« Achetez tous les livres d’histoire qui existent » : mille fois oui !

Christine Tasin a lancé un appel : « Achetez tous les livres d’histoire qui existent, Macron a décidé de « déconstruire » notre histoire… ». 

Mille fois oui ! Et aussi les anciens manuels scolaires !

Voici l’exemple d’un manuel de 1976 pour élèves de cours élémentaire qu’il serait bon de sauver de la censure.

Les textes y sont clairs, bien illustrés. La grande Histoire y est racontée  de façon vivante, découpée en petits récits adaptés à de jeunes enfants. Le patriotisme et le courage y sont valorisés. La déconstruction n’a pas encore fait son œuvre. Quel décalage avec notre époque…

L’idée d’enseigner l’histoire par des « images » et des « récits » est aujourd’hui fortement décriée par les pédagogues. Lorànt Deutsch qui essaie d’intéresser les adultes est d’ailleurs très mal vu dans ces milieux « autorisés ».

Lien vers le manuel in extenso  : (cliquer une fois sur les images pour réduire la taille) 

https://manuelsanciens.blogspot.com/2013/08/ageorges-anscombre-images-et-recits_31.html

Attention : Saint Louis est un roi charitable, les Français qui se battent sont courageux, Jeanne d’Arc sauve la France, Colbert est un grand ministre, avec les Français, l’Algérie devient un riche pays agricole… autant de vérités désormais interdites.

Récit  d’une enseignante de primaire, au sujet de ce manuel (blog, 2012):

J’ai fait une belle découverte dans le fond d’une armoire à l’école : un vieux manuel d’Histoire qui date, accrochez-vous et ce n’est pas si vieux, de 1976 !

Il s’agit de Images et récits d’histoire, de J. Ageorges et J. Anscombe (éd. MDI).

Il n’est malheureusement plus édité aujourd’hui.

L’Histoire de France y est découpée en plusieurs leçons. A partir de celles sur l’Antiquité, j’ai fait des fiches de lecture que je donnerai à mes élèves en complément des cours d’histoire.

Chaque thème est ainsi présenté : une fiche de lecture illustrée, un questionnaire de compréhension et une activité de reproduction sur quadrillage pour le côté “détente”.

De quoi associer lecture et Histoire de France en somme !

Fiches réalisées par deux enseignantes, à partir de ce manuel : 

https://lutinbazar.fr/lecture-et-histoire-de-france/

http://www.laclassedestef.fr/autonomie-fiches-de-lecture-et-histoire-de-france-a46339916

  

 

 228 total views,  5 views today

image_pdf

16 Commentaires

  1. Je propose, en plus des livres d’Histoire anciens, de sauver et republier également les anciens livres de classe de Science Naturelle: ils étaient absolument remarquables, et ont certainement fait naitre bon nombre de vocations scientifiques chez nombre de nos enfants et adolescents de cette époque bénie…où la France était encore la France! Les livre de classe de Cinquième, avec leur description de la vie animale et végétale des lacs et des étangs, ont fait ma joie à l’époque!

  2. A la bibliothèque de Carcassonne, il n’y a pas un livre d’histoire de France digne de ce nom; par contre, il y a un énorme volume de l’histoire des musulmans en Europe au Moyen-Âge.
    Tout est à l’avenant dans notre triste pays, avec un pareil monstre à la tête de l’état.

    • Bonjour
      Retournez admirer ce magnifique livre une fine lame de rasoir à la main.
      Prenez un air absorbé et myope et, de temps à autre faites une large estafilade au milieu de la page.
      Prenez des gants pour ce travail délicat.
      Plus simple : un feutre et vous dessinez une croix sur chaque page comportant une mosquée.
      Toujours ganté, le feutre c’est salissant.

  3. l’ordure de l’Elysée veut effacer l’Histoire de FRANCE !!!
    Cette saloperie, ce traître doit finir au bout d’une corde et pas dans les livres d’histoire
    il est à mettre au même niveau que hitler et staline ….
    Cette pourriture veut couler la FRANCE et ouvre grand les portes aux islamistes/ASSASSINS !!!
    Vive la FRANCE libérée !!!

  4. Le Roi préfèré de mon cher et tendre c’est Henri IV, because il voulait  » une poulette dans le pot  » pour tous les Français 🐓🐔
    Il se demande encore quel est le sangouin qui a changé cette belle coutume pour les  » maisons closes » 🏩🏥.
    Je garde des livres d’école de 1982. Peut-être trop récent ?
    L’idéal serait de conserver Mr Zemmour qui semble une bibliothèque sur pattes….

  5. Il ferait mieux de se décon-struire lui même que de déconstruire notre histoire, comme si monsieur avait une quelconque valeur dans ce qui s’enchaine depuis des siècles ? Il est plus facile de déconstruire l’histoire que d’accepter d’être l’erreur de cette histoire, que se passera-t-il après macron, on essaiera sans doute d’effacer les traces de son passage comme les égyptiens ont essayé de faire disparaitre Akhenaton, la honte de notre histoire ? mais non, ne touchons pas à son passage, il faut que la postérité s’instruise et sache que nous sommes descendus bien bas et que pour remonter il faut descendre, amen.

  6. Autre partie de notre Histoire revisitée par les réformateurs islamogauchiasses : le 14 mai 1610, un nommé Toufik Abdel Ravaillac, pieu musulman, a assassiné le très hérétique usurpateur Henri IV, qui avait promulgué l’Edit de Nantes qui instaurait la liberté de conscience pour ses sujets, contrevenant par là aux lois de l’Islam, qui aurait dû être la religion officielle.

  7. L’opération « modernisation » de l’histoire n’était qu’une entreprise de dépossession du roman national sous couvert de plus d’objectivité. Aujourd’hui, on est passé à une subjectivité de gauche exacerbée assumée pour « la pédagogie », ascèse préalable afin de dépouiller l’esprit de toute attache à l’égard du passé.
    Quand on retrouve cette histoire de l’époque du roman national, c’est en fait la véritable histoire de la France, celle du coeur, de son âme forgée au fil des siècles et recueillie et approfondie par chaque génération.
    Cette opération de déconstruction a d’abord été menée plus ou moins en catimini, notamment après la seconde guerre mondiale. j’ai été frappée et étonnée en lisant dans la bio de de Gaulle par Max Gallo que la préoccupation et la crainte de son personnage était la disparition de la France. Non pas à cause de l’immigration mais en tant que projet voulu par certains de ses hauts fonctionnaires.

  8. N’étant pas fini d’être construit lui-même pourquoi s’étonner que macron veuille déconstruire botre histoire… et de quel droit légitime, voire légal ?

    • Remarque intéressante, un peu « psychanalysante » mais je pense que vous faites mouche.
      A travers la déconstruction de l’Histoire de France, Macron, sans s’en rendre compte, ne parle vraisemblablement que de lui-même :
      il doit déconstruire sa propre histoire, et comprendre qu’il n’a pas vécu sa vie, son histoire. Il est la conséquence du viol de Brigitte, elle lui a volé son innocence, sa vie, et la descendance qu’il aurait dû avoir sans cette prise par effraction.

      Oui Manu, vas-y déconstruis ta propre histoire : tu n’es pas un winner, tu es un enfant kidnappé, une victime qui a perdu sa liberté, qui a perdu son propre avenir.

  9. la nouvelle histoire de France commencera par le règne du » Roquet de Pissotière » ,mais j’espère qu’elle finira lorsqu’il crèvera………qui se souvient du film « fahrenheit 451 », on y arrive……qu’elle sera la suite……

  10. Nouvelle version de l’Histoire par nos chers élites, avec parachronisme: Mahomet qui s’était dirigé vers Poitiers à la tête d’une suite de prédicateurs pour apporter l’amour, la paix et la tolérance chez ces sauvages de Francs s’est vu honteusement repoussé par l’odieux Charles Martel, alcoolique notoire et dégénéré, à la tête d’une armée d’assassins sans foi ni loi, retardant ainsi de 1289 ans l’avènement d’une ère de lumière, de joie, de prospérité, d’amour et de paix civile dans le cadre d’une nation entièrement dévouée à la cause d’Allah!

  11. J’adorais les histoires racontées dans ce genre d’ouvrage. Évidemment, c’était une histoire « mythifiée » mais pas plus, finalement, que l’histoire que les gauchos veulent inculquer aujourd’hui aux nouvelles générations. Une histoire recréée, idéologique.

    Dans les ouvrages scolaires, on retrouve maintenant de multiples références à la diversité et au féminisme. Avec, bien sûr, l’islam à admirer et le christianisme à rejeter.

    La différence, c’est que l’ancienne histoire rendait les petits français fiers de leur pays tandis que la nouvelle leur donne envie de le vomir.

Les commentaires sont fermés.