Notre gouvernement, c’est Brigitte et Emmanuel, c’est Valmont et « en même temps » la marquise de Merteuil

Macron Publié le 12 avril 2021 - par - 18 commentaires
Nous croyions être gouvernés par un président, nous sommes en fait gouvernés par un tandem :

Dans un ouvrage au vitriol à paraître le 8 avril, l’ancien eurodéputé raconte un dîner avec le couple Macron et n’a pas de mots assez durs pour qualifier le président, dont il est pourtant proche.

Jeudi 8 avril, paraîtra Le jour d’après, un brûlot contre les Gafa de Philippe de Villiers.

Le créateur du Puy du Fou y attaque notamment ces géants du numérique qui auraient, selon lui, profité du Covid-19 comme d’« une fenêtre d’opportunité » pour « réinitialiser le monde ». Il y déplore aussi « un renversement de civilisation » en cours. Mais dans un passage du livre dont Le Point a eu la primeur, l’ancien eurodéputé raconte également l’épisode d’un dîner à l’Elysée, avec le couple Macron, le 4 mars 2019, un an avant la pandémie. Revenant sur cette soirée, il juge le président de la République très sévèrement.

« Il ne tient pas l’échange »

Au cours de ce repas, Philippe de Villiers est invité à parler « franchement » et il ne s’en prive pas, relaie Le Point. Avec Emmanuel Macron, il évoque les sujets brûlants des lois de bioéthique, de l’islamisme ou encore de la colonisation. Et au fil de la discussion, l’ex-eurodéputé dresse un constat froid : « Il [le chef de l’Etat] ne tient pas l’échange. Il a un drôle de regard, il est halluciné – enfin un peu plus qu’à l’ordinaire. Il me donne l’impression d’un jeune homme qui n’est pas fini », assène-t-il.

Le créateur du Puy du Fou y attaque notamment ces géants du numérique qui auraient, selon lui, profité du Covid-19 comme d’« une fenêtre d’opportunité » pour « réinitialiser le monde ». Il y déplore aussi « un renversement de civilisation » en cours. Mais dans un passage du livre dont Le Point a eu la primeur, l’ancien eurodéputé raconte également l’épisode d’un dîner à l’Elysée, avec le couple Macron, le 4 mars 2019, un an avant la pandémie. Revenant sur cette soirée, il juge le président de la République très sévèrement.

« Il ne tient pas l’échange »

Au cours de ce repas, Philippe de Villiers est invité à parler « franchement » et il ne s’en prive pas, relaie Le Point. Avec Emmanuel Macron, il évoque les sujets brûlants des lois de bioéthique, de l’islamisme ou encore de la colonisation. Et au fil de la discussion, l’ex-eurodéputé dresse un constat froid : « Il [le chef de l’Etat] ne tient pas l’échange. Il a un drôle de regard, il est halluciné – enfin un peu plus qu’à l’ordinaire. Il me donne l’impression d’un jeune homme qui n’est pas fini », assène-t-il.

Plus tard dans la soirée, Philippe de Villiers se lâche. « Emmanuel, si vous me permettez, vous êtes le Charles Martel du pauvre, qui part avec une épée en carbone bénir la mosquée de Poitiers […]. Vous êtes le chef des dhimmis… Vous êtes houellebecquisé », lâche l’ancien chef de la droite à son illustre interlocuteur.

Des points de désaccord au sein du couple Macron

Dans son livre, Philippe de Villiers raconte d’ailleurs que son franc-parler a irrité Emmanuel Macron, et surtout mis au jour des points de désaccord au sein de son couple, rapporte Le Point. En effet, le fondateur du Puy du Fou explique avoir « senti » que Brigitte Macron était plutôt sur sa ligne, notamment sur le trop plein de réformes engagées, ce qui a mis le chef de l’Etat « hors de lui »« J’ai compris, ce soir, le fameux ‘en même temps’. En fait, c’est elle et lui », fait valoir Philippe de Villiers, toujours cité par Le Point« Elle est à tribord, plutôt classique, un brin conservatrice, elle vient du théâtre de province. Elle penche à droite. Lui est un éclectique, un parieur de l’instant, il vient du numérique. Il penche à gauche », analyse l’ancien homme politique, sans concession.

 « J’ai compris, ce soir, le fameux ‘en même temps’. En fait, c’est elle [c.-à-d. Brigitte] et lui », fait valoir Philippe de Villiers, toujours cité par Le Point« Elle est à tribord, plutôt classique, un brin conservatrice, elle vient du théâtre de province. Elle penche à droite. Lui est un éclectique, un parieur de l’instant, il vient du numérique. Il penche à gauche », analyse l’ancien homme politique, sans concession.
Bon, maintenant on le sait : notre gouvernement du « en même temps, c’est à la fois, « Me and Mrs Robinson », Chapeau melon et bottes de cuir, Valmont et la Marquise de Merteuil !
Print Friendly, PDF & Email
18 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
palimola
palimola
il y a 5 mois

Ce sont ses amis ? ….il est quand même un peu bizare ce type !

vatinel-bernard
vatinel-bernard
il y a 5 mois
Reply to  palimola

est tu toujours d’accord avec tes  » amis  » ????

Gilles (Hayjaune)
Gilles (Hayjaune)
il y a 5 mois

Moi, oui ! Comment être « ami » avec des destructeurs de tout ce que j’aime?

palimola
palimola
il y a 5 mois

Je ne fréquente pas les gens avec qui je ne suis pas d’accord , ça évite des discussions inutiles qui finissent en dispute .

Michel Lapaix
Michel Lapaix
il y a 5 mois

Chaque sortie de PDV me donne l’impression de m’entendre parler !
J’ignore pourquoi j’ai une telle proximité d’âme avec PDV, mais c’est rare.
Il est sincère et en vérité, et a conscience du mal qui ronge notre société, dans ses tripe set au plus profond de son coeur.
On doit lire Maria Valtorta (la vie de Jésus), Luisa Picaretta (la divine Volonté), et la vie des Saints comme Yvonne Aimée de Malestroit (la religieuse surnaturelle qui a reçu moultes décorations en présence du général de Gaulle), soeur Faustine (la miséricorde divine) ou encore Padre Pio ( le plus surnaturel des prêtres du 20 ème s )…

Alexcendre62
Alexcendre62
il y a 5 mois

De Villiers : Pur cinéma tout ça ! ils sont tous de connivence car si Macron est là c’est bien grâce a eux et aux Bayrou avec les faux culs des LR , comme a ce jour il n’y a pas de relève valable le Macron est parti pour repasser . Cette situation qui ne semble pas perturber la dite opposition , l’accès aux râteliers pour certains serait il déjà négocié ? allez savoir en politique tout est possible ! mais quoi qu’ils fassent la solution ne peut se faire que par le peuple .

Filouthai
Filouthai
il y a 5 mois

« Il penche à gauche ! «  nous dit Philippe de Villiers. Il doit donc être vraiment intime avec Manu !
Cela étant, j’aime bien le discours de Philippe de Villiers qui n’est vraiment formaté ENA.

Argo
Argo
il y a 5 mois

Macron et Brigitte? Je suis un fervent Balzacien, et je verrais plutôt en eux, Rastignac et madame de Nucingen!

pikachu
pikachu
il y a 5 mois
Reply to  Argo

Pas d’accord : dans « Le Père Goriot », Rastignac est un homme qui a de vraies vertus !

Argo
Argo
il y a 5 mois
Reply to  pikachu

Ouais, c’est un petit maquereau! la conquête de Paris à l’horizontale, en plumant sa famille pour se procurer l’équipement adéquat!

pikachu
pikachu
il y a 5 mois
Reply to  Argo

Certes, mais il est le seul avec son ami étudiant en médecine, à se soucier du Père Goriot, à le soigner, à payer son enterrement, à y assister.
Comme Vautrin, je lui trouve plutôt un bon fond.

Et pour info, le hasard faisant bien les choses, j’ai lu Le Père Goriot la semaine dernière. Je l’ai trouvé inégal.

Argo
Argo
il y a 5 mois
Reply to  pikachu

Balzac aussi était un fameux queutard. J’ai eu le privilège de passer deux étés au château de Saché, chez un ami dont les parents étaient guides du musée Balzac. Il y avait le modèle en plâtre de la statue en bronze de Rodin, représentant Balzac, eh bien Rodin avait pris comme modèle le forgeron du village, ressemblant à Balzac. Notre ami Honoré ne dédaignait pas les amours champêtres!

pikachu
pikachu
il y a 5 mois
Reply to  Argo

Merci pour cette information !!!

PASCAL ALEVEK
PASCAL ALEVEK
il y a 5 mois

Macron gouverne en petit comité, c’est clair, le reste ne sert que de décor à sa république bananière.

Pascal JUNG-LEDOUX
Pascal JUNG-LEDOUX
il y a 5 mois

Je n’ai pas beaucoup d’amis…
Mais des vrais, un peu!!!
Les profiteurs et les cons???
A la poubelle.

juste
juste
il y a 5 mois

ça au moins c’est parfaitement illégal ! on peut être autorisé à ‘conduire’ ce pays si on est élu ou si on est fonctionnaire. Que je sache la pédophile là n’est ni élue ni fonctionnaire, alors comment pouvons nous supporter encore sa présence au plus haut niveau ???

R.E.D.
R.E.D.
il y a 5 mois

c’est une évidence , cette fringante jeune femme a sorti l’élève Micron de son cours de théâtre pour le faire jouer dans la coure des grands . Elle a parfaitement réussi . Guider jusqu’a la fonction suprême ce garçon en qui elle avait deviné le potentiel démontre le génie de la dame . Quitter mari et enfants afin d’éduquer le jouvenceau ,l’épouser dans la foulée puis le cornaquer en évitant les pièges de la haute administration, trahir le mentor et prendre sa place voila un roman en plusieurs gros tomes fleurant bon le « rouge et le noir . Il va falloir tenir la distance sinon retour chez les banquiers . Gageons que faire fructifier la soulte planquée , vivre avec une retraite de président a vie, toucher un salaire substantiel avec stock options a la fin de l’année ,faire écrire ses mémoires, donner des conférences tous frais payés, la vie risque d’être belle . Regardez les Obama par exemple . a l’heure actuelle on doit friser les 100 millions de dollars .

pikachu
pikachu
il y a 5 mois
Reply to  R.E.D.

@R.E.D.

Il semble que vous vous trompiez. Brigitte n’avait pas tant de l’habileté que les bonnes relations : elle était la maîtresse des enfants de Bernard Arnault. Et c’est Bernard Arnault qui a placé Macron là où il est maintenant (pour qu’il travaille pour son propre intérêt, non dans l’intérêt des Français) !

Lire Aussi