D’anciens soldats français partent combattre Daesch : bonne ou mauvaise chose ?


D’anciens soldats français partent combattre Daesch : bonne ou mauvaise chose ?

http://www.lefigaro.fr/international/2015/09/25/01003-20150925ARTFIG00204-d-anciens-soldats-francais-s-organisent-pour-partir-combattre-daech.php

Merci à Céline qui nous a signalé l’article ci-dessus et qui peut intéresser nombre de patriotes en cette période de haute trahison et de désespérance du peuple de France. La question de Céline est pertinente et mérite qu’on s’y attarde :

Que pensez-vous de cette initiative d’anciens militaires français?
J’avoue qu’au début, j’ai craint une nouvelle manipulation médiatique. Après réflexion, cela me paraît vraisemblable et me redonne espoir.    

Il est clair qu’a priori, quand on lit l’article on a tendance à dire bravo, à espérer que ces militaires jouent un rôle important sinon déterminant eu égard à leur faible nombre dans la lutte contre l’Etat Islamique.

«Guekko» – c’est ainsi qu’il se présente, il refuse de dévoiler son identité – est à l’origine de ce projet. Ce jeune homme d’«environ 25 ans» a quitté l’armée de Terre «il y a quelques mois pour des raisons personnelles». Le déclic a eu lieu dans le cadre de son travail. Ce militaire qui était spécialisé dans les télétransmissions (écoute/interception/brouillage) suivait depuis 2013 l’évolution des djihadistes, avant l’autoproclamation de l’État islamique en juin 2014. «Je voyais déjà des vidéos de propagande, de viols, de lapidation… C’est à ce moment-là que je me suis dit qu’on ne pouvait pas rester les bras croisés.»

«L’État islamique nous a attaqués en France en janvier dernier et a tué 17 innocents (…) Nous ne pouvons pas les laisser gagner (…) Entre 1000 et 1200 Français ont rejoint le groupe terroriste. Nous voulons montrer au monde entier que tous les Français ne sont pas comme ça». La conversation se poursuit sur les démarches administratives (on leur procurera un visa), les uniformes à apporter et le drapeau français «qu’il ne faudra pas oublier».

Et puis, il y a quand même des petites choses, disséminées tout au long de l’article, qui paraissent un peu bizarres. On attend avec impatience l’avis  de notre Routier préféré…

 Ils sont entre 10 et 15 à vouloir s’envoler pour le Kurdistan irakien d’ici au mois de décembre. Leur objectif : rejoindre les peshmergas pour les former aux techniques de combats et aux tactiques militaires.

Entraînés aux situations de guerre, Ils n’ont pour autant pas l’intention de se battre avec les armes, même s’ils pensent qu’ils pourront être amenés à le faire. «Nous voulons surtout leur apporter notre expertise stratégique, tactique et technique», précise Guekko qui pense notamment pouvoir les former aux techniques de tirs ou de secours. «Nous avons tous un haut niveau de compétences dans différents domaines: on a des spécialistes en mécanique, en armement, en déminage, mais aussi en contre-terrorisme et libération d’otages, sans oublier un tireur d’élite». Pour le petit groupe, l’idée est de former une équipe sur le modèle des «OMLT» (Operational Mentoring and Liaison Teams), ces équipes qui avaient été déployées en Afghanistan pour conseiller l’armée afghane. «On veut leur apprendre à planifier et à organiser des opérations militaires», résume Guekko.

Est-ce qu’une quinzaine de très jeunes ex-militaires français c’est vraiment une aide importante pour les unités kurdes ? Ne savent-ils pas déjà tout ce qui est important ?

La vraie question, qui me taraude, est : que vont faire ces jeunes au Kurdistan ? Pourquoi ne préparent-ils pas la guerre ici, en France, quand on sait que des milliers de djihadistes de l’Etat islamique, prétendus réfugiés, sont sur notre sol ? Pourquoi ne forment-ils pas de futurs résistants capables de débusquer les djihadistes et les  terroristes  et de les faire disparaître ?

La deuxième question concerne la composition de ce groupe : 

«Nous ne sommes ni affiliés à un parti, ni à une religion. Preuve en est, on a des juifs, des chrétiens, des musulmans et des athées dans notre groupe»

Des vrais musulmans dans le groupe ? Quoi qu’en disent les initiateurs du projet, cela me semble très dangereux…  Je ne ferai pas partie de ceux qui donneront de l’argent au projet. Nous avons besoin, actuellement, de préparer la Résistance sur notre sol, de défendre les nôtres, et d’y consacrer toutes nos forces, qui ne peuvent pas, eu égard à l’ennemi qui nous attaque, être constituées de vrais musulmans, c’est-à-dire de gens appliquant à la lettre le coran.  Des harkis, des apostats, oui, mille fois oui… Mais des vrais musulmans, c’est une erreur.

Christine Tasin 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


18 thoughts on “D’anciens soldats français partent combattre Daesch : bonne ou mauvaise chose ?

  1. Avatarhenri

    Je trouve leurs action tres courageuse , et pas dénué de sens.
    En effet une poigné de specialiste peux faire tres mal bien employé.
    Il est vrai qu’ils feraient la meme chose en France nous aideraient beaucoup car nous allons en avoir besoin, les Français de bonne volonté ne manque pas mais livré a eux memes ils ne peuvent rien , meme pas se réunir durablement et encore moins s’organiser . Mais peut etre que c’est ancien militaires ont besoin d’actions immédiatement et prefere aller la bas.
    Ils reviendrons le moment venu si dieu leurs prete vie et que leurs pays implose..

  2. BeateBeate

    Que pensez-vous de cette initiative d’anciens militaires français?

    Daesch c’est l’Islam dans toute sa vérité. Les combattants de Daesch appliquent les ordres de allah et de son messager, ordres inscrits dans le Coran. Donc toutes les mosquées en France endoctrinent les jeunes musulmans pour qu’ils appliquent un jour les ordres du Coran, comme Daesch.

    Je pense que les militaires français devraient d’abord combattre les islamistes en France et reprendre toutes les villes islamisées et toutes les zones de non-droit où la police ne peut plus intervenir.

    1. Avatarceline

      Je suis bien d’accord, mais pour le moment, ils ne sont pas autorisés à intervenir en france, d’autant plus qu’ils sont sortis de l’armée. C’est leur unique moyen de combattre Daesch légalement plutôt que de rester passifs, comme notre gouvernement le leur impose en france. Mais je reste perplexe quant aux réelles motivations de certains.

  3. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc

    Écarter ceux qui veulent se battre pour leur foi catho ou les islamophobes, c’est fou ce qu’ils sont areligieux et apolitiques ces gens là !
    (Sur l’info lue en clair sur franceTVinfo !)

  4. Avatarhathoriti

    Je suis de l’avis de Christine et de Beate. Déjà, des musulmans dans l’armée ou la police, c’est une erreur. Espérons qu’elle ne soit pas fatale ! Je pense en effet, que d’anciens militaires devraient organiser la résistance armée sur notre sol et, ainsi que le suggère Beate, qu’ils reprennent les zones de « non droit » où les flics ne peuvent même plus pénétrer. Oui, organisons la résistance…en France ! Car, si des abrutis ne veulent pas admettre le danger qui nous attend, d’autres ne le peuvent pas. C’est tellement impensable ! Voyons! On n’a pas vu de telles horreurs depuis tellement longtemps ! Mais, tout de même, quand on les met au parfum, qu’on leur parle de R.L et R.R par exemple, qu’on leur décrit certaines vidéos, alors, là, ces indécis réfléchissent ! Eux se rangeront du bon côté. Les indécrottables socialos, eux …!

  5. AvatarBizar

    Perso, je leur dit BRAVO !!
    Et je conçois très bien qu’ils aillent là-bas plutôt que se battre en France.
    En effet, s’ils voulaient faire ça ici, ils seraient obligé de se battre contre les islamistes mais aussi contre les autorités qui viendraient assurément leur dire que c’est pas à eux de le faire (sans pour autant le faire de leur coté) !!

  6. AlainAlain

    Je passe jeter mon grain de sel, on en fera ce qu’on voudra. Ça PUE !

    […]
    Bises à notre belle et courageuse Lionne.

    1. Christine TasinChristine Tasin Post author

      merci ami je confisque pour demain ! Grosses bises aussi !T’ai envoyé un courriel il y a un moment tu n’as pas répondu je te le renvoie

      1. AlainAlain

        Ouh confiscation 😀 Bon heureusement que tu l’as renvoyé le courriel dis, le premier s’est encore fait bouffer par ces saloperies de Gremlins de la Toile ! Bon j’ai répondu et des fois que se fait bouffer ma réponse, ben bien sûr que tu peux filer tu sais quoi à tu sais qui 😉

        Grosses bises !

  7. AvatarPhilippe le routier

     » On attend avec impatience l’avis de notre Routier préféré…  »

    Tu risques d’être déçue !

  8. AvatarChristian

    En 1789 c’est l’armée qui à rejoint le peuple et qui à permis la révolution. Les parisiens ont attaqué la bastille car il y avait des fusils entreposés, devant le refus du gouverneur de se rendre la situation était bloquée c’est alors que son arrivé 300 déserteurs de l’armée avec des canons . Le gouverneur c’est rendu, la bastille était prise et dedans il y avait 30 000 fusils. la révolution était en marche et partout dans l’armée les soldats désertaient et se joignaient au peuple. tiré d’un livre de Alain Decaux.Tout ça pour vous dire que nous Français nous ne pourrons nous soulevé qu’ avec l’aide de l’armée sinon ont l’aura contre nous.

  9. Avatarmarc

    Que des cathos aillent se battre là bas et reconstruisent quelques églises, ça serait peut-être leur résurection. Des musulmans alors que cette communauté religieuse a mondialement approuvée les crimes et tortures de daesh par un silence approbatif ce n’est évidement pas acceptable : Cela ressemble a une tentative de s’introduire chez les kurdes pour mieux les détruire. Heureusement que les syriens ont les russes pour éviter le dépeçage programmé de leur pays par l’ordre mondial.
    Ce qu’il nous faut à nous, français qui n’avons plus le droit de nous exprimer ni de choisir l’avenir que nous souhaitons depuis 2005, c’est un réseau de résistants

Comments are closed.