Le “Saint Luc”, un train-hôpital qui parcourt la Sibérie

En Russie, ce train-hôpital parcourt les zones reculées de Sibérie afin de proposer des soins aux personnes isolées géographiquement du reste du pays.

En 2023, le train Saint Luc s’est arrêté à 81 stations et a accueilli plus de 12 000 personnes. 

Le train Saint Luc n’est pas un train comme les autres. Financé par le gouvernement russe, sa mission n’est pas de transporter des voyageurs mais de parcourir la Sibérie afin d’offrir des soins aux personnes vivant dans des villages reculés.

En effet, dans ces lieux quasiment coupés du reste du monde en raison de l’éloignement géographique et de l’exode rural,  les médecins et les infrastructures médicales sont souvent rares.

Un autre projet 

En 2024, l’entreprise envisage de lancer un projet similaire dans l’Extrême-Orient russe. Appelé Saint Pantaléon, il comprendra des wagons laboratoires, de radiographie et diagnostics fonctionnels, chirurgicaux, etc.

En plus des trains, des complexes médicaux mobiles

Outre les trains-policliniques, des complexes médicaux mobiles des Chemins de fer russes sur roues se rendent également dans des régions éloignées. Ils vont jusqu’à la gare la plus proche à bord d’une plateforme spéciale, puis poursuivent leur route. En 2023, les médecins de ces complexes ont reçu 117 000 patients, principalement en Sibérie et dans l’Extrême-Orient russe.

Merci à Russia Beyond

 1,117 total views,  5 views today

image_pdf

6 Commentaires

  1. À l’heure où Macron détruit les hôpitaux français, coupe les budgets, importent des “médecins” quasi illettrés d’Afrique, où les maternités ferment à la vitesse grand V, les services de toutes spécialités, les Russes développent leur système de santé en pensant à ceux qui sont les plus retirés par des trains médicaux et des complexes médicaux mobiles.
    Ami Jules, si j’avais cinquante ans de moins, je te donnerai des nouvelles de Russie où j’habiterai.
    Merci de cet excellent article qui nous a encore, une fois de plus, appris des choses passionnantes sur ce pays extraordinaire qu’est la Russie.

  2. La paltoquet de l’Élysée ferait bien de s’en inspirer pour une France qui devient un véritable désert médical digne d’un pays sous-développé, bon mais encore faudrait il qu’il y ait des voies ferrées fonctionnelles dans ce pays où tout fout le camp

  3. Et chez nous, les déserts médicaux, les permanences des week ends assurées par des infirmiers, et des patients chez les vétérinaires. La France, ce grand pays qui fait trembler le monde. 😂😂😂😂😂

    • Oui;chez nous,il serait certainement possible de faire la même chose,avec des bus,spécialement aménagés,pour remplir ce genre mission.

      • Oui, des bus : Surtout pas des trains, quand ils ne sont pas en retard, ils sont annulés ou en grève ☺

Les commentaires sont fermés.