La lumière de Russie dans la peinture d’Oleg Jouravlev

Le village de Ples en mai, huile sur toile, 130 x 200

Présentation du peintre russe Oleg Jouravlev.

L’artiste Oleg Jouravlev est l’un des plus brillants successeurs des traditions du réalisme russe.

Oleg Jouravlev promeut aussi les succès de l’art russe à l’étranger.

Les tableaux présentés ici font partie  du cycle « La Russie, sa nature et ses curiosités », qui avait fait l’objet d’une  exposition de peinture à Paris en 2022,  intitulée « La lumière de Russie ».

Oleg Jouravlev est auteur d’autres cycles thématiques : « Moscou », « Crimée », « Souzdal » et « Diveevo », que la Maison russe à Paris souhaiterait présenter également au public à l’avenir.

Fils de peintre, l’artiste est né en 1981 dans la ville de Fourmanov (région d’Ivanovo).

En 2003, il est diplômé de l’École régionale d’art d’Ivanovo Mark Malioutine, et en 2009 diplômé de la faculté de peinture de l’Université d’art d’État de Vassili Sourikov de Moscou.

Membre de l’Union des peintres russes (2012), de l’Union Créative des peintres russes (2004), de l’Union des peintres de Moscou et de la Société russe de géographie (2014), membre correspondant de l’Académie internationale de la culture et des arts.

L’artiste a fondé et préside le Club d’Art « Tradition », qui s’emploie activement à promouvoir de jeunes talents et qui propose des initiatives culturelles significatives dans la diversité géographique russe.

Il crée et supervise divers projets internationaux de la promotion de la tradition de la peinture russe, des programmes de développement du réalisme russe à l’étranger (en Bulgarie, en Italie, à Chypre, aux Pays-Bas, aux États-Unis, en France, etc.).

 

 

La ville de Ples

La ville de Ples  à Noël, huile sur toile,80 x 120

Ples, située sur le fleuve Volga dans la région de la ville Ivanovo, est un lieu de curiosité russe célèbre où habita et travailla le peintre russe Isaac Lévitan.

Ples est un paradis pour les artistes

Ples fait partie de l’Anneau d’or de Russie

L’anneau d’or de Russie

L’anneau d’or est une poche de terre noire particulièrement fertile appelée opolié ce qui veut dire champs (en russe : ополие). Le principal opolié est l’Opolié de Vladimir (ou simplement opolié). L’Opolié a joué un rôle considérable dans le développement économique de la Russie. La richesse des terres explique pourquoi cette zone fut occupée dès le Moyen Âge par les Russes.

Outre cet atout, sa position géographique sur les routes fluviales lui conféra très tôt une position géographique et stratégique de première importance. Au cœur de l’opoliéVladimirPereslavl-ZalesskiRostov Veliki et Souzdal connurent un essor exceptionnel dont témoignent les nombreux monuments à l’architecture ancienne du XII au XVII siècle (coupoles aux bulbes étoilés, simples murs blancs passés à la chaux, vastes monuments baroques). Aujourd’hui, la route fédérale R132 dessert l’anneau.

Véritables musées en plein-air, ces villes médiévales gardent la mémoire des évènements les plus importants de l’histoire russe. Les cathédrales et les églises, les couvents, les monastères, et les musées des beaux-arts frappent par leur splendeur et témoignent de la richesse du patrimoine russe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1,994 total views,  7 views today

image_pdf

17 Commentaires

  1. très beau, mais pas suffisamment plus beau qu’une photographie interprétée en peinture !

  2. Merveilleux tableaux, d’une précision photographique, qui nous font découvrir la Russie campagnarde, en toutes saisons.

  3. Le jour ou Picasso s’est rendu compte que l’ART ne payait plus en Occident, il a fait du picassiette. Et ça date…! Le ver était déjà dans le fruit.

  4. POST 2 SUR 2
    Ton aparté sur l’Anneau d’Or de Russie près de Moscou m’a particulièrement aussi intéressé. Lorsque nous étions en Russie avec mon épouse (notre fils ayant vécu plusieurs années à Moscou) nous avons fait une partie de l’Anneau d’Or.
    Nous sommes allés visiter Vladimir, Suzdal (où nous avions dormi à l’hôtel), Ivanovo, Rostov et Sergiev Posad.
    Comme tu le dis, l’Anneau d’Or est sillonné de cours d’eau donnant une fertilité exceptionnelle aux terres environnantes, provoquant de nombreuses richesses dans les siècles passés.
    Chaque ville de l’Anneau d’Or est spécifique. Elles sont différentes mais dégagent une particularité commune : la richesse culturelle du passé russe.
    PS : voir les 512 photos et 2 petits films de ton serviteur consacré à Moscou lors d’un de ses voyages dans l’article qu’il a écrit sur RR :
    http://www.ciel-et-univers.com/photos-moscou-2016-accueil-reel-public/photos-moscou-2016-accuei-bidonl.html

  5. POST 1 SUR 2
    Merci infiniment, ami Jules, et comme d’habitude, de nous faire découvrir des merveilles concernant la Russie. Ton article concernant Oleg Jouravlev, outre qu’il est toujours bien fait comme tes articles, m’a fait découvrir ce magnifique peintre.
    Oleg Jouravlev est un peintre réaliste comme tu le dis dans ton article, mais j’ai l’impression qu’il a quand même quelques touches d’impressionnisme discrètes. On le voit pas mal au niveau de la neige dans les tableaux.
    La Russie est un pays où il fait froid et où la neige est abondante. Cela se voit dans ses tableaux dont la majorité représente des paysages avec de la neige. Je ne suis pas un fada de l’impressionnisme, mais malgré cette petite touche que l’on peut voir dans ces tableaux, je suis impressionné par la beauté immense et le plaisir intense de regarder ces tableaux.

  6. Ces toiles sont plus vivantes et vibrantes que des photos. C’est spectaculaire. Merci Jules.

  7. A cause des cons, ce n’est pas demain la veille que la maison Russe pourra présenter ces tableaux en France. Ces tableaux nous change du “grand art contemporain” où il suffit de tremper son sexe dans la peinture et de l’appliquer sur la toile pour faire un chef d’oeuvre d’une valeur d’un million d’euros!

  8. La beauté des paysages russes. L’art du peintre. Presque de la photo. Merci à Jules Ferry pour ses articles.

Les commentaires sont fermés.