Caroline De Haas payée par les entreprises pour tuer le mâle blanc… et tout le monde se couche !

A ne pas manquer Les dégénérés Publié le 11 juin 2021 - par - 24 commentaires

Avec un chiffre d’affaires de 600 000 euros pour l’année 2019, la dégénérée qui voulait élargir les trottoirs pour éviter le harcèlement des femmes à La Chapelle-Pajol a le vent en poupe et un compte en banque qui explose. 

Est-elle un grand chirurgien, un grand médecin, un grand scientifique qui fait avancer l’humanité ? Ben non, elle est juste titulaire d’une maîtrise d’histoire…

Que nenni, elle est payée, grassement, pour épurer les entreprises de leur machisme et de leurs machistes. Et si ces salopards sont licenciés suite à son passage, champagne pour la de Haas !

Un journaliste, Emmanuel Tellier,  en a ainsi fait les frais il y a deux ans. Licencié de Télérama, licencié par le gauchiste politiquement correct Télérama (faut le faire !!!) après un audit de « Egae » (son « agence de conseil en égalité professionnelle »).

«Comment je vais? Je vais comme quelqu’un qui se serait fait faucher par un camion, de dos et dans le noir, sans avoir rien vu venir, alors qu’il marchait sur le trottoir…», confie l’un d’entre eux, Emmanuel Tellier. Son histoire se situe quelque part entre La Tache, de Philip Roth, et Le Procès, de Franz Kafka. Le 23 mai 2019, il a été licencié pour faute simple du magazine culturel où il était journaliste depuis dix-huit ans. En cause? des «agissements sexistes». «Il y a au moins présomption», justifiait Téléramapour sa défense aux prud’hommes. En réalité, il s’agit de griefs anciens, non datés, mélange de rumeurs et d’accusations sans preuve, démentis par Emmanuel Tellier. Deux ans plus tard, le tribunal a statué: «La véracité et la réalité des propos reconstitués des années plus tard ne reposent sur rien d’objectif ni de certain», ajoutant qu’il n’y avait pas «ne serait-ce qu’un commencement indirect de preuve», et condamnant Télérama à verser 90.000 euros à Emmanuel Tellier. «J’ai le sentiment d’avoir été pris dans un scénario rodé de fabrication d’un coupable idéal, d’avoir payé pour l’exemple», dit le journaliste, toujours au chômage après deux ans de dépression.

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/caroline-de-haas-quand-le-feminisme-devient-un-business-20210609

Combien d’Emmanuel Tellier sur le carreau après le passage de la Haas ?  Combien d’hommes en dépression, avec leur vie foutue, après le passage de la Haas ? Combien d’entreprises où on a perdu le goût de plaisanter, de s’inviter, de vivre ensemble, hommes et femmes, après le passage de la Haas ? 

Combien d’hommes humiliés par des séances de ré-éducation ? 

Au Monde, la formation imposée aux salariés a fait grincer quelques dents. Certains cadres de la rédaction y sont allés en traînant des pieds. Quelques journalistes ont refusé. «Je me suis senti insulté, je ne suis ni une bête sauvage ni un enfant, je ne vais pas me faire rééduquer par quelqu’un qui a manifesté avec des imams intégristes à la manifestation contre l’islamophobie», témoigne l’un d’entre eux, qui souligne un clivage générationnel très fort au sein de la rédaction. Un autre cadre de la rédaction qui a «subi» la formation la décrit comme «déresponsabilisante» et «infantilisante», adoptant «un ton de culpabilisation générale».

.

La question qui tue : pourquoi donc ces entreprises font-elles appel à la de Haas… payée avec vos sous, chers contribuables, puisqu’elle  a contribué à faire adopter le texte qui oblige le secteur public à financer des formations contre le harcèlement sexuel quand elle était au cabinet de Bel Kacem ! 

https://resistancerepublicaine.com/2020/01/20/au-cabinet-de-belkacem-caroline-de-haas-a-rendu-obligatoire-ce-qui-lui-rapporte-des-millions/

Et pour que l’Etat finance ses séances de ré-éducation,  vous devez travailler plus, partir en retraite plus tard, payer toujours plus de taxes, d’amendes, d’impôts….

Pourquoi, donc les entreprises font-elles entrer le loup dans la bergerie ? Pour être tranquilles ! L’entreprise  a montré patte blanche, elle est à l’abri, au moins pour un temps, jusqu’à ce qu’un nouvel employé ne connaissant pas les codes dise à sa collègue qu’elle a une jolie robe, jusqu’à ce qu’une nouvelle employée fasse un pataquès pour un regard appuyé…

Et pourtant, la Haas n’a aucun diplôme, aucune formation, aucune excellence, et, d’après d’aucuns qui ont mis fin à son contrat, sa pseudo formation serait même médiocre :

«Pourquoi fait-on appel à Caroline De Haas, alors même qu’elle est une figure contestée, très clivante, et sans autre expertise que celle qu’elle s’est s’auto-attribuée?», se demande, amer, Emmanuel Tellier. C’est la question que nous avons posée à l’école HEC. Son directeur, Eloïc Peyrache, a annoncé dans une interview aux Échos, le 11 mai dernier, son choix de confier au cabinet de Caroline De Haas la formation de 100 % de ses étudiants aux violences sexuelles et sexistes. «Le cabinet Egae est apparu comme celui qui disposait des meilleures références, des connaissances les plus précises sur le plan juridique et de la meilleure méthodologie», explique la direction, assurant qu’une mise en concurrence a eu lieu pour l’appel d’offres. L’annonce a été rendue publique deux semaines seulement avant la sortie du livre du journaliste Iban Raïs, La Fabrique des élites déraille (Robert Laffont), une enquête sur le sexisme dans les grandes écoles où HEC est mise en cause. Egae lave plus blanc que blanc. «On achète le label De Haas pour être tranquille», commente le DRH d’un grand groupe français d’infrastructures en télécommunications qui assure avoir subi des pressions parce qu’il a mis fin au contrat de son entreprise avec Egae, dont il jugeait la qualité des formations insuffisante.

.

Alors pourquoi cet engouement, pourquoi malgré sa médiocrité, malgré les humiliations qu’elle inflige aux mâles est-elle toujours sur le marché et loin du dépôt de bilan ? 

S’ils ne le font pas, les DRH reçoivent des pressions… De qui ? Qui la De Haas a-t-elle dans la poche au point de surfer sur la vague de ses incompétences, haines, médiocrités… ?

Au cours de sa vie, elle a su militer au sein d’associations gauchistes où on se fait des relations, Amnesty et surtout l’UNEF où tout le gratin socialiste est passé. Elle a donc bénéficié de l’aide et du soutien appuyé de « la gôche » pour toutes les associations « féministes » qu’elle a fondées et toutes les manifestations qu’elle a organisées. Et qui dit soutien de « la gôche » dit soutien des medias. C’est comme ça qu’on fabrique de toutes pièces une pseudo égérie avec une gourde. Et que la dite égérie se retrouve dans des cabinets ministériels !

Elle a occupé ainsi un poste de conseiller chargé des relations avec les associations et de la lutte contre les violences faites aux femmes au sein du cabinet de Belkacem… Elle quitte ensuite le PS et s’en va glaner chez les verts de la reconnaissance, elle dirige la campagne désastreuse de Duflot en 2016 pour les primaires écolos.

Elle a pourtant le don de prononcer des phrases qui ne peuvent que nous scandaliser. En sus de l’affaire des trottoirs de La Chapelle elle a carrément affirmé que 1 homme sur 2 ou 3 était un agresseur sexuel !!! Et elle manifeste contre Zemmour aux côtés d’imams qui font l’apologie du viol !

https://resistancerepublicaine.com/2019/11/08/caroline-de-haas-manifestera-avec-des-apologistes-du-viol/

.

Mais elle est protégée et abreuvée par les plus grandes instances, par les Ministères eux-mêmes. Non seulement on la paye, mais en plus on lui donne du boulot !!!  Merci les cons de contribuables…

Elle intervient donc dans les écoles d’art sur ordre du Ministère de la culture macronien !!! … à la grande incompréhension des « stagiaires » :

Pris au dépourvu par le surgissement de ce « stage obligatoire », un professeur de l’établissement s’indigne. « J’ai été très surpris que tous les enseignants du conservatoire aient été assignés à cette formation par le ministère de la Culture, confie-t-il à Valeurs actuelles. Cette décision est infantilisante et choquante. J’ai fait ce métier pendant un certain temps, sans qu’il n’y ait jamais eu un millimètre de soupçon. »

Pourtant, un courriel envoyé à tous les membres de l’école d’art l’affirme : une « enquête », réalisée en février dernier par le ministère, alerte « sur l’absolue nécessité d’amplifier le programme de prévention et de lutte contre les violences sexistes et sexuelles » dans l’enseignement supérieur. Un diagnostic alarmant capable d’étouffer la moindre velléité d’objection. « Je préfère garder le silence, poursuit le professeur, de crainte que ses propos aient des…

Suite réservée aux abonnés

https://www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/info-va-caroline-de-haas-missionnee-par-le-ministere-de-la-culture-pour-une-formation-anti-harcelement/

Voilà, les dégénérés, les gauchistes ont le vent en poupe parce qu’ils sont soutenus, aidés, utilisés par le pouvoir politique qui a intérêt à monter les Français les uns contre les autres et notamment les femmes contre les hommes pour mieux régner, pour mieux imposer leurs vues mondialistes.
Bref, tous ceux qui subissent la dictature de la De Haas dans leur entreprise savent-ils qu’ils doivent ces horribles moments à Macron ? 
Pour en savoir plus sur la Haas :
Print Friendly, PDF & Email
24 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Christian Delamart
Christian Delamart
il y a 1 mois

Vu la gueule qu’elle a, cela n’est pas étonnant du tout de cette personne là ! Elle est frustrée d’avoir été rejetée des hommes qui préfèrent une personne qui ressemble à une vraie femme belle et intelligente ! C’est loin d’être le cas ici !

Argo
Argo
il y a 1 mois

Vu sa tronche, c’est sûr qu’elle déteste le mâle blanc! Tout le monde se couche, mais pas avec elle!

ravachol
ravachol
il y a 1 mois
Reply to  Argo

Oh purée vu que je suis seul depuis des « siècles » je n’ai pas vu le loup depuis la nuit des temps ! mais là même avec des « artifices » je serais bien sur bloqué !!! c’est quoi ce « truc » ou bien « Truck » ???

Christian Jour
Christian Jour
il y a 1 mois

Il y a des néfastes, des gens qui se repaissent du malheur des autres, surtout si ces autres ne pensent pas comme eux. Et après ces néfastes vont nous parler de démocratie et de liberté d’expression.
En 68 ces mêmes néfastes gueulaient en balançant des pavés sur les flics « il est interdit d’interdire » et maintenant qu’ils sont au pouvoir ils interdisent tout.
Tous des baltringues, tous des staliniens.

ravachol
ravachol
il y a 1 mois
Reply to  Christian Jour

La « démo-crassie » est morte depuis le 10 mai 81 et à présent « NOUS » subsistons , et subissons le régime oligarchique !

Qu'on Hass !
Qu'on Hass !
il y a 1 mois

Elle voulait élargir les trottoirs …. , évidemment … , çà peut se comprendre si on veut travailler dessus !!

la moutarde me monte au nez et LARM me fait gerber
la moutarde me monte au nez et LARM me fait gerber
il y a 1 mois

On traque la drague à la française, pour parfaire la castration du mâle blanc, en même temps qu’on importe des violeurs par milliers et qu’on est incapable de protéger les femmes en réels dangers, dont plus de cinquante sont mortes cette année sous les coups de leurs conjoints violents.

Bayard
Bayard
il y a 1 mois

Pour moi, il y a conflit d’intérêt: on fait adopter une loi dont on va ensuite tirer profit…

D’autre part, face à ces humiliations que je n’aurais sans doute pas supporté « de mon temps », ils attendent quoi les mecs pour se foutre en grève dans ces boîtes complaisantes ?

Van Dunord
Van Dunord
il y a 1 mois
Reply to  Bayard

En grève ils ne sont pas payés à 100 % comme les fo…………s. C’est ça l’égalité.

Machinchose
Machinchose
il y a 1 mois

quelle abominable gueule

il faut avoir tiré un an a Biribi pour etre « joyeux » en se tapant cette chose

Rock n rott
Rock n rott
il y a 1 mois

De Haas lâchée cul nu dans un camp de migrants qui n’ont pas vu même un ersatz de femelle depuis des mois, lui permettra de maîtriser son sujet quand elle parlera des violences faites aux femmes. Rien ne vaut l’expérience du terrain 🤣

François des Groux
Administrateur
François des Groux
il y a 1 mois

Et au fait, elle est où la De Haas pour dénoncer les menaces de viol, de meurtre envers Mila ?

D’ailleurs, on entend aucune néo-féministe sur ce sujet…

Rock n rott
Rock n rott
il y a 1 mois

On ne les entend pas beaucoup non plus sur les violences dans les milieux minoritaires.
La selection ne concerne que le blanc hétéro.

Argo
Argo
il y a 1 mois

Je pense que c’est la grande misère sexuelle de cette femme qui l’a fait réagir de la sorte! Les refoulements, ce n’est pas bon pour le psychisme! 💑💑💑💑💑💑💑💑

durandurand
durandurand
il y a 1 mois

Un vrai tue l’amour la de haas , franchement pour se taper ça faut être aveugle et encore je ne sais pas si un aveugle la sauterai , beurk beurk , elle me dégoutte cette gonzesse !

hello
hello
il y a 1 mois

rien que l’histoire « d’élargir les trottoirs » tellement absurde qu’on se demandait- si elle émanait vraiment d’un cerveau sain, révèle l’imbécilité crasse du personnage : on se demande donc qui sont les décérébrés qui recourent aux bons offices de cette frustrée

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 1 mois

Le féminisme fait beaucoup de mal (mais pas de mâles), un mouvement qui sert beaucoup la frustration de certaines femmes en mal de reconnaissance et d’amour.

Victoire de Tourtour
Victoire de Tourtour
il y a 1 mois
Reply to  PASCAL ALEVEK

Il y a eu, il y a cinquante ans et plus, un féminisme intelligent et mesuré, qui a contribué à donner plus de chances aux femmes dans la société, dans leurs études, dans le travail et les mentalités. Encore que ce soit plutôt la pilule contraceptive qui a bien fait avancer les choses. Le « féminisme » actuel a sombré dans l’hubris et dans une consternante niaiserie.

Paco
Paco
il y a 1 mois

Elle est, elle, le vrai médicament qui permet de soigner le…harcèlement sexuel. t’as qu’à voir sa tronche de décapsulée…Mais ça fonctionne p’têtr’ pas avec le sarrasin…

bonchar
bonchar
il y a 1 mois

la chef des contre nature

Kafka
Kafka
il y a 1 mois

Ah je connaissais pas ! Grand damn ! Quand j ai vu la gueule, j ai vu un mec primo, et secondo suicidaire grave qui avait ete renverse par un camion, peut importe l heure et qui souffrait le martyre physique du a de mutiples lesions a la moelle epiniere et au cerveau, de sorte que meme sans bouger chaque seconde etait intolerable. Ben merde alors, j ai exagere dans ma compassion, merde alors parce que j ai 2 amis a qui s est arrive en vrai, et non pas » comme si » pour qui chaque seconde est une torture et qui n attendent que de mourir pour que cessent les tortures indiscibles. Merde alors, je suis decu, je pensais avoir affaire a un vrai cas. Du coup, je sais pas comment ca fait quand on est dans les  » comme si j ai ete renverse par un camion », a la place de  » j ai reellement ete renverse par un camion ».

inconnue
inconnue
il y a 1 mois

elle a une tête à faire peur et à faire fuir les gens, comment peut-on avoir autant de haine, de méchanceté en soi

Lolotte de Modigliani
Lolotte de Modigliani
il y a 1 mois

La binette de cette bonne femme !
Un remède à l’amour.

raslebol
raslebol
il y a 1 mois

C’est normal, aucun mâle blanc n’en veut vu l’engin et ça, c’est sûre que ça doit bien la faire chier, c’est la vie !
Vu qu’elle est blindée de fric, pourquoi n’irait-elle pas se faire opérer et on l’appelerait il.
Je serai curieux de savoir ce qu’elle (il) aurait à dire sur la femelle blanche !!!

Lire Aussi