Les Pieds Nickelés à la manoeuvre, saison 4 : audition parlementaire, opération enfumage


Les Pieds Nickelés à la manoeuvre, saison 4 : audition parlementaire, opération enfumage

.

 Les Pieds Nickelés Saisons 1  2, 3

.

Audition parlementaire : Opération enfumage.

Je voudrais résumer ces 3 heures 24 minutes et 25 fastidieuses secondes de l’audition.

.

D’abord, le président Ferrand.
C’est lui qui plante le décor :
« Je souhaite que nos travaux s’ouvrent sous le signe de la confiance »
« Le temps des éventuelles remises en causes … légitimes (?), viendra mais une fois le plus fort de la crise dernière nous ». Notons que la formulation du « légitimes », après une longue hésitation, s’accompagne clairement d’une interrogation.

.

Pas question donc de poser des questions qui fâchent.

Et la suite est finalement un concert de louanges au gouvernement de la part de tous les députés LREM, avec quelques timides questions de la part de l’opposition.

.

Mascarade donc, comme le démontre l’étroite complicité entre Ferrand, notre premier ministre Édouard Philippe, dit Filou, et tous les députés LREM.
Il n’aura échappé à personne qu’à chaque question posée par un député LREM ou complice (Modem), le premier ministre se tournait vers le classeur bleu situé à sa gauche, dans lequel les réponses figuraient dans l’ordre.
Tout avait été savamment orchestré. Encore une fois, 20/20 en communication !

.

L’opposition a été émasculée, par peur de briser l’unité nationale demandée par Macron-Clemenceau et relayée par Ferrand. Ses questions étaient à tout le moins très mesurées. Seule la France Insoumise n’a pas joué le jeu, mais finalement ça faisait bien le jeu de Ferrand et de Filou : le remède magique proposé étant de tout nationaliser… Comme le modèle vénézuélien est universellement reconnu pour être d’une efficacité à toute épreuve, LFI s’est discréditée d’entrée de jeu.

.

Le jeu de Filou et de Ferrand a été excessivement simple :

►montrer que le gouvernement maîtrise tout à la perfection
►comme c’est trop gros quand même, admettre avec une humilité feinte à la perfection que « les décisions sont parfois prises sur la base d’informations incomplètes et contradictoires »
►dire que c’est pire ailleurs.
► mettre en doute les affirmations de ceux qui font mieux que nous.

.

Les allusions de Philippe sur les chiffres des tests en Allemagne sont un monument de désinformation très révélateur :
« Je voudrais dire et je le dis très respectueusement (…) à l’égard de nos amis Allemands. Je suis très prudent sur l’ensemble des chiffres non pas du tout parce que je croirais à la malveillance ou la malhonnêteté de nos amis c’est pas du tout ça en aucune façon, mais simplement parce que je ne sais pas du tout comment ils construisent leurs chiffres. Quand l’Allemagne dit qu’elle procède à 500.000 tests par semaine, est-on absolument certain qu’elle procède à 500.000 tests par semaine ou qu’elle se fixe l’objectif ou qu’elle pourrait techniquement procéder à ; mais qu’il peut y avoir un décalage entre la réalité de ce qui est fait et l’ambition ou l’objectif affiché ».

D’abord bravo pour ses insinuations de mensonge. Nos « amis allemands » apprécieront.
Ensuite, Filou admet implicitement que, pour lui, un chiffre se « construit » ! Quel magnifique aveu ! Et Dieu sait combien de chiffres nos Pieds Nickelés ont « construit » ces derniers temps…
Dignes émules de Churchill qui affirmait : « Je ne crois qu’aux statistiques que lorsque je les ai moi-même trafiquées ».

►continuer à noyer le poisson sous un déluge technocratique de chiffres mensongers dont la litanie n’est destinée qu’à endormir l’auditeur tout en lui faisant croire que tout est sous contrôle.

►affirmer que « la solidarité européenne a été réelle » ( Faut oser!)

 

La seule question un peu iconoclaste est venue de Philippe Vigier et a été reprise par Éric Ciotti. Il s’agissait du non-respect du confinement dans les zones de non-droit.
Là encore, Filou s’est surpassé :
« Dire que (euh), c’est vrai, (euh) un certain nombre de nos concitoyens(euh) prennent parfois (euh) la latitude coupable avec des consignes (euh) qui sont des consignes collectives. Certains disent (euh) que (euh) dans tel ou tel quartier dit souvent difficile on ne respecterait pas (euh) correctement (euh) (euh) les consignes du gouvernement. Je peux attester que dans beaucoup de quartiers dits difficiles (euh) on les respecte très sérieusement.
(Euh), je peux dire aussi qu’un certain nombre de nos concitoyens ont pensé (je ne veux accuser personne) mais néanmoins je veux le souligner ont pensé qu’aller dans sa résidence secondaire (euh) était une souvent bonne façon de passer le confinement. Je ne suis pas sûr (euh) que, ce faisant, ils (euh) (euh) ont permis de contenir la circulation du virus là où c’était nécessaire.»

C’est surréaliste : le couple de retraités qui part se terrer à la campagne et respecte le confinement est mis sur le même pied que le sauvageon qui brave quotidiennement…
Chapeau bas, Filou !

.

La seule information certaine, même si elle est délivrée par Véran avec toutes les circonlocutions d’usage, est que nous allons cruellement manquer de médicaments essentiels en service de réanimation.
« Pour certaines molécules, la demande mondiale a augmenté de 2.000% »
« Nous essayons de veiller jour par jour à la bonne affectation de ces molécules là où c’est nécessaire »
« Ceci oblige à une gestion très fine »
« Je ne cache pas la réalité »
« Nous pouvons tenir, mais comme nous ne savons pas combien de temps va durer le pic… »
Pourquoi ne pas avouer qu’on est à poil et qu’on manque ? Ça serait quand même plus honnête, non ?
Mais non, la réalité se « construit » aussi…

Ferrand a conclu cette comédie en remerciant les parlementaires pour ces travaux qui « ont montré l’esprit de responsabilité et d’unité … au service de notre pays »
Il a enfin cité Aragon :

Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au cœur du commun combat.

Rideau sur la comédie.

 

C’est clair : « Fou qui s’oppose au gouvernement ».
Faudra-t-il ouvrir des asiles psychiatriques pour les dissidents comme en URSS ?

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Raoul Girodet

Auteur de "Objectif La Mecque". Il y a 14 ans, Raoul Girodet a fui la France à laquelle il est pourtant profondément attaché, selon la formule d'Edgar Quinet : "le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays, c'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer". Lassé de voir nos dirigeants adopter une ligne politique totalement opposée aux aspirations des citoyens, il a fui la dictature du politiquement correct et s'est réfugié sur une petite île dans des contrées lointaines, où il continue à suivre de loin l'inexorable déclin de notre société. Et contrairement au dogme en vigueur, le niveau de la mer ne monte pas sur son île !


9 thoughts on “Les Pieds Nickelés à la manoeuvre, saison 4 : audition parlementaire, opération enfumage

  1. AvatarJJB

    Ne pas oublier aussi le petit freluquet…. car c’est lui en dernier ressort qui choisi et donne les ordres !

  2. Avatardenise

    merci pour votre travail, je n’ai pas regardé car le simple fait que cette « commission ait été tenue » par Ferrand, était une simple mascarade, d’ailleurs déjà mentionnée par RR !!
    Mais oser dire, sans contradicteurs, que ceux qui sont partis dans leurs résidence secondaire, auraient pu contaminer, histoire au passage de culpabiliser ceux qui ont des maisons secondaire quand d’autres restent à plusieurs dans un petit appartement, ( je ramassage, de ci de là, au passage de futurs électeurs ) , est scandaleux quand ON LAISSE DES FRONTIERES OUVERTES !
    P.Praud a dit que la 1ere question qui a été posée, a mis dans l’embarras, Philippe qui ne s’y attendait pas, et a mis tout le reste du débat sous cloche! Dans l’immédiat je ne me rappelle plus de cette question, car je suis peu intéressée par la comédie, mais P.Praud a demandé à ce journaliste niais, Sportouche ?, qui sévit le dimanche sur LCI, si vraiment il y croyait, ce à quoi il a répondu ; « oui oui , ça c’est passé comme ça » !! c ‘est dire !

  3. Avatardurandurand

    Tous ces fumiers qui ont participés à cette mascarade d’audition parlementaire , le paieront très cher , tout comme l’opposition qui n’en a que le nom , et qui ne dit presque rien qui est tiède , voire complice ceux-là ils le paieront aussi très cher , il y en marre de tout cette mascarade qui sert à enfumer les français , qui pour la grande majorité vont tout gober comme d’habitude ,sans réfléchir et prendre cette bouffonnerie pour argent comptant !

  4. Avatarsegain

    Je pense que l’on aura des masques et des gants dans quelques années
    lorsque l’on sera morts
    il est grand temps qu’ils se reposent tous sinon après c’est l’asile qui les attend

  5. AvatarAnge L M. (Bastia)

    Bonjour, je suis conscient que mes propos facheront certains,mais j’assume, avant tout je ne suis pas un électeur Macronien, je suis corse en 50 ans je n’ai jamais voté une présidentielle . je ne tolère plus ce minable harcèlement envers les dirigents Français , en leurs attribuant tous les maux et penuries sanitaires actuelles, désolé les vrais coupables sont les dégénérés qui se sont succédé depuis 20 ans dans le pays, qui ont detruit les institutions sanitaires qvec suppressions de personnel et moyens financiers. M. Macron a son élection a trouvé un pays a agonie financiere et sécuritaire , aucun autre dirigeant pourrait faire mieux pour sortir de cette situation , ou vaut mieux etre solidaire que critique. Le monde entier juge, les pays qui ont respectés un confinement triste ,sortiront victorieux de cette guerre , la France ou une grande majorité ne respectent pas le confinement ,certains mêmes se preparent a partir en vacances sera lourdement sanctionnée , soyons serieux et assumons chaqu’un sa part de responsabilité dans ce chaos, qui malheureusement entrainera encor de nombreux morts. Quant aux soignants medecins secouristes ,FDO , biens entendu ils font un exellent boulot au risque de leurs vies ,mais cet leurs choix et leur exemplaire courage fait partie de leurs valeurs qui l’ont toujours appliques quotidiennement .

    1. Avatardenise

      Evidemment que la situation ne date pas d’aujourd’hui, d’ailleurs il l’a dit , pour se dédouaner, devant un neurologue qui l’interpelait brutalement en lui disant « assez de paroles  » , DES ACTES !! Mais il y a des priorités et celle de discuter de la PMA et de son remboursement par la sécu me paraissait secondaire par rapport aux problèmes que rencontrent les soignants quotidiennement ! Quand son idéologie est de laisser les frontières ouvertes à des personnes qui sont en demande de soins, et d’accouchements, si ce n’est pas de l’inconscience, je ne sais pas ce que c’est ? quand certains soignants dénoncent les violences qu’ils subissent, dans le cadre de leur travail, n’est ce pas de la responsabilité de Macron, aujourd’hui ? Quand il ne fait pas intervenir l’armée dans les cités, c’est sa mission, régalienne aujourd’hui ! Sa part de responsabilité est qu’il est tellement inopérant, que les français n’ont même pas entendu son appel, tardif, sur la crise sanitaire ! Ca c’est important : un président qu’on entend pas, qu’on n’écoute pas, je l’ai très bien ressenti, car il a tellement menti et montré ses « orientations loufoques, transgressives » ! Je regardais l’affaire Bénalla,cette semaine, avec du recul, je l’ai trouvé extrèmement grave, car il a fait fi des institutions et personne pour demander sa démission ? Dans d’autres pays, il aurait été démissionné ! Et comme dit Conan, les cartes de sécu en surnombre qui coùtent un pognon de dingue, cela ne date pas d »hier, certes ; il a demandé un audit qu’il a reçu, et dont il ne tient pas compte, dit la Sénatrice Nathalie Goulet ! Alors expliquez moi, c’est lui ou pas qui est responsable aujourd’hui? Rendez vous compte l’argent récupéré, et peut être des soignants qui ne seraient pas en sous nombre, au fond, car il y aurait moins de monde à soigner ! Voyez la Vidéo de Mr Cassen , elle est claire, limpide, pleine de bon sens , sur le sujet ! Pour les cartes de sécu Macron peut agir tout de suite! Mais vous savez bien qu’il ne le veut pas, tout orienté qu’il est, sur l’étranger avant les citoyens français !

  6. Raoul GirodetRaoul Girodet Post author

    Désolé, ami corse!

    Tu as parfaitement raison de dire que le mal ne date pas d’aujourd’hui. Il faut même remonter à Pompidou pour trouver un président qui ne soit pas dégénéré. Macron n’est donc pas l’unique responsable de tous les péchés, loin de là.
    En revanche, il n’est pas meilleur que ceux qui l’ont précédé. Je crains même qu’il ne soit pire, car il saborde joyeusement notre pays en le livrant à la mondialisation, à l’islam et à l’immigration.
    Il est donc dangereux de lui apporter un soutien, même dans les circonstances actuelles. C’est le piège dans lequel il veut qu’on tombe pour assurer sa réélection. En quoi l’unité nationale pourrait-elle aider à éradiquer le virus?
    Quant à la critique, elle est non seulement licite mais encore nécessaire. Sans la levée de boucliers répercutée par les réseaux sociaux, la chloroquine serait toujours interdite.

    Bona jornu,

    Raoul, (qui n’est pas fâché mais continuera quand même son harcèlement, que tu as le droit de trouver minable).

  7. ConanConan

    @Ange de Bastia
    Hé oh, cela fait pas loin de trois ans qu’il est aux manettes, avec le service des Urgences en grève (de principe) depuis plus de six mois, conséquence d’un sous-effectif criant qui résulte de la fuite continue des soignants mal rémunérés, alors qu’inversement nos hôpitaux sont ouverts au monde entier !!…
    Certes cela ne date pas d’hier, mais la « philosophie » mondialiste revendiquée par ce personnage ne fait qu’aggraver les choses.
    Face à cette pandémie a-t-on pris la moindre mesure pour remettre en question l’AME, ou le regroupement familial qui est devenu un regroupement d’allocataires ?? … Ou pour imposer la loi républicaine, au besoin par la force, dans nos banlieues, afin d’y faire respecter le confinement ?
    A noter, au passage, que les dépenses de santé générées par les cartes vitales en surnombre représenteraient la bagatelle de 30 milliards/an selon le magistrat Charles Prat …
    Ce n’est pas parce que tout cela ne date pas d’hier que nous devrions continuer à laisser faire et, pourquoi pas, tant que vous y êtes, congratuler aussi l’enfant-roi qui ne peut être que favorable, par principe, à la rentabilisation des hôpitaux, ce qui est une hérésie !

Comments are closed.