Ça continue ! Un Algérien assassiné car il ne respectait pas le ramadan !

Et les dhimmis, les traîtres, les complices, de Londres à Paris qui se mettent la corde au cou en célébrant le Ramadan !

https://resistancerepublicaine.com/2024/03/11/sadiq-khan-heu-reux-londres-fete-le-ramadan/

 

 

 

 

Evidemment, il s’agit bien pour l’assassin ci-dessous, comme pour les agresseurs de Samara remettre dans le droit chemin de l’islam des musulmans qui goûteraient un peu trop à la liberté occidentale et à la possibilité qu’elle donne de choisir sa vie.

https://resistancerepublicaine.com/2024/04/05/samara-vit-en-francaise-elle-est-comme-nos-filles-ils-la-massacrent/

Blesser, tyranniser, violer, tuer… tout cela n’est rien quand il s’agit de veiller à ce que les préceptes mahométans, quasiment préhistoiques, continuent d’être appliqués, de gré ou de force.

 

Gros déploiement des secours et des forces de l’ordre, au pied du pont de pierre, sur la rive gauche de la Garonne, à Bordeaux, ce mercredi 10 avril. Selon nos informations, en fin de journée, un policier aurait fait usage de son arme et touché mortellement un homme en contrebas de l’ouvrage qui permet de franchir la Garonne.

En début de soirée, l’homme armé d’un couteau déambulait sur les quais, rive gauche. À hauteur de la place de la Bourse, il a attaqué des piétons avec une arme blanche. Bilan : un mort, un ressortissant algérien âgé de 36 ans touché à la gorge, et deux personnes grièvement blessées, transportées au CHU de Bordeaux.

L’agresseur aurait reproché à ce groupe de personnes d’origine nord-africaine de « boire un coup ». Les choses se seraient envenimées avant que l’agresseur ne sorte son couteau. Ce dernier a ensuite poursuivi son parcours en bord de Garonne. Appelés au secours, les policiers ont dû faire usage de leur pistolet-mitrailleur pour neutraliser l’assaillant.

A lire aussi
Biarritz : les parkings des plages deviennent tous payants
Landes : un apprenti de 16 ans retrouvé mort au bord de l’autoroute

Croisés sur le pont de pierre, deux jeunes joggeurs confirment avoir vu un homme « enturbanné » et muni d’un couteau. Alors qu’il s’éloignait de la scène criminelle du miroir d’eau, l’homme n’aurait pas lâché son couteau à l’approche des forces de l’ordre. « Un policier avait une arme, il a tiré et le gars est tombé », raconte un témoin.

Très vite, le quai et le pont de pierre ont été interdits à toute circulation, y compris celle des transports en commun. À cette heure, il n’est pas possible d’affirmer qu’il s’agit d’un attentat terroriste.

https://www.sudouest.fr/gironde/bordeaux/bordeaux-un-homme-tue-d-un-coup-de-couteau-son-agresseur-abattu-par-un-policier-19287495.php

 658 total views,  3 views today

image_pdf

10 Commentaires

  1. C’était un Afghan, réfugié depuis trois ans en France.
    Réfugié , de quoi ?
    Comment est-on aussi con pour prendre ce type d’individu en charge avec tous les avantages concédés au droit d’asile ???
    Il faut de toute urgence fermer l’OFPRA, 300 fonctionnaires payés pour nous faire envahir.

  2. Tant que c’est entre eux… Mais chez eux, pas chez nous ! Enfin n’ayez aucune crainte pour le tueur, il sera gentiment traité et précieusement gardé chez nous à nos frais ! Merci aux pourris

  3. Le monde se débarrasse de ses poubelles que nous recyclons en les transformant en citoyens Français mais apparemment le recyclage a gardé des scories de leur vie antérieure ! Bravo l’intégration !

  4. Je n’ai pas déménagé et pourtant, depuis des années, je vis au Maghreb ! Incroyable ces machines à vous propulser ailleurs.

  5. Qu’ils aillent faire leur ramadan,leurs règlements de comptes ,leur charia dans leurs pays d’origine ou celui de leurs parents, grands parents , pas de ca chez nous ,qu’ils nous foutent la paix ,ici c’est la France pas de ca chez nous ,ce n’est pas notre culture,alors oust dehors .

  6. On est monté d’un niveau mine de rien. Maintenant les intégristes intimident les muzzs qui sont trop occidentalisés. On le voit dans les écoles et aujourd’hui dans la rue. Ça commence juste. Attendez-vous à ce que ça devienne quotidien.

  7. L’islam tue, on en a la preuve tous les jours. L’islam dehors.

  8. Bienvenue à Bordeaux, la ville préférée d’ALI Juppé. Bordeaux, bientôt capitale de la Francarabia? Mantes, Strasbourg et Marseille sont aussi sur les rangs.

Les commentaires sont fermés.