Crise du virus : les pieds-nickelés à la manoeuvre


Crise du  virus : les pieds-nickelés à la manoeuvre

.

« Si vous voulez enterrer un problème, nommez une commission », disait Clemenceau. Quant au général de Gaulle, il jugeait que l’essentiel « ce n’est pas ce que pensent le comité Gustave, le comité Théodule ou le comité Hippolyte » , mais ce qui est « utile au peuple français ».
Ce profil d’hommes d’État n’existe visiblement plus de nos jours.

.
Que fait Macron, notre chef de guerre, notre superman de la lutte contre le virus ?

Le 11 mars il créée un Conseil scientifique chargé d’« éclairer l’exécutif ».
Le 24 mars, il créée un nouveau comité, le Care, Comité d’analyse de recherche et de réflexion » sur le Coronavirus qui sera « plus directement technique et opérationnel que le Comité scientifique ». (Beau camouflet pour le premier qui n’est donc pas assez technique ni opérationnel…)

.

Bigre ! Deux comités en mois de 15 jours ? Le virus n’a qu’à bien se tenir !
Et si les deux comités ne sont pas d’accord, je suggère très fortement à Macron d’en créer un troisième afin de les départager ou de trouver un compromis dans la droite ligne du « en même temps ».

.

C’est la preuve flagrante de l’état de désarroi dans lequel se trouve plongé l’exécutif.
Il navigue à vue, sans compas, sa barque tangue et prend l’eau.

Si « Gouverner, c’est prévoir ; et ne rien prévoir c’est courir à sa perte », la preuve est faite que nous n’avons plus de gouvernement depuis longtemps.

.

La seule chose qui compte pour le président et le gouvernement est de bien gérer la communication pour soigneusement dissimuler cet état de fait.
Et il y arrive plutôt pas trop mal, tant la complaisance de la presse arrive à camoufler la façon calamiteuse dont la crise est gérée depuis le début.

Cependant, à tout observateur un peu avisé, il apparaît même dans les détails de l’action que l’amateurisme règne en maître absolu.

Prenons la présentation quotidienne du Directeur Général de la Santé.
Impeccable sur la forme : un homme sûr de lui, qui récite une liste de chiffres et des statistiques montrant que tout est sous contrôle. Rien n’y échappe, le nombre de personnes contaminées, en soins intensifs, guéries, mortes. Le tout décliné par région, avec un luxe de détails permettant de croire que l’homme maîtrise totalement son sujet.
Le message est clair : je contrôle parfaitement la situation et je joue la transparence.
Le rôle est bien joué, et on pourrait presque s’y laisser prendre.

C’est oublier un peu vite que le Dr Salomon nous a menti au sujet des masques et des tests, prônant uniquement la stratégie de confinement. Il lui fallait bien camoufler la disparition du stock stratégique de masques sur laquelle la lumière est loin d’être faite.

Et le bon docteur Salomon peut-il nous cacher que les chiffres qu’il nous délivre à l’unité près (hier un total cumulé de 1.331 morts en France) ne sont que du pipeau destiné uniquement à impressionner l’auditeur ?

En fait, ses services ne sont même pas capables de compter les morts. Il a reconnu récemment que ces données ne tenaient pas comptes des morts dans les EPAHD ni de ceux décédés ailleurs que dans les hôpitaux. Et comme de plus on ne pratique ni test, ni autopsie, on ignore en fait de quoi les gens sont morts.

Ceci n’interdit pas toute cette clique d’expert d’analyser finement le taux de mortalité du virus, à la virgule près. On croit rêver.

Bilan réel ? Bof, aucun problème : on fera le tri plus tard en analysant la surmortalité. C’est après la foire qu’on compte les bouses, n’est-ce pas ?

.

Autre exemple : notre premier ministre qui est intervenu avant-hier pour nous expliquer pourquoi il fallait durcir le confinement.
Ses services allaient notamment revoir le document « Attestation de déplacement dérogatoire » dont chaque bon citoyen doit se nantir avant de sortir de sa prison. Le but était de diminuer le nombre de sorties.
Je me suis précipité sur le site du ministère de l’Intérieur pour y trouver la nouvelle mouture de ce fameux document.
Il m’a finalement fallu attendre plus de 24 heures pour le découvrir.
J’angoissais, en me disant que si tout un troupeau d’énarques bossait jour et nuit à le concevoir, il allait devenir presque impossible d’avoir ce fameux Ausweis.

Quand je l’ai lu, j’ai failli pisser de rire.
Les principaux changements concernent les déplacements pour motif de santé (aller chez son docteur) et pour sortir faire du sport ou pisser Médor.

Tenez-vous bien :
Déplacement pour motif de santé :
A été remplacé par : ] Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d’une affection de longue durée.
Comme à ma connaissance le secret médical existe encore en France, c’est absolument incontrôlable.

Déplacements brefs à proximité du domicile en liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

A été modifié en y précisant la durée et la distance maximum de la sortie (respectivement 1 heure et 1 km du domicile).
L’arme atomique : on a rajouté en bas de page l’heure de la sortie pour que les gendarmes puissent contrôler effectivement que la durée est bien respectée.

C’est vraiment du Grand-Guignol. Pour contourner ceci, il suffit de se munir d’un jeu d’Ausweis avec les différentes plages horaires correspondant à la durée projetée de la promenade.
Comme les Français sont des « imbéciles », des « irresponsables » voire des « criminels », comment les en empêcher ?

.

Voilà !

Voilà de quoi sont capables ces élites qui prétendent nous gouverner. Créer des commissions, mentir sur les chiffres, cacher la vérité et pondre laborieusement des formulaires.

Les masques, les tests, la chloroquine ? On verra plus tard.

Avec de telles mesures, on n’est pas sorti de l’auberge.

De Gaulle, Clémenceau ! Vous devez bien rigoler dans votre tombe en observant les agissements de notre actuel président.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Raoul Girodet

Auteur de "Objectif La Mecque". Il y a 14 ans, Raoul Girodet a fui la France à laquelle il est pourtant profondément attaché, selon la formule d'Edgar Quinet : "le véritable exil n'est pas d'être arraché à son pays, c'est d'y vivre et de n'y plus rien trouver de ce qui le faisait aimer". Lassé de voir nos dirigeants adopter une ligne politique totalement opposée aux aspirations des citoyens, il a fui la dictature du politiquement correct et s'est réfugié sur une petite île dans des contrées lointaines, où il continue à suivre de loin l'inexorable déclin de notre société. Et contrairement au dogme en vigueur, le niveau de la mer ne monte pas sur son île !


8 thoughts on “Crise du virus : les pieds-nickelés à la manoeuvre

  1. Avatarvieux bidasse.

    Avec le Professeur FOLDINGUE à la tête;
    Ce qui ne l’empêche pas de se prendre pour le « TIGRE » Vous savez ce que l’on dit: tous les fous ne sont pas enfermés.

  2. Avatarmoustache et trotinette.

    Oui mais, après, ils viennent nous expliquer qu’il faut bannir le papier qui détruit des arbres…………..
    Je vous parie qu’ils ne feront pas le décompte des rames de papier; vu que là, ça les dérange en plein gueuletons.

  3. AvatarJoël

    Oui, mais ne pas oublier que derrière chaque formulaire se cache un PV. Les radars étant très peu sollicités en ce moment, il faut bien compenser.

  4. AvatarAlexcendre 62

    Et oui je suis totalement d’accord avec la conclusion  » on n’est pas sorti de l’auberge  » nous sommes en pénurie d’homme a la hauteur de cette crise et encore plus pour les trois autres crises qui vont suivre a savoir , une crise économique , une crise financière , et une cris identitaire . Bêchez vos pelouses et refaite un jardin , pratiquez l’entre aide avec vos voisins , en claire développez votre résilience . N’attendez rien des politiques il sont incompétents tout ce qu’ils savent faire c’est nous emmerder comme la fermeture des marchés lorsque l’espacement des commerçants aurait suffit .

  5. AvatarFomalo

    Si, un nouveau renseignement est à fournir: la précision du lieu de naissance qui ne figurait pas sur la première attestation dérogatoire. Contrôle des migrations intra ou extra métropolitaines?

  6. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

    De Gaulle, Clémenceau ! Vous devez bien rigoler dans votre tombe en observant les agissements de notre actuel président.

    Rigoler, certainement pas, ils doivent s’arracher les cheveux qui leur restent sur le crane !

Comments are closed.