Thaïlande-Société-Insolite : le vivre-ensemble est rompu entre habitants et macaques devenus de plus en plus agressifs

Macaques envahissants à Lopburi - Thaïlande
Macaques envahissants à Lopburi – Thaïlande

Un singe recherché pour de multiples vols de lingerie vient d’être arrêté dans la célèbre ville Lopburi dans le centre de la Thaïlande.

Lopburi, petite cité à 150 km au nord de Bangkok, est connue pour son énorme population de macaques. Cantonnés autrefois à un célèbre temple local du XIIIe siècle, ils présentaient un atout touristique indéniable. Ils étaient alors une vraie richesse pour la cité et vivaient en harmonie avec les habitants.

Mais les macaques se sont vite démultipliés, devenant envahissants, haineux et agressifs envers les habitants et les touristes. Ils se déplacent en horde et sèment la terreur sur leur passage. Ils mènent la vie dure aux habitants en commettant des vols, des dégradations et agressent parfois violemment des personnes.

La vie est devenue de plus en plus difficile pour les habitants, les touristes évitent la cité et les faillites commerciales se multiplient.

Le vivre-ensemble est rompu.

Bagarre entre bandes de macaques à Lopburi - Thaïlande
Bagarre entre bandes rivales de macaques dans une rue de Lopburi

Selon la presse thaïlandaise, le macaque voleur de lingerie a causé une grande détresse dans la région, perturbant grandement les commerces locaux.

Il n’était pourtant pas connu des services de police et n’était pas fiché « S ».

On ne sait d’ailleurs pas ce qu’il faisait avec la lingerie volée. Il se livrait peut-être à de la contrebande avec les pays voisins.

Tout a commencé lorsque la propriétaire d’un magasin de vêtements de Lopburi s’est plainte de vols répétés par un singe qui arrivait à se faufiler dans le magasin et à s’emparer de lingerie et autres types de vêtements.

Malgré les efforts déployés pour le dissuader à l’aide de grilles de protection, le singe parvenait toujours à pénétrer à l’intérieur du magasin.

Finalement, des fonctionnaires du département des parcs nationaux ont réussi à capturer le terrifiant voleur en l’attirant dans un piège à singes.

Une unité spéciale de police a été créée toute récemment pour traquer les macaques fauteurs de troubles. Une espèce de CRS 8 qui a pour mission d’intervenir partout pour rétablir l’ordre. L’unité est dotée de lance-pierres que les policiers pourront utiliser contre les singes agressifs.

Elle a commencé ses opérations le 27 mars dernier.

Le singe délinquant va certainement être présenté devant un juge d’instruction avant d’être traduit devant un tribunal qui statuera sur son sort.

Mais il ne risque pas grand-chose. Une obligation de quitter le territoire de la ville, tout au plus.

La comparution d’un singe devant un tribunal ne peut nullement surprendre.

Au Moyen Âge, les animaux pouvaient être traînés devant la justice et condamnés au même titre que les hommes.

Ainsi, on condamna à la potence ou au bûcher des cochons, des truies, ou des vaches. Neuf fois sur dix au Moyen Âge, les procès impliquaient des cochons (animaux considérés à cette époque comme les plus proches de l’homme). Ces animaux causaient beaucoup d’accidents et d’incidents.

 

L’Histoire a notamment retenu la célèbre affaire de la truie de la commune de Falaise, dans le Calvados, en Normandie. C’était en 1386. L’animal avait renversé un nouveau-né mal surveillé, et l’avait dévoré en partie. Jugée en procès, la truie a été condamnée à être d’abord traînée sur une claie, puis pendue et brûlée.

 

A cette époque, on attendait des bêtes, membres à part entière de « la communauté de Dieu », qu’elles respectent les mêmes devoirs que les humains.

Mais, en Thaïlande, les macaques, qui ne sévissent pas seulement à Lopburi, mais partout ailleurs dans le pays, ne se sentent pas tenus par ces devoirs.

Ils semblent avoir un autre dieu.

Les Thaïs payent leur bienveillance à l’égard des macaques.

Messin’Issa

NB/ L’auteur de l’article ne fait que citer la presse thaïlandaise. Il n’a nullement l’intention de faire un rapprochement entre les macaques de Thaïlande et le comportement de certains groupes humains dans les cités et les banlieues de France.

Liens pour plus d’informations sur le sujet :

https://toutelathailande.fr/news/thailande-un-singe-voleur-qui-rendait-fou-les-habitants-a-enfin-ete-arrete/

https://www.ledauphine.com/france-monde/2019/07/04/coq-maurice-a-la-barre-ces-etranges-proces-historiques-d-animaux

https://toutelathailande.fr/news/une-ile-touristique-de-thailande-depassee-par-les-attaques-de-singes/

https://toutelathailande.fr/news/la-violente-agression-dune-femme-par-un-singe-en-thailande-suscite-un-debat/

https://toutelathailande.fr/news/une-famille-de-touristes-sauvagement-attaquee-par-des-singes-en-thailande/

https://toutelathailande.fr/news/des-singes-affames-envahissent-une-ville-de-thailande-et-devalisent-les-maisons/

https://toutelathailande.fr/news/des-singes-pillent-des-maisons-dans-le-centre-de-la-thailande-a-cause-des-inondations/

https://www.7sur7.be/monde/une-armee-de-3-500-singes-est-en-train-de-ruiner-une-ville-de-thailande~ae03b73c/

 1,403 total views,  4 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Partout les macaques posent des problèmes

  2. mdr ! ça détend l’atmosphère ces histoires de singes malins.
    Je suppose que leur religion interdit aux Thaïlandais de sévir contre le développement important de singes agressifs/
    Quand ils perdront de nombreux touristes, ils seront obligés d’agir.

  3. Quand j’ai vu “macaques” j’ai cru à une faute de frappe !!

  4. Pourquoi ne pas les vendre à des zoos de par le monde? Les stériliser me paraît indispensable ou demander aux guenon de prendre la pilule.Leur expliquer comment mettre des préservatifs et installer des distributeurs automatique ( fonctionnant comme il se doit avec de la monnaie de singe).J’ai des solutions pour tout.Yakz demander.

  5. Même sans vouloir faire de rapprochement… Bandes rivales, vols, exactions, agressions, sacrés macaques ! Ils sont partout.

  6. Attendez qu’ils apprennent à se servir d’un couteau et qu’ils soient victimes d’abolition du discernement.

  7. Si,si ! On peut faire un parallèle entre le comportement de ces singes et celui d’une certaine catégorie de personnes. La différence étant que les singes sont chez eux, eux.

  8. “…entre habitants et macaques devenus de plus en plus agressifs…” parce que de plus en plus nombreux. Tans qu’ils n’étaient que quelques uns, ça allait mais maintenant qu’ils ont la force du nombre ils sont envahissants et agressifs. Ça me rappelle un autre pays….

  9. Belmondo, à la fin du film truculent “Un singe en hiver” raconte que poussés par le froid l’hiver, ces singes cherchaient refuge dans les villes des hommes (comme les nôtres, mais eux, ce n’est pas le froid) et ce que faisaient les hommes. Là, je n’en dis pas plus pour ne pas “divulgâcher” comme on se croit obligé de dire aujourd’hui…

  10. Les mêmes bandes rivales,que nous rencontrons chez nous,sur les points de deal.

    • Yes sir! La drogue rapporte des milliards, les bandes rivales, les points de deal sont très convoités par tous, si le trafic existe c’est quand même à cause des millions de drogués, ce sont eux les responsables,des tueries et de l’existence du trafic, pas de consommateurs pas de drogue et pas de dealers, mais ça c’est une autre histoire. Tant qu’il n’y aura pas de vraies répressions (amendes et prison)envers les consommateurs rien ne changera.

  11. Il y a trois mois, je suis passé à Lopburi et la ville était désertée par les touristes. En revanche, les singes pullulaient. De toute façon, les Thaïs devaient s’attendre tôt ou tard à ce genre de problème. Le Covid 19 ayant été dans ce cas précis, l’élément déclencheur.

    • J ‘y suis allé il y a pas mal d ‘années .Je n ‘y retournerais pas !
      A PHUKET , maintenant , c ‘est d ‘autres races de macaques … russes et beurs des banlieues ( qui viennent recycler les € de leurs trafics ) ..il y a quelques mois les flics ont chopé des russes qui jouaient au POKER avec des ukrainiens ..

  12. On ne dit plus “macaque” maintenant, c’est politiquement incorrect.

Les commentaires sont fermés.