Dans toute l’Europe les Conseils de l’ordre font la chasse aux médecins qui soignent le Covid….

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?

Même au Portugal, la chasse aux sorcières est lancée :  le docteur Margarida Oliveira a été suspendu pour 6 mois pour avoir  fait «des recommandations contraires aux consignes pouvant nuire à la santé publique» par le Conseil de l’ordre lusitanien. Bref, elle est accusée, comme Raoult, Perronne et tant d’autres chez nous de désinformation 

9 médecins, dont le docteur Oliveira, sont poursuivis pour avoir mis en cause l’imposition du port du masque, la quarantaine des personnes sans symptômes  ou la gravité du Covid…

En Serbie un groupe de médecins militant « contre la désinformation  » a déposé plainte contre un de leurs collègues osant mettre en cause lui aussi la gravité de l’épidémie.

En Allemagne c’est une deuxième perquisition que vient de subir un médecin étant si peu covidement correct qu’il faisait des certificats pour exempter ses patients de port du masque.

En Italie un médecin a été suspendu pour avoir déconseillé dans une video de se faire vacciner contre la grippe…

.

Mais la médaille d’or aux délateurs et autres inquisiteurs est réservée au Conseil de l’ordre français…  Outre Raoult et Perronne, les médecins ayant témoigné dans Hold-Up, les responsables des sites « Réinfo-covid », « Santé libre etc. sont dans le viseur.

De Hold-Up au protocole TAP : l’Ordre des médecins fait la chasse aux «traitements sauvages»

DÉCRYPTAGE – Le conseil national de l’Ordre des médecins a saisi la Haute autorité de santé au sujet d’un nouveau protocole controversé. Depuis un an, onze médecins ont fait l’objet de plainte pour «désinformations liées au Covid-19».

Après les docteurs Didier Raoult, Christophe Perronne, les protagonistes du documentaire Hold-Up et autres scandales, de nouveaux professionnels sont dans le viseur du Conseil national de l’Ordre des médecins. En cause, le TAP, « traitement ambulatoire précoce», un protocole anti-Covid qui circule depuis le mois de janvier sur les réseaux sociaux.

Note de C.Tasin,  voici le protocole ci-dessous en 3 tableaux

Il s’agit d’un tableau de prescriptions à destination des malades du Covid-19 non hospitalisés, déclinant selon la gravité des symptômes différents traitements. Ceux-ci associent entre autres un cocktail de médecines douces et homéopathiques à la prise d’azithromycine ( un antibiotique) et d’ivermectine (un antiparasitaire). Pour les cas les plus graves, le TAP prône le protocole dit «Raoult», à base d’hydroxychloroquine.

À l’origine de ce «traitement ambulatoire» relayé par le site anti-restrictions Reinfo Covid et le blog Francesoir, le collectif Coordination santé libre, mené par la députée Martine Wonner, défenseure des premières heures de l’hydroxychloroquine, et la gynécologue Violaine Guérin, qui apparaît notamment dans le documentaire Hold-Up. Il s’agit d’un réseau qui réunit la galaxie des personnalités dites «covido-sceptiques» : celles qui s’opposent depuis un an à la stratégie sanitaire du gouvernement. On y retrouve par exemple l’anesthésiste Louis Fouché, fervent critique des masques, la généticienne controversée Alexandra Henrion-Claude…

Un protocole «criminel»

«Un document criminel», a déclaré l’infectiologue Nathan Peiffer-Smadja dès le 2 février sur Twitter. « Conseil d’un chef de clinique en infectiologie, si vous voulez diminuer votre risque de développer une forme sévère de COVID-19 et ne pas souffrir d’effets indésirables potentiellement graves ne suivez surtout pas cette folie». Quelques jours plus tard, le Conseil national de l’Ordre des médecins a saisi la Haute autorité de santé et l’agence de sécurité et du médicament au sujet du protocole TAP, défendu par Coordination santé libre comme une«proposition évolutive», «fruit de travaux réalisés sur la base de données scientifique publiée et des retours de terrain des professionnels de Santé».

Le conseil de l’Ordre des médecins, lui, rappelle aux soignants de s’en tenir aux protocoles officiels : «L’Ordre rappelle que tout médecin doit exercer la médecine conformément aux données acquises de la science, tant dans l’élaboration du diagnostic que dans la proposition d’un traitement», indique le conseil, qui pourra, selon les conclusions des instances, porter plainte contre le Collectif et les médecins qui défendent le TAP.

Déjà onze plaintes déposées

Dès avril 2020, le Conseil national de l’ordre des médecins avait ouvert la chasse aux protocoles alternatifs qui «s’inscrivent hors de la législation en vigueur». «En cette période de vulnérabilité particulière, les médecins doivent être un repère encore plus fiable pour les patients», écrivait alors le CNOM dans un communiqué. «Leur parole prend un sens encore plus important. Il serait inadmissible dans ce contexte de susciter de faux espoirs de guérison.»

Depuis onze plaintes ont été déposées par le Conseil de l’ordre des médecins contre des professionnels de santé dans le cadre de «désinformations liées au Covid-19», et dix-neuf dossiers sont en cours d’instruction. Les plaintes visent notamment Didier Raoult, et Christian Perronne, mais aussi Henri Joyeux, Hélène Reseau-Frantzs et Nicolas Zeller. L’Ordre des médecins examine également le cas de la vingtaine de soignants qui apparaissent dans le documentaire Hold-Up . S’il ne s’agit pas d’une procédure judiciaire pénale, l’Ordre des médecins est en mesure de prononcer des sanctions pour «manquements déontologiques», du blâme à l’interdiction d’exercer.

Si le collectif Coordination santé libre revendique le soutien de 30.000 médecins, tous ne feront de toutes évidences pas l’objet de poursuites de l’Ordre des médecins. Mais on ne sait combien de médecins généralistes ont en réalité appliqué ce protocole controversé : sur le site, seuls 2500 sont en réalités recensées. En attendant, Didier Raoult, lui, sera jugé par le conseil départemental de l’Ordre dans les Bouches-du-Rhône d’ici six mois.

.

Et l’on apprend que Bruxelles se lance dans la bataille…

La Commission européenne entend renforcer son contrôle sur les réseaux sociaux dans la lutte contre la désinformation en ligne. «Les plateformes doivent être plus responsables et tenues de rendre des comptes ; elles doivent devenir plus transparentes. Il est temps d’aller au-delà des mesures d’autorégulation», a déclaré la vice-présidente de la Commission Vera Jourova. Cette dernière appuie ses propos sur un rapport critique, publié jeudi, qui évalue la première année de fonctionnement du «code de bonnes pratiques contre la désinformation».

Lancé par Bruxelles courant 2018, ce code oblige les réseaux sociaux signataires à remettre des rapports réguliers sur leurs politiques de lutte contre les contenus mensongers et les tentatives de manipulation de l’opinion publique. Google, Facebook, Twitter, Microsoft, Mozilla et plus récemment TikTok sont signataires de cette première mondiale.«Ce code était un premier pas important et nécessaire (…) et il a permis de bâtir un cadre structuré de dialogue

suite réservée aux abonnés…

https://www.lefigaro.fr/medias/desinformation-bruxelles-se-prepare-a-serrer-la-vis-20200911

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?
Ami, entends-tu les cris sourds du pays qu’on enchaîne ?

 

 419 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. les mondialiste veulent continuer à diffuser leur piqûre de la MORT …..
    Ces salauds veulent nous asservir avec la complicité de toutou comme véran !!!

  2. c’est ce que l’on appelle « le serment d’hypocrite »…………………………

  3. Il nous faudra dissoudre cette saloperie de conseil de l’ordre qui s’arroge le droit de démettre de ses fonctions un médecin parce qu’il ne suis pas la doxa officielle, n’est ce pas illégal aux yeux de la loi ? Nous avons deux justices dans ce bordel qu’est devenue la France .

  4. Entre ceux qui ne proposent rien et ceux qui proposent une solution préventive mon choix est vite fait.

  5. Il faut comprendre que le but de la création de ce virus est de diminuer la population mondiale. Pour ce faire, il est sorti un  » vaccin  » qui ne sert qu’à inoculer des nanoparticules, mais surtout pas à soigner. De plus en plus de gens meurent suite à la « vaccination ». Les générations à venir vont être stérilisées grâce à ce « vaccin », d’où une démographie diminuée sur au moins trois générations si ce n’est plus ! Si le but était de soigner, l’état mettrait tout en œuvre pour donner les médicaments efficaces aux médecins. Au lieu de quoi, l’état persiste dans son euthanasie programmée! Il faut vraiment que les gens refusent cette thérapie génique, et s’unissent pour défendre les médecins qui ne sont à la solde de personne !

  6. Ce sont des scélérats et des renégats, car ils ont renié le serment d’Hippocrate ! Ces ordures méritent d’être pendus haut et court !

  7. L’Agence du médicament demande de ralentir la vaccination des soignants à cause des effets secondaires
    …L’ANSM enregistre 2.140 cas d’effets indésirables suite à l’injection du vaccin Pfizer/BioNTech, notamment avec la deuxième dose, dont 73 cas d’hypertension artérielle. « Cela ne remet pas en cause la sécurité du vaccin mais constitue un signal qui doit être surveillé », ajoute l’agence.
    Les effets du vaccin AstraZeneca interviennent dès la première dose. « Nous avons reçu 149 déclarations de pharmacovigilance entre le 6 et le 10 février matin mentionnant des syndromes grippaux souvent de forte intensité (fièvre élevée, courbatures ou céphalées) », note-t-elle. La moyenne d’âge des professionnels de santé en question est de 34 ans détaille l’ANSM…
    https://www.nicematin.com/sante/lagence-du-medicament-demande-de-ralentir-la-vaccination-des-soignants-a-cause-des-effets-secondaires-643742
    Publié le 12/02/2021

  8. SÉCURITÉ DES VACCINS PFIZER ET ASTRAZENECA: L’AGENCE DU MÉDICAMENT POINTE « DES SIGNAUX À SURVEILLER »
    73 cas d’hypertension artérielle ont été déclarés depuis le début de la vaccination avec le vaccin de Pfizer/BioNtech et 149 syndromes grippaux, souvent de forte intensité, avec celui d’AstraZeneca…
    https://www.bfmtv.com/sante/securite-des-vaccins-pfizer-et-astra-zeneca-l-agence-du-medicament-pointe-des-signaux-a-surveiller_AD-202102110467.html
    Le 11/02/2021 

  9. C’est clair, ils veulent forcer à la vaccination d’une par pour asservir la population, d’autre par pour engraisser les firmes pharmaceutiques.

  10. Ben ouais, ils avaient prévu un assassinat de masse et voilà que les médecins se mettent à soigner les gens atteints !
    Ben non, c’est pas possible !!!

  11. il y a tellement de haut fonctionnaires à la tête de tous ces conseil de r, OMS santé, etc. etc. qu’ils sont tous pervertis et corrompue aux labos. Révolution POUR TOUS LES VIRER ILS S ENGRAISSENT SUR NOTRE DOS CES SA…..DS.

  12. Vaccin ??? a-t-on le « droit » de choisir lequel ? non sont-ils en mesure de « vacciner » ? non et puis moi je suis trop vieux 71 ans donc ils vont me supprimer à la première alerte , vu que ces pourris en « france » ne soignent pas !!!

  13. Merci à Cachou pour son commentaire … cette « europe » de merde m’a toujours fait vomir ! et lorsque je vois le nombre de pourris fainéants élus ? et non élus , qui s’accrochent comme la vérole sur le bas clergé pour profiter allègrement des avantages « con-sentis » que cette officine nauséabonde leur dispense !!! il est vrai que ces individus n’ont aucune morale et la dignité ne fait pas « partie » de leur génétique !!! il me tarde de partir de cette chienlit et respirer enfin de l’air pur de l’EST … hors de la présence de ces allogènes qui viennent comme ils nous l’ont promis pour nous supplanter et nous remplacer … etc etc etc

  14. Les nazis ne sont pas morts et ils continuent de sévir. Leur œuvres de destruction massive est en cour. Tous des criminels dans ce gouvernement de vendus.

  15. Ben ma foi !!! que ferions nous de tout ces vaccins achetés et encore en fabrication? et puis ça tue essentiellement des vieux qui coutent et ne produisent ni ne reproduisent plus

  16. Peut-il encore exister des cons pour ne pas se rendre compte qu’une dictature implacable, totale, stalinienne s’abat comme une chape de plomb sur l’Europe ? Comment cela est-il possible ?
    J’ai bien écrit : « Peut-il encore exister… » Car je sais, bien évidemment, qu’il en existe, et qu’ils sont tellement nombreux qu’ils constituent l’écrasante majorité dans ce triste pays France, et désormais même en Europe.
    Les historiens retiendront de cette période, outre le plus grand scandale sanitaire de tous les temps que nous vivons actuellement par l’organisation de génocides, qu’une région entière du Monde a laissé une dictature inouïe s’installer sous ses yeux, et en l’acceptant même dans la joie et la bonne humeur étant persuadé que c’est pour son bien et son bonheur, avant de se rendre compte de ce qu’elle a fait.

    • @ Cachou
      … « avant de se rendre compte de ce qu’elle a fait ».

      Je suis moins optimiste que vous, je pense que nombreux sont ceux qui mourront sans même se rendre compte de ce que cette dictature leur a fait, fiers jusqu’à leur dernier souffle de leur appartenance au camp des bien-pensants ….

  17. Je l’ai dit, je le redis :
    pas de vaccin pour moi (76 ans). Pas question de suivre les recommandations de ces dirigeants politiques et « spécialistes » qui se trompent continuellement voire mentent. Nous avons connu, la vache folle, le sang contaminé, l’amiante, Tchernobyl, la thalidomide …etc…et maintenant ce virus qui engendre les mêmes dérives désastreuses, interdiction d’utiliser des traitements efficaces au profit de ces vaccins et surtout au profit des labo. je ne rentre pas dans ce jeu intolérable de la peur distillée savamment par des chiffres bidonnés, repris abondamment par les médias aux ordres.
    pas question de suivre la voie « officielle » on sait où ça nous mène !!!

    • Ma mère n’est pas vaccinée a plus de 80 et se porte très bien, ma grand mère aveyronnaise solide a vécu 100 ans sans vaccin, je dis bien 100 ans !
      Alors pour moi ce sera itou, surtout pas de de leur vaccins pompes à fric et à ARN messager recombinant sans recul ni modèles animaux des Pfizer et des Moderna. 99,5 % de la population survit!
      Mortalité inférieure à 0,05% et ça décroit.
      Il serait temps de remplacer la peur par laquelle ils nous tiennent par la révolte et la résistance de masse.

Les commentaires sont fermés.