En 60 ans, les USA sont passés du racisme des Blancs au racisme des Noirs

A ne pas manquer Identité française Immigration Racisme Publié le 11 juin 2020 - par - 1 commentaire

.
..

Devant le déferlement de manifestations, parfois violentes, non seulement aux USA mais aussi en France, suite à la mort de cet « ange » aux 17 mises en cause devant un juge qu’était George Floyd, je ne peux que reprendre le sujet et en communiquer ma vision.
J’en profite aussi pour faire une sorte de synthèse de ce qui a été dit sur RR, RL, voire d’autres sites.
.

.

La presse officielle de propagande ne cesse d’en rajouter pour culpabiliser les Blancs d’Amérique et tant qu’à faire les Français, toujours dans des raccourcis occultant les aspects ne convenant pas à l’idéologie bien-pensante.
Là aussi je récupérerai des perles… sans forcément ajouter un lien systématiquement.
.

.

Je vais reprendre l’excellente source du Département de la Justice Américaine sur la criminalité aux USA en 2018.
Pourquoi excellente ? Impossible à mettre en cause sa réalité, la justice américaine étant aussi bien pourvue en juges démocrates que républicains…
Il serait regrettable d’utiliser des infos erronées,  elles ne manqueront pas d’être retournées contre celui qui les reprend, il faut toujours les vérifier !
.

.

Les USA dans leur réalisme brutal ont l’avantage de pratiquer les statistiques ethniques dont nous sommes privés sur nombre de sujets... sauf lorsqu’il s’agit d’opérations prouvant que les Français ne sont pas des gens bien, en particulier qu’ils sont racistes. Ce qui fut tenté avec les CV anonymes… Chou blanc, la démonstration fut inverse. Les entreprises ayant accepté d’entrer dans l’expérience recrutaient plus de « diversité » avec des CV nominatifs et détaillés qu’anonymés… En somme, consciemment ou pas, ces entreprises favorisaient certains à compétence égale… et ce n’était pas les « souche » !
Culpabilisation ? Volonté de montrer leur ouverture au vivre-ensemble ?
.

Reprenons ces statistiques américaines, en particulier les tableaux 12 et 14 qui résument bien les faits.

Répartition de la criminalité (tableau 12 Race/ethnicity) :

Les Blancs *:
62.3% de la population, 50.2% des auteurs d’actes criminels (==> 0,81*), 66.5% des victimes (==> 1,07**).
*  rapport entre auteurs actes criminels et population
** rapport entre victimes et population

Les Noirs :
12.0% de la population, 21.7% des auteurs d’actes criminels (==> 1,81), 10,8% des victimes (==> 0,90).

Les Hispaniques :
17.1% de la population, 14.4% des auteurs d’actes criminels (==> 0,84), 13.9% des victimes (==> 0,81).

Les Asiatiques :
6.3% de la population, 2.5% des auteurs (==> 0,40), 4.2% des victimes (==> 0,67).

Les autres* :
2.4% de la population, 9.0% des auteurs (==> 3,75), 4,7% des victimes (==> 1,96).

* : Blancs ou Noirs non-hispaniques (non US sinon seraient intégrés dans les stats), Hawaïens ou autres îliens du Pacifique, Amérindiens et natifs de l’Alaska, métis…

.

La première observation : les blancs sont la SEULE communauté à avoir une proportion de victimes supérieure à son poids dans la société américaine !!!
La deuxième observation est l’extraordinaire assimilation des Asiatiques, comme en France !!!

Ce qui démontre une société ouverte aux autres…
Ensuite, les Hispaniques, la 2ème population des USA, s’assimilent assez bien et à terme devraient contribuer à une société harmonieuse.
Les Asiatiques et les Hispaniques migrants arrivent pauvres, sans grande maîtrise de la langue mais s’en tirent mieux que les noirs natifs des USA. L’excuse de pauvreté des Noirs américains se confirme comme un faux argument…
Les Noirs sont indéniablement les plus délinquants, les Blancs les plus victimes…
Important pour la suite, la criminalité des Noirs par rapport aux Blancs : 2,24 = [(21,7/12,0) x (62,3/50,2)]  !

.

Le tableau 14 précise la répartition de la criminalité entre communautés.

D’abord, la criminalité est d’abord INTERNE à chaque communauté, sauf pour les Asiatiques.

Entre communautés :
Les Noirs (12% de la population) effectuent 15,3% des actes criminels contre les Blancs (3581360 X 0,153 = 547948).
A l’inverse les Blancs (62,3% de la population) effectuent 10,6% des actes criminels contre les Noirs (563940 X 0,106 = 59777)
Les Noirs qui sont 12% de la population s’en prennent 9,1 fois plus aux Blancs que l’inverse...
Il n’y a pas photo ! S’il existe un racisme entre Noirs et Blancs, c’est d’abord celui des Noirs contre les Blancs, obligé de conclure qu’il y a eu en 60 ans une inversion du racisme. Certes il existe bien quelques Blancs racistes indécrottables contre les Noirs, mais ils sont devenus minoritaires et peu violents…

.

Les Asiatiques (6,3% de la population) sont aussi très visés par les Noirs (182230 X 0,275 = 50113)*.
A l’inverse c’est moins de 0,1% des agressions sur des Noirs. Autrement dit moins de 564 !
* : en France, les Asiatiques sont particulièrement visés aussi, on se souvient de leur manifestation (non sans le soutien de la Chine) suite à l’assassinat d’un Chinois. De même sont-ils visés car transportant souvent de l’argent. Rappel de cette Chinoise qui s’est vu arracher son sac par des chances lors d’un mariage asiatique, les jeunes Chinois partirent à leur poursuite. Les ayant rattrapés, ils les remirent à la police qui les a relâchés, ce qui faillit tourner très mal !

Les Hispaniques (17,1% de la population) subissent des Noirs 15,3% des actes à leur encontre (734410 X 0,153 = 112364).
A l’inverse c’est 7,9% des agressions sur les Noirs (563940 x 0,079 = 44551).
Les Hispaniques sont bien plus victimes des Blancs : 28,2% ==> 207103. Donc s’il y a un racisme des Blancs, c’est à l’encontre des Hispaniques (nouveaux arrivants).
Les Blancs devraient réfléchir à l’intérêt de bien assimiler les Hispaniques pour la stabilité de leur nation.

La catégorie AUTRES (2,4% de la population) représente 9% des agresseurs des diverses catégories, dont numériquement les Blancs en premier !
J’ai comme tendance à croire que les Blancs ou Noirs non-hispaniques seraient des gens bien connus chez nous, des imitateurs de Momo le merveilleux prophète!
.
.

Des arguments vus par ailleurs…

– Chez France Intox, il est normal que les blancs soient plus victimes que leur poids dans la population.
Pourquoi ne serait-ce pas l’inverse ? L’ethnie la moins nombreuse plus agressée que son poids dans la population par l’ethnie la plus nombreuse, d’autant que cette ethnie blanche serait évidemment la plus raciste…

– L’argumentation d’une jeunesse noire plus importante pouvant expliquer un plus grande criminalité chez les noirs…
Or la population noire reste stable, voire diminue, aux USA.
Seule la population hispanique à un taux de fécondité légèrement supérieur à 2.
La croissance de population hispanique est cependant essentiellement due à l’immigration…
Les Hispaniques, plus jeunes en proportion, ne sont pas plus criminels que les Noirs, bien au contraire, avancer cet argument serait fallacieux.

Autre argument du racisme de la police (blanche ! Pas que…) qui tue plus les noirs que les blancs.
Le calcul présenté est simple, plus de tués par million que les Blancs.
Exact, quels sont les chiffres (2017, peu de tués indéterminés) ?
Les Blancs : 457 pour 171 millions = 2,67 par million.
Les Noirs : 223 pour 33 millions = 6,76 par million.
En tenant compte de la criminalité des noirs supérieure à celle des blancs (rappel : 2,24), on serait ramené à 3,02.
Effectivement, mais pas de très loin !
Ce serait par contre plus net pour 2019…
Argument qui peut-être retenu… mais à tenir compte que les Noirs s’en prennent plus aux Blancs qu’à tout autre, on a vu 9,1 fois plus agressifs contre les Blancs que l’inverse. Alors quelle conséquence sur la police blanche dans des provocations plus accentuées ?
Qu’en est-il des Hispaniques (proportionnellement à peine plus de délinquants que les Blancs) plus victimes des Blancs que les Noirs ?
Les Hispaniques : 179 pour 47 millions = 3,8 par million.
On ne peut dire que la police fait plus de cadeaux aux Hispaniques qu’aux Noirs, au contraire.

La conclusion est que le racisme a bien changé de sens aux USA, des Noirs à l’encontre des Blancs.
Le racisme blanc qui existe encore est d’abord à l’encontre des nouveaux arrivants, les Hispaniques.
.

J’en profite pour comparer la police américaine à la française.
1004 tués en 2019 pour un pays de 328 millions d’habitants.
Ramené à la France 67 millions d’habitants, cela correspondrait à 205 !
En 2019, la police française a tué 19 personnes !!!
Pas de bons cow-boys les flics français !

Print Friendly, PDF & Email
1 Commentaire
Inline Feedbacks
View all comments
Christian Jour
Christian Jour
il y a 10 mois

Tout ça me rappelle une petite blague ou en Afrique un blanc qui est dans la marmite des cannibales et qui donne un briquet au cannibale qui essayait d’allumer le feu sous la marmite et qui n’y arriver pas.

Lire Aussi