Impri-postez les pétitions « pro-chloroquine » du Pr Douste-Blazy et du Dr Ménat

Publié le 6 avril 2020 - par - 8 commentaires

L’ancien ministre de la santé Philippe Douste-Blazy se rappelle enfin qu’il est aussi ET AVANT TOUT médecin, et accessoirement né à Lourdes, ville dont il a été député-maire : Face au Covid-19 un miracle est possible, il suffit de tout simplement ANNULER la criminelle et délibérée INTERDICTION faite aux médecins de soigner les malades du virus quand on peut encore les guérir, et quasiment tous les sauver, avec un médicament parfaitement connu et qui ne coûte presque rien : la chloroquine.
C’est le sens de la pétition internet que Philippe Douste-Blazy a lancée sur change.org avec de nombreux autres professeurs et médecins dont plusieurs ex-politicards rangés des voitures de fonction ministérielle :

#NePerdonsPlusDeTemps
change.org/p/edouard-philippe-traitement-covid-19-ne-perdons-plus-de-temps-neperdonsplusdetemps

Philippe Douste-Blazy ne parle pas du Pr Raoult, et n’explique pas non plus que cette interdiction criminelle n’a pour but, pour les politicards aux manettes, que d’obtenir un futur renvoi d’ascenseur de la part des grands laboratoires pharmaceutiques qui espèrent breveter un vaccin et faire, avec les brevets, des bénéfices bien plus royaux qu’avec la chloroquine tombée, elle, dans le domaine public depuis longtemps.

Eric Ménat pétition covid-19 chloroquine

.

Le docteur Eric Ménat, lui, n’est pas un ancien politicien, et il n’y en a pas un dans son collectif de médecins. Il prend par conséquent moins de gants chirurgicaux dans sa pétition, similaire toutefois quant au fond à celle du Pr Douste-Blazy :

petition-chloroquine.fr/signature

C’est dire la situation désespérée dans laquelle nous sommes étant donné la complète inutilité des pétitions internet, inutilité si souvent démontrée pour contrer en vain les différentes décisions ubuesques dictatoriales gouvernementales.
Vous avez déjà vu, en France, un gouvernement reculer parce que trois pékins, ou trois cent, ou trois mille, voire même trois cent mille, ont tapoté sur leur clavier et se sont fendus d’un clic sur leur souris pour une pétition internet ?!

.

Mais à quelque chose pétition internet peut être bonne si vous prenez le temps, et l’argent (en l’occurrence le prix d’un timbre), pour, au lieu de la signer avec du vent, « impri-poster » cette pétition, c’est à dire :
imprimer un courrier et le poster– IMPRImer cette pétition sur du papier,
– Signer au bas du papier,
Votre prénom et ville suffiront, inutile de donner aux pharma-collabos qui nous gouvernent, ces inventeurs de l’auto-prison et du neo-Ausweis, de quoi constituer un fichier des Juvid19 à euthanasier par convois entiers dans des wagons TGVeaux à destination des camps de réanimation, comme aux Heures Les Plus Sombres De Notre Histoire,
– Mettre ce papier dans une enveloppe,
– Ecrire sur l’enveloppe nom et adresse du destinataire de la pétition (en l’occurrence Her Premier Sinistre Edouard « Kung Fu Panda » Philippe pour la première, et Micron 1er pour la seconde)
– Cacheter l’enveloppe,
– Timbrer l’enveloppe, (sauf celle à destination du Président)
– POSTER le tout.
Sans oublier, enfin, ultime étape, de rameuter d’autres pétitionnaires potentiels afin qu’ils fassent de même.

flocon de neige et avalancheVous allez me dire : Pfffff, ça n’aura aucun poids…
Ca aura très exactement, par expéditeur, le poids d’une ou deux feuilles de papier, d’une enveloppe et d’un timbre (éventuel), soit un peu moins de 20 grammes.
Dérisoire ?
Un flocon de neige n’a même pas pour poids une fraction de 20 grammes et pourtant, tous les ans, des pétitions de flocons de neige démontrent leur efficacité : ça s’appelle une avalanche. Tous les ans il y a des destinataires d’avalanche envoyés au cimetière par ces flocons de neige groupés qui, individuellement, ne pèsent absolument RIEN, mais qui, républicainement En Marche ensemble, sont les plus efficaces des tueurs d’inconscients hors-piste qui se croient intouchables et libres de faire absolument tout et n’importe quoi, notamment marcher en toute impunité sur la gueule des flocons en gilets jaunes.
Des flocons qui, soudainement exaspérés par tant de mépris, se muent en assassins assurés d’une totale impunité !

Accessoirement, savez-vous combien pèsent dix mille lettres ? Réponse : 10.000 x 20g = 200.000g = 200 kg
Au moment où j’écris ces lignes, la pétition internet du Pr Douste-Blazy dépasse les 80.000 signataires, qui n’ont littéralement aucun poids mais qui pèseraient déjà 8 x 200 kg en version papier, c’est à dire PLUS D’UNE TONNE ET DEMIE sur le bureau du premier ministre, s’ils avaient investi un simple timbre…
A partir d’une tonne de courriers, là vous allez commencer à peser…
Pour la pétition du Dr Ménat, adressée au Pino-Macron, le nombre de signataires dépasse déjà les 200.000. Je vous laisse faire le calcul de poids (1).
Vous croyez vraiment qu’un bureau, même de premier ministre, peut supporter une pression d’ 1,5 tonne ?! Ne calculons même pas le volume de papier que cela représenterait…
Tandis que autant que vous voulez de signatures sur internet c’est AUCUN gramme, AUCUN kilo et AUCUNE tonne sur AUCUN bureau d’AUCUN membre du gouvernement !

Devenez le flocon de l’avalanche qui fera avaler sa barbe miteuse au premier Sinistre Her Philippe !

Pour imprimer facilement la pétition Douste-Blazy, c’est pas compliqué grâce au service «Print Friendly» :
printfriendly.com/p/g/rPGzNu
Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 90% et la taille d’image 100% pour obtenir une mise en page impeccable en deux pleines pages.
Puis cliquer sur l’icône PDF.
Choisir la taille de page «A4» («Letter» est le format américain) et cliquer sur «Téléchargez votre PDF» pour enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
Il ne vous reste plus qu’à l’imprimer-signer-poster.
Imprimer de préférence sur deux feuilles recto (plutôt que sur une seule feuille recto-verso), vous aurez ainsi deux fois plus de poids (et ça reste en dessous des 20g, donc un seul timbre suffira pour affranchir).
Vous trouverez l’adresse postale du destinataire au paragraphe « CABINET DU PREMIER MINISTRE » de la page
gouvernement.fr/ministre/edouard-philippe
(Attention, bien prendre l’adresse POSTALE dont le code postal est différent de l’adresse physique)

Pour la pétition du Dr Ménat, c’est un peu moins direct (le service PrintFriendly ne fonctionne hélas pas sur la page web de cette pétition) mais ce n’est pas vraiment plus compliqué non plus : Il vous suffit de copier-coller le texte de la pétition dans votre traitement de texte habituel puis de mettre en forme le texte (en jouant essentiellement sur la taille des caractères) afin qu’il rentre sur deux pleines pages.
Ensuite vous imprimez-postez comme ci-dessus.
Pour l’adresse postale du destinataire de cette pétition, vous la trouverez sur la page
https://formalites-administratives.ooreka.fr/fiche/voir/632053/ecrire-au-president-de-la-republique
au paragraphe « La voie postale »
Et comme le courrier au Président de la République est dispensé d’affranchissement (c’est précisé au bas du paragraphe précédent), pas besoin de timbre, alors raison de plus pour participer !

Radio Londres, les français parlent aux français Mais ce n’est pas tout, il reste maintenant à rameuter les autres Français.
Pas simple quand on est en auto-prison avec Ausweis et menacé de camp de réanimation si on sort…
Pas simple quand les contacts de votre répertoire peuvent se révéler en temps de guerre (même contre un virus) autant de traîtres prêts à vous dénoncer à la kommandantur. Ou plus prosaïquement se fâcher avec vous parce qu’ils sont perméables à la propagande néo-Vichiste.
Heureusement il y a la solution de nos aînés Gaullistes (de la France Libre, après ça s’est un peu gâté) : les graffitis « Vive De Gaule, vive la France Libre », Radio Londres et le cloisonnement entre résistants ne se connaissant pas entre eux.
Des principes que nous allons adapter aux technologies de notre époque : ce sera SMS envoyés à des inconnus avec lien internet pour venir lire le présent article, ET PARTICIPER A L’AVALANCHE.

Quel SMS ?
Quel lien internet ?
Je vous propose ça :

Ici (votre ville), les Français parlent aux français. Message personnel : tinyurl.com/covid19sonotone

le bon coin, petites annoncesde particulier à particulier, petites annonces immobilières Mais où trouver un stock inépuisable de numéros de téléphone d’inconnus à qui envoyer ce texto-graffiti ?
En consultant les petites annonces ou les annonces immobilières de particulier à particulier (plus particulièrement d’ailleurs les viagers !). Beaucoup d’annonceurs indiquent leur numéro de portable. Comme vous n’avez rien à vendre, vous ne faites pas de démarchage commercial et pouvez utiliser ces numéros.
J’ai personnellement expérimenté le principe pour d’autres articles, sur un autre blog bien plus confidentiel que Résistance Républicaine, avec mon téléphone personnel et jusqu’à présent je n’ai pas encore eu la visite ni de la Milice ni de la Gestapo, pas même un seul sms ou appel inquisiteur en boomerang. Les correspondants poubellisent sans doute pour la plupart le SMS, mais ceux qui en tiennent compte comprennent manifestement d’emblée le principe du cloisonnement donc soyez sans crainte. D’autant que pour que l’avalanche se déclenche il suffit que seulement DEUX parmi tous vos destinataires suivent le lien dans votre SMS.

Vous êtes complètement parano ou poule-mouillée et craignez d’utiliser votre smartphone personnel ? Pas grave, vous pouvez tout de même participer en allant acheter un téléphone prépayé dans un bureau de tabac (ça tombe bien, ces commerces sont encore autorisés à ouvrir !) que vous jetterez une fois épuisé (c’est juste un peu cher payé pour une protection parfaitement superfétatoire, mais bon, si ça vous rassure…)

A vos imprimantes et smartphones !

(1) Pour 200.000 lettres le poids est de 20 x 10.000 x 20g = 20 x 200 kg = 4000 kg = 4 tonnes… Même si le bureau en béton de Jupiter peut encaisser ça, c’est le plancher sur lequel il est posé qui ne le peut pas !

Print Friendly, PDF & Email

8 réponses à “Impri-postez les pétitions « pro-chloroquine » du Pr Douste-Blazy et du Dr Ménat”

  1. Avatar Borderno dit :

    C’est juste donner de la visibilité à un ancien politique (c’est leur drogue). Désolé mais on ne règle pas un problème avec les gens qui l’ont créé. Le fait qu’il n’évoque pas le Pr Raoult en dit long aussi.

    • pikachu pikachu dit :

      Il le cite sur change.org.

      De plus, il n’est pas au nombre de ceux qui ont favorisé cette catastrophe : il était ministre de la Santé déjà avant Roselyne Bachelot.

      • Avatar Borderno dit :

        Il n’a pas participé activement à cette catastrophe du virus mais il a clairement et activement fait partie d’un système qui nous a mené à cette catastrophe. Système qui dure depuis plusieurs décennies.

    • Avatar Ber dit :

      Une bandes de frànmacon incapables 30000millions personnes dans le pétrin

  2. Avatar BRIGITTE dit :

    N’oubliez pas d’aller lire ou écouter ce que dit Gérard Faure de douste-blazy
    sans majuscules ……..

  3. pikachu pikachu dit :

    Il m’est venu un éclair d’intuition : et si, en réalité, Macron interdit la chloroquine et légalise l’euthanasie, clairement, afin de se débarrasser des « vieux » ?
    Et si, ce faisant, en éliminant les vieux, il caresse l’espoir que Brigitte fera partie du lot ?
    Tout ça pour ça me direz-vous ?
    Allez savoir !!!

    En tout cas, il faudra que la police scientifique relève bien les empreintes sur la seringue qui aura allégé la vie de Brigitte.

  4. Armand Lanlignel Armand Lanlignel dit :

    J’ai remplacé quelques Kg (Kelvin-grammes) dans ce texte par kg (mais peut-être pas tous). J’en profite pour rappeler que les normes internationales (ex ISO) et les normes françaises AFNOR réservent le K comme symbole du degré Kelvin dans l’échelle absolue de température. Le symbole adopté universellement pour le kilo (ou mille) étant k. On peut ainsi symboliser les milliers d’euros par k€. On connait aussi les kW …;etc.

  5. Laurent P Laurent P dit :

    K majuscule pour le Kelvin et k minuscule pour le kilo… Et pourtant je le savais ! Mais là j’ai un peu oublié les normes dans l’élan de la rédaction. Bon, je ne ferai désormais plus la faute, c’est promis !

Lire Aussi