Histoire au collège : 12 pages sur la traite négrière européenne. Merci Taubira !

Publié le 13 octobre 2020 - par - 12 commentaires

C’est entendu, l’esclavage est à mettre au rang des pratiques humaines les plus viles.

En usage de tous temps jusqu’à nos jours et partout, il est toutefois paradoxal de faire de l’Occident l’unique accusé alors qu’il en a aboli et condamné en premier le principe.

Ainsi, dans les ouvrages d’histoire du collège tel que le Belin 4e, on n’aborde pratiquement jamais la traite arabo-musulmane (appelée pudiquement « orientale ») ni la traite intra-africaine. Mais, avec force détails scabreux et exercices pesants, on insistera en 12 pleines pages sur l’horreur de la traite négrière transatlantique.

 

.

C’est que, depuis la loi Taubira de 2001 (votée à l’unanimité !), est seule désignée comme « crime contre l’humanité » la traite négrière européenne : pour l’ancien ministre de la Justice de François Hollande, il ne fallait en effet pas trop évoquer la traite arabo-musulmane, afin que les « jeunes Arabes ne portent pas sur leur dos tout le poids de l’héritage des méfaits des Arabes » ( L’Express du 4 mai 2006)

Loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité (extrait)

Article 1er

La République française reconnaît que la traite négrière transatlantique ainsi que la traite dans l’océan Indien d’une part, et l’esclavage d’autre part, perpétrés à partir du XVe siècle, aux Amériques et aux Caraïbes, dans l’océan Indien et en Europe contre les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes constituent un crime contre l’humanité.

Article 2

Les programmes scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la traite négrière et à l’esclavage la place conséquente qu’ils méritent…

https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/LEGITEXT000005630984/2020-10-11/

Malgré l’abolition définitive de l’esclavage en 1848, l’icône antiraciste de la gauche, ancienne indépendantiste mariée à un poseur de bombe guyanais, prenait donc la décision éminemment raciste de désigner le Blanc comme l’éternel coupable devant « porter sur son dos tout le poids de l’héritage des méfaits » de ses ancêtres. Alors même que nombre de Français ne possèdent aucun négrier ou esclavagiste dans leur généalogie et tandis que les arabo-musulmans sont absous de 1400 ans de sévices et d’horreurs esclavagistes (l’Arabie saoudite a aboli l’esclavage en 1968, la Mauritanie en 1980).

Il est vrai que ces derniers ont la chance de ne pas subir une Taubira descendante d’esclaves puisqu’ils châtraient leurs captifs…

Il est vrai aussi, comme l’avouait Roger Botte, chercheur au Centre d’études africaines du CNRS, que les gouvernements de gauche ont toujours privilégié la traite transatlantique du fait de « la pression des représentants du monde arabe et des États africains » ( L’Express du 4 mai 2006)

Ce qui explique peut-être aussi la part importante de l’enseignement consacrée à la merveilleuse civilisation arabo-musulmane et à l’islam en 5e…

https://resistancerepublicaine.com/2020/05/30/la-grandiose-expansion-ottomane-en-5e-cest-loci-ou-le-ccif-qui-ecrivent-nos-programmes-scolaires/

https://resistancerepublicaine.com/2019/10/16/premiers-cours-de-civilisation-islamique-au-college-jeux-et-exercices/

Et, bien sûr, les 12 pages du manuel d’Histoire Belin consacrées, en 4e, à la traite négrière transatlantique contre… aucune pour la traite dite « orientale » !

C’est-à-dire, juste avant de passer au vil colonialisme, l’élève aura passé septembre-octobre à étudier un chapitre insistant sur la culpabilité de l’homme blanc et son passé esclavagiste… peu après les 6 mois en 5e à se bourrer le crâne sur l’islam conquérant et une Europe moyenâgeuse vivant dans les ténèbres de l’ignorance et les Croisades vengeresses…

Cette relecture de l’histoire, cette culpabilisation-repentance permanente et ce racisme antiblanc continuel et décomplexé amèneront, bien sûr, l’élève d’origine africaine à haïr la France, son histoire et ses habitants.

En effet, comment respecter les descendants honteux et soumis de ceux qui enchaînèrent et maltraitèrent tant de « frères » de couleur ?

Pourtant, certains indices montrent à l’élève un tant soit peu réfléchi que la traite intra-africaine existait mais, surtout, que la traite arabo-musulmane dépassait largement en temps et en horreurs la traite négrière transatlantique. Et que la France, du XVIIe au XIXe siècle, se plaçait loin derrière l’Angleterre et le Portugal pour ce sordide négoce.

C’est ce que démontre l’anthropologue sénégalais Tidiane N’Diaye dans son ouvrage « Le Génocide voilé », à rebours de l’Éducation nationale et du discours indigéniste-antiraciste à sens unique (article à venir).

 

Print Friendly, PDF & Email

12 réponses à “Histoire au collège : 12 pages sur la traite négrière européenne. Merci Taubira !”

  1. Avatar Christian Jour dit :

    Puisqu’on est d’affreux esclavagistes raciste, alors, qu’est ce qu’ils font chez nous.
    Bien sur ils ne parlent pas de la traite arabo négrière qui était beaucoup plus importante que la traite des noirs en France.
    Et pourquoi ils ne parlent pas non plus de l’esclavage des blancs par les arabes, non, sujet tabou. La saloperie tata taubi est passé par là.
    Qu’ils fassent gaffe les cafards, quand on en aura bien marre et que ça va péter, il va y avoir des règlements de comptes.

  2. Avatar Gisèle dit :

    Ce genre de gaucho qui ont arrangé l’histoire à leur façon, qui continuent à arranger la laïcité à leur façon ont grandement contribués aux territoires perdus de la République et l’Etat déplorable du pays.

  3. LES SOCIALISTES=COMMUNISTES BAS DE GAMME DE LA SOCIETE NE SAVENT PLUS QUOI INVENTER POUR SALIR ET DEMOLIR L’EUROPE ET SURTOUT LA FRANCE.
    CELA FAIT PLUS DE CINQUANTE ANS QUE CELA DURE LEUR CINEMA NAUSEABONDE DE BAS ETAGE! ILS NE SONT MÊME PAS FOUTUS DE SAVOIR LA VERITABLE RACINE DE L’ESCLAVAGISME ET QUI SONT CEUX QUI ONT VERITABLEMENT MIS SUR PIED CE GENRE DE MARCHANDAGE. IL FAUT TOUT LEUR APPRENDRE OU MIEUX ENCORE ILS FONT SEMBLANT DE NE PAS SAVOIR POUR LEURS PETITS PROTEGéS !

  4. pikachu pikachu dit :

    Ce qui explique (cette repentance, ce « nous les blancs sommes méchants », « nous faisons du mal à l’Autre » (Autre = noir, musulman, planète, animaux comestibles, LGBTIQQ+)) la mode chez les jeunes ados, du végétarianisme. Nous exploitons depuis que le monde est monde, les animaux pour les tuer puis les manger.

    Le végétarianisme, c’est la repentance en action.

  5. Avatar Joël dit :

    Exercice 3 je me repère dans le temps :
    Je cherche sur internet ce qui se passe aujourd’hui en Arabie, au Qatar, en Mauritanie et dans les anciennes colonies d’Afrique.

    • Antiislam Antiislam dit :

      Bonjour,

      :=)

      Ou même dans nos chères banlieues : il y a quelques années la Police chiffrait à 10 000 (!), les petites esclaves « importées » clandestinement d’Afrique du Nord au « service » de certaines familles musulmanes.

      • François des Groux François des Groux dit :

        @Antiislam

        Ce qui me sidère, c’est que cette loi mémorielle de 2001 a été votée à l’unanimité. Donc, même par la droite !

        C’est-à-dire 253 RPR et UDF unis dans la haine de soi et la repentance au PS et PC…

  6. Antiislam Antiislam dit :

    Bonjour,

    Un grand merci, François, pour ton article.

  7. Avatar pier dit :

    Qu’ils aillent tous se faire ….

  8. Claude Laurent Claude Laurent dit :

    Présentation :

    Tous les peuples ont pratiqué l’esclavage. Mais seuls les Blancs l’ont aboli. A travers la conquête coloniale, ils ont ensuite contraint ceux qui continuaient à le pratiquer à y renoncer. Or, seule la traite pratiquée par les Européens est criminalisée.

    Le 10 mai 2001, en votant à l’unanimité la « Loi Taubira », les députés français ont ainsi imposé une vision à la fois idéologique et manichéenne de la traite esclavagiste. Cette loi ne dénonce en effet que la Traite pratiquée par les Européens, faisant l’impasse sur la traite arabo-musulmane laquelle ne prit fin qu’avec la colonisation.
    Suite sur :
    https://bernardlugan.blogspot.com/2020/08/nouveau-livre-de-bernard-lugan.html

  9. Bonjour Cet notre histoire , j’en suis fier , mes ancêtres étaient des exploitants domaine de Cannes a sucre en Martinique , ils exploitaient des centaines de noirs , on ne va pas changer histoire , on l’a conserve cet la nôtre .et personne ne nous fera regretter cette merveilleuse époque..

  10. Avatar bm77 dit :

    Tout ceci n’est pas l’apprentissage de l’histoire mais juste une vision partiale et partielle de l’esclavagisme.
    Si les demagos pedagos qui font les programmes croient qu’en allant dans le sens de ce que certains veulent entendre de l’histoire, ils vont s’attirer leurs faveurs, ils se mettent le doigt dans l’œil !
    Ils jugeront les Français en bloc sans prendre en compte leur degré de compromission avec l’ennemi!
    En tout cas, beaucoup, y compris parmi les africains, ne sont pas convaincus de çà ,mais bien sûr personne ne les écoutent puisqu’ils ne sont pas des militants gauchiste avec leur vision de l’histoire étriquée ; Sauf que j’ai rencontré un anthropologue africain, originaire du Sénégal qui a beaucoup travaillé sur les ethnies Africaines et leur histoire, et m’a confié que le pire qui leur était arrivé à eux africains surtout dans les régions occidentales était l’islam et sont totalitarisme ainsi que la mise en esclavage d’une partie de la population qui en a découlé et la marginalisation de ceux qui ne se soumettaient pas , y compris des juifs africains qui ont du cacher leur judaïté pour ne pas subir de sévices .
    Ces révélations cassent la cabane et à la Vallaud- Belkacem et à la Taubira !
    L’une et l’autre ayant marqué leur passage d’une haine de la France à peine dissimulée. En tout cas l’histoire s’en rappellera comme cela , j’en suis convaincu!

Lire Aussi