Les paroles des « migrants »…. et leurs actes !


Les paroles des « migrants »….  et leurs actes !

.

Ainsi donc, la France va recevoir, légalement, 400  » migrants «  en provenance de Grèce, où ils se seraient, paraît-il,   » réfugiés « . 

https://resistancerepublicaine.com/2019/12/24/la-france-sauveur-du-monde-va-accueillir-les-migrants-qui-saturent-la-grece/  

Peu importe, finalement, qu’ils entrent en France légalement ou non.
Tous restent. Aucun n’est jamais expulsé.

Les mots  » migrant « ,  » réfugié « ,  » demandeur d’asile « ,  » naufragé « ,  » mineur  » … sont des mots bien pratiques.
Ils évitent de prononcer les mots qui, dans de très très nombreux cas, correspondraient aux individus en question : vérole, chancre, bubon, pustule ….
__________

Dans la République du Centre, 2 articles sont parus le même jour .

Le premier article nous livre les mots des   » migrants « .
Il est titré :  » Pour ces réfugiés à Orléans, les fêtes de fin d’année riment avec précarité « . Il fait preuve d’une bienveillance ( le mot est à la mode ) inouïe.

On peut y lire les choses suivantes :

–  « J‘ai eu des problèmes politique dans mon pays ….. « Des militaires venaient chez moi, ils ont menacé de mort mes enfants, battu ma femme qui était enceinte. On était en danger, j’avais peur pour sa santé et celle de mon fils, alors on a décidé de fuir.« 
Comme nos demandes ont été refusés à l’Ofpra, on vit dans la rue. On appelle le 115 tous les jours mais on n’a pas toujours de place, même pour mon frère qui a dix ans et qui va au collège ici. Mon père est traumatisé, il ne parle presque plus, même à sa famille, il est nerveux, il fait des crises et il ne mange presque pas. Alors à l’Ofpra,
ils ne l’ont pas cru, car il n’a pas de preuve.Pourtant, si on retourne dans notre pays, il sera tué. Ici on vit dans la rue, mais au moins on est en sécurité », affirme la jeune femme, les larmes au bord des yeux.Difficile d’imaginer sa détresse, elle qui souhaiterait étudier pour devenir médecin et « venir en aide aux malades ».

Vous croyez un seul  mot de ce qu’ils racontent ?

https://www.larep.fr/orleans-45000/actualites/pour-ces-refugies-a-orleans-les-fetes-de-fin-d-annee-riment-avec-precarite_13711304/  

________

Le second article, plus sobre, relate des faits qui se sont déroulés à Orléans.

Le titre est :  » À trois reprises, ils ont volé et agressé des passants dans les rues d’Orléans, vendredi soir  « .

On peut y lire : 

– « Cinq individus ont commis des vols avec violences, dérobant téléphones, cigarettes, écouteurs…Un jeune homme commençait par interpeller un passant pour lui demander une cigarette. Puis quatre individus surgissaient, dérobaient téléphones, cigarettes, écouteurs… et rouaient de coups leur victime. »
–  Les agresseurs auraient notamment utilisé « une arme de catégorie D, sans doute un couteau, et un tesson de bouteille. 

 Il s’agit de mineurs ou anciens mineurs non accompagnés « . 

Étonnant, non ?

https://www.larep.fr/orleans-45000/actualites/a-trois-reprises-ils-ont-vole-et-agresse-des-passants-dans-les-rues-d-orleans-vendredi-soir_13712430/ 

Les paroles …. et les actes ! 

______

( à part ça, Joyeux Noël à tous les lecteurs de RR )

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “Les paroles des « migrants »…. et leurs actes !

  1. frejusienfrejusien

    je viens de recevoir un mail de la part de Ruth Goldberg, concernant le honteux procès de Traoré, le tueur islamique de Sarah Halimi,
    je viens de voir que seulement 30 000 personnes ont signé la pétition qui doit être remise en mains propres à la Garde des sceaux, la bébête cacochyme dévouée aux muz,
    ce serait bien que plus de personnes se mobilisent, on ne va pas laisser passer ça, une fois de plus !

    1. AvatarAva

      Ce bon Meyer vient de battre le rappel auprès des grands avocats parisiens en charge de cette affaire.

      Ne jamais oublier que Madame Halimi assassinée dans des circonstances atroces en pleine période électorale a néanmoins été unanimement reléguée au second plan à ce moment là, par ceux là même qui s’indignent et s’agitent aujourd’hui mais qui au moment des faits ont préféré un Traoré à la supposée nuisance de l’essstremme drouaaate :((

      1. pikachupikachu

        Qui a préféré un Traoré à la supposée nuisance de l’extrềme-droite ?
        Le silence médiatique n’était sûrement pas le fait des Juifs au contraire, c’est dans les journaux et sites internet juifs que ce cette info circulait. C’est dans les médias nationaux et mainstream qu’a prévalu le blackout. Je vous invite p.ex. à revoir le « mea culpa » de Bourdin, à ce sujet.

        Vous ciblez systématiquement les Juifs Ava. Vous ne prenez pas, je crois, la mesure réelle de ce qui a cours.
        Vous continuez à voir une main cachée juive, une domination juive fantasmée assez typique de l’antisémitisme.

  2. AvatarPier

    L On est vraiment pas en securite a Orleans comme ailleurs en France

    [Nouvel article] Roissy-en-Brie : une femme retrouvée dénudée, le visage tuméfié, un migrant congolais multirécidiviste violeur .etc…
    écroué

  3. Avatarclaude t.a.l

    Suite, et pas fin …..

    Tribunal d’ Orléans, 24 décembre

     » 18 mois de prison pour les deux cambrioleurs du restaurant Le Närenj à Orléans

    Ce mardi 24 décembre, deux hommes comparaissaient devant le tribunal d’Orléans. Dans le box des prévenus, ils ont dû répondre du cambriolage d’un restaurant situé rue de Bourgogne, dans la nuit du vendredi 20 à samedi 21 décembre.

    Les faits remontent à la nuit de vendredi 20 à samedi 21 décembre. Aux environs de 3h30 du matin, deux hommes apparaissent sur les images d’une caméra de vidéo-surveillance de la ville d’Orléans, en train d’escalader et de forcer une fenêtre du premier étage, au dessus du restaurant le Närenj, situé 178 rue de Bourgogne. 30 minutes plus tard, un opérateur repère les malfaiteurs en fuite.

    L’un d’eux, un homme de 29 ans d’origine libyenne, est immédiatement interpellé par les forces de l’ordre avec une partie du butin. Il leur indique que le deuxième homme, un Algérien de 31 ans, s’est réfugié dans un appartement à proximité. Il sera interpellé au petit matin. Sur place, la police retrouve également le reste des objets volés……  »

    https://www.larep.fr/orleans-45000/actualites/18-mois-de-prison-pour-les-deux-cambrioleurs-du-restaurant-le-narenj-a-orleans_13713821/

    Et c’est partout comme ça, maintenant …..

      1. Avatarclaude t.a.l

        Et ça continue, encore et encore …

        Au tribunal d’ Orléans, le même jour ( 24 décembre ) :

         » Violentes agressions en centre-ville d’Orléans : après les témoignages accablants des victimes, un homme est condamné  »

        Les trois victimes :

        1 ère :  » Dans la rue, j’ai remarqué qu’un groupe de jeunes changeait de trottoir. Lorsque je les ai croisés, ils m’ont pris mon téléphone des mains. Ils m’ont frappé de partout, ils m’ont insulté… J’étais à terre et plein de sang. Ils étaient sans pitié, comme s’ils avaient de la haine envers moi. »

        2 ème :  » Un autre malheureux, un Mexicain en vacances, a également confié l’attaque dont il a fait l’objet, rue de Bourgogne :
        « Je marchais en direction des Galeries Lafayette quand un monsieur m’a demandé une cigarette. À ce moment là, j’ai senti sa main dans ma poche. Quatre autres individus sont arrivés et m’ont donné des coups de pied aux jambes puis à la tête quand j’étais à terre. »

        3 ème :  » Une troisième victime, absente, a, elle, été blessée par un coup de couteau à l’abdomen.  »

        Les agresseurs :

         » Quatre des cinq agresseurs ont été identifiés peu de temps après, rue des Carmes, grâce au touriste mexicain à bord du véhicule de police.

        L’unique majeur, Abdoulaye, un jeune Guinéen de 18 ans scolarisé en classe de première, est un étranger isolé. »

        Trop, c’est trop !

        Et c’est pas fini …..

          1. frejusienfrejusien

            ah ! des mineurs isolés ? ces Africains que l’état exige de prendre en charge, des musulmans pleins de haine, qui ne sont là que pour profiter,

            Je rêve d’un justicier dans la ville……<<<<,
            un dans chaque ville polluée, un justicier secret

  4. pikachupikachu

    Macron qui s’est montré cinéphile, ces derniers jours, devrait revoir Scarface de Brian De Palma. On y découvre que tous les « réfugiés politiques » ne le sont pas, et évoque l’épisode de l’histoire cubaine au cours duquel Castro fit un geste et libéra des geoles cubaines la racaille qui y croupissait. Les Etats-Unis accueillirent alors toute cette racaille, pensant accueillir des opposants, des grandes-âmes courageuses. Ils firent venir en définitive de la violence, du traffic de drogue, de la cruauté.

    Tiens, si un scénariste venait à lire ces lignes, il pourrait plancher sur un autre remake de Scarface (celui de De Palma en était déjà un), où comment des desesperados arrivent en Europe, d’un endroit poubelle de l’humanité, pour conquérir le monde (« The world is yours ») et construire un empire bâti sur le crime et la violence. A la place des balseros, on verrait les bâteaux de migrants au bord du naufrage, sauvés par des associations humanitaires.

  5. Avatarpalimola

     » ils ont battu ma femme qui était enceinte  » ben ils ont pas eu le choix vu que c’est très rare qu’elle ne le soit pas !

  6. AvatarClaire

    Les réponses toutes faites par certains migrants me rappellent une petite histoire vécue il y a une bonne douzaine d’années. Celle d’une jeune femme qui squattait dans ma région, surtout avec des gars originaires de pays de l’Est. Avant, elle avait traîné sur la côte d’Azur, vécu de prostitution, dragué dans des lieux de luxe à Cannes, parcouru un long périple ainsi, après avoir laissé son enfant chez sa mère en Ukraine. Elle n’avait pas froid aux yeux, mais comme la cigale, cette année là, lorsque l’ hiver fut venu elle eut besoin d’un petit repos en hébergement ponctuel, et de vêtements chauds ! Elle se débrouillait assez en français.La vie permet parfois des rencontres assez inattendues: je lui avais offert un abri pour quelque temps et de quoi se couvrir chaudement. J’essayais de lui rappeler que sa famille et son enfant devaient l’attendre, qu’ils étaient ses liens les plus précieux. Je crus comprendre qu’elle voulait être « guérie » et gagner assez d’argent avant de retourner vers eux. Rien d’extraordinaire jusque là, mais quand elle fut sur le point de reprendre sa route hasardeuse, elle me demanda de la conduire dans une Association dont j’ignorais tout, où elle avait déposé un dossier pour un droit de séjour ou de soins. Là je fus surprise de la voir remettre, à l’employé qui l’ accueillait, un texte relatant son histoire: le petit roman d’une militante politique en difficulté pour des oppositions graves avec son gouvernement, et qui avait dû quitter son pays…Je ne la jugeais pas, mais elle avait l’âge d’être ma fille et, tombée des nues, je lui fit remarquer : « C’est quoi cette histoire d’exil politique ? Qui t’a écrit cette fable ? Tu as menti ? » Elle répondit : « C’est un vieil arménien qui m’a écrit tout ça pour que je puisse rester…et elle ajouta  » Ne sois pas fâchée, Je t’assure, dans cet organisme tout le monde est d’accord pour mentir ! »

    1. AvatarAdalbert le Grand

      Cette ukrainienne s’est fatiguée pour rien, je suis sûr que les militants de cette association avaient déjà dans leurs tiroirs des exemplaires de récits de persécutions standards et prêts à l’emploi où il n’y a plus qu’à mettre le nom et le pays.

  7. AvatarJeanne78

    Quand le dossier des retraites sera réglé (s’il l’est un jour), Macron et ses potes européens devront bien se saisir de celui des migrants car ce pourrissement ne peut s’éterniser. Les peuples n’en peuvent plus, même si des associations soutiennent ces sauvages.

Comments are closed.