Slimane : sa jeunesse gâchée par une gynécomastie ! Mais qu’est-ce ?


Un mal qui atteint les mâles, les mâles, les plus jeunes surtout, et quand ils en sont troublés ils ont du mal à en parler : c’est la gynécomastie ! Et je veux en parler afin que les gamins ou les ados qui en souffrent psychologiquement dans leurs relations entre copains ou avec les copines s’apaisent.  Qu’ils sachent que, comme eux, un « mâle parmi les mâles » en a souffert mais, sa renommée aidant, il a eu le courage de ne plus se cacher : il s’agit de Slimane !
Oui, qui sait que l’un des mâles dont il est difficile de mettre en doute la masculinité, la virilité est celui que des dizaines de millions d’Européens ont découvert lors du dernier Grand Prix de l’Eurovision à savoir notre représentant, Slimane !

.
Qui sait que Slimane a souffert toute sa jeunesse de ce dérèglement touchant à son anatomie : la gynécomastie ?
Par l’étymologie de ce mot, vous allez comprendre ce dont il s’agit : ce mot est composé de « gynéco », du grec « guné, gunaïkos » = « femme » 
et du grec « mastos » qui signifie « mamelle » (là, c’est clair !!!). La gynécomastie est donc, précise Le Robert, « le développement exagéré des glandes mammaires chez l’homme. »

Et lors d’une des émissions « En Aparté », diffusée le 18 octobre 2022 sur Canal+, Slimane a eu le courage -et je salue son courage qui va aider nombre de gamins souffrant de ce (petit) dérèglement à le vivre plus sereinement-. Oui, Slimane a eu le courage d’avouer :
« Avec mes longs cils et mes débuts de seins, je ressemblais à une fille. J’ai un souvenir à la piscine, où un jour, un grand de 20 ou 22 ans m’a dit : « Mais ce n’est pas le vestiaire des filles ici ».

.
Le site Doctissimo a eu l’excellente idée de publier ce vendredi un article réactualisé sur  le sujet :
« Slimane se confie sur sa gynécomastie, qui a miné son adolescence. Découvrez l’essentiel sur ce trouble » !
L’article explique clairement les raisons multiples qui ont fait que les seins de certains garçons sont légèrement plus prononcés que chez leurs copains, la plupart du temps de façon non apparente sauf dans la tête du seul enfant qui en souffre : le « dérèglement » à ce niveau peut avoir eu lieu lors de la gestation mais aussi en bas âge ou, encore, plus rarement, à l’adolescence. Mais les hommes de plus de 50 ans n’en sont pas exemptés surtout lors de prises de poids mais eux sont assez grands pour minimiser l’impact psychologique d’un tel dérèglement ! Ce qui n’est pas évident pour des « 8-18 ans » ! Les vestiaires, la piscine, la plage créent des instants difficiles à vivre.

.
Ainsi, parce que Slimane a embelli son aura, sa renommée en France, en Europe et à travers le monde, grâce à ce passage à l’Eurovision, Doctissimo a eu l’excellente idée de revenir sur cette émission passée dans le célèbre « En Aparté » de Canal+ en 2022En effet,  bien que très suivie, cette émission « En aparté » sur Canal+ a eu, par le fait d’être diffusée sur une chaîne par abonnement, une audience limitée. Or des milliers de gamins, en tombant sur cet article surtout par l’intermédiaire de leurs parents lecteurs de RR, vont se dire :

« Ah ! Mais, je suis comme Slimane ! Lui, il n’a aucune honte à le dire ! Pourquoi, je vais me cacher ! Y’a des enfants qui ont des tics, d’autres qui n’arrivent pas à parler ou à marcher facilement, moi, j’ai ça… Ce n’est pas dramatique ! »

.
Et, grâce à Slimane, des milliers d’adolescents vont pouvoir mieux vivre cette légère anomalie au moment de leur croissance !
D’autant que bien souvent ce trouble dans le développement se voit très peu : tout est dans la tête de l’enfant qui se pose de fausses questions dont, en plus, il n’ose demander de réponse à personne, pas même à son médecin ! Alors qu’au contraire, il doit en parler à son père et/ou à sa mère et surtout au médecin quitte à parvenir à le lui dire en tête à tête !

Il n’y a aucune honte à souffrir de gynécomastie ! Le seul handicap provoqué par ce dérèglement doit rester dans un mot, un seul mot car difficile à retenir. Et ce mot handicapant est… gy-né-co-mas-tie ! Un tel mot ne doit pas exister ! Et donc, tout gamin en souffrance doit l’oublier !

.
Ma conclusion ne s’adresse qu’aux gamins qui souffrent de ce dérèglement ! ELLE EST INTERDITE AUX PLUS DE 18 ANS ! Que les adultes tournent cette page !

Donc, chers ados qui souffrez de ce trouble au nom imprononçable, faites comme Slimane qui a eu le courage de le dire et, moi, je l’avoue -et je l’avoue car Slimane l’a fait !-, j’ai découvert le nom de ce trouble qui m’a, oui, qui M’a gêné depuis mes 10 ans -mon entrée en 6e !-, ce léger trouble que j’ai été seul à croire que cela se voyait : des vestiaires aux plages, alors que c’est ridicule d’en être gêné. C’est le médecin de l’époque qui, inconsciemment, a créé ce trouble en moi alors que je ne m’en étais pas aperçu : j’ai encore, 68 ans après, son image en tête au moment où il l’a dit à ma mère…


 À vous, gamins et ados, je vous recommande donc de vivre tout à fait normalement comme les autres gamins ou ados -dont certains, eux, souffrent de handicaps visibles et parfois très visibles voire réduisant leurs possibilités de bien vivre !
Sachez que la plupart des gens ne remarqueront pas nos légères, très légères « modifications » . Pourquoi ? Mais parce que cette différence par rapport aux autres est avant tout dans notre tête et que personne ne peut voir ce qui est dans notre tête !

J’espère que l’aveu de Slimane, plus que le mien -aveu qui me coûte- servira à de nombreux gamins et ados, comme ce fut pour Slimane ! Ne faites pas comme moi qui l’ai caché même aux membres de ma famille. Beaucoup vont d’ailleurs apprendre, en lisant cet article, que j’ai souffert des mêmes tourments que Slimane ! Car seuls mes parents le savaient ! Donc, surtout si vous êtes ados, libérez-vous ! Prenez l’exemple de Slimane ! Et envoyez balader le premier qui vous en fera la remarque mais, en fait, il est possible que vous n’ayez aucune remarque de vos copains car il se peut fort que personne ne s’en apercevra… Courage ! J’ai eu, comme Sliman, une vie d’homme des plus “normales” ! 
Et si seulement, un seul gamin voit sa vie apaisée grâce à cet article sur Slimane, cela me suffira pour ne pas à regretter cet aveu…


 



Jacques MARTINEZ, journaliste, 
à RTL, de stagiaire à chef d’édition des informations de nuit (1967-2001), pigiste à l’AFP, le FIGARO, le PARISIEN…

 832 total views,  3 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Slimane a la grande chance de s’enrichir en France ce qu’il n aurait pas pu faire en Algérie. Désormais il veut être au devant de la scène, il ne sait plus comment faire pour parler de lui et il dévoile qu’il avait des seins développés. Mais les Français se moquent éperdument de son anatomie et il me semble que c’est lui donner encore beaucoup d’importance que d’écrire un tel article. Il faudrait lui dire de changer de prénom en hommage à la France qui lui a tout donné et lui donner le conseil de retourner dans son pays pour aider ceux qui ont besoin d’être aidés.

  2. Je me disais aussi qu’il avait l’air un peu grassouillet, et qu’il avait probablement choisi un vêtement ample pour cacher son embonpoint.

  3. Il ne faut pas hésiter non plus à faire un bilan hormonal et une IRM.
    Souffrant de complexes à cause de cela, j’ai consulté 4 endocrinologues qui m’ont prescrit des régimes ! Jusqu’au jour où j’ai lu un livre de vulgarisation sur l’égyptologie par Christian Jacq ” L’Egypte des Grands Pharaons” : Sur la base d’une illustration il décrivait le physique quelque peu androgyne de Akhenaton-Amenophis IV, comme quelqu’un qui aurait pu souffrir d’un adénome de l’hypophyse à hyperprolactinémie. Je me dis : mais j’ai peut-être ça ? Nouvelle spécialiste, IRM et prise de sang : Bingo , c’était ça! Une intuition et le hasard d’une lecture m’avaient fait établir un diagnostic auquel n’étaient pas parvenus quatre spécialistes ! Après une année d’un traitement peu contraignant et sans effets secondaires, avec un contrôle chaque année, sport et alimentation équilibrée, je ne souffrais plus de ces complexes. Il ne faut pas se fier à l’avis d’un seul médecin et pour des jeunes qui pourraient être gênés par ce problème cela vaudrait peut-être la peine de dire aux parents d’explorer aussi cette piste là.

  4. Est-ce que les veaux et les poulets aux hormones ne sont pas un peu responsables de ces dérèglements ?

  5. Rien à faire de ce moins que rien! Au passage, étant petit, mes canines etait trop longues, style Dracula, mais mon dentiste les a limés, je le regrette un peu, car une si belle particularité me serait bien utile aujourd’hui !

  6. La gynécomastie peut avoir ses bons côtés qui consiste à faire une opération pour enlever un amas de graisse dans les poitrines des hommes que j’appelle les pectoraux et que cette graisse provient le plus souvent d’un excès de croissance dû à la puberté , moi même j’avait fait une gynécomastie et je me sens bien depuis . le témoignage de Slimane qui malgré qu’il a terminé quatrième de l’Eurovision cette année et malgré ses conneries est salutaire à propos de ce sujet !

  7. Les adeptes du Body-building consommant trop de stéroïdes anabolisants développent également ce genre de disfonctionnement hormonal.

  8. Grâce à cet article de Jacques, je peux vous révéler que j’ai un frère de lait musulman, de son nom Mohamed.
    A ma naissance ma mère n’avait pas assez de lait malgré les anciens tire-lait.
    Notre voisine, que j’ai toujours appelée maman MONGIYA, en avait pour deux, et nous grandîmes ensemble dans un village au nord de Tunis, l ariana
    connu depuis Procope sous le nom de Decimum.
    Voilà où mènent parfois les chemins de la vie ….🙌

  9. Bravo pour ces informations, pour ces confidences. Le journalisme, c’est ça aussi. Merci

  10. Eh bien moi, je peux vous dire que j’aurais préféré cent fois souffrir de gynécomastie plutôt qu’être atteint de myopie dès l’âge de 10 ans.

    • Je suis myope depuis l’age de cinq ans. Que de paire de lunettes.

      • Que de paire de lunettes comme vous dites et que de problèmes dans la vie de tous les jours…

  11. J’ai connu ce problème à l’âge de douze ans, au passage de la puberté. Le médecin de famille m’a fait une injection, d’hormones probablement, et tout est rentré dans l’ordre. Plus rien. J’avais oublié ce détail et cet article me l’a rappelé.

Les commentaires sont fermés.