L’Etat offre à ses pauvres le “service civique écologique”

Ça tombe bien, la France est fauchée, surendettée… mais elle a de quoi créer une activité inutile, qui fait perdre du temps et de l’argent à tout le monde, espérant ainsi et  convaincre les écolos dingos de ses engagements pour la planète et occuper/rémunérer un certain nombre de jeunes sans diplômes en leur offrant ainsi un marche-pied pour un vrai boulot ensuite, où ils seront prioritaires sur les nôtres.

Les nôtres ? Pourquoi parlez-vous des nôtres et donc ipso facto des autres ?

Devinez, pardi ! Dès juin, cent jeunes seront recrutés comme « ambassadeurs de la transition écologique ». Ils seront rejoints par 900 autres d’ici à l’automne. Leur rôle ? Inciter« les 16-25 ans les plus éloignés de l’engagement », issus notamment des quartiers prioritaires et des zones rurales, à rejoindre le service civique écologique.

J’allais oublier le premier but, avoué : faire de l’endoctrinement avec l’imposture écologique… qui justifie tout : interdictions, limitations, obligations, appauvrissement, endettement…

Et donc, c’est reparti, sous une autre forme, une espèce de SNU (Service National Universel dont nous avons déjà dit tout le mal que nous en pensons), pour mélanger les nôtres aux autres. Que du bonheur…

L’État lance le service civique écologique, d’une durée de six à douze mois.  Le ministère de la Transition écologique et le ministère délégué à la Jeunesse lancent ce dispositif ce lundi 8 avril 2024. 50 000 jeunes, de 16 à 25 ans, vont pouvoir s’engager dans ce service civique pour l’environnement auprès d’associations, d’entreprises, de mairies…

Le Premier ministre, Gabriel Attal, l’avait annoncé, fin janvier, lors de sa déclaration de politique générale à l’Assemblée et au Sénat. C’est, désormais, une réalité… ou quasiment. Les ministres Christophe Béchu (Transition écologique) et Sarah El Haïry(Jeunesse) ont lancé, lundi après-midi, le service civique écologique.

D’ici à la fin du quinquennat, en 2027, 50 000 jeunes vont pouvoir s’engager en faveur de l’environnement auprès d’associations (Ligue de protection des oiseaux, France nature environnement…), de collectivités territoriales (communes, départements, régions…), d’organismes d’État (Office de la biodiversité…), ou encore d’entreprises publiques (EDF, Enedis, RATP, SNCF…).

Il y aura “1000 ambassadeurs”, du même genre sans doute qu’une Ségolène Royal ambassadrice des pôles… payés pour  inciter les jeunes à aller ramasser des papiers gras dans la forêt…

1 000 ambassadeurs Ces missions indemnisées, d’une durée de six à douze mois, s’adresseront aux 16-25 ans. « Il est nécessaire d’offrir aux jeunes des opportunités d’engagement, expliquent les ministres. 90 % se disent préoccupés par le changement climatique. 51 % le considèrent comme une première source d’inquiétude. »

Dès juin, cent jeunes seront recrutés comme « ambassadeurs de la transition écologique ». Ils seront rejoints par 900 autres d’ici à l’automne. Leur rôle ? Inciter« les 16-25 ans les plus éloignés de l’engagement », issus notamment des quartiers prioritaires et des zones rurales, à rejoindre le service civique écologique.

Le gouvernement souhaite, par ailleurs, faire de ce semestre ou de cette année consacrés à l’environnement « un tremplin vers l’emploi ». L’exécutif s’engage, en lien avec les entrepreneurs du Medef, à proposer à chaque jeune issu de ce service civique une offre d’emploi, un stage, une alternance dans le secteur écologique.

https://www.ouest-france.fr/environnement/letat-lance-le-service-civique-ecologique-dune-duree-de-six-a-douze-mois-7bded4e8-f589-11ee-9bee-6b4d91ded6b2

Et comme avec Macron il y a toujours le fouet ou la récompense au bout, ce type ne peut pas avoir des relations normales avec autrui, ceux qui seront allés se faire manipuler sur l’écologie pourraient être prioritaires pour l’accès à certains emplois. Chantage ? Bah ! Les entrepreneurs ont payé pour savoir qu’il vaut mieux pour eux un gars qu’ils ont formé qu’un gars vendu par le système Macron.

 517 total views,  1 views today

image_pdf

4 Commentaires

  1. Pourtant… par exemple dans son livre, L’intelligence artificielle: Inexplicable, Imprévisible, Incontrôlable (AI: Unexplainable, Unpredictable. (Chapman & Hall/CRC Artificial Intelligence and Robotics Series), le génial Roman V. Yampolskiy rappelle que “L’histoire regorge d’exemples (dérive des continents (1), mécanique quantique (2) dans lesquels une majorité de scientifiques ont défendu un point de vue erroné juste avant qu’un changement de paradigme n’intervienne. ”
    1. Hurley, P.M., The confirmation of continental drift. Scientific American, 1968. 218( 4): p. 52–68.
    2. Vardi, M.Y., Quantum hype and quantum skepticism. Communications of the ACM, 2019. 62( 5): p. 7.
    https://www.amazon.fr/s?k=AI%3A+Unexplainable%2C+Unpredictable%2C+Uncontrollable+de+Roman+V.+Yampolskiy&__mk_fr_FR=ÅMÅŽÕÑ&crid=1OF9W8SC3UMPL&sprefix=ai+unexplainable%2C+unpredictable%2C+uncontrollable+de+roman+v.+yampolskiy%2Caps%2C93&ref=nb_sb_noss

  2. Ce ne sont que des analphabètes fonctionnels qui ne lisent pas, ne se documentent pas, n’analysent pas et croient des hypothèses non-vérifiées, tout comme ces vieillardes suisse allemandes qui s’exhibent en imitant la jeune immature Greta et ont porté plainte à l’UE contre le Gouvernement Suisse pas assez écolo à leurs yeux.

  3. les imbéciles au gouvernement n’ont pas compris qu’il fallait d’abord apprendre aux gens à ne pas jeter les papiers gras et autres saletés ! ils préfèrent le bourrage de crâne des jeunes par “l’imposture climatique” dont la publicité est constante partout et tout le temps

  4. Ça me fait penser aux travailleurs d’Hitler avec pelles et râteaux dans les défilés, travailleurs qui sont partis ensuite grossir les rangs de la Wehrmacht.

Les commentaires sont fermés.