AfD : les antifas intimident les bailleurs, pas de salle de réunion pour l’Afd ! Et les Turcs se mobilisent…


AfD : les antifas intimident les bailleurs, pas de salle de réunion pour l’Afd ! Et les Turcs se mobilisent…

Photo : 16 janvier, les Antifas empêchent la tenue d’une conférence de l’Afd à l’école Max-Brauer. Le parlementaire Afd Wolf : « La liberté d’expression est sur la liste rouge des droits fondamentaux menacés ! »

Berlin : pas de salle de réunion pour les patriotes de l’Afd ; les antifas terrorisent les bailleurs

.

 

Partout, on constate que  les antifas passent leur temps à  combattre la démocratie et les patriotes.

Ainsi, en France comme ailleurs,  les résistants  patriotes se retrouvent de plus en plus coincés entre le terrorisme des islamistes -qu’il ne vaut mieux pas croiser à visage découvert- et  la violence gauchiste.

Un nombre ahurissant d’exemples illustre cette situation.

Voici quelques mésaventures du parti patriote allemand AfD qui, par exemple, ne trouve pas de salle de réunion à Berlin.

 

Méthodes maffieuses des antifas.

L’AfD de Berlin doit une fois de plus reporter sa réunion du parti faute de salle.

La conférence du parti AfD à Berlin était en fait déjà prévue pour le mois de novembre. Cependant, l’association régionale a eu des problèmes pendant des mois pour la recherche de locaux, c’est pourquoi les dernières dates prévues étaient les 25 et 26 janvier.

Les propriétaires ont peur…170 demandes de salles refusées.

Selon ses propres déclarations, l’AfD a effectué au total environ 170 demandes auprès de propriétaires berlinois, qui ont toutes été rejetées.

Recours au tribunal pour annuler une résiliation.

Au tribunal régional de Berlin, le  recours d’urgence de  l’AfD contre la résiliation d’un bail pour le week-end à venir a échoué.

 « La réunion du parti doit bien sûr être annulée », a déclaré le chef du parti Georg Pazderski (photo ci-dessus)  Une nouvelle date n’est donc pas encore en vue ».   

 

Le tribunal régional a tranché contre l’ AfD  : le bailleur peut résilier s’il se sent menacé !

Ce faisant, le système conforte les méthodes des antifa  et les encourage au lieu de garantir la démocratie.

Le tribunal a rejeté la demande de protection juridique provisoire contre la propriétaire.

Les parties avaient signé le bail le 20 décembre, mais la propriétaire l’a résilié le 6 janvier parce qu’elle et un employé avaient été menacés.

Le tribunal régional a déclaré en réponse à sa décision que le propriétaire avait « démontré de manière crédible qu’un employé avait été menacé en raison de l’événement prévu ». Elle a été autorisée à « décider elle-même si elle était prête à prendre le risque en remplissant le contrat ».

L’existence de ce risque « va évidemment bien au-delà de l’obligation contractuelle de fournir des salles de réunion ». La propriétaire était donc en droit de refuser l’exécution.   

 

L’AfD ne veut pas déménager dans en campagne dans le  Brandebourg.

L’AfD de Berlin a expliqué la décision du tribunal régional, déclarant que « les extrémistes de gauche antifa avaient ainsi empêché la conférence du parti d’État prévue pour le week-end prochain en menaçant de recourir à la violence ».

« Quand la violence attaque la démocratie, c’est de la terreur », a déclaré M. Pazderski.

Le parti ne veut pas vraiment s’exiler dans  la campagne du  Brandebourg et estime avoir droit à la capitale. Pazderski en a appelé au Sénat de Berlin pour intervenir et fournir au parti un espace public. L’objectif, a-t-il dit, est de tenir la conférence du parti « le plus tôt possible ».

Source.

 

Islamo-gauchisme : en Allemagne aussi !

Hambourg.

Le PS allemand (SPD) fait les yeux doux à la Turquie islamiste pour sauver sa tête !

Le SPD aux abois  demande l’aide de la Turquie pour faire barrage à l’ AfD !

Ci-dessus : le traître Kazim Abaci, du SPD, s’est rendu en Turquie 

 

Berlin, 23 janvier 2020 : Le député SPD de Hambourg, Kazim Abaci, ainsi que le maire d’Istanbul, appellent les Turcs de Hambourg à participer aux élections de février 2020 et à empêcher l’AfD de siéger au Parlement !

 

Alexander Wolf (AfD), qui siège au parlement de Hambourg : est-il normal que les Turcs de Hambourg constituent la cinquième colonne du SPD ? (photo : site de l’AfD)

Alexander Wolf, membre du Conseil exécutif fédéral, et Dirk Nockemann, principal candidat de l’AfD à l’élection du conseil municipal, font le constat suivant :

Il s’agit d’un acte purement désespéré du SPD.

Selon ses propres déclarations, le député Abaci vit à Hambourg depuis plus de 40 ans et se rend maintenant en Turquie pour demander aux ressortissants de  rejoindre ses camarades de Hambourg ?

L’aide électorale doit-elle venir d’un État de tous les lieux qui piétine les droits démocratiques fondamentaux ?

https://www.afd.de/wolf-nockemann-verzweifelte-spd-bittet-um-schuetzenhilfe-aus-der-tuerkei/

 

Attaque au cœur de la démocratie de Hambourg

 

On a évoqué l’annulation d’une conférence à cause des antifas le 16 janvier (photo de l’article).

Mais des actions antifa se sont produites jusqu’au cœur de  l’hôtel de ville le 21 janvier.

Débordements abusifs d’antifas à l’hôtel de ville de Hambourg.

Les gauchistes se servent  de l’hôtel de ville comme lieu de violence contre ceux qui pensent différemment.

Une conférence  organisée par l’AfD, « Groupe parlementaire et dialogue » avec le Dr. Alexander Gauland, à laquelle assistaient plus de 550 braves citoyens a été assombrie  par un débarquement d’antifa dans la salle de la mairie.

Près de 80 activistes ont surgi dans le foyer pour une manifestation inopinée, scandant des slogans violents, brandissant des bannières et agitant des drapeaux antifa. Ils ont bloqué l’accès à l’hôtel de ville, de sorte que certains citoyens n’ont pas pu participer à l’événement de l’AfD.

 Une heure après le début de la réunion, la police a évacué l’étage de la mairie. Ensuite, les antifas ont fait exploser un gros pétard qui s’est envolé en direction des policiers déployés et a atterri près du personnel du vestiaire de la mairie.

 

C’est une attaque contre le cœur de la démocratie de Hambourg.

Nous ne serons pas intimidés par les antidémocrates de gauche et continuerons à défendre les droits fondamentaux de notre démocratie.

La liberté d’expression est manifestement menacée par les antifa, même à l’hôtel de ville de Hambourg.

https://afd-fraktion-hamburg.de/2020/01/21/antifa-exzess-im-hamburger-rathaus-nockemann-linke-missbrauchen-rathaus-als-buehne-fuer-gewalt-gegen-andersdenkende-wolf-angriff-auf-die-herzkammer-der-hamburger-demok/?fbclid=IwAR1C1jP6XqCZEt-7sARnkxHOxXQv656otjOaIU_hnv9g6ekrohr1aEMqofk

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


2 thoughts on “AfD : les antifas intimident les bailleurs, pas de salle de réunion pour l’Afd ! Et les Turcs se mobilisent…

  1. frejusienfrejusien

    je constate que les policiers ne se montrent pas trop vaillants pour évacuer la racaille gauchiste,

    des Turcs dans un parti politique allemand, vous trouvez ça normal ?
    y a-t-il un seul Allemand dans un parti turc en Turquie ??

  2. AvatarCaughnawaga

    Elle est belle la démocratie en Allemagne. À la place de l’AfD je ferais la réunion au parlement ça doit être protégé là.
    Pis l’autre qui va en Turquie, c pas de l’ingérence ça.

Comments are closed.