Les 3 scoops du jour de Philippot : Ukraine, pass carbone, der Leyen…

 

Même les Verts allemands ont peur de l’interdiction de circuler le week-end… Annoncée avant les élections, elle pourrait mettre en berne le drapeau des écolos-dingos allemands à Bruxelles ! Par contre, après les élections, les dégénérés vont tous rivaliser d’idées liberticides pour nous cloitrer et nous empêcher de vivre au nom d’un fallacieux réchauffement de la planète qui n’a rien à voir avec le CO2. Et ils le savent tous, forcément. Mais quand on veut tuer son chien….

En Allemagne, le débat sur l’abandon des objectifs climatiques sectoriels s’intensifie après que le ministre des Transports Volker Wissing, du Parti libéral-démocrate (FDP), a averti qu’il pourrait être contraint d’imposer des interdictions de circulation automobile afin de respecter les objectifs climatiques actuels.

La semaine dernière, M. Wissing a averti que des interdictions de circuler à l’échelle nationale pendant les week-ends pourraient être imposées si le pays souhaitait atteindre les objectifs de l’actuelle loi allemande sur le climat. Celle-ci oblige les ministères à présenter des programmes d’action immédiats si les objectifs annuels en matière d’émissions pour leur secteur respectif ne sont pas atteints.

« J’ai dit la vérité aux citoyens parce que cette approche sectorielle implique que nous devons immédiatement économiser 22 millions [de tonnes] d’équivalents CO2 [dans les transports] », a-t-il expliqué à la station de radio Deutschlandfunk vendredi dernier (12 avril).

« Et ces 22 millions de tonnes d’économies ne peuvent pas être réalisées avec une limitation de vitesse ou d’autres mesures. De telles quantités ne peuvent être économisées que de manière ad hoc en n’utilisant pas les voitures et les camions », a-t-il expliqué, ajoutant que l’interdiction de conduire pendant les week-ends serait nécessaire pour parvenir à une telle réduction des émissions.

Le secteur des transports allemand a manqué à plusieurs reprises les objectifs établis par la loi nationale sur le climat, qui définit des limites annuelles d’émissions par secteur et oblige les ministères responsables à veiller au respect de ces objectifs ou à compenser les dépassements par les mesures correctives supplémentaires.

L’année dernière, la coalition gouvernementale tripartite a accepté de réformer en profondeur la loi, initialement adoptée en 2019, afin de remplacer les limites d’émissions sectorielles par un objectif global.

Il s’agissait d’une demande essentielle des libéraux du FDP, qui estiment que les émissions liées au transport relèvent de la responsabilité de tous les citoyens, et non d’un seul ministère, et qui souhaite éviter les interventions litigieuses dans la mobilité des personnes.

Le parti, favorable au marché, affirme également que les réductions d’émissions doivent être réalisées là où le coût est le plus bas, c’est-à-dire, pour l’instant, principalement dans des secteurs autres que celui des transports.

Une réforme en suspens

Cependant, la réforme de la loi allemande sur le climat est actuellement au point mort, une situation que M. Wissing attribue aux Verts, également membre de la coalition au pouvoir. Ces derniers redoutent que des objectifs à l’échelle de l’économie ne soient pas assez contraignants pour garantir une réduction suffisante des émissions.

M. Wissling affirme que si la réforme n’est pas adoptée rapidement, il devra suivre les règles en vigueur, ce qui l’obligera à imposer des interdictions de circuler.

Lors de son interview à la radio, il a déclaré que ces interdictions de circuler sont « ce à quoi la population sera confrontée si les Verts obtiennent ce qu’ils veulent ».

« Ceux qui comme Greenpeace et les Verts insistent pour que la loi sur la protection du climat reste inchangée peuvent être choqués par les conséquences de leurs politiques, mais on ne peut pas simplement ignorer la réalité », a-t-il ajouté.

Les Verts se sont toutefois empressés de réfuter l’affirmation du ministre.

« Nous, les Verts, ne considérons pas les interdictions de conduire comme une mesure raisonnable. Il n’est pas responsable de la part d’un ministre de susciter des craintes infondées », a déclaré Katharina Dröge, cheffe du groupe des Verts au Bundestag.

« À la place, Volker Wissing devrait faire son travail et proposer enfin des mesures sensées pour renforcer la protection du climat dans le secteur des transports », a-t-elle affirmé, ajoutant que les Verts « attendent depuis deux ans que le ministre des Transports prenne des initiatives ».

Dirk Messner, directeur de l’Agence allemande pour l’environnement (UBA), a également contesté les propos du ministre, déclarant que « bien sûr, nous n’avons pas besoin d’interdictions de circuler ».

« De telles interdictions ne sont pas non plus discutées sérieusement et effraient les gens sans raison », a expliqué M. Messner au magazine Spiegel.

https://www.euractiv.fr/section/transport/news/allemagne-des-interdictions-de-circulation-automobile-pourraient-etre-necessaires-pour-atteindre-les-objectifs-climatiques/

 737 total views,  2 views today

image_pdf

7 Commentaires

  1. Ils trouvent toujours le moyen de spolier les Français, et de se remplir les poches.
    Nouvelle réduction des remboursements médicaux, après les médicaments, c’est le tour des visites chez le généraliste, et il me semble une atteinte aux transports médicaux.
    Par contre l’AME, pas touche, ils resteront totalement pris en charge, même pour les opérations les plus coûteuses, et les opérations dites de confort, ainsi que les soins de longue durée dans les hôpitaux.

  2. Quand on a élu des cancres préoccupés que de leurs carrières et de leurs revenus il ne faut pas s’étonner que leurs priorités soient mal choisies et fassent souffrir le peuple. Vu que ce peuple font même l’erreur de réélire les mêmes c’est la dérive.

  3. C”est une excellente initiative. Si Hitler avait interdit aux Panzers de rouler le w-e, ils auraient mis plus de trois semaines pour arriver sur les côtes de la Manche, le temps pour l’armée française en déroute de se reprendre (peut-être) !

  4. Mais Bordel, Personne ne peut stopper définitivement ce pouvoir de corrompus et de pleutres ???!!!!!!!!

  5. Vivement le temps des procès internationaux, des confiscations de bien à titre de (faible) compensation !

  6. Ils sont complètement fous et machiavélique. Ils veulent instaurer la peur et le chaos. L’europe c’est la guerre, la mort et la ruine. FREXIT c’est plus que urgent.

  7. Et je propose de respirer une fois sur deux, de manger froid un jour sur trois, de se doucher une fois par an, de ne plus laver ses vêtements, et d’utiliser des voitures à pédales. Non, non, non, il vaut mieux euthanasier toute cette clique. Ils sont tous malades de la rage.

Les commentaires sont fermés.