Les gens du voyage sont des nôtres, au fond : seul importe le combat contre le fascisme islamique


Les gens du voyage sont des nôtres, au fond : seul importe le  combat contre  le fascisme islamique

Photo : gitane années 1950. Les gitans ne revendiquent pas notre disparition et ils ont aussi apporté quelque-chose.  A tout prendre, plutôt Carmen que Aicha.

 

Le récent appel d’un maire de Seine-et-Marne contre les gens du voyage, on l’a dit,  est une excellente initiative.

https://resistancerepublicaine.com/2020/05/16/coup-de-chapeau-au-maire-de-voisenon-78-non-a-linstallation-de-gens-du-voyage/

Pourtant, les gens du voyage sont loin d’être la pire calamité.

Il existe une autre menace autrement plus grave pour notre pays : après-tout, les gens du voyage vivent entre eux et ne cherchent pas à imposer leurs us et coutumes.

Il ne nous emm… pas avec des revendications religieuses.  Pas de rayon spécial « gens du voyage » dans les supermarchés, comme pour le halal,  pas de ségrégation au cimetière comme pour les carrés musulmans, pas de menu spécial « gens du voyage » à la cantine (qu’ils se gardent prudemment de trop fréquenter du reste). Ils ne font pas comme les musulmans qui dans le passé ont envahi la France avec des armées et aujourd’hui revendiquent une France « aux racines musulmanes ». La revendication du « burkini » sur les plages ou dans les piscines de France avec horaires réservés ne vient pas des gitans.

On sent bien qu’il suffirait de mettre de l’ordre, de canaliser les choses en appliquant  la loi pour y voir plus clair et border le phénomène gitan qui nous empoisonne parfois la vie.

On sait de quoi ils sont capables et beaucoup de gens  n’en veulent pas sur leurs terres. Chacun se souvient de la socialiste, humaniste et droidelhommiste Edith Cresson qui avait fait une jaunisse parce que des gens du voyage s’étaient installés sur ses terres…

https://resistancerepublicaine.com/2013/09/19/edith-cresson-les-roms-defequent-chez-moi-et-le-prefet-me-dit-que-cest-une-habitude-culturelle/

https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/09/19/01016-20130919ARTFIG00360-edith-cresson-veut-faire-chasser-des-gens-du-voyage-de-son-village.php

.

D’ailleurs, déjà, les philosophes des Lumières ne s’étaient  pas montrés particulièrement tendres avec les Bohémiens, à l’exception peut-être de Jean-Jacques Rousseau. L’abbé Prévost ou Voltaire ont eu des mots assez durs, et Mallet, dans l’Encyclopédie, écrit comme définition pour « Égyptiens » : « Espèce de vagabonds déguisés, qui, quoiqu’ils portent ce nom, ne viennent cependant ni d’Égypte ni de Bohème ; qui se déguisent sous des habits grossiers, barbouillent leur visage et leur corps, et se font un certain jargon ; qui rôdent çà et là, et abusent le peuple sous prétexte de dire la bonne aventure et de guérir les maladies, font des dupes, volent et pillent dans les campagnes ». (wikipedia) Pas grand-chose de nouveau sous le soleil en 2020.

.

Toutefois, ce peuple est fort aimable comparé à un autre, et si les propos suivants vont peut-être en faire bondir certains, il faut bien crever ici  cet abcès avec un plaidoyer pro-gitan.

Reconnaissons qu’ils sont loin d’être le groupe le plus nuisible de la planète et à la limite, on peut même leur trouver quelques qualités : ils sont intrépides et peuvent  grimper sur les toits pour réparer dans des conditions incroyables, ils sont débrouillards et inventifs, sont en prise avec la réalité concrète. Toujours aux aguets, ils n’ont peur de rien.

Surtout, leur  fierté force l’admiration tant ils refusent de se soumettre, à l’inverse de  bien de nos compatriotes qui se comportent comme des  « moutons » qu’on aimerait voir un peu plus conscients des dangers qui les entourent.

Et leur culture gitane  n’est pas forcément imbuvable pour nous (on ne parle pas ici des deux ou trois gitans musulmans égarés, mais de l’immense majorité hors islam). On ressent une indéniable proximité avec leurs airs de guitares, leurs chevaux, la belle Carmen de l’opéra ou le flamenco ramené d’Andalousie…Autant d’émotions et de réminiscences qu’on n’éprouvera jamais face à une burqa.

En France, leurs talents d’amuseurs publics et de dresseurs de chevaux ont généré des familles du cirque célèbres, comme les Bouglione ou les Zavatta. Le guitariste Django Reinhardt, quant à lui, influencera durablement le jazz en y mêlant la musique tzigane. Gus Viseur et Tony Murena, compositeurs de célèbres valses-musette, ont joué et ont été influencés par des musiciens manouches (wikipedia).

Il sera toujours préférable de se réincarner Manitas de Plata ou en Gipsy qu’en imam Boussenna ! En Charlie Chaplin (tzigane) ou  en gangster contrebandier des Peaky Blinders qu’en rappeur musulman qui se vante de vouloir tuer les  bébés des mécréants, si riche soit il …

Un Eric Cantona (manouche), qui n’a pas fait de grandes études, sera toujours plus fréquentable que le recteur de la grande mosquée des pyjamas parisiens, d’hier ou d’aujourd’hui, si érudit en questions coraniques soit-il.

Ou une Lili Baliardo,  pilier d’une famille à l’origine des Gipsy Kings, qui sera toujours plus respectable que la première voilée de rue venue, dont le signe religieux mis en avant oblitère définitivement tout échange.

.

Il existe une sensibilité et une créativité artistiques gitanes. Il en va bien autrement avec la « culture » musulmane : la chicha ? Le harem ? La mosquée ? Le ramadan ? Le kebab ? L’école coranique ?

Tout ce fatras ne mérite que la fosse septique. La « culture » musulmane est un néant, un trou noir qui aspire et fait tout disparaître. La vraie problématique, c’est que la conquête musulmane est sournoise et massive,  et se donne pour but de transformer la France en pays de charia.

Hitler avait pactisé avec le mahométan, jamais avec le tsigane. Et une sorte d’instinct nous fera toujours prendre parti pour les forains haïs et attaqués par les racailles musulmanes. Les gitans ont toujours été nos ennemis de terrain, de clôture, de poulailler, de garde-manger et de réserves, depuis les tréfonds de notre enfance où l’on apprenait à se méfier des voleurs de poules dans les villages.

Mais la plupart des fidèles d’Allah sont nos ennemis d’esprit et de civilisation. Ce ne sont pas de simples parasites. Ils amènent une idéologie. Ils veulent purement et simplement notre fin. Décennie après décennie, ils se multiplient et se renforcent inexorablement : leur nombre va bientôt nous submerger et nous finirons plus sûrement musulmans que tsiganes.

L’islam s’abaisse à singer nos actions pour mieux nous détruire.

Les gitans sont peut-être magouilleurs mais ils gardent leur dignité et  ne cherchent jamais  à singer nos actions comme le font les halalistes.

musulmanes déguisées en « féministes ».

Pas de gitans soi-disant « féministes ». Leur fierté, leur dignité même,  leur interdit de faire semblant sur leur identité et leurs habitudes résolument « macho » mais où la femme est un pillier. Les muzz, eux, n’hésitent pas à nous singer pour faire croire qu’ils sont des nôtres.

Une gitane roublarde essaiera de fourguer à la caissière des faux billets, on connaît leurs sales tours. Mais on ne retrouvera jamais la malhonnêteté intellectuelle du  loukoum, qui consiste à mentir sur ce qu’il est, comme ces moukères qui vont jusqu’à faire croire qu’elles sont « féministes » sous leur voile, justement pour imposer leur voile qui signifie exactement le contraire !

Le respect de l’ennemi, inconnu en islam.

Le fait-divers de Wissous est révélateur. On se bat avec les gitans d’homme à homme, sur le terrain, dans l’arène ou sur le ring, pourrait-on dire. Instinctivement, et le prétendu verre de trop ayant gommé le vernis de la légalité et les faux-semblants,  le maire était allé en découdre sur place, physiquement. C’était une réaction primaire, logique et saine car elle respectait l’ennemi.  Alors que la bataille contre l’islam n’est pas du corps à corps mais une bataille idéologique lente et vicieuse, dans laquelle le musulman ne nous accorde aucun respect, méprisables chiens de mécréants (kouffars)  que nous sommes à leurs yeux, bons à remplacer et à soumettre (nous ne sommes rien = c’est le « fascisme islamique » =  idem pour le nazisme).

La supercherie d’un « islam non identitaire » : s’adapter pour mieux nous faire disparaître.

Il faut toute la fourberie d’un Tarek Oubrou pour parler d’un « islam de la nuance ». Un gitan n’est pas dans « l’art de la nuance » et reste digne et entier. Pas de  taqîya chez le gitan.

Extrait ci-dessus et son développement :  Tareq Oubrou  en 2012, avançant masqué sur les véritables buts de la conquête musulmane.

Le musulman ne veut pas  un terrain pour poser sa caravane.

Lisez bien, il le dit (sans vraiment le dire, ce fourbe) : sa cible est « la société française ».

La supercherie d’un « islam non identitaire » : s’adapter pour mieux nous faire disparaître.

Cette interview de 2012 sonnait déjà faux à l’époque. On y lit toute la perfidie musulmane.

Il faut lire entre les lignes. Il y a toujours un double discours chez les responsables musulmans puisqu’il y a un message de façade adressé à l’occidental naïf (« vous voyez, on veut s’intégrer ») et un autre adressé au musulman qui sait qu’il faut comprendre le contraire : « ne soyez pas pressés, faites semblant de vous intégrer et d’adopter leur culture, glissez-vous dans la société pour mieux l’infiltrer, la transformer, et faire disparaître la culture occidentale qui ne mérite que mépris ».

Alors, on se prend à rêver que nos responsables se lèvent bientôt comme un seul homme et regardent la réalité en face.

Cet exemple isolé du maire de Seine-et-Marne (précédent article) voulant chasser les gitans de sa commune, deviendrait alors un exemple les politiques à lutter contre les vrais envahisseurs.

Car dans la hiérarchie des maux qui frappent la France, c’est bien du côté de la Mecque qu’il faut regarder.

Par comparaison, monter au créneau contre la communauté de Gens du voyage apparaît finalement bien dérisoire quand on voit la paix royale dont bénéficient les fidèles de  la secte d’Allah qui veulent purement et simplement la fin de l’Occident.

Mesdames et Messieurs les responsables politiques, partez en croisade contre ceux qui veulent nous rayer de la carte et nient notre existence et notre culture. Choisissez le seul combat qui vaille la peine, celui de la reconquête occidentale.

Que chaque maire, que chaque député entonne à la manière du maire anti-caravanes :

J’en appelle à votre vigilance et à votre solidarité : dès que vous voyez un hijab, une burqa ou une djellaba  circuler dans notre village ou entendez crier « Allah akbar ! »,  contactez les services compétents. Ensemble défendons notre culture, défendons la France de toujours !

Au fait, dans le cadre de la « Loi Avia »,  pondue exprès pour protéger les islamos, pourra-t-on se plaindre d’avoir été traité de « kouffar » ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


17 thoughts on “Les gens du voyage sont des nôtres, au fond : seul importe le combat contre le fascisme islamique

  1. Avatardenise

    Entre la peste et le choléra… il faut se rappeler de l’initiative de Cantona à vouloir vilipender le Capitaine des bleus D. Dechamps je crois, lorsque ce dernier ne voulait pas d’un « trouble fête  » dans son équipe, ..Benzema ? , Cantonna avait fait fort , une cabale médiatique en disant que D.Deschamps était raciste ! cela avait été très loin, et risible en même temps quand on sait que l’équipe de France est constituée au 3/4 de personnes de couleur et de maghrébins ! Mais il a essayé, il a osé et cela n’a pas marché, D.Deschamps n’a pas prêté le flan à cette polémique qui s’est éteinte toute seule . Je ne peux pardonner une telle mauvaise foi ! Considérant que les gens du voyage sont « une minorité » ils se sentiront toujours plus enclins à aller vers une autre minorité . Je pense aussi que comme pour tous les autres phénomènes sociaux , les gens du voyage d’aujourd’hui sont très revendicatifs par rapport à leurs ancêtres .!

    1. AvatarAnge L. M ( Bastia)

      Bonjour la communauté Gitane est chrétienne , une grande partie Evengelistes, j’en compte nombreux parmi mes amis ici en Corse et sur le continent , ils sont fidèles à leur code honneur , toujours prêt a rendre services a leurs amis. ,Ce qui ‘n’est pas le cas des muss, qui eux sont toujours prêt à vous frapper en traîtrise dans le dos si vous avez un choix à faire , sans hésitation mieux avoir un gitan en amis , qu’un muss pourri , cette communauté fais peur parce que elle vit en clan ,et par ces méthodes de ressources financières, mais ont pourra toujours compter sur leur courage si nécessité , ce que vous ne pourrez jamais obtenir des muss, qui eux veullent imposer leurs coutumes , leurs idéologie, et a terme vous remplacer. Choisissez bien votre camps le chaos civil est proche. Salute.

  2. AvatarMachinchose

    la gitane en photo a du inspirer et le SEITA et Victor Hugo avec Esmeralda

    jolie fille, on en voyait encore du coté des Puces au milieu des années 60! diseuses de bonne aventure aux mains lestes et fouilleuses, rien a voir avec cette infection « rom »

    les « fils du vent » ont payé un lourd tribut a la peste brune

    50% des leurs furent éliminés par les Nazis et ils eurent eux aussi leur « étoile jaune », sous forme d’ un triangle marron
    leur Shoah c’est le Samudaripen …………rien a voir avec le Samusocial des autres mendigots

    bon a savoir:

    «  » » » »Dans les camps de concentration nazis, afin de permettre aux SS de connaître le motif de l’incarcération de ceux dont ils avaient la garde, les catégories de prisonniers étaient signalées par un système de marquage combinant un triangle inversé de couleur et des lettres, cousus sur leurs uniformes rayés. Les Juifs portaient deux triangles jaunes en forme d’étoile de David ; les criminels étaient distingués par un triangle inversé vert ; les autres droit commun portaient ce même triangle vert, la pointe dirigée vers le haut ; les prisonniers politiques, opposants au nazisme et résistants avaient un triangle rouge ; les asociaux et les vagabonds portaient un triangle noir ; les apatrides pouvaient se voir attribuer un triangle de couleur bleu ; les Tsiganes, auraient porté un triangle marron (mais rien n’est moins sûr !) ; les homosexuels étaient identifiés par un triangle rose et les Témoins de Jéhovah (« Bibelforshers ») par un triangle violet. Les prisonniers étrangers étaient signalés par la première lettre de leur pays (F pour Französische, S pour Spanische, P pour Polnische…), qui était cousue sur leur badge, tandis que les Tsiganes pouvaient se voir tatouer sur le bras le Z de Zigeuner. »

    alors ? MICHTO ?? :lol:p

  3. AvatarHARGOTT

    les gens du voyage vivent entre eux « : on le voit ici; quand ils se sédentarisent, ils achètent une parcelle pour leurs caravanes, bien en dehors du village, construisent une petite maison, et se barricadent, ilst font tout pour rester entre eux, repliés sur eux mêmes évitant les contacts avec les « gadgés »: ce sont, après presque 1000 ans en France, les plus racistes des Français, les plus « xénos » ce qui n’est pas eux, leur clan, les plus « moi et nous seulement ».

  4. AvatarFomalo

    C’est vrai que l’on connaît bien le genre de méfaits des Gitans!.
    Mais il ne faut pas mésestimer le fait qu’ils ont toujours été des passeurs. A ceux qui l’auraient oublié ou ne l’auraient pas lu, je rappelle le livre excellent de Gabriel Garcia Marquez « Cent ans de solitude » et le rôle de transmetteur d’inventions à intervalles réguliers du chef de la tribu tzigane.Mouvement de la vieille Europe vers l’ouest? Tradition hébraïque chrétienne ou indienne de « voyageurs »? Et chez nous, Sainte Sara et Les Saintes Maries de la Mer ce n’est pas le rassemblement de l’oumma!!!

    1. Avatardenise

      Non ce n’est pas le rassemblement de l’oumma , bien d’accord ..mais je me trouvais à Sainte Marie de la Mer quand ils sont arrivés pour leur procession et tous les magasins se sont fermés au même moment, par un simple coup de fil! …

  5. Avatarpier

    Dans village 1 muzz seul rase les murs
    mais s’ils deviennent nombreux ( même que qq 1 , ça y est c ‘est la merde )

  6. Avatar919357

    Pollutions, vols, cambriolages, escroquerie, agressions…comme dit dans un commentaire entre la peste et choléra hein… Je n’en veux aucun des deux, s’ils sont des vôtres grand bien vous en fasse, ils ne seront jamais des miens, jamais.

  7. AvatarJoël

    Ben désolé, il y a des parasites plus ou moins virulents, ça n’en reste pas moins des parasites.
    Entre les punaises de lit et les criquets pèlerins, il n’y a pas à choisir, les 2 sont à éradiquer.

  8. AvatarSniper83

    Les expériences toutes négatives que j’ai eu avec les racailles du voyage me poussent à les haïre au plus haut point !! ce ne sont que des menteurs, voleurs, escrocs, des sous-merdes à éviter, une mafia de parasites à expulser d’où qu’ils soient…. RAUS !!!

  9. Avatarbm77

    Ils sont ce qu’ils sont mais ils ne viennent pas de l’extérieur nos manouches ! Leurs méfaits quand ils en font doivent être réprimés et punis par la loi mais il faut s’arrêter là.
    Ils ne nous imposent rien comme certains envahisseurs qui veulent le beurre l’argent du beurre et le cul de la fermière .
    Nous avons très bien vécu avec eux jusque là mais depuis que les « autorités » sont laxistes avec notre délinquance d’importation , elle ne peut se permettre d’être ferme avec ceux qui étaient coutumiers de certains faits, De plus une partie de la communauté gitane s’est assagie . Et c’est vrai que je préfère mille fois l’image de cette fière et belle gitane à celle d’une empaquetée qui m’écorche la vue chaque fois que j’en rencontre . Ce qu’une emburkinée porte sur le dos n’est pas seulement un habit, c’est un symbole de soumission de la société et la robe de la gitane c’est au contraire celui de la liberté et de la rebelle ! Entre les deux j’ai vite fait mon choix!!

  10. AvatarFrancan

    Encore un rêveur émule de Rousseau.
    T’en as vu beaucoup des gitanes comme celle de ta photo?
    À l’opéra?

    1. Jules FerryJules Ferry

      Bonjour Francan,

      Rêveur ? Le monde gitan n’est certainement pas un rêve.
      Se faire l’avocat du diable est avant tout un moyen d’éclairer à quel point le monde musulman lui, est un CAUCHEMAR (idéologie totalitaire).

    2. Avataragathe

      elle ne ressemble guère aux gitanes que l’on voit, Roms ou pas ; elle a un type « caucasien »; c’est une européenne déguisée en gitane.

Comments are closed.