« L’ indépendance de la Kanaky » : pièce tragi-comique en trois actes …


« L’ indépendance de la Kanaky » : pièce tragi-comique en trois actes …

Inspiré par :

https://resistancerepublicaine.com/2020/05/24/nouvelle-caledonie-les-independantistes-attisent-la-haine-contre-les-francais/

 

Premier acte : proclamation de  l’indépendance.

Ca y est ! Ca y est !!

Enfin Kanaky est arrivée !

Kanaky est là !!

Le vote a donné la victoire aux indépendantistes conformément, d’ailleurs, aux voeux de la majorité des élites françaises.

L’ Anglosphère  (Australie, Nouvelle-Zélande), dont c’est le rêve de toujours d’évincer la France de la région, est aux anges.

Les drapeaux de la Kanaky flottent orgueilleusement au vent sur tous les bâtiments publics !

Les drapeaux français sont amenés, puis  piétinés et brûlés …

Des Canaques manifestent dans le délire le plus absolu à Nouméa !

Les Caldoches rasent les murs et commencent à boucler leur valise.

En France, Plenel, omniprésent dans les médias parisiens, fait l’éloge d’un travail politique pour l’indépendance commencé il y a plus de  30 ans et qui se termine par une si  belle victoire.

Un pouvoir uniformément  FLNKS est proclamé.

 

Deuxième acte : 10 ans après.

La fête est finie depuis un bout de temps en Kanaky.

Bien que le pouvoir ait célébré dans le faste  les dix ans de l’indépendance.

Mais le cœur, dans la population, n’y est plus.

Le  FLNKS accapare le pouvoir.

Plus, comme par le passé, d’élections démocratiques  tous les trois ans.

Le Gouvernement  a mis le pays en coupe réglée : la corruption s’étend chaque jour un peu plus.

Mais les ressources de la « Grande Ile » sont maigres et il n’y a  plus les  transferts sociaux venus de France.

Le pouvoir avait bien tablé sur le tourisme, mais  il n’y a pas de nouvelles infrastructures et celles qui restaient du temps de la « colonisation » tombent peu à peu en ruine.

Et, de toutes les manières,  les touristes fuient le  climat d’insécurité générale qui s’étend en Kanaky. 

L’Anglosphère a bien proposé son aide, mais les ultra-libéraux qui règnent en Nouvelle-Zélande et Australie sont bien loin de la bienveillance de l’Etat-providence  français

Ils exigent de lourdes contreparties à tout financement.

Les Canaques, les plus courageux, comme cette jeune fille devenue ingénieur pendant la présence française et qui, d’ailleurs,  souhaitait rester française, pensent  émigrer prochainement en France.

Bien loin de leur  île natale.

On voit moins Plenel dans les médias: il incite cependant, régulièrement, dans Médiapart,  les Français à rester  fidèles à leur tradition d’accueil et à recevoir généreusement les Canaques qui fuient leur pays.

 

Troisième acte : 20 ans après.

Si le pays est totalement ruiné, le pouvoir FLNKS, lui,  est  toujours en place.

Et il dépense toujours autant d’argent pour les fêtes de l’indépendance !

D’ailleurs, au fur et à mesure, de son monstrueux échec, il s’en prend avec toujours plus de violence à l’ancien « colonisateur français ».

Le pays gronde : les populations canaques du nord de l’île qui vivaient dans une relative insouciance sous la présence française meurent de faim.

Des émeutes de la faim éclatent, désormais,   dans toute l’île.

L’émigration en Nouvelle-Zélande ou en Australie est massive dans des emplois peu qualifiés, mais les employeurs anglo-saxons ne font pas de sentiments : le travail est dur et très mal payé.

Ah, on peut revoir l’inoxydable  Plenel à la télévision française.

Il explique, désormais, sur Médiapart, qu’il faut chasser le pouvoir FLNKS corrompu.

Ce bienheureux nous  chante, sans se départir  de sa bonne conscience, la  chanson inverse de ce qu’il chantait il y a quelques années sur le FLNKS.

Mais du moment qu’il y a des gogos pour payer leur abonnement à Médiapart ….

 

Note :Toute ressemblance avec des événements historiques est totalement fortuite.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “« L’ indépendance de la Kanaky » : pièce tragi-comique en trois actes …

  1. AvatarJoël

    Si on pouvait transformer ces 20 ans en 20 jours, cela ne pourrait qu’être bénéfique pour la France.

  2. ConanConan

    Ouaip, quand on voit le résultat net de cette officine (2.300K€ en 2019 !!!) on se dit que l’islamo-trotskisme ça paye et que ça a un bel avenir ….
    Comment les gens peuvent-ils être aussi cons d’engraisser à ce point cette gôchiasse qui est toujours quasi systématiquement anti-France ??!!!…
    Mais, après réflexion, laissons donc tous ces trous à merde se faire coloniser par les chinois, cela nous permettra de réduire enfin le montant du « pognon dingue » qui est distribué à tous ces ingrats !..

  3. AvatarAlexcendre62

    Magnifique article , moralité dans ce monde où l’argent domine partout et dans tout il ne sera pas facile de retrouver des amis nourriciers dans le pacifique , j’allais dire des gens aussi cons comme la France et les français , je m’oppose a ce qu’après leur connerie on recommence a faire ce que nous faisons avec les Africains et les agréions en particulier c’est dire les nourrir chez nous .

  4. AvatarJ

    Oui, OK, mais seulement si la France cesse toute subvention. Ils veulent l’indépendance ? D’accord, mais totale. Pas comme dans certains pays situés de l’autre côté de la Méditerranée où on continue à déverser le fric.

  5. Avatardurandurand

    Ha ha je me gausse de voir ces cons de kanakes qui veulent quitter le giron de la France et foutent les français dehors , ils rigoleront moins quand les anglo-saxons vont débarqués et les faire bosser 60 heures par semaine avec un salaire de misère avec les règles sanitaires au rabais et de plus fini les aides sociales , s’ils veulent bouffer ces cons de kanakes devront se tuer à la tâche comme qui dirai : honni soit qui mal y pense !

  6. Avatarclaude t.a.l

    Le nom choisi après l’indépendance sera sans doute : Guinée-Kanaky,

    Et alors, comme c’est actuellement le cas pour la Guinée-Conakry, nous verrons arriver en France des milliers de  » mineurs non accompagnés  » en provenance
    d’ ex Nouvelle Calédonie……

    D’un autre côté, comme c’est parti, il y a de fortes chances pour que, dans 20 ans, la France s’appelle : Zimbabwe.

  7. AvatarBaribal

    Scénario qui rappelle la fin de l’Algérie française. Des abrutis haineux sans aucune vision objective qui prennent le pouvoir d’un pays prospère et le détruise en s’en mettant plein les poches.

    J’espère que cela ne se produira pas car la Nouvelle-Calédonie représente 30% des réserves de nickel du monde et 9% de la production mondiale.

    Quant aux Rosbifs des antipodes, il est clair qu’ils n’attendent que ça depuis des décennies. Leur hostilité aux essais nucléaires français dans le Pacifique qui les mettaient soi-disant en danger ( Mururoa est à 5000 km de l’Australie…), n’était que prétexte pour chasser la France du Pacifique. Ce n’est pas pour rien si le Rainbow Warrior, navire-amiral de Greenpeace, a été coulé à Auckland.

  8. Avatarinconnue

    il y a longtemps que les anglos saxons désirent prendre possession de la Nouvelle Calédonie et se sont eux qui poussent les kanaks en les soudoyant et en leur faisant du lavage de cerveaux, ils déchenteront vite, mais ce sera trop tard, fini tous les avantages sociaux, les autres se chargeront de les faire travailler à coiups de pieds aux fesses, cela sera : marche ou crève

    1. AvatarAlexcendre62

      Dans le cas d’une indépendance est-on certain que la France coupera la pompe a fric ? nous sommes gérés par des nuls tout peut arriver , ils voudront surement continuer leur grande générosité ( sans argent ) contre l’avis du peuple français , soyons vigilants .

  9. AvatarR.E.D.

    Votre analyse s’accorde très bien avec ce qui s’est passé avec un territoire perdu de la France. fin des années 70, le condominium franco britannique des Nouvelles Hebrides ou les anglos du coin ont commencé a noyauter les instances favorables a la France; Les troubles ont commencés non seulement ethniques mais religieux, pro français dans l’ensemble catho et anglo protestants; les politiques parisiens ne connaissant pas du tout tes tenants et aboutissants ont par leur suffisance habituelle offert sur un plateau cet archipel aux australiens déguisés en pasteur Lini. Au point de payer des mercenaires venus de Papouasie pour liquider l’opposant Jimmy Stevens de l’ile Santo. Une poignée de résistants avait le rêve que cette ile reste dans le giron de la France. celle ci a envoyé les paras afin de rapatrier manu militari les blancs vers Nouméa une main devant une main derrière.
    Sous Mtran nous avons failli connaitre le même sort heureusement les même résistants sont réapparus en nombre et on fait capoter l’avenir funeste qui arrivait. Depuis il y a eu entre autre une loi inique sur les cartes électorales favorisant outrageusement une certaine partie de la population.
    Heureusement le monde mélanésien a changé et est entré dans le monde du travail de la modernité, de la consommation. Ce qui ne veut pas dire qu’ils ne voteront pas pour l’indépendance. Dans le secret de l’isoloir le kanak n’es t pas seul.
    Je suis résident en Nouvelle Calédonie depuis 1970.. Nous vivions heureux.
    Du travail mines, pêche, agriculture, début du tourisme. Puis la lente dérive vers une idéologie néfaste. mêlant relent de colonialisme, de racisme, a fait en sorte que le vivre ensemble a pris de la gite; SVP les français nous ne vous demandons pas plus que n’importe lequel des départements hexagonaux. les hauts salaires de la fonction publique retournent quasi intégralement sur votre sol. beaucoup d’apriori de préjugés, ici ce n’est pas l’eldorado, un salarié touche un salaire, paye ses impôts taxes, redevances etc. la vie dans son ensemble est chère . beaucoup de vos concitoyens qui viennent, repartent vite déconfits.
    Nous avons notre insécurité avec des racailles violentes . cannabis, alcool, drogue. J’arrête là, je pourrais en parler des heures , j’aime cette ile et si il le faut nous reprendrons les barricades afin de sauvegarder ce que nous avons construit ici et qui profite si bien aux mélanésiens.

    1. AvatarAlexcendre62

      Courage a vous et aux gens qui vous entourent , surtout ne vous laissez pas embobiner par les politiques , chez nous en métropole c’est déjà des faux culs sans parole alors a 25 mille kilomètres . Vous les voyez souvent pour 24 heures ils peuvent promettre tout ce qu’ils veulent et ensuite reprendre l’ avion et vous découvrir dès mois après ce qu’ils ont signé . Sans vouloir vous faire de la peine et aux gens de Nouvelle Calédonie le largage de votre ile est acté dans l’esprit de nos politiques depuis Mitterrant et ses porteurs de valises de l’époque , le mal et la trahison ont été fait dans les signatures qui ont été faites a ce moment là . Il faut savoir que deux peuples si un même territoire ce sera toujours des problèmes cela a toujours été le cas partout dans le monde il suffit de regarder tous les pays dans ce cas .

Comments are closed.