Migrants, Orléans, vigilance attentats…

L’actualité a le mérite de toujours confronter les gouvernants à la réalité et on est passé du “méchant Russe” qui fait la guerre loin de chez nous, à une menace bien plus habituelle et palpable. Avec l’attentat de Moscou, on voit à nouveau le pire ennemi bien en face, l’islam politique, avec un État Islamique à la naissance entachée de suspicion, avec l’aide du grand frère américain et cela nous renvoie à la saga Ben Laden, elle aussi entachée des mêmes suspicions. La piste afghane est sur le devant de la scène mais les commanditaires restent dans l’ombre. Comme pour le gazoduc Nord-Stream, il va falloir attendre un peu pour avoir la confirmation de ce dont tout le monde se doute : les USA et l’Ukraine sont à la manœuvre. Une éditorialiste a même osé se réjouir sur LCI, du malheur des Moscovites, on appréciera. Qu’aurait-on dit si elle s’était réjouie du malheur des Palestiniens ? Ces commentateurs ont toujours l’indignation sélective et à géométrie variable et les censeurs aussi, qui laissent passer la haine du Russe, celle du Non-Vacciné ou du Zemmouriste, mais condamnent avec fermeté la moindre critique de l’Africain, ou du musulman.

Réalité d’autant plus visible que la France est à nouveau en vigilance attentat, avec les menaces à caractère islamique parvenues sur les Espaces Numériques de Travail des élèves de la région parisienne. Ou la démission du proviseur menacé par les musulmans intégristes, pour avoir voulu faire enlever son voile à une élève. Et benoîtement, Darmanin d’expliquer que tout cela est très difficile à suivre, au vu de l’essaimage des populations concernées, afghane, africaines et autres ex-républiques islamiques de l’ex-URSS, dont les combattants se mélangent aux flots de migrants largement accueillis, à dessein, quels desseins ?… dans nos pacifiques pays d’Europe. Sans oublier les locaux, combattants déjà sur place et même nés ici. Encore une fois, ce qu’il convient d’appeler l’extrême droite, pour servir d’épouvantail, avait raison : une cinquième colonne se cache au milieu des migrants, quasiment que des hommes en âge de se battre, donc des combattants. Voici plusieurs années que l’on sait pertinemment que tout ce beau monde, qui arrive en bateau pneumatique à usage unique, spécial migration, contient les éléments du djihadisme le plus violent et non seulement on laisse faire, mais encore, on subventionne largement. Il faudra qu’un jour, on nous explique l’intérêt de permettre à des fous de guerre de tuer des populations laborieuses, créatrices de richesses et pacifiques.

Preuve que même le pouvoir qui les fait venir considère que ce ne sont pas des « gens bien », il s’en débarrasse, en direction d’Orléans, par exemple, dont le maire Serge Grouard, dénonce le transfert de sans-abris et migrants en provenance de la capitale, à quelques mois des Jeux olympiques de Paris 2024. Pourquoi n’embauche-t-on pas ces gens comme personnel pour les jeux, il paraît qu’on manque de bras. « Tout cela se fait en catimini et c’est particulièrement choquant ». Selon cet élu, ces arrivées sont mensuelles et se font dans son dos. Les structures d’hébergement d’urgence sont donc saturées à Orléans et les braves gens échouent à l’hôtel, encore à nos frais évidemment. Environ 500 personnes sont arrivées depuis mai 2023 à Orléans. « Orléans n’a pas vocation à accueillir la colline du crack », ajoute même le maire, confirmant que ce ne sont pas des enfants de cœur qui passent la Méditerranée.

L’intéressé, historiquement de droite, RPR, UMP, les Républicains, vient de donner sa démission, en 2023. On n’a pas souvenir que les Républicains se soient bien opposés à cette migration forcenée et à l’imposition aux forceps des ces populations dont il ne se gêne pas pour dénoncer la nocivité. Les mêmes aux Républicains, qui n’ont eu de cesse de sauver la peau de Macron à chaque 49.3, se retrouvent aujourd’hui confrontés au principe de réalité. Quand ça atterrit chez eux, ça les embête.

Il faudrait, pour ces caciques de droite qui font semblant de découvrir l’étendue des dégâts, se résoudre à aller vers des solutions de bon sens : fin des allocations, fin du droit du sol, restauration des frontières, moratoire sur l’acquisition de la nationalité française, état des lieux général sur les migrations, renvoi des délinquants, des illégaux, fin de l’AME, arrêt des subventions aux associations d’accueil, qui œuvrent contre leur nation, désarmement des pseudo-bateaux de sauvetage… mais pour cela, il faudra un peu de courage. Ce cher maire d’Orléans devrait peut-être prendre la tête d’une fronde des maires de France. Allez Serge, ne faites pas que de l’indignation cathodique, prenez la tête d’un mouvement de bon sens…

https://rassemblementdupeuplefrancaiscom.wordpress.com

https://t.me/R_P_France

Pierre Duriot : porte parole du Rassemblement du Peuple Français

 788 total views,  2 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. toutes la classe politique est responsable par rapport a tout ce qui arrive en terme d immigration clandestine d islam politique et de l insecuritee ils ont tous laisser entrer et faire et cela depuis 50ans pensez vous que le rn et reconquete puissent faire quoi que se soit? j en doute vous avez voulu l europe vous l avez maintenant deguster

  2. Une civilisation qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente.
    Aimé Césaire

Les commentaires sont fermés.