Pourquoi les jeunes Kanaks bénéficient-ils d’avantages refusés aux jeunes Caldoches ?

Il me semble pourtant, au vu des actions et avantages spécifiques énumérés ci-dessous, que les jeunes Kanaks bénéficient d’une discrimination positive absolument illégale au sein de la République française. Que devient le concept fondamental d’égalité ?
Pourquoi donc, sur le territoire métropolitain, nos jeunes à nous, nos “de souche”, n’ont-ils pas eux aussi des initiatives et services spécifiques destinés à soutenir et valoriser la culture française et l’insertion professionnelle de nos jeunes qui sont partout mis au même niveau que les enfants d’immigrés ? Sans oublier que les Caldoches, eux, en Nouvelle Calédonie, sont  chez eux et qu’on ne voit pas pourquoi ils subissent un traitement discriminatoire par rapport aux Kanaks. Que chacun en tire les conclusions qu’il veut/peut.
.
Question subsidiaire : et si c’était tous ces avantages, toutes ces spécificités qui ont poussé les Kanaks à ne pas faire France, à exalter leur “culture kanak” aux dépens de la culture française ? Exactement comme on le voit en France où gauchistes et politiques de tous bords exaltent le séparatisme culturel en proposant, par exemple, des repas halal dans les cantines ou des soirées identitaires “comme là-bas”…
Merci à Anne-Marie P. qui nous a envoyé le document ci-dessous.
Christine Tasin
Pour la jeunesse kanak, la Nouvelle-Calédonie met en place des initiatives et des services spécifiques qui visent à soutenir et valoriser la culture, l’éducation et l’insertion socio-professionnelle des jeunes issus des communautés kanak. Voici quelques exemples de ces initiatives :
Valorisation de la Culture Kanak
 1. Institut de Formation à l’Administration Publique (IFAP) : Formation des jeunes Kanak aux métiers de l’administration publique pour renforcer leur représentation et leur influence.
 2. Centre Culturel Tjibaou (CCT) : Promoteur de la culture kanak à travers des expositions, des événements culturels, des résidences artistiques et des programmes éducatifs.
 3. Programmes de préservation des langues kanak : Initiatives pour encourager l’apprentissage et l’usage des langues locales, y compris des cours et des matériels pédagogiques.
Éducation et Formation
 4. Bourses d’études spécifiques pour les jeunes Kanak : Soutien financier pour poursuivre des études en Nouvelle-Calédonie et à l’étranger.
 5. Centres de Formation des Apprentis (CFA) dédiés : Programmes de formation professionnelle adaptés aux besoins des jeunes Kanak, notamment dans des secteurs traditionnels et modernes.
 6. Projets d’éducation bilingue : Intégration des langues kanak dans les programmes scolaires pour renforcer la double compétence linguistique.
Insertion Sociale et Professionnelle
 7. Programmes d’accompagnement vers l’emploi : Initiatives spécifiques pour aider les jeunes Kanak à accéder au marché du travail, y compris des ateliers de recherche d’emploi, des stages et des partenariats avec les entreprises locales.
 8. Missions Locales Kanak : Services d’accompagnement personnalisés pour les jeunes de 16 à 25 ans issus des communautés kanak.
Développement Économique et Entrepreneuriat
 9. Incubateurs d’entreprises pour les jeunes Kanak : Soutien aux projets entrepreneuriaux portés par des jeunes Kanak, y compris des formations, du mentorat et des aides financières.
 10. Projets de développement économique communautaire : Encourager les initiatives économiques locales en partenariat avec les tribus kanak.
Santé et Bien-être
 11. Programmes de santé spécifiques : Initiatives de prévention et de sensibilisation aux questions de santé adaptées aux réalités des jeunes Kanak, y compris des campagnes de santé publique et des services de santé mobile dans les zones rurales.
 12. Centres de soutien psychologique : Accès à des services de soutien émotionnel et psychologique pour les jeunes Kanak confrontés à des défis spécifiques.
Sports et Loisirs
 13. Tournois sportifs communautaires : Événements sportifs organisés au niveau des tribus et des communautés pour promouvoir l’esprit sportif et la cohésion sociale.
 14. Activités de plein air et de découverte culturelle : Programmes qui combinent activités sportives et découverte du patrimoine naturel et culturel kanak.
Engagement et Citoyenneté
 15. Conseils de la Jeunesse Kanak : Instances participatives où les jeunes Kanak peuvent s’exprimer et s’impliquer dans la vie publique et communautaire.
 16. Programmes de volontariat communautaire : Encourager les jeunes Kanak à s’engager dans des projets de développement local et de solidarité.
Inclusion Sociale
 17. Services de médiation culturelle : Aide pour les jeunes Kanak à naviguer entre les cultures traditionnelle et moderne, en facilitant l’accès aux services et en renforçant l’identité culturelle.
 18. Projets de réinsertion pour jeunes délinquants Kanak : Programmes spécifiques pour aider les jeunes ayant eu des démêlés avec la justice à se réinsérer dans la société.
Préservation de l’Environnement
 19. Initiatives de conservation environnementale : Projets impliquant les jeunes Kanak dans la préservation de l’environnement, y compris la gestion des ressources naturelles et des projets de reforestation.
 20. Projets de développement durable en tribu : Encourager les jeunes à participer à des initiatives de développement durable au sein de leurs communautés, en valorisant les savoir-faire traditionnels et les techniques modernes.
Ces initiatives visent à offrir des opportunités adaptées et à valoriser la jeunesse kanak dans tous les aspects de la vie sociale, culturelle, éducative et professionnelle en Nouvelle-Calédonie.
Voici quelques initiatives et programmes supplémentaires spécifiquement conçus pour la jeunesse kanak en Nouvelle-Calédonie :
Renforcement des Compétences et Leadership
 21. Programmes de leadership pour les jeunes Kanak : Ateliers et séminaires pour développer les compétences en leadership et renforcer la capacité des jeunes Kanak à prendre des rôles actifs dans leur communauté et au-delà.
 22. Mentorat et coaching : Programmes de mentorat qui connectent les jeunes Kanak avec des leaders expérimentés de leur communauté pour partager des connaissances et des expériences.
Projets Agricoles et Traditionnels…

 

 935 total views,  2 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. ça m’écœure de lire une telle débauche de favoritisme.
    Et là aussi , la stupidité de les enfermer dans leurs coutumes et leurs langues , ce qui ne peut que créer un SEPARATISME, qui freinera leur intégration.

  2. Pour répondre à la question : parce que la repentance de l’homme blanc doit se voir et se manifester partout et encore longtemps !

  3. Pourquoi n’écrivez-vous pas “canaque” à la française ?

  4. EXACT !!! Je veux une France où seuls les “français” d’origines Européenne aient droit à tout donc ce qui visent à soutenir et valoriser la culture des us et coutumes de notre pays, l’éducation, le savoir de la chrétienté, l’Histoire de notre nation, le respect de nos règles, l’interdiction des étrangers hors UE de voter et de vivre sur notre sol ainsi que le renvoi de tous les délinquants venus d’un continent qui n’est pas le notre ! Je veux la même chose que “ces gens ” demandent et après, on en reparlera… Normal non ????? Désolé.

  5. La discrimination positive et tout ce qui s’y rattache est une véritable forfaiture et une escroquerie qui ne dit pas son nom. Elle est pour qui la rupture d’égalité entre les citoyens ?

  6. En France il y a des faux français qui touchent et des vrais français qui payent ! et dans ces français qui payent ceux qui touchent un peu , cela va être supprimé pour faire des économies mais pas chez les autres . Nos 560 nuls vont se réunir a 30 la nuit pour décider de ça ! allez comprendre la démocratie dans ce pays qui donne des leçon a tout le monde et qui veux faire la guerre avec trois jours de munition.

  7. C’est la France et ses spécificités. Chez nous, les gens du voyage perçoivent des aides pour acquérir des caravanes. Demandez une aide pour vous en acheter une pour vos vacances et vous verrez. Il existe ainsi une foule de petits arrangements. Les retraites pour les migrants de 65 ans sans cotisations alors qu’il nous faut bagnarder pendant des années pour y prétendre. Etc. Etc.

Les commentaires sont fermés.