Je vais vous faire pleurer : mon village à l’heure Attal

Le lendemain de la nomination du premier ministre, je suis allé de bon matin acheter ma baguette de pain quotidienne. Il y avait la queue chez le boulanger, et ça discutait ferme. J’ai cru comprendre que les clientes, toutes plus ou moins membres du club des anciens — chez nous, ça ressemble plus à une maison de retraite qu’à un village de vacances vu que les jeunes ont déserté notre localité— , commentaient le choix de notre auguste président. Ça jacassait pire que dans un poulailler. J’ai cru que la colère populaire avait envahi la boutique et s’exprimait par le truchement des cris d’indignation de ces braves dames. 
Eh bien, j’ai été déçu. Elles étaient toutes en pâmoison. « Il est si beau, si fragile. Bien plus beau que notre président, qui, lui, n’est pas mal non plus.» Une autre : « Ah! si j’avais trente ans de moins (plutôt cinquante, madame)… Dire que Joseph (son époux) était presque comme ça à son âge.» Je connais monsieur Joseph et j’ai peine à imaginer qu’il avait le physique de Gaby vu qu’il ressemblerait plutôt à Alain Delon vieux après être passé sous un bus; c’est à dire Alain, mais de loin. Bon, il y a le poids des années, mais j’ai pu admirer la photo de Joseph à la mairie du temps où il était conseiller municipal à l’âge de trente-quatre ans environ , et franchement il ne ressemblait pas du tout à Gaby. Peut-être tant mieux pour elle et pour lui.  L’amour est souvent aveugle. Je n’ai pas voulu leur rappeler que Gaby préférait les hommes  aux dames, d’abord parce que je ne suis pas homophobe (chacun fait ce qu’il veut de son corps), et puis pour ne pas les décevoir. 
Elles ont voulu savoir  ce que je pensais de notre adolescent premier sinistre. Je  leur ai demandé si elles pensaient qu’il pourrait redresser le pays après l’avoir  bien étendu pendant bientôt sept ans. J’ai vu à leur air horrifié que j’avais commis un impair. L’une d’elle, qui écrit des articles subversifs dans le bulletin paroissial,  m’a rétorqué : « Quand la grâce et la beauté vous ont été données à la naissance, croyez-vous que Notre Créateur aurait oublié de le doter d’une intelligence hors du commun?» Et toutes d’approuver. Je n’ai pas voulu polémiquer plus avant. Ça ne servait à rien. La personnalité étincelante de notre Gabriel  les avait toutes hypnotisées, et on ne peut rien contre l’hypnose magnétique.
Après, je me suis rendu à la bibliothèque municipale. Elle n’ouvrait qu’une demi-heure plus tard. Pour patienter et ne pas rentrer chez moi pour si peu, je suis allé au café du village boire un petit caoua en attendant l’heure. C’est le seul commerce du coin en plus du boulanger. Ça s’appelle Chez Françoise. Avant c’était Chez Simone et Pierre. Ils ont pris leur retraite. Françoise fait bureau de tabac, les journaux, bar et un peu le restaurant. C’est une accorte blonde, bien en chair, qui affole les grands-pères du coin qui y retrouvent  un peu de leur turbulente jeunesse et qui réveille des ardeurs languissantes et à jamais perdues. 
Quand je suis entré, il y en avait trois qui discutaient ferme devant des petits blancs-Vichy; ils appellent ça un  rince-cochon.Avant , ça parlait de jardins, du temps qu’il faisait, de la manière de planter les échalotes. Ça, c’était du temps des anciens propriétaires. Les nouveaux vieux sont branchés politique. J’ai cru naïvement qu’ils conspuaient le Gaby et son aréopage de ministres. Que nenni!  Ce que j’ai pu ouïr m’a grandement ébaubi.   Le premier : « Heureusement qu’on a un président à la hauteur, sinon nos retraites étaient foutues. » Un autre ; « Ce ministre va réussir, je le sens bien. De l’autorité, voilà ce qu’il nous fallait. De l’autorité! »  Le troisième : « Et la  loi immigration de Macron, c’est du solide. D’ailleurs, on n’a pas d’immigrés ici. On n’en a pas besoin. Tiens, Ahmed, remets-nous ça.» Ah! je vois que j’ai oublié de vous parler de lui. 
Ahmed, c’est le compagnon de la patronne. Il l’aide dans son commerce, mais officiellement il donnerait  des cours de rap dans une assoc en banlieue parisienne . Il s’y rend d’ailleurs en moto, moto payée par sa moitié. Ça ne doit pas marcher beaucoup, les cours,  car il est souvent là. En plus, il compose, mais n’a jamais réussi à faire enregistrer ses œuvres auprès de la SACEM. Il ignore le solfège et les subtilités de la quinte, de la quarte, de la tierce et pense que le demi-soupir, c’est soupirer à moitié. Ses œuvres, c’est plutôt le style Nike ta mère et la police. Ce qui est sûr c’est  qu’il est commerçant; il a installé une salle pour les fumeurs de chichas, qui viennent tous lui rendre visite en Merco ou en BMW le samedi.    
En tout cas, il a un sacré self-contrôle. Quand le papi a évoqué les immigrés, il n’a pas protesté. Il a juste accusé le coup. Je l’ai vu serrer les mâchoires et devenir gris. Il aurait dû être content , puisque on le considérait comme une personne du cru. Pour finir, un des buveurs de blanc , le partisan de l’autorité,  me voyant deux livres sous le bras, m’a dit : «Ah, vous allez à la bibliothèque. C’est ma femme qui fait la permanence. Surtout ne lui dites pas que vous m’avez vu. Elle serait capable de me supprimer le pinard. »  J’ai été tenté de le faire. Je l’avoue. 
                                                          FIN 
                                                                        

 790 total views,  2 views today

image_pdf

44 Commentaires

  1. J’aime la mentalité des gens de ton village, Argo. Au lieu de tout critiquer par principe, d’être aigris, négatifs, de se croire plus intelligents en rabaissant tout plus bas que terre, au lieu de confondre leur vieillesse et leur fin personnelle avec la fin du monde, et leurs maux personnels avec ceux du pays entier, ils relativisent et sont capables de reconnaître que tout n’est pas négatif et que tout n’est pas à critiquer par principe. Ils critiqueront plus tard ce qui sera à critiquer, mais ils savent montrer de la bienveillance au départ. Ils sont sages. J’aime les sages.

  2. Je l’ai écrit de mainte fois les Français sont devenus des crétins et des loques assistées juste capable de faire des marches blanches. Il suffit de regarder quelque peu les derniers sondages pour se rendre compte de l’idiotie qui règne dans ce pays. alors ne cherchez pas plus loins la destruction va continuer tant qu’il y aura de l’argent gratuit de l’assistanat et beaucoup de vacances. Mais surtout ne parlez pas de travail ce n’est que du profit de quelques salauds de patrons.

  3. Découragent , ils ne pensent même pas a l’avenir de leur petits enfants, j’appelle ça dès salauds. Puis la radasse qui tient le bar et qui entretient un CPF en plus de se faire sauter par ce dernier. Des collabos, des saligauds.. la liste est longue. Les gens sont débiles.

  4. Depuis le temps que je vous le dis :
    (et plus ils sont âgés, plus le pourcentage augmente !)

    https://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/presidentielle-2022-second-tour-age-revenus-profession-qui-a-vote-pour-macron-ou-le-pen-24-04-2022-YBWF7LJUGBD7FI2RN7NNXTL6IY.php

    Macron surperforme chez les personnes âgées
    Le premier clivage est générationnel. Environ la moitié des 25-60 ans interrogés comptaient voter pour Marine Le Pen, qui a donc « surperformé » dans ces tranches d’âge. Au sein des plus de 70 ans en revanche, seuls 29 % des sondés comptaient aller voter en faveur de Marine Le Pen, contre 71 % qui avaient l’intention de glisser un bulletin Emmanuel Macron dans l’urne.

  5. Pas besoin de tourner une cage aux folles bis : suffit de regarder le gouvernement.
    Et je n’attends rien de cette clique à la solde de la commission européenne, elle-même à l’écoute des groupes financiers. Bientôt, à Davos on va faire d’autres affaires sur notre dos.

  6. Excellent !!
    Le Français est à l’image du symbole de la France : Un gallinacé prêt à se faire trancher la gorge.

  7. Attention à la novlangue, “homophobie” n’existe tout simplement pas – alors qu’arachnophobie, oui.

  8. Bonjour Ami,
    J’espère, sans trop y croire, que c’est une blague !
    Il faut bien se détendre un peu, mais, si je me souviens qu’un de mes sympathiques voisins m’a dit que Macron avait fait des choses !!!
    Il vient d’ailleurs de me rajouter que le «mignon» Gaby avait la langue bien pendue ???
    Ho couquin dé Diou, comme on dit sur La Cannebière, mais, au fait, qui comprend encore Le Provençal sur la plus belle avenue du monde (on n’est pas chauvin à Marseille!)
    Wesh wesh mon frère !
    Courage à toutes et à tous,
    Gérard

  9. Il y en a donc qui trouvent l’individu qui sert de president (le signifiant ne correspond pas toujours au signifié ) “beau”, mais il a un regard d’une tres grande DURETé.Le soit disant premier ministre également..Il va falloir REDRESSER NOTRE GRAND PAYS.Bientôt il ressemblera aux Misérables de VICTOR HUGO.Il y avait en 1987 une comédie musicale tres bien faite à New York…….

  10. Vous m’avez fait bien rire Argo avec cette chronique très bien écrite ! Merci.

    Je rajoute : cela m’a toujours fait rire que ‘on prenne un homme de plus de 40 ans pour un gamin et même un ado (il y a longtemps qu’on a dépassé)…

    Cela montre l’esprit de notre société qui a oublié qu’avant on était déjà sur le retour après 25 ans (les femmes encore célibataires étaient désignées “catherinettes”, trop âgées pour être bonnes à marier), et marié avec des responsabilités familiales très souvent dès 20 avant voire avant.

    C’est l’époque… J’ai l’impression que c’est comme les prix et les factures, tout est “à la louche”, il n’y a plus de repères.

    En tous les cas, j’ai aperçu à la TV (je ne l’écoute jamais) E. Macron il y a peu et il a pris beaucoup de rides.

  11. Qui se rappelle Edith Cresson ? On nous avait fait le coup de la “nouveauté”, de l'”audace”, c’était la carte de la “femme” ! (Ironie du destin, les temps changent, elle avait fait des sorties anti-homos, les traitant d’estropiés) et côté action politique, ça n’avait pas fait des étincelles.

    Ce coup-ci, on a la carte de la “jeunesse” avec l'”ange Gabriel” (expression entendue sur France inter). Mais c’est un européiste, un vendeur de tapis, un beau parleur, comme Macron. Même moule, rien à attendre. Le Titanic coule et on cause dans le vide.

    Bonne lecture, Argo, il nous reste toujours ça, les livres et les bibliothèques.

    • Bonjour,

      Tu as parfaitement raison, Jules.

      C’est exactement la comparaison qui me vient à l’esprit depuis deux jours.

      Attal, ça finira comme Cresson : un coup politique sans lendemain …

    • “même moule”

      j’en rirais si ce n’était pas plus dégueulasse que ça en réalité.

  12. Dites moi que c’est une blague.
    Heureusement par chez moi, les gens sont de moins en moins dupes.

  13. Ha ha ha 😂😂😂 c’est là que l’on voit que la c….n’a pas de limite, “oh il est beau “j’avais entendu la même chose à propos de macron une qui disait “il est beau je vais voter pour lui “et bien on n’est pas sorti de l’auberge avec des bonnes femmes comme ça.

  14. Bonjour,

    Toujours délicieuses tes chroniques, Argo !

    Un très grand merci !!

  15. Bonjour, sortie de messe tradi, dimanche vers 11H30,petit village sud ouest,
    …” pauvre France ,c’est le club la jaquette qui la dirige !, sûr que de la fermeté il va y en avoir…à certains endroits en tous cas !(rires!)
    – ..c’est une honte ce gamin qui n’a jamais travaillé ,et qui s’adresse avec sa voix fluette à des gens qui ont 3 fois son âge ,comme s’il avait la moindre autorité, ça va mal finir ce cirque là !
    – .il y a des gens adultes et très très riches ,qui manipulent ces ados ambitieux, ce sont eux qui ont mis en place le foutriquet et son ile de sodome et gomorrhe ,la destruction commence toujours par là !…”
    Comme quoi d’un village à l’autre les commentaires peuvent être bien plus encourageants !…

    • Il est temps que quelques agriculteurs maliens aillent colon… s’installer dans ces villages. J’en mets les mains des clandos à couper, que les indics du pouvoir recensent les situations pour ensuite voir des cars débarquer là où il fait bon vivre (encore).

  16. Donc, Ahmed, comme la plupart de ses coreligionnaires afro-maghrébins, a trouvé le filon: être pris en charge par une blanche (ah, l’amour!) ou les services sociaux. Pas belle la vie en Francarabia?

  17. Commentaire destiné à l’auteur de l’article : Monsieur, vous avez tout à fait le droit d’être homophobe. Pourquoi ? Parce que étymologiquement parlant il faut savoir que homo vient du latin homo hominis qui veut dire l’homme et la phobie, ce n’est pas de la haine mais de la peur donc si vous êtes homophobe, c’est que vous avez peur de l’homme, rien d’autre. Et quand on voit comment sont certains hommes, il y a de quoi avoir peur, non ? 🙂

        • non, on n’est pas obligatoirement blanc (un Senghor était un vrai patriote français, le contraire d’un Mélenchon), pas obligatoirement vieux, pas obligatoirement héréro et pas obligatoirement chrétien. Ces 4 mots ne décrivent pas le patriote français.

          • Désolé, je ne suis pas noir, jeune, homo et muzz. Je répond pour moi, pas pour les autres!

    • Cher Précurseur (de qui ou de quoi, par ailleurs ?)

      Vous êtes tombé dans le piège sommaire de l’anti-homophobie. Et votre commentaire relève d’une affligeante perception des choses.

      Vous ne lisez pas suffisamment les posts de Argo (et de Paco et d’autres, ainsi que ceux de Christine et de RR, comme vous ne visionnez certainement pas les vidéos de Pierre) pour n’avoir pas compris que l’humour et la finesse d’esprit peuvent être de mise pour remplacer la honte, la colère, le désespoir, le dégoût que nous nous ressentons, face à tous ces jean-foutres qui nous gouvernent et nous poussent vers l’abîme ?

      Et que cela nous fait du bien et nous encouragent !

      • Mais non, je crois que c’est vous cher Gladius qui ne captez pas ce que j’explique. Aujourd’hui tout le monde utilise le mot Homophobe pour taxer ceux qui seraient contre les homosexuels, les journalistes compris. Or pour la raison que je développe dans mon post au-dessus, je dis simplement que l’utilisation de ce terme est totalement erroné… Rien de plus…🙄

        • Enorme faute, monsieur le donneur de leçon ! Homo vient du grec qui signifie “le même”, racine que l’on retrouve dans homéopathie (soigner le mal par le même mal). La racine de Homo, hominis, l’homme, est à rapprocher de Humus, la terre… Rien à voir. A rapprocher de la traduction de la Bible de Chouraqui qui traduit Adam par “le Glébeux”.

    • Enorme faute, monsieur le donneur de leçon ! Homo vient du grec qui signifie “le même”, racine que l’on retrouve dans homéopathie (soigner le mal par le même mal). La racine de Homo, hominis, l’homme, est à rapprocher de Humus, la terre… Rien à voir ! A rapprocher de la traduction de la Bible de Chouraqui qui traduit Adam par “le Glébeux”.

      • Je vous concède l’étymologie, il n’en reste pas moins vrai que le latin Homo, hominis signifie bien l’homme, pris dans son sens général et que la phobie n’est pas autre chose que de la peur. Donc taxer les gens d’homophobes ne fait rien d’autre que de les accuser d’avoir peur de l’homme… Ça c’est juste la réalité…😉

        • Vous savez lire ? Homo, homme n’a rien à voir avec homo même (sexe). Un homo phobe a peur/ou déteste (autre sens de phobie) de ceux qui pratiquent la sexualité avec ceux du même sexe. Rien de plus rien de moins.

        • Je crois comprendre votre point de vue. Vous ne voulez pas vous associer à une société de dégénérés dont voici une définition:
          Étymologie de « dégénérer »
          Du latin degenerare (sens identique). Lat. degenerare, de de, et genus, genre : sortir de son genre, de son espèce.

Les commentaires sont fermés.