Au Cabinet de Belkacem, Caroline de Haas a rendu obligatoire ce qui lui rapporte des millions

Publié le 20 janvier 2020 - par - 7 commentaires

.

Celle qui voulait lutter contre les agressions du quartier Chapelle-Pujol en élargissant les trottoirs n’a pas toujours perdu le nord ni le sens des réalités, elle a su utiliser son passage dans le cabinet de Belkacem pour préparer son avenir  – rien n’est moins sûr que des postes dans des ministères- en obligeant le secteur public à financer  des formations contre le harcèlement sexuel… formations qu’elle prodigue au sein de l’entreprise qu’elle a créée… 

Encore un  cadeau empoisonné du couple infernal Hollande-Belkacem… dont le contribuable n’a pas fini de payer le prix. 

En plus, franchement, une formation sur le harcèlement sexuel au sein de la fonction publique… quel intérêt ? Qui est concerné ? Il n’est question que de cela à la télé, à la radio, dans les pubs, dans les séries… pendant que des migrants agressent et violent infiniment plus que la moyenne. Et qui va à de telles formations ? Seraient-elles elles aussi obligatoires ? 

En tout cas le secteur public, c‘est le contribuable. Contribuable mis à contribution pour le faire fonctionner, pour éponger les dettes du dit secteur public… 

Et voilà qu’on paye une Haas -grassement, forcément- pour aller prêcher son féminisme de dégénérée aux nôtres… 

Ras-le-bol d’entretenir de tels poids qui ne servent à rien mais sont payés fort cher pour cela. Et c’est aux Français de base qu’on explique qu’ils vivent trop longtemps, qu’ils ne travaillent pas assez et qu’il va falloir qu’ils augmentent le rendement. 

 

Au cabinet de Najat Vallaud-Belkacem, la militante féministe a contribué à faire adopter le texte qui oblige le secteur public à financer des formations contre le harcèlement sexuel. La militante a ainsi créé le marché de sa future entreprise A défaut d’être moral, tout est légal. Enquête.


Mai 2012. Caroline De Haas a 32 ans. Elle a suivi le parcours classique d’une militante socialiste de sa génération. Secrétaire générale de l’Union des étudiants de France (UNEF) de 2006 à 2009, administratrice de La Mutuelle des étudiants (LMDE) – et spectatrice passive de son naufrage (voir encadré) –, elle patiente quelques mois comme chargée de mission à Touristra, un opérateur de tourisme proche de la CGT, avant de devenir, en novembre 2009, attachée de presse du porte-parole du PS, Benoît Hamon. À la même époque, elle participe au lancement de l’association Osez le féminisme. En mai 2012, elle gravit une marche supplémentaire en intégrant le cabinet de la nouvelle ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem.

La petite équipe se bat pour exister et elle y arrive plutôt bien. En moins d’un an, le cabinet imprime sa marque à deux textes importants. Il y a d’abord la loi du 6 août 2012 sur le harcèlement sexuel, puis le protocole d’accord sur l’égalité professionnelle dans la fonction publique, signé le 8 mars 2013. Celui-ci débouche sur une « charte pour la promotion de l’égalité et de la lutte contre les discriminations signée le 17 décembre 2013 par l’Etat et les syndicats du public.

Suite réservée aux abonnés.

Print Friendly, PDF & Email

7 réponses à “Au Cabinet de Belkacem, Caroline de Haas a rendu obligatoire ce qui lui rapporte des millions”

  1. Avatar Christian dit :

    cette femme est juste un vagin sur pate car tout dans sa vie semble tourner autour de cela ! Comme on dit quand sa vie sexuelle va elle occupe 5% de son temps mais 95% lorsque cela ne marche pas. Cette femme veut castrer le male blanc occidental cause selon elle de tous les maux qui se cachent dans son string… ouvrez les yeux madame, et cultivez votre différence avec les hommes et arrêtez vos formations à la noix qui ne servent qu’à remplir votre compte en banque

  2. Conan Conan dit :

    Pourquoi dans le public ?
    Parce que personne n’a les moyens de faire des dépenses inutiles dans le privé…
    Et apparemment, son instruction semble s’adresser aux femmes… alors qu’il y a quantité de chauffeurs de la RATP qui auraient bien besoin d’être briffés …
    On est bien en pleine république pétaudière !

  3. Avatar Joël dit :

    Punaise ! Jusqu’à présent je n’avais vu que la tronche. En voyant le reste, je comprends qu’elle soit une refoulée sexuelle. La pêche aux thons a encore de beaux jours devant elle.
    Et encore une qui va se gaver sur le dos du contribuable.

  4. Jean-Paul Saint-Marc Jean-Paul Saint-Marc dit :

    Quand on connait la qualité de sa gestion de la mutuelle des étudiants à la MNEF !
    Petite bio :
    https://www.causeur.fr/caroline-de-haas-feminisme-gouvernement-violences-sexuelles-171247
    RIGOLEZ UN PEU !

  5. Amélie Poulain Amélie Poulain dit :

    On tue la religion qui fait partie de notre Patrimoine (je déplore cependant certains, en grand nombre, des religieux qui l’appliquent, j’en ai encore eu un exemple scandaleux dans ma famille dernièrement) mais c’est terrible ces « moralisateurs » qui veulent éduquer les Français en permanence depuis des décennies….

    J’ai même entendu parler de « spiritualité laïque »… Bon cela a au moins le mérite de reconnaître la transcendance qui fait aussi partie de l’humain.

  6. Avatar RODRIGUE dit :

    C’est sûr qu’avec la gueule et le châssis qu’elle promène, elle risque pas d’être harcelée !

  7. Avatar bm77 dit :

    Il y en a qui ont la faculté de rentabiliser leur convictions . Ou est l’honnêteté intellectuelle là dedans ? Moi je trouve que sa petite entreprise s’apparente à de l’abus de bien sociaux!

Lire Aussi