L’antivirus Avast collectait vos données pour Google et Microsoft

.

Tout le monde le sait : nous sommes tous plus ou moins fliqués sur Internet, soit à des fins mercantiles par des groupes privés, soit pour raison d’État (sécurité intérieure, lutte contre la pédophilie, la cybercriminalité, le terrorisme ou… « l’ultradroite »).

Avec la loi Avia « contre la haine sur internet », examinée en lecture finale ce 13 mai, ce sera sans doute pire. Dans une France à peine sortie de son confinement et en cette fin de ramadan, la police de la pensée censurera et traquera l’islamophobe et le Gilet jaune antimacronien tout en laissant pépère les racailles anti-France des cités islamisées.

Mais si l’État se fiche pas mal de vos clics sur Amazon, Cocu.com, Pornopromo ou Vitrine Magique, il n’en est pas de même pour Google, Microsoft, Pepsi ou L’Oréal.

Et quoi de mieux qu’un antivirus auquel vous confiez la surveillance et la protection de votre ordinateur pour collecter et revendre de précieuses informations, même les plus intimes.

A l’heure où le gouvernement, pour lutter contre le COVID-19, fait ami-ami avec Bill Gates, Google ou Apple et s’apprête à lancer un « système d’information » basé sur le traçage et la mise en place de boîtiers ou de bracelets électroniques, certains s’inquiètent de cette collecte massive de données confidentielles.

Loi Avia, StopCovid, emprise des GAFA sur notre vie privée : l’année 2020 sonne-t-elle le glas de la liberté d’expression et du secret médical et, finalement, des libertés et des secrets tout court ?

.

Avast admet avoir vendu des informations sur les utilisateurs de ses antivirus

L’éditeur des logiciels Avast et AVG a collecté pendant des années les données de navigation sur le Web de leurs utilisateurs. Avast Software a dû faire marche arrière.

Par Nicolas Six

« En tant que président-directeur général d’Avast, je me sens personnellement responsable, et je présente mes excuses à toutes les personnes concernées. »

Mercredi 29 janvier, après quelques jours de polémique, Ondrej Vlcek a fini par faire part de ses regrets et annoncer des mesures radicales.

Quelques jours plus tôt, une enquête conjointe des médias américains Motherboard et PCMag révélait que deux antivirus édités par son entreprise, Avast et AVG, collectaient des informations très précises sur les habitudes de navigation sur le Web de leurs utilisateurs, qui étaient ensuite revendues à des entreprises comme Google, Microsoft, Pepsi ou L’Oréal.

Ces deux antivirus sont très utilisés – l’éditeur tchèque revendique 435 millions d’utilisateurs dans le monde. Ils sont réputés pour leur efficacité à bloquer les logiciels malveillants et disponibles dans des versions gratuites populaires auprès des particuliers. Mais sont aussi capables de récolter des données de leurs utilisateurs.

Celles qui ont été revendues à des tiers vont des recherches effectuées sur les moteurs aux visites de pages LinkedIn, en passant par les vidéos YouTube, les consultations de sites pornographiques, et parfois même les mots-clés saisis sur ces sites.

Selon l’éditeur, ces informations sont anonymisées avant d’être partagées aux entreprises qui les achètent.

Les journalistes de Motherboard et PCMag sont parvenus à obtenir des contrats confidentiels établis par Jumpshot, filiale d’Avast chargée de revendre les informations collectées par les deux antivirus sur plus de 100 millions d’appareils selon elle…

Et le métier de Jumpshot n’est pas de nature à susciter la confiance.

Dans un communiqué de presse daté de juillet dernier, la filiale se présentait comme «l’unique entreprise qui déverrouille les données abritées dans un jardin fermé [et] fournit aux professionnels du marketing une meilleure visibilité sur le parcours du consommateur dans son entièreté ».

Dans un message Twitter publié récemment, l’entreprise déclarait collecter « chaque recherche. Chaque clic. Chaque achat. Sur chaque site ».

Une collecte très précise

Selon Motherboard, les clients de Jumpshot auraient payé des millions de dollars pour acquérir ces produits «incluant “l’enregistrement de tous les clics” [All Click Feed], qui traque de façon extrêmement précise le comportement des utilisateurs, leurs clics, et leurs mouvements sur [un site Internet précis] ».

Ces informations sont tellement détaillées que, selon des experts consultés par Motherboard, il serait théoriquement possible de retrouver l’identité de certains internautes…

Avast Software n’a toutefois pas, pour le moment, pris l’engagement d’effacer les données collectées dans le passé.

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/01/31/avast-admet-avoir-vendu-des-informations-sur-les-utilisateurs-de-ses-antivirus_6027992_4408996.html

.

Coronavirus. Le traçage, « c’est la fin du secret médical » dénoncent des médecins de Quimper

Ces médecins dénoncent la procédure qui les incite à divulguer des informations médicales sans garantie aucune de leur confidentialité.

Le Sénat a adopté, lundi 4 mai 2020, la mise en place d’un « système d’information » pour identifier les personnes infectées par le coronavirus et leurs contacts. À Quimper (Finistère), un collectif de médecins s’indigne et dénonce « la fin du secret médical ».

« Le médecin généraliste sera incité financièrement à déclarer le patient Covid, rechercher et déclarer les cas de contact via le site Ameli pro de l’Assurance maladie. »

Ces informations seront ensuite transmises à des « brigades », formées de médecins de l’Assurance maladie et des employés de collectivités locales.

https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-le-tracage-c-est-la-fin-du-secret-medical-denoncent-des-medecins-de-quimper-6826723

 

 168 total views,  1 views today

image_pdf

13 Commentaires

  1. Bonjour à tous,
    Je n’arrête pas de dire à mes clients et mes proches de ne pas installer ces infections que sont Avast Norton etc.Ce sont les coronavirus du net. Sous windows ne faire tourner que Windows Defender. Il espionne mais c’est la seule alternative, et la moins préjudiciable. Les autres vous embêtent sans cesse surtout lorsqu’il faut renouveler l’abonnement. Sans compter, que pour les désinstaller pour Mr tout le monde c’est la galère.
    Pour pouvoir désinstaller ces daubes il faut absolument tuer la tâche de fond au préalable : Appuyer simultanément Ctrl+alt+supp cliquer gestionnaire des tâches, aller dans l’onglet processus et mettre fin à la tâche, ensuite aller désinstaller l’application.
    Nettoyer les caches du navigateur en permanence, une fois par jour, cela ne prend que 10 secondes. Attention : efface mot de passe, historique et cookies.
    Ne pas enregistrer les mots de passe dans le navigateur.
    Supprimer le fichier temporaires : touche windows + R ce qui veut dire Run .exe
    Entrer %temp% puis supprimer – sans état d’âme – tous les fichiers.
    De même pour le répertoire temp, entrer %temp%. Le % veut dire où que soit le répertoire.
    Faire attention en navigant sur le net. Télécharger toujours chez le constructeur et non sur des sites de téléchargement.
    Soyez certains que vous n’aurez pratiquement pas de problèmes.
    Sous linux – Ubuntu – Suze etc. On est beaucoup mieux protégés.
    Dernière recommandation quand vous serfez regardez bien le champ URL tout en hat de votre navigateur en général le http doit être suivi d’un S qui signifie secure – connexion sécurisée.
    Si ça peut aider je serai ravi.
    Je sais c’est fastidieux au dépara mais à la pratique cela devient machinal.

    • Je précise : il y a deux répertoires temp
      C:\Windows\Temp

      C:\Users\Nom_Utilisteur\AppData\Local\Temp

  2. Il n’y a pas de miracle dans la gratuité. Il y a toujours quelqu’un qui paye d’une manière ou d’une autre.
    On devrait toujours payer les services rendus.

  3. Le logiciel gratuit est ce qui est le plus recherché sur Internet, l’Antivirus est le produit phare dans ce domaine, j’ai longtemps cherché à comprendre le fonctionnement d’un virus et la manière dont les informaticiens le trouvent et démontent son fonctionnement, c’est un travail énorme qui peut prendre des jours et parfois plus, un tel travail ne peut pas être gratuit, il y a forcément quelque chose derrière, pourtant quand j’explique cela aux jeunes dans mon entreprise ils rigolent et me regardent comme si j’étais l’homme de Cro-Magnon, ils ont tous ou presque le meilleur antivirus gratuit évidemment et ils s’y connaissent en informatique c’est du moins ce qu’ils croient, le gratuit se paie parfois très cher, vol des coordonnées de carte bancaire par exemple, en plus le produit est rarement complet, seule la version payante est complète ce que certains éditeurs oublient de mentionner

    • Je lis ici comme ailleurs des gens qui se disent très satisfaits de leur version gratuite, il faut savoir qu’une version gratuite n’est qu’une version de démonstration, elle ne possède pas toutes les capacités de recherches et de détections de la version complète, elle n’est faite que pour donner une idée des performances du logiciel, sinon à quoi servirait une version complète payante si la version gratuite faisait le même travail c’est de pure logique, ce qui est désolant c’est que les gens se croient bien protégés alors qu’ils ne le sont pas, j’insiste là-dessus car j’ai tellement entendu et lu de bêtises à ce sujet, un exemple, quelqu’un qui dit – Je suis très satisfait de ma version gratuite du logiciel antivirus Machin, il travail vite et prend peu de place en mémoire – Evidemment Toto puisqu’il ne fait qu’une partie seulement du travail, les gens sont vraiment bizarres

  4. Cela fait plus de 15 ans que je n’utilise plus aucun antivirus; il est vrai que je n’utilise plus que des ordinateurs avec un système d’exploitation Linux, ceci explique cela…
    Et le seul système windows que j’utilise pour mes programmations de moteurs électriques (un vieux XP) est installé en virtualisation sans connexion internet!
    Et aussi que mon moteur de recherche par défaut est Qwant…

    Alors, c’est le moment de changer vos habitudes et de passer aux logiciels libres, sécurisés … et gratuits!

  5. Et les brigades de médecins deviendront petit à petit les brigades de la pensée unique macronienne.. La Dictature En Marche est là et bien là

  6. j’ ai acheté cet anti bite russeil y a 6mois

    pas cessé d’ etre emmerdé par despubs intempestives, des offres d’ avast, je suis convaincu a présent que ce sont eux qui injectent dans ma bécane de nouvelles merdes et qui me proposent de les torcher moyennant finances et abonnements complémentaires

    • Moi j’ai la version gratuite d’Avira. A part un carré de pub en bas à droite pour leur marque quand il se met à jour, jamais emmerdé.

      Si votre version payante est pourrie de pubs, je pense qu’il doit y avoir pas mal de case à décocher dans votre configuration. Genre « autoriser les notifications »

      PS : avant d’acheter, consulter les avis sur plusieurs sites, ça ne mange pas de pain.
      Juste un exemple : https://fr.trustpilot.com/review/www.avast.com

      Et pour régler votre antivirus, un tutoriel :
      https://www.malekal.com/tutoriel-antivirus-avast/

  7. ça ne m’étonne pas, je l’ai viré il y a un certain temps, je m’étais aperçu qu’il m’espionnait et intervenait de manière intempestive quand je surfais, en m’envoyant des messages censés me faire peur concernant tel ou tel site,

    c’est un espion à qui on donne l’autorisation d’entrer à tout moment dans son pc

Les commentaires sont fermés.