L’ultimatum de la Russie à l’Angleterre et à la France a-t-il fait peur à Macron ?

Comme je l’évoquais dans ma chronique « Emmanuel Macron, le Président de l’Armageddon » le président de la République française, en présence du Président Xi Jinping, a fait  une déclaration de brusque rétropédalage, en lançant : « la France n’est pas en guerre avec la Russie, ni avec le peuple russe et elle n’a nulle intention de participer à un changement de régime en Russie. »

Pourquoi ce revirement soudain ? Quand à peine quelques jours auparavant et dans The Economist la veille, ses propos étaient plutôt belligérants avec ses intentions d’envoyer des troupes en Ukraine. Ce qui était déjà fait, selon toutes les sources autorisées mondiales, mentionnées dans ma chronique rappelée plus haut.l

https://www.economist.com/europe/2024/05/02/emmanuel-macron-in-his-own-words-french

.

David Cameron, l’ancien premier ministre, devenu ministre des affaires étrangères de la Grande Bretagne, anobli par la Reine, Sir David, de son côté, pratiquement en synergie avec Macron, se fendit de déclarations va-t’en guerre en soutien à l’Ukraine « qui a tous les droits de se défendre contre la Russie », biaisant ainsi les origines de l’Opération Spéciale du Président Poutine, qui n’est qu’une réponse, 10 ans après les premiers bombardements des banderistes-antisémites de l’Ukraine de l’Ouest contre le Donbass russophone de l’Est.

Encore une fois, nous observons que le Président Poutine fut d’une patience extraordinaire envers l’Occident collectif qui mène, depuis la chute du communisme, une tension récurrente avec la Russie, en ne tenant aucune de ses promesses, qui consistaient à ne jamais avancer jusqu’à ses frontières. Tout le contraire s’est passé, jusqu’à la chute du Président pro Russe, Viktor Yanukovitch, pour arriver aux accords de Minsk qui n’ont jamais été respectés non plus, alors que l’Allemagne et la France étaient les garants de leur bonne exécution.

Nous connaissons les ignobles révélations de Hollande-Merkel, qui, intentionnellement, ne veillèrent jamais à la bonne exécution des accords, afin « d’offrir du temps à l’Ukraine pour se réarmer ». J’en profite pour rappeler que, si Zelensky fut élu, c’était précisément pour faire respecter ces accords, qu’il balaya d’un revers de main, nouvellement en poste.

Ce manque de parole des deux chefs d’états franco-allemand, laissait libre court à des attaques et bombardements contre les populations russophones du Donbass, auxquelles les bandéristes firent vivre l’enfer depuis 2014, de sorte que le Président Poutine fut appelé à l’aide, ce qu’il ne pouvait refuser à ces/ses populations en voie d’extermination par les bandéristes. 10 ans et 14.000 morts plus tard, l’Opération Spéciale fut lancée. L’Occident feignant la surprise, alors que le Président Poutine ne cessait d’alerter qu’il n’allait pas laisser faire ce carnage dans le Donbass.

 

Très agacé et on le comprend, le ministère des affaires étrangères de la Fédération de Russie a convoqué conjointement le 6 mai 2024, les ambassadeurs de France et de Grande Bretagne ensemble. Voici le bref communiqué du MAE de la Russie concernant l’ambassadeur Français, Pierre Lévy : https://mid.ru/fr/foreign_policy/news/1948540/

 

C’est donc cette convocation qui a fait rétropédaler brutalement Macron dans ses velléités guerrières. L’entrevue a dû ressembler à un ultimatum, pour que Macron rétropédale de la sorte. D’ailleurs, la France sera représentée à la cérémonie d’investiture du Président Poutine … Quand la Perfide Albion s’y refuse.

Quant à l’ultimatum que la Russie lance à la Grande Bretagne est que, « si jamais des missiles britanniques devaient toucher le sol ukrainien, nous considèrerons cela comme une déclaration de guerre et nous agirons en conséquence. » Pas un mot dans les médias britanniques pourtant plus sincères que les nôtres. Mais l’analyste Britannique, Alexander Mercouris, considéré comme l’un des meilleurs, dont les sources les plus sérieuses sont indiscutables, nous apprend cet épisode en forme d’injonction.

 

 

Suite au prochain épisode, que l’on espère une inauguration de négociations de paix.

Je pense que cela ne pourra se produire qu’après le 20 mai, fin du mandat de Zelensky, qui a refusé, en grand démocrate qu’il est, de tenir des élections, de crainte de les perdre.

Après le 20 mai, il pourra trembler pour son existence. D’ailleurs, des officiers de son entourage viennent de se faire arrêter pour tentative d’assassinat sur sa personne. Pour la presse française ; « c’est sur ordre de la Russie ».

Ce que je crois un mensonge, car la Russie, patiente, état de droit, ne se permettrait jamais d’attaquer un chef d’état en exercice. Elle sait attendre. A quelques jours près… Les rédacteurs russophobes de ce quotidien et d’autres de notre pays, ignorent peut-être que le 20 mai, c’est la fin du mandat Zelensky. Ou s’ils le savent, ils prennent un malin plaisir à diaboliser un grand pays, qui est des nôtres, duquel se rapprocher est une nécessité absolue.

 

https://www.latribune.fr/economie/international/l-ukraine-a-arrete-deux-agents-accuses-de-preparer-l-assassinat-de-volodymyr-zelensky-997147.html

 

 

Sylvia Bourdon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 941 total views,  4 views today

image_pdf

9 Commentaires

  1. Gringalet, le petit poulet n’a pu que s’aplatir devant le véritable chef chinois, coq de basse-cour, le vrai.
    Finie la fanfaronnade, il va marcher droit après cette rencontre.

  2. Votre article devrait être publié dans la presse quotidienne, rapporté dans les journaux télévisés, cela éclairerait les fans du pianiste à queue, qui n’ont rien compris à cette guerre depuis son commencement. Ceux-là même qui s’en tiennent aveuglement aux vindictes du poudré et de ses va-t’en-guerre ignares et dangereux.

  3. =====
    Chaud devant et pas froid derrière ; pauvres soldats et combattants ukrainiens ; leur faudra des yeux devant et derrière et les nuits à dormir d’un oeil.

    _____
    ■ Les condamnés seront enrôlés dans l’armée ukrainienne
    ○ ANNA-NEWS.info : https://tinyurl.com/2v2w74dc

  4. =====
    Bonne chance à l’Arménie, bon courage. Observons ce qu’il se passe et se passera en Arménie ; demain c’est pour nous pareil.

    Le chef arménien omnipotent responsable de la suite des évènements ; c’est lui qui a voulu, c’est lui qui a décidé. Comme macron !
    _____
    ■ Poutine et Pashinyan se sont mis d’accord sur le retrait des troupes russes des régions arméniennes
    ○ ANNA-NEWS.info : https://tinyurl.com/mt7u33wr

  5. Macron est le François Perrin dans “La chèvre”, lors de la scène du caddie à l’aéroport. “J’te préviens, j’t’aurais prévenu”. Il est aussi le bidon de la chanson d’Alain Souchon, nous avions tort de croire qu’Hollande achevait 40 ans de gouvernance minable, il n’était que la sous couche de l’horrible finition appliqué par un gougnafier de la politique.

  6. Une bonne branlée sera peut-être ce qui peut nous arriver de mieux.
    il faudra choper le poudrée avant qu’il ne parte pour Miami.

  7. chez nous en france, nous avons un agent américain payé par la banque R pour notre destruction. Si l’ours se fache, ils seront au chaud aux USA, en train de compter l’argent gagnée. Enfin mac dans un pays, brigemich dans un autre, ils seraient fâchés. L’ours, au moins se préoccupe des russophones (son peuple) alors que mac se fout des français et du nombre de jeunes qui meurent ??? Adepte de poudre blanche, d’africains musclés, batard des R (dit-on), aimant les symboles satanistes, le mec ne pense qu’à sa mission et à l’argent gagnée. Quant à Kiki, il est certain qu’il ne va pas faire de vieux os. Les âmes des UK massacrés à cause de sa lâcheté crient vengeance

Les commentaires sont fermés.