perte de cinq kilos ,ensuite mes défenses immunitaires ont pris le dessus!Toute campagne de vaccination entraine systématiquement une pandémie!

Les commentaires sont fermés.