De nouveau, Ferghane Azihari met en cause l’islam… et aussi l’idéologie écolo-dingos !

Ferghane Azihari, Chargé d’études, Institut de recherches économiques et fiscales

Il y a peu, je vous ai fait découvrir Ferghane Azihari en même temps que moi, il est à la fois à suivre mais aussi à craindre de par ses attaches libérales.
.

Toujours de façon aussi intelligente, Farghane Azihari remet à sa place le refus de la liberté d’expression par l’islam, si ce n’est pas par nombre de musulmans fermés sur leur idéologie contrairement à l’appel à l’intelligence d’une de ses précédentes interventions. Comme nous le faisons, Farghane Azihari avance que bien des peuples, des communautés, ayant subi le colonialisme, ne mettent pas en cause la liberté d’expression (ni ne nourrissent, voire cultivent, de haine)…
On pourrait ajouter qu’en rien les musulmans ne sont des victimes sociales de la société. Ainsi des communautés musulmanes s’isolent, refusent l’assimilation entraînant nombre de leurs membres…

.

Ce n’est pas tout, sur un autre sujet, l’idéologie écolo-dingo en rien une solution d’avenir !

Si la pollution recule, c’est pas grâce aux sermons décroissants mais à l’innovation dit-il.
Le mépris des écologistes pour le nucléaire montrerait que ce n’est qu’un prétexte pour cacher la haine de la richesse qui structure la gauche depuis Rousseau (déjà très présent dans l’argumentation soixante-huitarde et dans la destruction de l’Ecole chargé de transmette le savoir).
Pour des tenants d’une l’écologie « responsable »  dont je suis, donc divergeant avec certaines expressions courantes sur RR, je ne partage pas l’attachement au libéralisme tous crins de Ferhane Azihari lié à sa formation. On peut dire qu’il se veut de l’élite mondialiste du futur avec tout ce qu’on peut craindre de cet objectif !

Ceci dit, si les Français veulent s’impliquer dans une économie écologique, ils ne peuvent le faire sans contrôler les échanges avec des pays usant d’absence de réglementations sociales, économiques et … écologiques. Pour rappel, la simple destruction du voltaïque français par le dumping chinois en la matière, et l’exemple n’est pas unique…
On ne peut aussi laisser les prédateurs que constituent les fonds de pensions étrangers exploiter éhontément la politique écologique de la France comme c’est le cas pour l’éolien…
L’exemple peut venir de pays comme la Finlande où les écologistes ont assurément les pieds un peu plus sur terre même si leur conversion n’est pas totale !

Comme je ne doute pas des réactions que je vais provoquer, qu’il me soit permis de rappeler que je n’ai pas attendu le GIEC pour croire au réchauffement climatique. Mes courses en montagne des années 70/80 montraient d’année en année la fonte rapide des névés et glaciers.
A ceux qui affirment que la période est inter-glacière, voir la rapidité des changements n’est alors pas rassurant s’ils devaient continuer alors que la période n’est commencée que depuis 12 000 ans. Que dire sur ces nombreux animaux enfouis dans le permafrost depuis 40 000 ans ou plus resurgissant brusquement ?
Pour info : une période inter-glacière dure entre 40 000 et 100 000 ans !
Et remarque, les effets du CO2 ne sont rien à côté du méthane enfoui dans le permafrost qui se décompose !

Note technique : Les SMR (Small modular reactors, ou petits réacteurs modulaires), dont il est question dans l’article du point, sont une adaptation des réacteurs de sous-marin ou de navire. Ils peuvent avoir une puissance de 10 à 100 MW*, voir plus, peuvent être déplacés et installés facilement. Leur fabrication peut être industrialisée, un coût réduit en somme. Leur petite taille rend plus facile le confinement des enceintes.
* : les réacteurs habituels en centrale peuvent avoir des puissances de 900 à 1800 MW.

 

Note de Christine Tasin

Nous pouvons douter du réchauffement climatique mais ce dont nous sommes absolument sûrs c’est que si réchauffement climatique il y a  il n’est pas dû à l’homme, minuscule moustique bien incapable de changer le climat ! 

 78 total views,  3 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. Christine, je partage votre avis sans réserve. Le bipède prétentieux peut transformer sa planète en poubelle, il y arrive d’ailleurs très bien, mais il ne peut rien changer à son climat. Et heureusement : je n’ose pas imaginer les conneries qui auraient été faites si c’était possible. Ainsi, un illuminé avait émis l’idée de répandre dans l’espace des  » confettis  » aluminisés pour faire écran au rayonnement solaire. La connerie augmente plus vite que la température moyenne de notre bonne vieille Terre.

  2. Problème, les « moustiques » sont plus de 7 milliards !

    • un nuage de criquet peut en contenir 200 milliards….. Et sur un seul champs. Les moustiques sont encore plus petits, alors oui les 7 milliards d’humains ne changeront rien au climat si la terre décide de renouveler son climat comme elle l’a fait depuis 4 milliards d’années. Imaginez un peu les dégâts dans l’atmosphère si un ou plusieurs volcans s’y mettaient. Voyons, un peu de bon sens. La nature se chargera à un moment où un autre de nous éliminer si besoin!!!!!!!!!!!!! Et ce ne sera certainement pas toutes les bonnes âmes qui se revendiquent écolo qui y changeront quoi que ce soit. Au fait c’est quel gaz à effet de serre qui se retrouve le plus dans l’atmosphère? Réponse: La vapeur d’eau. Attention c’est très toxique pour la planète!!!!!
      Et le CO2 que l’on nous présente comme nocif, son nom dioxyde de carbone (attention c’est très dangereux ce nom là) nous en avons besoin pour respirer et il contribue à l’augmentation du développement des végétaux sur terre. Et par répercussion, les récoltent seront meilleures = moins de famines sur terre. Les écolos humanistes n’en parlent pas.
      Je ris de voir comment tous les humains sont ignares et faciles à manipuler.

      • Les écolos ne sont pas si écolos que cela! Ils nous polluent l’air avec leurs débats stériles! Leurs véhicules électriques génèrent plus de pollution pour leur construction qu’une voiture thermique, finalement beaucoup moins écolos qu’il n’y parait ! Et n’évoquons pas les batteries! Ce sont tous des bobos, vivant dans de beaux quartiers, ils n’ont jamais mis les pieds dans une cours de ferme. J’ai passé toutes mes vacances à la ferme de mes grands-parents et on aidait même les cousins d’à côté pour leurs récoltes. Je connais mieux l’environnement et la nature qu’eux! Grands amateurs de homards et de bons vins, ces « amis de l’environnement  » passent leur temps à nous stigmatiser. et à discuter dans le vide. Je suis sûr que chez eux ils prennent plus le bain que la douche et oublient d’éteindre la lumière quand ils sortent d’une pièce. Je me souviens de Taubira et de Juppé arrivant à leur ministère de l’écologie en bicyclette! En font-ils encore au jour d’aujourd’hui? J’en doute! Tout cela relève du grand guignol! C’est purement cosmétique, comme le sapin de Noël à Bordeaux, ou les repas végétariens de Lyon.

  3. Bonjour,

    Beaucoup de libéraux ont férocement attaqué le nucléaire, vu, par eux, comme le sommet de l’étatisme des X-Mines, taxés de « nucléocrates » (sic).

    Voir, par exemple les articles anciens de Philippe Simonot dans « Le Monde » …

  4. ENFIN UN QUI VOIT CLAIR PAS CIMME TOUS LES AUTRES DINGOS.

Les commentaires sont fermés.