J’ai une certaine affection pour les gitans, car ils n’ont pas peur des musulmans

Ça fait plusieurs jours que je réfléchis à cet article se réjouissant de la révolte de résidents contre l’installation de gens du voyage dans leur quartier.

http://resistancerepublicaine.com/2015/toulouse-un-village-interdit-la-construction-dun-village-pour-les-gens-du-voyage/

Je n’ai pas du tout la même perception des Roms et de l’islam.

A vrai dire, je ne trouve pas tellement ici de quoi me réjouir… J’explique pourquoi.

Tout d’abord, réglons un sort à ce terme ridicule, « gens du voyage ». Les Roms s’appellent eux-mêmes, internationalement, « roms », et en France, ils se nomment eux-mêmes « gitans », sans aucune gêne et sans que ce mot leur paraisse péjoratif. Ils en sont même plutôt fiers ! (N’allez jamais dire à un gitan français qu’il est rom, vous vous ferez casser la figure. Je me suis fait bloquer par un gitan islamo-vigilant sur Facebook à cause de ça !)

« Gens du voyage », ça inclut les forains, les travailleurs itinérants, etc. Encore une fois, on détourne les mots de leur sens pour ne pas stigmatiser…

Dans la même veine bien-pensante, autrefois, on leur faisait respecter les lois du pays que ça leur plaise ou non, mais maintenant on leur laisse tout faire… Pas besoin de vous présenter la justice actuelle… Le problème à mon avis ne vient pas d’eux, mais du laxisme généralisé.

Il est vrai qu’ils constituent une civilisation à part au sein de notre civilisation et qu’ils n’ont aucune envie de s’intégrer à la nôtre.

Est-ce que ça pose problème ? Autrefois pas tellement… J’avais lu une passionnante étude sur des tribus zigeuner dans le nord de la Moselle au XIXème siècle : ils avaient des circuits bien établis, ils revenaient régulièrement après deux ou trois ans dans les mêmes villages où ils étaient attendus avec impatience pour rempailler les chaises, vendre des paniers, acheter ou vendre des chevaux, réparer les marmites et les casseroles (en cuivre à l’époque), affuter les couteaux et les faux. Dans les régions viticoles, leur savoir-faire de vanniers était précieux pour les paniers de vendange. J’en ai rencontré un il y a une quinzaine d’années en Champagne, qui vivait de la vente de paniers pour l’ensilage et les vendanges. Je lui ai acheté un petit panier qui est toujours vaillant après quinze ans !

Ces métiers traditionnels ont quasiment disparu (plus de chevaux, les casseroles sont maintenant en aluminium ou en acier, les paniers en osier on n’en a plus guère, la faux et la serpe sont devenues des pièces de musée), et ça, c’est un vrai problème, très difficile à résoudre, car ils ont perdu leurs moyens de s’insérer dans le tissu économique et social, principalement rural.

D’autre part, il est vrai qu’ils ont été opprimés pendant très longtemps, et pas seulement par Hitler. En Roumanie, ils ont été esclaves, en particulier dans les monastères, jusqu’aux années 1860. En Belgique, ils étaient soumis à des règlements administratifs extrêmement contraignants, et en France ils devaient avoir un carnet anthropométrique… Etc.

Bien, maintenant, comme je le disais plus haut, il dédaignent notre civilisation, mais JAMAIS ils n’ont essayé de nous incorporer à la leur. Je dirais plutôt que culturellement, ils nous ignorent. De plus, c’est une toute petite minorité en Europe, et qui ne menace pas de s’accroître outre mesure. Oui, ils font pas mal d’enfants, mais ils ne sont pas 1 milliard 300 millions à vouloir immigrer chez nous !

Je vois les protestations de ces habitants de Toulouse comme un refus devant quelque chose qu’ils connaissent bien, que leurs parents et grands-parents connaissaient… Ont-ils tort ou raison, le débat est ouvert, mais ce n’est pas mon propos.

Ce qui m’inquiète, c’est que l’on n’a jamais vu les habitants de Châteauneuf sur Cher demander l’expulsion de la communauté salafiste qui sévit chez eux.

En gros, les gitans on connait, on n’en veut pas, on se révolte. C’est du classique, rien de nouveau sous le soleil. Les salafistes, on est complètement désorienté devant leurs moeurs qu’on ne comprend pas, c’est quelque chose de nouveau devant quoi on ne sait pas comment réagir, et on n’ose rien dire. C’est ça que je trouve extrêmement inquiétant.

Enfin, j’ai une certaine affection pour les gitans, car ils n’ont pas peur des musulmans. Quand il y a eu des tirs d’armes à feu contre une mosquée à Miramas il y a deux ans, l’enquête s’est orientée vers un règlement de comptes entre gitans et musulmans ! 😉

En post-scriptum, un camp de gitans s’est installé sur un grand espace vert en bordure de rivière près de chez mois l’année dernière, pendant deux semaines, et ça s’est très bien passé. :)

Spipou

 193 total views,  1 views today

image_pdf

20 Commentaires

  1. au moins les Gitans n’essayent pas d’imposer leur mode de vie , et ils sont sur le sol européen depuis des siècles; l’invasion c’est l’ afrique, avec le terrible droit du sol et ce maudit rapprochement familial ;

    • Même réponse qu’à Marco13. De plus, ils sont fort peu nombreux, et on imagine mal une quelconque immigration gitane, puisqu’ils sont déjà presque tous en Europe ! Les gitans de Turquie et d’Egypte (je ne sais pas s’il y en a en Iran) ne représentent pas de très gros bataillons…

      Les roms de Roumanie – ce sont eux qu’on appelle habituellement roms – ont une histoire très particulière. Ayant été esclaves jusqu’à l’indépendance de la Roumanie, c’est-à-dire jusqu’après 1860, ce sont les moins bien intégrés à la société environnante.

  2. Le terme « Gitans » regroupent plusieurs communautés, les gitans sédentarisés, les gens du voyages, les roms, les roms musulmans, et d’autres sans doute, je ne suis pas un spécialiste de la question.
    Pour les côtoyer au quotidien, j’ai remarqué qu’ils ont plusieurs avantages par rapport aux musulmans:
    – Ils n’emmerdent personne avec leur religion,
    – ils ne maltraitent pas les femmes
    – ils règlent leurs problèmes entre eux: pas de procés, pas de juge, pas d’encombrement de tribunaux, avec eux c’est « oeil pour œil, dent pour dent »
    – ils mangent et boivent comme nous
    – etc..

    Ça fait déjà pas mal…

  3. Un certain nombre de gitans sont originaires de l’Inde. Et il fut un temps où là-bas, pour survivre, il fallait devenir musulman.
    Perso je ne les mets pas dans la même catégorie que les roms.
    Ces derniers m’ont volé et saccagé la même voiture deux fois de suite…

    • C’est plus compliqué que ça…

      Roms, gitans, manouches, etc., sont TOUS venus de l’Inde, et arrivés en Europe vers les XVème et XIVème siècle, où ils ont essaimé, je crois qu’ils sont arrivés jusqu’en Angleterre au XVIIème siècle. Ils y sont appelés « gypsies » parce que certains pensaient qu’ils venaient d’Egypte. Ils n’ont jamais atteint l’Irlande, où les nomades Tinkers sont d’origine autochtone. Je crois que les historiens ignorent toujours la raison de leur exode depuis l’Inde (et si c’était la conquête islamique, justement ?) Tout au plus a-t-on des hypothèses concernant la région d’où ils seraient originaires.

      Le nom « bohémien » vient de ce que le Roi de Bohème les a autorisé à s’établir dans son royaume par lettre de cachet.

      En essaimant dans les différents pays d’Europe, ils y ont reçu différents noms, la liste est trop longue pour les citer ici, leur langue a incorporé des mots des pays où ils s’installaient, au point que l’intercompréhension est devenue difficile entre les différents dialectes, et des mots roms sont également passés dans la langue populaire des différents pays d’accueil, j’en connais au moins en français, en roumain et en suédois.

      Il n’y a qu’en Andalousie où ils ont totalement abandonné leur langue pour l’espagnol, mais dans leur dialecte, le Kalé, on retrouve de nombreux mots d’origine rom.

      En Egypte aussi, où il y a une communauté rom dont j’ignore l’importance numérique, ils ont abandonné leur langue pour l’arabe.

      En ce qui concerne la religion, ils ont adopté par commodité la religion majoritaire du pays où ils s’installaient, parfois avec ferveur, voir le succès du pèlerinage des Saintes Marie de la Mer, mais en gardant une quantité de superstitions ayant probablement leur origine dans l’indouïsme, mais aucunement dans l’islam.

      Enfin, en ce qui concerne les noms qu’on leur donne et ceux qu’ils utilisent pour se désigner eux-mêmes, « rom » est le terme générique, scientifique, mais il correspond en fait à la plus importante des tribus. Il existe deux autres grandes tribus, les manouches, de « manush », et les « sinti » ou « sinté ». Tous les autres noms utilisés sont des noms créés par les non-roms, ou « gadjé » en langue rom (gadjo au singulier). Les « gitans » sont en fait, bien qu’ils s’en défendent, une branche du vaste peuple « rom ».

  4. « Il est vrai qu’ils constituent une civilisation à part au sein de notre civilisation et qu’ils n’ont aucune envie de s’intégrer à la nôtre ». Sauf pour les aides et allocations diverses.
    Dans ces communautés, les femmes ont aussi un statut inférieur à celui de l’homme. Si elles désirent quitter leur conjoint, elles doivent quitter la communauté et rester cachées à vie car il y a tout un réseau existant sur le territoire français. D’ailleurs, la plupart du temps ils les retrouvent et ce n’est pas pour les cajoler. Les gitans sont tellement fiers qu’ils ne peuvent concevoir que leur femme les quitte. Seule la mort peut les séparer. Les forces de l’ordre et la justice sont aussi impuissantes et silencieuses à ces sujets. Ils sont incapables de protéger ces femmes, et encore moins de s’attarder sur les « petits délits » régulièrement subis par les honnêtes citoyens. Ça leur fait beaucoup de points communs avec la communauté musulmane finalement!

    • Les femmes inférieures aux hommes chez les roms ? Lisez ou relisez Mattéo Maximoff ! Ils ont leur propre justice, la Kris, extrêmement dure, plus dure que notre justice à l’ancienne, où un mari peut être condamné à mort pour avoir tué sa femme !

      Je vous conseille « Condamné à survivre », un chef-d’oeuvre.

      • Je n’ai jamais lu ce livre mais je vais suivre votre conseil. Je ne parlais pas des roms mais des gitans. Effectivement, de ce que j’ai pu obsever les femmes roms « portent la culotte ». On les entend régulièrement hausser le ton lorsqu’elles sont prises en flagrant délit de vol dans les grandes surfaces.
        Par contre j’ai eu affaire à des voisins gitans sédentarisés. Monsieur tapait sur sa femme et lorsque j’ai essayé de prendre sa défense, cette dernière m’a gentiment expliqué que c’était son choix, comme si elle trouvait la situation normale. Par la suite, j’ai du déménager rapidement car monsieur et ses amis ne supportaient pas que je leur tienne tête.
        Une autre femme de gens du voyage qui elle a décidé de fuire est régulièrement rattrapée par son mari, ce que j’expliquais dans mon message précédent.
        Veuillez m’excuser si je n’ai pas votre culture à ce sujet, je ne parle que de mon expérience. Du coup, ce ne sont que des préjugés sur ces communautés différentes les unes des autres. Mais vous apporterez sans doute vos explications. Merci.

    • Et Yan Yoors, aussi.

      On y voit un chef gitan reprocher à un jeune homme de jouer avec les sentiments d’une jeune fille qui est amoureuse de lui.

      Le jeune homme en question est Yan Yoors lui-même, et je ne pense pas qu’il mente.

    • Ce que vous dites est complètement faux…C’est même le contraire, les femmes sont des « matriarches », ce sont elles qui dirigent la famille chez les gitans. Ne parlez pas sans savoir … Nous sommes l’opposé des musulmans! Nous sommes de fervents chrétiens. Vous prenez tous exemple sur les « cas  » que les journalistes montrent, sachez que quand tout va bien, on vit « normalement » , aucun reportage ne sera fait…Nous restons nous même bouChe bée parfois devant ces reportages grotesque. Les gitans de nos jours, sont pour la majeure partie sédentaires; sachez le. Ceux que vous voyez parfois sur les aires de stationnement ne sont même pas gitans. Mais peuvent êtres des yenniches ( peuple européen qui a tenté de reproduire le mode de vie des nomades et que beaucoup prennent d’ailleurs pour des gitans). En bref, les femmes sont libres chez nous. Ne vous en déplaise, nous sommes français depuis des siècles. La France est notre pays, nous louons Jésus, nos ancêtres se sont battus pour leur pays, La France. Ce n’est pas chez nous; que vous entendrez quelqu’un siffler la marseillaise. Donc je suis d’accord avec ce post, pourquoi les gens n’osent t’ils pas manifester quand on interdis les crèches dans les mairies, les sapins dans les écoles? Quand nos enfants sont obligés de manger halal à la cantine? La on entend rien…mais pour des français « gitans » qui veulent se poser sur un air de repos , les riverains sortent par milliers et crient au scandale….disons que parfois il faudrait « l’ouvrir » sur des sujets beaucoup plus grave qui touche la valeur et les racines de la France, mais là, personne n’ose. C’est plus facile de s’attaquer à une petite communauté…

  5. rajout, le proverbe n’est pas adapté pour les musulmans, foi et loi salafiste sont prioritaires

  6. oui, les gens du voyage ont leur culture, ils n’ont rien à voir avec les gitans sédentarisés …
    exemple : villes de Port de Bouc, Martigues, Fos sur mer etc… Le samedi soir, les communautés gitanes et musulmanes se combattent très réguliérement à l’arme blanche depuis des décennies après de soirées arrosées… Les urgences des hopitaux sont envahies par des hordes incivilisées issues des 2 communautés…qui n’hésitent pas à s’en prendre au personnel hospitalier !!!
    pour réaliser les vols, dégradations de matériel public , voitures brulées, urines contre les murs etc…les 2 communautés sont copains comme cochons !!! sans foi , ni loi !!

    • Belle démonstration ! Confiscator en action pour publication demain !

  7. Il faut signaler que pas mal de gitans sont musulmans, comme par exemple ceux de la famille de Léonarda Dibrani.

    • Non, les roms musulmans sont très peu nombreux. Ils le sont dans les pays musulmans, à savoir Bosnie, Albanie, Kosovo, Turquie, Egypte (et oui, il y a des roms en Egypte ! Mais ceux-là ont perdu leur langue au profit de l’arabe.)

      En Europe de l’ouest, beaucoup d’entre eux sont devenus évangélistes, notamment sous l’impulsion de Mattéo Maximoff.

      Mais derrière cette religion du pays majoritaire, ils ont souvent gardé leurs croyances ancestrales.

  8. oui mais ils m’ont volé ma voiture et l’ont ensuite brûlée oui et ils m’ont agressée 2 fois et ont menti au juge donc : je ne les aime pas et tant mieux si comme moi ils n’aiment pas les musulmans je leur pardonne un tout petit peu!

Les commentaires sont fermés.