La famille exemplaire du jour : les Cohen adoptent un migrant afghan. Ha ha ha !

Publié le 24 septembre 2020 - par - 16 commentaires

.

A RTL, on a voulu, sûrement, faire mieux que le Monde ou Libé dans la propagande immigrationniste et la défense d’une société multiculturelle et « créolisée » (dixit Mélenchon).

Une propagande souvent moralisatrice, grotesque et ridicule.

Ainsi, quoi de mieux, pour symboliser le vivre ensemble entre deux cultures à priori antagonistes, que de relater l’histoire des Cohen et de leur migrant afghan ? Quel plus beau symbole, en effet, que l’accueil inconditionnel d’un musulman par une famille dont le patronyme rappelle les prestigieux cohanim (prêtres de l’Israël biblique) ?

Bon, après tout, pourquoi pas. Mais je n’ai pu m’empêcher de me gratter la tête en imaginant Lateef fêter Yom kippour ce dimanche avec la famille Cohen (est-ce haram ou halal ?)

(Mais peut-être suis-je persifleur : les Cohen sont goyim, Lateef n’est pas musulman, la cohabitation se passera très bien et notre migrant afghan sortira effectivement major de Polytechnique, juste avant de convoler à l’Église adventiste du septième jour avec Esther Cohen, la fille adoptive née en Haïti)

 

Ces Français qui hébergent des migrants mineurs

REPORTAGE – Lateef est âgé de 17 ans. En provenance d’Afghanistan, il a vécu de nombreuses péripéties avant de trouver refuge à Paris, chez la famille Cohen, où il se sent comme chez lui.

 

Chaque jour, des centaines de migrants tentent de traverser la mer Méditerranée ou la Manche avec l’espoir d’un avenir meilleur. Au milieu de leur parcours infernal, les jeunes réfugiés peuvent trouver du réconfort chez des citoyens français ordinaires qui leur ouvrent leurs portes. 

Ils sont retraités ou actifs, vivent seuls ou en couple, portés par un devoir d’humanité. Épaulés parfois par des associations, ils offrent une chambre, un canapé, le temps d’une nuit, d’un mois ou d’une année.

La famille Cohen accueille chez elle, au cœur de Paris le jeune Lateef, un jeune Afghan de 17 ans. Pascale, la mère de famille, se souvient très bien du jour où elle l’a rencontré. Investie dans une association de quartier, elle participait à une distribution de repas pour des mineurs isolés étrangers.

« Il faisait très froid, il était un peu à l’écart. Il avait une tête triste » décrit-elle. « C’est juste un ado qui veut pouvoir avoir un toit, à manger, une famille qui l’accueille chaleureusement. Au bout de deux jours il est venu ici, il avait les clés de la maison ».

Depuis un an maintenant, Lateef occupe donc l’une des chambres de l’appartement familial. Il fait partie de la famille, participe aux anniversaires, aux sorties culturelles, aux vacances. Il a récemment commencé une formation en informatique et espère rentrer dans une grande école.

https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/ces-francais-qui-hebergent-des-migrants-mineurs-7800825178

.

Histoire des Juifs en Afghanistan

[…] Ce n’est qu’en 1839 que la population augmente, par afflux de réfugiés juifs persans, atteignant 40 000 âmes…

À la fin de 2004, il n’en reste que deux, Zablon Simentov et Isaac Levy (né aux environs de 1920). Levy vivait de la charité, tandis que Simentov tenait un magasin de carpettes et bijoux jusqu’en 2001. Ils vivaient aux deux extrémités de la synagogue en ruines de Kaboul…

Levy étant mort en de cause naturelle, Simentov est le dernier Juif recensé en Afghanistan. Il tente de récupérer le Sefer Torah confisqué [par les talibans – NDA]

https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_Juifs_en_Afghanistan

.

L’actualité afghane vue par les médias :

Bon, ici, le migrant qui barbote entre les deux jeunes filles de la famille est pakistanais mais c’est kif-kif bourricot.

.

Et l’actualité afghane qui a changé la vie de certains Français :

Villeurbanne : https://resistancerepublicaine.com/2020/09/24/sultan-marmed-nazi-le-desequilibre-qui-a-tue-timothy-parce-quil-netait-pas-musulman-ne-sera-pas-juge/

Poitiers : https://resistancerepublicaine.com/2020/08/07/2-refugies-afghans-trainent-une-prostituee-dans-une-ruelle-pas-de-tentative-de-viol-selon-le-parquet/

Pontivy : https://resistancerepublicaine.com/2020/08/01/des-afghans-violent-une-femme-a-pontivy-libres-ils-nencourent-que-8-mois-avec-sursis/

Dans la Manche (50) : https://resistancerepublicaine.com/2020/05/14/pierre-cassen-jean-dussine-un-saint-massacre-par-un-afghan-qui-navait-pas-les-codes/

Verdun : https://resistancerepublicaine.com/2020/01/17/verdun-3-mois-de-prison-avec-sursis-pour-lafghan-clandestin-voleur-dealer-agressif/

Gien : https://resistancerepublicaine.com/2019/05/21/quand-david-marie-en-afghanistan-avec-amandine-la-menace-en-farsi-de-la-decouper-en-morceaux/

Liste non exhaustive…

Print Friendly, PDF & Email

16 réponses à “La famille exemplaire du jour : les Cohen adoptent un migrant afghan. Ha ha ha !”

  1. Avatar jamin dit :

    J’ai recemment adopté un chat de passage…
    Que du bonheur et de la reconnaissance !

  2. Avatar charles hoursain dit :

    Ben,moi,écologiste de gauche ( comme les pastèques ,vert dehors,et rouge dedans,)j’ai recueilli un porc qui s’était sauvé de l’enclos du fermier voisin.Je lui ai demandé : Pourquoi tu te sauves ?..Il m’a dit ,la barrière était ouverte,alors j’ai voulu envahir le champ voisin,..pour me faire du lard,gratos..Il y avait des ressources dans le champ..

  3. Avatar Machinchose dit :

    la levrette afghane çe sera la mère ou la fille ?

    Dans COHEN , il y a « hé con » !!

    et ce lundi il ira avec eux a la syna chanter Néhila ??

    (prière de la fin de l’ office de Kippour)

  4. Avatar Baribal dit :

    Cohen, c’est juif ? Vous êtes sûr ?

  5. Avatar Celtillos dit :

    moi j’ais adopté un chat noir comme ca on ne pourra pas me traiter de raciste!

  6. Avatar bouillot marie ange dit :

    ils vont se retrouver avec du sang dans la maison

  7. Avatar Auguste dit :

    Nous sommes colonisés par ces clandestins allogènes et en accueillir chez soi c’est participer au grand remplacement , c’est à dire à notre génocide .

  8. Avatar Ah bon dit :

    Les deux Machinchose!!! Et pour qu’il n’y ait pas de jaloux, toute la famille !
    ça va couiner dans la maison.

  9. Avatar REGINA dit :

    ILS N4ONT PAS PRIS UN SDF FRANCAIS CAR ILS N4AVAIENT PAS DE PLACE

  10. Avatar palimola dit :

    Toujours des mâles jeunes dans des maisonnées contenant une ou plusieurs femmes …..

  11. Avatar Machinchose dit :

    palimola dit :
    25 septembre 2020

    TU NE VEUX QUAND MËME PAS QU ILS ADOPTENT L ONCLE BEN ,,

    TANT PIS POUR EUX LUI AU MOINS IL NE COLLE JAMAIS !!

  12. Avatar angoulafre dit :

    Qui paie le couteau?

  13. Avatar Machinchose dit :

    DANS TROIS JOURS CE SERA LE kIPPOUR

    dans cette circonstance, les Cohen (pluriel cohanim) présent a la syna, se dirigent vers la chaire et tous ensemble offrent leur trimillénaire bénédiction a l’ assemblée, en tant que descendants des pretres du Temple de Jerusalem

    «  » » » » » »
    La bénédiction des Cohanim
    Le sens du rituel
    par Lazer Gurkow

    Le rituel
    S’il vous est arrivé de vous trouver à la synagogue durant la Bénédiction des Cohanim, vous savez qu’il s’agit d’une expérience qui fait naître un sentiment de ferveur peu commun. Le Cohen ôte ses souliers et s’approche de l’estrade, le visage enfoui dans son châle de prière. Il tend ses mains vers l’assemblée. Ses doigts sont séparés et ses paumes tendues vers l’extérieur. Il attend le moment saint. Les membres de la congrégation détournent la tête ou la cachent dans leur propre châle de prière pour éviter de regarder en face le Cohen, car l’on sait qu’en cet instant, repose sur lui la Présence Divine.

    Incité par le ‘Hazan, le Cohen entonne sobrement les mots sacrés de la bénédiction (Nombres 6, 24-26) « Que D.ieu te bénisse et te garde. Que D.ieu fasse briller Sa face sur toi et qu’Il soit indulgent à ton égard. Que D.ieu lève Sa face sur toi et qu’Il te donne la paix ».

    La bénédiction s’achève alors et un sentiment de bonheur s’empare de ceux qui sont présents. Dans certaines communautés, on éclate en un chant joyeux. D’une certaine manière, nous ressentons qu’une bénédiction particulière de D.ieu, Celui qui donne toutes les bénédictions, vient d’être octroyée. Nous ressentons une sorte d’exaltation, nous nous sentons élevés comme si D.ieu venait de nous atteindre depuis Son trône céleste pour nous rapprocher de Lui. » » » » » » »

    et notre jeune Afghan ?? ilva pas se sentir « racisé  » ?
    lui qui fait partie de la famille ?

  14. Avatar Monique dit :

    Avez -vous remarqué que lorsque des familles adoptent un migrant qu ‘ il vient d ‘ Afrique noir /Maghreb ou du Moyen-Orient c ‘ est toujours une famille française de souche .Vu le nombre de muzz en France Lateef aurait pu allez dans une famille musulmane qui se rapproche plus de sa culture et sa dope de religion,de même pour les africains ,pourquoi ne voyons-nous jamais des familles africaines accueillir chez eux un frère ou une soeur du pays?Et ils osent dire que les fds sont racistes .

  15. Avatar Jolly Rodgers dit :

    encore des bobos [email protected] Machinchose , je ne pense pas qu’ils aillent a la synagogue . je pense plutôt qu’ils sont pro-palos et qu’ils sont membres de l’ association gauchiste des  »juifs pour la paix » donc ils doivent certainement être antisioniste, ils en ont bien le style . comme tous les collabos de la sorte !

  16. Avatar Bien le bonjour, d'Alfred. dit :

    @Machinchose; merci pour cette description explicative de la cérémonie des Cohanim (pluriel de Cohen) dont l’auteur est Lazer Gurkow; Laquelle est très intéressante pour qui cherche à comprendre et améliorer ses connaissances sur la judaïté à laquelle la civilisation Occidentale doit tant…
    Le Christ lui-même était en fait un Cohen et non pas un Rabbi du fait qu’il était un descendant du grand Roi David par une grand-mère qui fit partie de ses concubines officielles.

    Personnellement, je pense que cet état de fait fut pour beaucoup dans la détestation que le Grand Saint- Nédrin et ses alliés pharisiens éprouvaient envers Jésus qui avait donc enfreint la Loi Religieuse en enseignant au gens du peuple et non pas aux seules classes supérieures comme son statut de cohen lui imposait normalement, sauf à épouser la carrière militaire en tant qu’officier.
    Bien cordialement.

Lire Aussi