La construction du parc cathare serait une victoire totale pour les investisseurs musulmans

Madame Tasin, dans son article consacré au futur parc d’attraction consacré aux cathares, dit :

« Il faudrait, en sus, que les monarchies arabes financent nos parcs d’attraction, histoire non seulement de gagner encore plus d’argent sur le dos de nos concitoyens mais surtout d’avoir la main sur notre héritage et notre histoire ».

Il me semble que les intentions des investisseurs musulmans sont sournoises.
Car les Cathares et les Templiers n’ayant rien en commun, pourquoi ces investisseurs veulent-ils les réunir dans un même parc d’attractions, sans y ajouter d’autres ordres ou courants religieux de cette époque ?
Les Templiers et les Cathares ont cependant en commun d’avoir été persécutés et vaincus par l’Eglise Catholique.
(Ce n’est pas tout à fait vrai dans le cas des Templiers, mais j’y reviendrai).

Créer un parc d’attraction avec pour thème des ordres ou des groupes religieux contre lesquels l’Eglise Catholique a lutté (ou est réputée avoir lutté) n’est pas un choix innocent. Le choix de ces investisseurs musulmans permet de présenter le catholicisme sous un mauvais jour à la jeune génération française qui fréquentera ce parc d’attractions.

J’imagine les enfants accueillis à l’entrée du parc par une statue à l’effigie de l’Abbé Arnaud Amaury, une énorme croix dans une main, une épée tranchante dans l’autre, hurlant grâce à un haut-parleur:
« Tuez-les tous, Dieu reconnaîtra les siens ». (1)
L’autre attraction principale pourrait être une reconstitution du bûcher sur lequel a été brûlé Jacques de Molay, le grand maître de l’ordre du Temple, sur ordre du roi de France Philippe le Bel. Mais comme il faut bien enfoncer l’Eglise Catholique, l’on expliquera aux enfants que c’est le Pape Clément V qui a fourni les bûches, alors que le Pape a tenté de protéger les Templiers.

Je vois d’ici la tête des enfants musulmans, quand ils vont découvrir que les Templiers étaient aussi un ordre marial, dont la Sainte Patronne était une représentante du sexe maudit, bref une ispisse di counasse. Les membres de cet ordre religieux et militaire ôtaient leurs heaumes et rengainaient leurs épées pour s’agenouiller devant la statue d’une femme, alors qu’en islam, il suffit qu’une femme, un âne ou un chien passent devant un homme qui prie pour annuler sa prière !
Et puis s’agenouiller devant une statue, ce n’est pas de l’idolâtrie en islam ?

Les Cathares vont eux aussi déstabiliser les petits musulmans, car les Cathares étaient contre les rapports sexuels. Y compris entre époux. Ils pensaient que le mariage était une sorte de bénédiction de la fornication. Cette manière de voir est déjà insolite pour les catholiques, alors imaginez le choc pour les jeunes adeptes d’une religion fondée par un obsédé sexuel.
Il promet, ce parc d’attractions !

Quel est l’intérêt pour les musulmans, qui ont horreur de la croix, dont ils interdisent le port dans tous les pays où ils le peuvent, de construire un parc d’attractions où il y aura des croix partout ? Peut-être parce-que ces croix voisineront avec des épées, des bûchers, des tribunaux d’inquisition, des malheureux soumis à la torture…
L’autre avantage est que les Templiers et les Cathares offrent tous deux la possibilité d’évoquer les Croisades, qui seront présentées comme une sorte de jihad de mécréants:
– Les Templiers ont participé aux croisades car ils assuraient, entre autres, la sécurité des pèlerins qui se rendaient en Terre Sainte
– Les Cathares ont subi deux croisades chargées de les ramener au catholicisme, et à les condamner au bûcher en cas de refus

La construction de ce parc serait une victoire totale pour les investisseurs musulmans : les deux thèmes ne sont pas choisis au hasard, car dans les deux cas, nous retrouvons tout ce qui peut horrifier les jeunes visiteurs du parc, les dégoûter du christianisme, et en faire des proies facile pour l’islam. Car gageons que jamais un parc d’attractions ne permettra aux enfants français de voir des reconstitutions de la bonne soixantaine d’attaques nocturnes et autres expéditions militaires que Mahomet a livrées, égorgeant ceux qui avaient refusé la conversion à l’islam, violant leurs femmes et leurs filles, pillant leurs biens, annexant leurs terres, et vendant leurs enfants comme esclaves.

Et comme une bonne partie des Français sont athées, ils ne verront pas l’intérêt de défendre l’Eglise Catholique contre les investisseurs mahométans.
Les chrétiens de gauche à échine courbée ne verront pas la nécessité de protester que Jésus n’a pas persécuté ni brûlé qui que ce soit, ni recommandé à quiconque de le faire. Ils ne souligneront pas que l’Eglise Catholique a reconnu ses erreurs depuis belle lurette, s’en est humblement excusée à plus d’une reprise.
Ensuite il y a les chrétiens de droite, qui pourraient émettre des protestations, auxquelles on leur répondra que ce n’est qu’un parc d’attractions, et qu’il ne faut pas en faire tout un plat.
C’est un peu comme les défilés « artistiques » de Maures qui ont lieu chaque été dans des villes françaises: nous ne sommes pas supposés nous offusquer d’assister à des défilés d’envahisseurs musulmans de sinistre mémoire, habillés en jihadistes du temps jadis, car c’est juste une manifestation « artistique » et « ludique ».
Quant aux « cathos-tradi », qui eux en revanche possèdent une solide colonne vertébrale, ils ne pourront pas faire entendre leur voix car ils sont estampillés « intégristes ».
La France est un pays où un chrétien qui est contre l’avortement et qui assiste à la messe en latin récolte le même qualificatif qu’un musulman qui coupe des têtes, vend des captives et viole des fillettes.

Je suppose que les enfants musulmans seront ravis de fréquenter ce parc d’attractions, où des arguments leur seront fournis, dans la joie et l’allégresse, pour humilier leurs camarades de classe catholiques, ou issus d’une tradition catholique. Plus les Français de souche européenne seront rabaissés, moins ils pourront défendre leurs racines, leur identité, leur héritage culturel et la mémoire de leurs ancêtres. Plus la France sera vilipendée et déchristianisée, et plus l’islam aura un boulevard devant lui. Nous ne devrions plus nous étonner du nombre croissant de conversions à l’islam.
Ajoutons à cela que l’étude du christianisme médiéval sera bientôt facultative dans les écoles françaises: ce sera au professeur de décider s’il souhaite l’enseigner à ses élèves ou pas. Donc au lieu d’apprendre l’histoire du christianisme à l’école avec des professeurs diplômés, les enfants français l’apprendront dans des parcs d’attractions financés par des nababs mahométans.

Ça ne me gêne pas que des étrangers investissent leur argent en France, mais il faut que l’opération soit dans l’intérêt de la France.Ça ne me gêne pas que ces étrangers gagnent facilement de l’argent grâce à leur investissement, du moment que l’activité choisie est légale en droit français.
Ce qui en revanche me gêne beaucoup, c’est de voir des étrangers, musulmans de surcroît, oeuvrer pour caricaturer l’histoire de France, et présenter l’Eglise Catholique comme une entreprise de crime, de terreur et de « jihad » chrétien. Les musulmans semblent croire qu’en salissant les autres religions, ils pourront blanchir l’islam.
________________
(1) Il n’est pas prouvé que l’Abbé Arnaud Amaury ait vraiment dit cette phrase (qui est parfois attribuée à Simon de Montfort).

Eva

 108 total views,  1 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. Quel dommage que les peuples d’Europe aient si criminellement gaspillés tant d’efforts et de vies humaines pour délivrer le « tombeau du Christ »!!… Ce qu’ils auraient dû faire tous, dans un grand élan d’unité idéaliste, c’est de foncer sur l’ARABIE et LA MECQUE, et RASER cette ville maudite et tous ses lieux « saints » jusqu’au sol, sans en laisser la moindre trace!!… Je suis certain que nombre d’Arabes eux-mêmes(les femmes avant tout!)eurent accueillis à bras ouverts les Croisés dans une telle oeuvre de salut public, au service de l’Humanité toute entière!…

    • oui Marc c’est une erreur de ne pas l’avoir fait et le monde entier en paye les conséquences aujourd’hui

  2. Il faut mentionner un détail qui a peut-être son importance… Selon certains historiens, l’hérésie cathare aurait son origine non en Bulgarie, mais en Bosnie, chez les chrétiens Bogomiles. Bogomiles qui se seraient convertis à l’islam après la conquête turque. Ce seraient leur descendants qui sont les musulmans de Bosnie.

    Hasard si un pays musulman choisit de créer un parc d’attraction avec autant d’implications historiques ? Là, je ne crois plus au hasard.

  3. A l’époque des cathares, pas d’internat pas de portable pas de satellites…. bref on avait le droit de dire des sonneries… l’islam actuel n’a pas cette excuse.. ça montre bien ce qu’il vaut….

  4. Une dernière remarque pour Martin. Vous dites:
    « Il est totalement absurde d’affubler l’Eglise de propos dont aucun historien n’admet encore aujourd’hui pouvoir identifier la source véritable (« Tuez les tous.. »)

    Il fallait lire mon commentaire jusqu’au bout, Martin, car j’ai signalé à la fin de mon commentaire qu’il n’y avait pas de preuve que l’Abbé Amaury avait dit cette phrase.
    Et si, nous connaissons qui est la source qui a attribué cette phrase à l’Abbé Amaury. Il s’agit du moine Pierre Césaire de Heisterbach, religieux de l’ordre de Cîteaux du monastère d’Hesterbach, en Allemagne.
    Ce moine n’était pas sur place lors des évènements, et en plus il était connu pour ses ouvrages plus que fantaisistes. Bref son témoignage n’est pas fiable.
    Les auteurs qui étaient sur place au moment des faits n’ont jamais témoigné avoir entendu cet ordre.

    Mais je suis quasiment certaine que si un parc d’attractions était construit sur le thème des Cathares, cette phrase sera présentée comme ayant été bel et bien dite.
    Et le pire est que peu de chrétiens vont s’insurger contre cette calomnie, et les athées seront encore moins nombreux à la remettre en question.

    Un autre exemple: il n’est pas prouvé que Marie-Antoinette a suggéré que les pauvres gens qui n’ont plus de pain devraient manger de la brioche.
    Pourtant, dans beaucoup de films ou documentaires sur la Révolution, cette phrase lui est attribuée.
    Et il n’y a pas grand-monde qui proteste en disant qu’il n’est pas prouvé qu’elle ait dit cette phrase.

  5. Au sujet des Cathares :

    Il est totalement absurde non seulement d’affubler l’Eglise de propos dont aucun historien n’admet encore aujourd’hui pouvoir identifier la source véritable (« Tuez les tous.. »), mais il est également absurde de juger « du haut des remparts » construits par nos aïeux, une société médiévale aux pieds d’argiles qui au moindre signe de faiblesse de la part de ses dirigeants pouvait à tout moment sombrer dans le chaos et l’anarchie.

    Il s’agit donc de savoir faire preuve d’un peu de modestie et d’humilité lorsque l’ont évoque certains événements tragiques ou non, de notre Glorieux passé Français.

    Il faut également rappeler, que c’est précisèmment grâce à l’ UNITÉ dont l’Eglise Catholique était le ciment, et pour laquelle se sont battus tout ces chevaliers Français qui participèrent à la Croisade contre les Albigeois,, que notre pays put dissuader toute nouvelle tentative d’invasion islamique, et ce à de maintes reprises.

    Il ne faut pas non plus oublier de signaler que l’élément déclencheur de la Croisade contre les albigeois fut l’assassinat du légat du Pape par les seigneurs de guerre occitans qui pour ces derniers prirent le parti des Cathares, tout en pérsécutant parallèlement le Clergé Catholique. Il faut donc savoir remettre les choses dans leurs contexte avant de juger !

    Il faut également savoir qu’avant le meurtre du légat du Pape et la Croisade qui s’en suivit, durant plusieurs années, les théologiens Catholiques se livrèrent à des « disputations » (débats publiques médiévaux) avec les Cathares , c’est à dire de manière pacifique.

    Disputations qui bien souvent tournaient au désavantage des théologiens cathares, ainsi qu’à la défection de ses nouveaux convertis.

    • Qui sait si après le catharisme, d’autres croyances n’auraient pas à leurs tour émergés, c’est à dire en brisant encore un peu plus l’unité d’une société médiévale Française d’une extrême fragilté, puis encore d’autres, jusqu’à la division totale ?

      En d’autres termes, « Du pain béni » pour l’islam conquérant à cette époque !

      Il ne s’agit aucunement de cautionner les atrocités commises de part et d’autres sur les champs de bataille, mais de ne pas juger une France médiévale durant laquelle nous n’avons pas vécu, tout en essayant de faire l’effort de comprendre que les dirigeants Français de cette époque (Rois et seigneurs féodaux), ne pouvaient se permettre la moindre once de faiblesse envers toute tentative de division interne du pays, car ces chefs militaires avaient pleinement conscience qu’une telle division pouvait à tout moment livrer la France à ses pires ennemis, toujours aux aguets..

      • Tout à fait d’accord avec vous, Martin, mais je suis presque sûre que la manière de présenter la société médiévale dans ce parc d’attractions ne tiendra compte d’aucune des subtilités que vous signalez.
        A mon avis, le but de ce parc est de saper l’estime de soi des enfants occidentaux en général, et des enfants chrétiens en particulier.
        L’autre but est de donner aux enfants musulmans des arguments pour détourner les critiques ACTUELLES des méfaits de l’islam en évoquant la violence de la société chrétienne médiévale, dont les aspects positifs ne seront certainement pas signalés dans un parc d’attractions financé par des investisseurs musulmans.

        A chaque fois que vous évoquez les horreurs commises par Mahomet, les musulmans sont obligés d’aller piocher dans le Moyen-Age occidental des éléments violents qui ne sont pourtant pas imputables à Jésus.

        Ce parc ne doit pas voir le jour. Ce n’est pas aux étrangers musulmans d’enseigner l’histoire de France aux enfants français, d’autant plus que la version choisie par eux est biaisée.

        • La principale erreur que commettent les musulmans en comparant certains faits historiques propres au Christianisme et à l’islam, est qu’autant le Christianisme à pu être instrumentalisé ou mal interprété par certains hommes s’en réclamant, autant les atrocités commises par les musulmans au nom de l’islam, ne correspondent à aucune mauvaise interprétation, et encore moins à une instrumentalisation, puisque ces atrocités sont non seulement écrites noirs sur blancs dans ce « mein kampf » arabe qu’est le coran, mais furent qui plus est pratiqués et ordonnées par le tyran/jouisseur mahomet de son VIVANT !

          mahomet qui n’était pas plus inspiré par « dieu » que ne l’étaient les « prophètes » hitler et staline réunis.

          Voila qui devrait remettre les musulmans ignares à leurs place.

    • Tout ce que vous dites est vrai, Martin, mais il n’y a pas moyen, aujourd’hui, de prendre la défense de l’Eglise Catholique quand elle faisait brûler vifs les Cathares qui avaient refusé de retourner dans le giron du catholicisme, et dont la plupart n’avaient pas trempé dans l’assassinat du légat du Pape.

      Mais nous pouvons néanmoins expliquer combien l’Eglise Catholique a déployé d’efforts pour convaincre pacifiquement les Albigeois d’abandonner « le plan de fin de l’humanité ». Pour rester purs, les Cathares imposaient le refus définitif de tout rapport sexuel à leurs adeptes, leur interdisant par là de fonder des familles.
      (« catharos » comme vous le savez sans doute veut dire « propre », « pur » en grec)

      Donc mon commentaire publié plus haut ne vise pas à blâmer, des siècles plus tard, l’Eglise Catholique, car ce sont des évènements révolus, sur lesquels nous ne pouvons pas revenir, que l’Eglise catholique ne pratique plus depuis des siècles, et qui ne sont recommandés dans les Evangiles.
      Mais ils nous faut rester vigilants sur la manière dont les investisseurs musulmans de ce parc d’attractions pourraient utiliser certains épisodes de l’histoire de France pour salir le christianisme, dans le but de détourner l’attention des méfaits, passés et ACTUELS, de l’islam. Méfaits qui eux en revanche sont recommandés dans le coran, et ont été commis par Mahomet lui-même.

      Mahomet a massacré par milliers, Jésus n’a jamais tué personne. J’ai bien peur que personne ne le dira aux enfants qui viendront s’amuser dans ce parc.

      • bonjour Eva,

        au sujet des bûchers :

        De nombreux historiens ont démontrés qu’au moyen âge les fameux « bûchers » n’étaient pas le propre de l’inquisition, mais de la justice dite séculière ou « bras séculier » émanant du pouvoir laïque des seigneurs féodaux.

        En effet les inquisiteurs ne condamnaient jamais à mort qui que ce soit, ou du moins pas directement, mais s’en remettait systématiquement au « bras séculier », c’est à dire à la « justice » laïque des seigneurs féodaux qui pour cette dernière décidait des « formes » du chatîment.

        C’est seulement lorsque les inquisiteurs avaient collectés suffisamment d’informations démontrant la culpabilité de l’accusé, qu’ils décidaient soit de lui imposer une pénitence correspondant à des avoeux préalables et qui à l’époque se résumait à un long pélerinage, soit de le livrer au bras séculier dans le cas ou preuves à l’appui l’accusé s’obstinait malgré tout à ne pas reconnaître sa culpabilité. Dans ce dernier cas, c’est seulement lorsque les inquisiteurs se déclaraient eux mêmes dans l’incapacité de rendre justice qu’ils livraient l’accusé au « bras séculier ».

        Inquistion vient du latin « Inquisitio » qui signifie « enquête », les inquisiteurs furent avant tout des enquêteurs savants et lettrés, c’est à dire à milles lieux de certains mythes et stéréotypes encore entretenus aujourd’hui à leurs sujet.

        Tribunaux d’inquisition, qui contrairement à la « justice » expéditive et brutale des seigneurs féodaux et même celle du peuple, collectaient des informations, tenaient des registres, et cherchaient des preuves avant d’accuser qui que ce soit. (et c’est d’ailleurs grâce à ces registres inquisitoriaux que des historiens honnêtes ont pu déconstruire certains mythes à son sujet)

        Ce que beaucoup de Français ignorent, c’est qu’à cette époque les tribunaux d’inquisition dont le système d’enquête préalable inspira nos actuelles tribunaux laïques, constituèrent une véritable « révolution » dans la pratique de la justice.

        En effet beaucoup d’innocents qui avant l’apparition des tribunaux d’inquistion furent accusés et condamnés à tord par toutes sortes de commérages et des « ont dit », purent êtres sauvés par les inquisiteurs d’une « justice » populaire expéditive et aveugle.

        Ici je parle de l’inquisition en tant qu’institution médiévale indissociable de l’Eglise, et absolument des « tribunaux d’inquistion » qui apparurent en allemagne durant la renaissance, et qui pour ces derniers pratiquaient en effet une « justice » expéditive reposant sur des « ont dit ».

        Quant aux fameuses « chasses aux sorcières », ces dernières n’existaient pas au moyen âge et encore moins en France, mais sont apparus durant la « renaissance », et principalement dans les pays protestants. (ne me demandez pas pourquoi je l’ignore.)

  6. @Justin:
    « alors voir des pays intolérants comme ceux du Golfe venir se saisir de ce patrimoine est donc une double forfaiture, à combattre fermement ».

    Ce que veulent ces investisseurs musulmans, à mon avis, c’est de dégoûter les enfants non-musulmans du catholicisme, et de montrer aux musulmans qui grandissent en France que le christianisme est une religion aussi sanguinaire que l’islam, en mettant en scène des épisodes violents de l’histoire de France, dans lesquels l’Eglise et la Royauté étaient impliquées.

    Ensuite vous aurez les enfumeurs musulmans ou islamo-collabos habituels qui passeront à la télévision pour nous parler de la religion de paix et d’amour, des « Califes bien guidés » (qui étaient en fait des coupeurs de têtes et des violeurs comme leur prophète), et l’on nous chantera les louanges des « Sultans épris de justice », comme le Turc Soliman dit « Le Magnifique », qui a fait étrangler son propre fils, et aussi son petit-fils qui était encore au berceau, et qui a massacré de ses propres main Ibrahim Pacha, qui était son bras droit, son amant et l’époux de sa soeur dans le même temps. Ibrahim Pacha lui faisait de l’ombre, c’était un Grec à l’origine, qui avait été enlevé à sa famille chrétienne quand il était encore enfant, et élevé comme un Turc musulman.

    Bref, après être rentrés de ce parc où les enfants auront vu des bûchers, des cachots et des tortures, il y aura Stéphane Bern à la télé, qui nous parlera des Sultans turcs avec un sourire exalté de nonne fraîchement ordonnée…

    C’est affreux, ce qui arrive à la France.

  7. « il s’agissait d’ouverture d’esprit contre le joug dogmatique catholique, d’aucuns diront qu’ils étaient en avance sur leur temps… »

    Pardon de vous contredire, Justin, mais les Cathares n’étaient pas très ouverts envers ceux qui voulaient fonder une famille, puisqu’ils étaient contre les rapports sexuels, y compris entre personnes mariées.
    Pas de sexe = pas de reproduction = fin du l’humanité.

    Donc leur ouverture d’esprit par rapport au contexte de l’époque me laisse un peu froide. Cela dit, je n’approuve absolument pas le fait de tuer ceux d’entre eux qui refusaient de retourner dans le giron de l’Eglise Catholique.

    • Éva,

      En fait, seuls les « Parfaits » (l’élite) se devaient de suivre à la lettre le dogme cathare. Pour le simple fidèle, cette religion pouvait être particulièrement souple. (selon l’enseignement de Mme Gélis, institutrice férue d’histoire, que j’aimais beaucoup.)

      • Et vous avez bien raison de l’aimer, Mathilde, car c’est probablement elle qui vous a fait aimer l’histoire.
        C’est difficile aujourd’hui de juger du risque effectif que représentaient les Cathares pour le catholicisme.
        Et c’est encore plus difficile de justifier la décision de l’Eglise Catholique de les condamner au bûcher, même s’il s’agissait d’une toute autre époque.

        Ce que je voulais signaler dans mon commentaire, c’est que ce pan de l’histoire de France risque d’être exploité par les investisseurs musulmans de ce parc d’attractions pour défigurer et le christianisme et l’histoire de France.

        D’un côté, nous avons une « compagnie des Maures » qui essaie de donner de l’islam une image glamour et festive qui n’est pas conforme à la réalité, et de l’autre, un parc d’attractions qui pourrait avilir l’identité française.
        Je refuse de croire que tout ceci est le fruit du hasard.

  8. > les défilés « artistiques » de Maures qui ont lieu chaque été dans des villes françaises:
    Ces défilés de Maures sont terminés !
    Notre action de réinformation par courriers, courriels, téléphone, tracts… auprès des mairies qui recevaient ces crypto-djihadistes a été couronnée de succès.
    La compagnie a changé de nom (« les frères lumière »), de costumes (exit les croissants et les foulards masquant les visages) et même les acteurs ont pris un pseudonyme pour ne plus faire apparaître de noms musulmans.
    https://sitamnesty.wordpress.com/2015/07/17/sitanautes-bravo-grace-a-vous-larmee-des-maures-a-battu-en-retraite/

    • MerciLaurent j’avais vu ça effectivement et préparé un article là-dessus pour demain ! Les grands esprits se rencontrent, j’ai analyse les choses de façon un peu différente que vous mais ai utilisé votre tableau comparatif, excellent et mis vos références

    • Je n’étais pas au courant de cette bonne nouvelle !
      Merci Laurent.

      J’avais écrit une réponse musclée au directeur de cette troupe de Maures, que Madame Tasin avait publiée, et suite à laquelle un faux site de Résistance Républicaine a vu le jour sur le net, et dans lequel j’ai retrouvé certaines des phrases que j’avais écrites au triste sire !
      D’ailleurs Madame Tasin a signalé ce site pour usurpation du titre de Résistance Républicaine.

      A présent il va falloir surveiller ce projet de parc d’attractions financé par des musulmans.
      On ne peut jamais se reposer avec l’islam, il faut toujours être sur le qui-vive…

  9. Bien d’accord avec vous, sans compter que la spécificité Cathares et le contexte de l’époque est bien trop complexe pour la compréhension qu’un arabe d’aujourd’hui pourrait en avoir – il s’agissait d’ouverture d’esprit contre le joug dogmatique catholique, d’aucuns diront qu’ils étaient en avance sur leur temps…alors voir des pays intolérants comme ceux du Golfe venir se saisir de ce patrimoine est donc une double forfaiture, à combattre fermement.

Les commentaires sont fermés.