Le champion de la liberté du jour : Elon Musk s’attaque aux normes d’inclusion de Disney

Musk dévoile les «normes d’inclusion» de Disney et offre un soutien juridique aux victimes de «discrimination»

Elon Musk est en guerre contre Walt Disney. Sur X, le fantasque entrepreneur a dévoilé un document interne expliquant les «normes d’inclusion» de l’entreprise, et annoncé soutenir juridiquement les personnes victimes de discrimination de la part de Disney ou de ses filiales.

Selon Elon Musk, Disney a institutionnalisé une politique raciste et sexiste. Dans un message le 6 février sur X, le patron de Tesla a partagé un document que lui aurait envoyé «une source anonyme», décrivant dans le menu détail les normes relatives à la «diversité» et à l’«inclusion» dans l’ensemble des œuvres mais aussi dans l’entreprise Disney elle-même.

Des règles favorisant des groupes qualifiés de «sous-représentés», en raison de leur «race, religion, couleur, orientation ou genre», et lésant donc les autres, selon Elon Musk.

Plus tard dans la journée, il a assuré offrir une assistance juridique à toute personne ayant été lésée par ces normes. «Si vous avez été victime de discrimination de la part de Disney ou de ses filiales (ABC, ESPN, Marvel, etc.), répondez simplement à ce message pour recevoir un soutien juridique», a-t-il écrit, encore sur son réseau social.

Le document liste quatre catégories : «représentation à l’écran», «leadership créatif», «Fonctions support et techniciens» («Below the line»), et «accès à l’industrie et développement de carrière». Dans les trois premières catégories, le quota de 50% de personnes provenant de groupes dits «sous-représentés» doit être atteint.

Dans la quatrième catégorie, les membres des groupes «sous-représentés» doivent se voir offrir des opportunités d’emploi rémunérées, des alternances ou des stages. Ils doivent également être promus «à un rôle qui constitue une progression de carrière».

De la discrimination très positive, donc, qui a choqué sur X. Reste que des normes identiques avaient été rendues publiques en 2020 par la chaîne de télévision ABC, appartenant à Disney.

Musk soutient une actrice de Star Wars contre Disney

Elon Musk n’a pas tardé à mettre en pratique son engagement de soutien. Le 6 février, Gina Carano, ex-actrice de l’univers Star Wars, a annoncé porter plainte contre Disney, estimant que son licenciement avait été motivé par ses prises de position.

Disney avait annoncé en février 2021 se séparer de cette comédienne à cause de ses «messages odieux et inacceptables» sur les réseaux sociaux, «dénigrant des personnes sur la base de leur identité culturelle et religieuse».

Gina Carano avait notamment assimilé le fait d’être conservateur aux États-Unis avec l’isolement des juifs dans l’Allemagne nazie. Elle s’était également moquée dans une autre publication d’une personne portant plusieurs masques pendant la pandémie de Covid-19 en Californie. Enfin, elle avait adopté «boop/bop/beep» comme pronoms sur son profil de réseaux sociaux, ce qui avait été qualifié de «transphobe» par des militants LGBTQ.

«Nous sommes fiers de soutenir financièrement la procédure de Gina Carano», a souligné le 6 février l’entreprise d’Elon Musk, X, dans un message officiel.

 

https://francais.rt.com/international/109344-musk-devoile-normes-dinclusion-disney

 798 total views,  2 views today

image_pdf

2 Commentaires

  1. Disney va chuter avec ses nouvelles productions.
    Pas sûr que le fondateur du géant américain apprécierait cette nouvelle orientation woke.

Les commentaires sont fermés.