L’uniforme à l’école ? Échec, stupidité, et troubles psy des gosses

Introduction

Pour ce type de sujet, votre serviteur n’est pas sans ignorer que les avis divergent facilement. Christine Tasin a déjà donné le sien ici https://resistancerepublicaine.com/2023/12/15/uniforme-a-lecole-cest-le-bon-peuple-de-france-qui-va-raquer-pour-habiller-les-gosses-des-autres/

Mais avant de se prononcer, il peut être intéressant de mieux connaître le sujet.

À défaut de faire les réformes absolument indispensables à notre pays et pour lesquelles Macron fait tout pour qu’elles n’aient pas lieu, on fait de la réformette ce qui est très utile pour les écrans de fumée. Alors, parlons réformette.

Notre nouveau ministre de l’éducation nationale et de la Jeunesse, Gabriel Attal veut nous donner l’impression qu’il prend, enfin, les choses à bras-le-corps, comme tous ses prédécesseurs et qui se sont dégonflés comme un ballon crevé, lance des zones tests de ports obligatoires de l’uniforme scolaire.

Sur la base du volontariat des régions et communes se sont portées volontaires pour expérimenter cette nouveauté. Concernant les villes, il s’agit de Reims, Tourcoing, Perpignan, Béziers (notre ami Ménard girouette à ses heures), et Nice, le département de l’Allier, et pour les régions les Alpes-Maritimes (Eric Ciotti LR), les Bouches-du-Rhône (Martine Vassal LR or) et la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les familles concernées par ce test devraient recevoir cinq polos, deux pulls et deux pantalons par enfant, et la tenue sera la même partout en France selon France Info. Chaque enfant aura droit à un vêtement neuf de rechange par an, si le vêtement devient trop petit ou s’il est abîmé. Le prix du kit sera de 200 euros mais durant cette expérimentation, les familles n’auront rien à payer. Selon le Figaro, le test durera deux ans.

Selon les statistiques, 63 % des Français se disent favorables au retour de l’uniforme à l’école en France (source: sondage BVA pour RTL et Orange).

Informations

Cependant l’uniforme fait l’objet de discussions depuis plusieurs décennies alors que des écoles en France le pratiquent depuis plusieurs décennies. Il s’agit des Lycées Militaires (dont les réformes, toujours en profondeur faite dans ce pays, ont changé le titre désormais appelé Lycées de la Défense), soit six établissements. Il s’agit aussi des lycées de la Légion d’honneur (dont les mêmes réformes, toujours en profondeur faite dans ce pays, ont changé le titre désormais appelé Maison d’éducation de la Légion d’honneur), au nombre de deux, et uniquement réservé à vous Mesdemoiselles, les jeunes garçons n’y étant pas admis. Enfin, pour la métropole, il s’agit également de l’internat d’excellence de Sourdun en Seine-et-Marne. Pour ce dernier, il s’agit en fait d’un lycée-collège d’État avec préférence pour les milieux sociaux défavorisés.

En métropole l’uniforme scolaire est donc réduit à peau de chagrin. Ce n’est pas le cas en outre-mer où celui-ci est beaucoup plus répandu, mais presque symboliquement, se résumant en fait bien souvent un T-shirt d’une certaine couleur ou pantalon. C’est le cas en Martinique, Guyane, Guadeloupe.

L’uniforme scolaire n’a jamais été obligatoire en France même si, pour les plus âgés d’entre nous, nous avons tous connus la fameuse blouse demandée par les établissements pour éviter essentiellement les salissures et taches d’encre.

Napoléon a imposé l’uniforme dans l’enseignement secondaire au moment de la création des lycées en 1802. Cette obligation a été levée en 1914. Certains l’ont maintenue cependant jusqu’en 1968 afin d’éviter de prendre un pavé dans la gueule. Effectivement la crise estudiantine a supprimé tout cela.

Cependant, il est à noter qu’une grande majorité de pays dans le monde a déjà adopté l’uniforme scolaire. Pas en Europe ni aux États-Unis et d’une façon plus générale, quasiment pas en Occident. Dans ces deux pays l’idée commence maintenant à faire son chemin.

À l’échelle mondiale, l’uniforme scolaire est majoritaire. De l’Asie, à l’Afrique en passant par l’Amérique du Sud, cette règle est appliquée dans presque l’ensemble des écoles. L’uniforme est de mise au Royaume-Uni, en Irlande, à Chypre et Malte. Les pays comme la France, l’Espagne ou l’Italie n’y ont en revanche que très peu recours.

Au Royaume-Uni, l’uniforme est une très forte tradition. Harry Potter, Billy Elliot ou encore The Crown montrent de nombreuses images où l’uniforme britannique ne manque pas. Pour cause : cette tenue vestimentaire s’est largement répandue dans le pays depuis le XVIe siècle et fait aujourd’hui partie intégrante du paysage scolaire. Si la loi n’impose pas formellement à chaque établissement le port de l’uniforme au Royaume-Uni, plus de 80% d’entre eux respectent cette coutume.

Au Japon, les choses sont beaucoup plus strictes puisque l’uniforme est obligatoire pratiquement dans tous les collèges et lycées. Cette tenue est appelée “gakuran”, et ressemble beaucoup à celles des élèves britanniques.

Alors, comment peut-on aborder la question de l’uniforme scolaire dans tous ses aspects avant de se faire un avis compétent ? Votre serviteur vous fait part de sa propre réflexion qui n’engage que lui bien évidemment. Pour des raisons de simplification, votre serviteur emploiera le pronom de la première personne du singulier, soit le “Je”.

Voici les principaux arguments des “pour” et des “contre” communément évoqués :

VOICI LA PENSÉE DE VOTRE SERVITEUR CONCERNANT CETTE QUESTION DE L’UNIFORME À L’ÉCOLE

L’uniforme obligatoire, résultat d’une islamisation française effroyable et devenue incontrôlable, mais toujours existante

Il faut commencer par l’essentiel. L’uniforme que l’on envisage de mettre en place progressivement est le résultat d’un échec colossal, flagrant, mais inévitable compte tenu de la politique menée depuis quarante ans et surtout depuis sept ans à savoir l’immigration islamique. L’immigration s’est imposée d’une façon importante dans l’éducation nationale due, essentiellement, par les enseignants eux-mêmes qui ont prôné le “pasdamalgame”, le “vivreensemble” et le “vousnaurezpasnotrehaine”, et toutes les autres conneries dont ils sont les spécialistes.

On ne compte plus le nombre de classes où les immigrés, principalement islamiques, sont majoritaires. Ces derniers imposent, depuis quarante ans, leurs tenues spécifiques que sont le hijab, abaya, khimar, cape naseej, kimono, burka, Chale Amina, djellaba pour les femmes, et le Yaohuole, Kruihan, Caxndycing, Chapeaux Kufi, Ibluelover, GaoYunQin, Myhose, Eayoly, Beokeuioe pour les hommes, et encore beaucoup d’autres vêtements tout aussi sympathiques et pour lesquelles on a beaucoup de plaisir à les voire pulluler en grand nombre en Islamofrance. Ces derniers occupent une très grosse part de l’espace médiatique depuis plusieurs décennies, ce qui arrange le gouvernement ayant là un superbe écran de fumée.

Mais il semblerait que, selon les derniers sondages, l’écrasante majorité des Français commence à entrouvrir la moitié du quart d’une paupière en disant qu’ils commençaient à en avoir ras la casquette de l’immigration.

D’après le dernier sondage exclusif de l’institut CSA pour CNEWS, paru le jeudi 23 novembre 2023, 66% des Français estiment que l’immigration extra-européenne peut être un danger pour le pays. A l’inverse, 33% des personnes interrogées ne pensent pas que cette immigration puisse constituer un danger, lorsque 1% des sondés ne se sont pas prononcés. On peut se demander d’ailleurs, cela dit en passant, comment 34 % des français estiment que l’immigration est merveilleuse et peut continuer encore ! Comment 1/3 des français peuvent être aussi aveugles et vivre encore dans le déni.

Je vous renvoie à l’excellent article de Christine TASIN, Présidente de Résistance républicaine intitulé : “71% des Français favorables à la préférence nationale mais c’est Macron qu’ils élisent ?” en cliquant ici.

Il faut donc diminuer au maximum l’espace médiatique réservé à l’islam et, si possible, le limiter au meurtres, viols, assassinats, cambriolages, tous pluriquotidiens, menaces qui occuperont encore quelques heures par jour les médias subventionnés français.

C’est donc ici le résultat d’une situation immigrationniste dramatiquement épouvantable d’occupation et d’imposition de l’islam dans notre pays. De toute évidence si l’islam n’exigeait aucune revendication vestimentaire et faisait le tout petit effort de respecter le pays dans lequel il est, notre jeune ami Gabriel Attal, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, n’aurait jamais pensé à une telle réformette.

D’ailleurs, en Allemagne, l’uniforme était très courant jusqu’à la Seconde Guerre mondiale mais, à l’issue du conflit, cette tenue a été considérée comme trop associée aux jeunesses hitlériennes. L’uniforme a été évincé jusque dans les années 1980. La question de son retour s’est notamment posée en 2006 lorsque deux élèves musulmanes ont été exclues d’une école de Bonn pour s’être présentées en burka aux portes de l’établissement. L’événement avait alors fait polémique et le gouvernement avait suggéré la piste de l’uniforme afin de gommer les singularités religieuses. C’est donc, encore et toujours, à cause de l’islam que le gouvernement allemand avait réenvisagé l’uniforme à l’école.

Cette obsession égalitaire française

Ce pays est obsédé par l’égalité. On ne parle que de ça, on n’entend que ça, et tout le monde ne pense qu’à ça. Mais ne soyons pas naïfs ni idiots. Pour le Français basique dans son écrasante majorité, égalité signifie prendre aux autres pour lui donner. Parler de prendre à eux pour donner à un autre, vous constaterez que la notion idyllique d’égalité disparaît en un clin d’œil.

Votre serviteur avait écrit en date du 18/05/2022 un article sur ce sujet de l’égalité passant avant la liberté et intitulé : “Le Français préfère l’égalité à la liberté, c’est un fait en constante progression” (cliquez ici). L’égoïsme, la bêtise, et l’absence de neurone dans les crânes de la majorité des Français font que celui-ci préfère perdre sa liberté au profit de l’égalité espérant en avoir plus.

Alexis de Tocqueville précisait déjà au XIXe siècle : “Les Français veulent l’égalité, et quand ils ne la trouvent pas dans la liberté, ils la souhaitent dans l’esclavage”.

Sans le savoir, le Français fait un choix dont il n’a pas conscience. En effet, la liberté et l’égalité sont deux notions antinomiques. Contrairement à ce qui est écrit sur les frontons des mairies, il ne peut pas y avoir de liberté s’il y a égalité et vice versa. La liberté consiste en une gestion de l’individu par lui-même alors que l’égalité impose une gestion par un tiers intervenant : l’État.

Comme dit ci-dessus, la notion d’égalité progresse au cours des années en France, alors que celle de liberté diminue.

Tout l’Occident ces dernières décennies a atteint un niveau de développement industriel et technologique remarquables, un pouvoir d’achat prodigieux, une santé à la pointe du progrès, une éducation ayant formé de grands littéraires, artistes et scientifiques, justement qu’à la liberté est passée avant l’égalité. Les choses sont maintenant différentes car la gauche est arrivée et là où se trouve un gouvernement de gauche il y a systématiquement et obligatoirement appauvrissement, dégradation de tous les secteurs, et chute économique.

À l’époque l’Occident se développait d’une façon remarquable tous les régimes de gauche, plus ou moins totalitaires, ne raisonnaient qu’en termes d’égalité. On connaît le résultat de tous ces pays.

La liberté est absolument fondamentale pour le développement des pays et doit passer bien au-dessus, bien au-dessus de l’égalité. Cela dit, cette liberté doit être intelligemment contrôlée pour ne pas tomber dans la folie, c’est le rôle de l’État.

Le problème de notre pays c’est que l’on n’a pas compris que l’État ne doit pas être l’instigateur économique et sociale, mais doit être un contrôleur intelligent instaurant des bases minimums utiles.

Les derniers présidents en place que les Français ont très intelligemment mis au pouvoir n’ont strictement rien compris à la gestion d’un pays, ont remplacé l’initiative personnelle, donc la liberté, au profit d’un contrôle total économique et d’un égalitarisme stupide et irréel.

Il n’y a que le peuple français dans sa stupidité et son déni qui ne peut croire que l’égalité puisse développer son pays. Pour lui, l’essentiel est de “prendre aux riches pour donner aux pauvres”. D’où l’état de notre pays actuellement.

Écrasement de l’individu

En voulant réduire un individu à l’échelle d’un pion égalitaire c’est aller contre son épanouissement, le développement de son imagination, l’esprit d’initiative et le développement de la personnalité.

Bien entendu, ceci est très modulable selon les individus. Certains vont y être très sensibles d’autres n’y prêteront aucune attention. L’objectif de l’éducation nationale est la transmission du savoir, la stimulation de l’imagination et de l’esprit d’initiative. Il n’est pas de faire comprendre à des cerveaux en formation qu’ils doivent être égalitaires aux autres, non inférieur, mais aussi non supérieurs.

Albert Einstein :

  • “Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique : ce ne peut être que par erreur qu’ils ont reçu un cerveau, une moelle épinière leur suffirait amplement.”
  • “Tout ce qui est vraiment grand et inspiré n’a été réalisé que par des individus travaillant librement.”
  • “Pour être un membre irréprochable parmi une communauté de moutons, il faut avant toute chose être soi-même un mouton.”
  • “Inventer, c’est penser à côté.”

CONCLUSION

Toutes les bonnes raisons pourront être évoquées pour justifier ou non le port de l’uniforme à l’école. Comme expliqué ci-dessus, cette question est venue à l’ordre du jour suite à l’effroyable islamisation de notre pays, laquelle peut désormais s’imposer partout. C’est donc l’aveu d’un échec épouvantable, d’une politique suicidaire de notre pays.

Cette question du port de l’uniforme à l’école est comme toutes les autres questions qui veulent traiter des conséquences sur l’islamisation. On prend toutes les mesures objets de nombreuses innovations sans supprimer, ni même évoquer, la cause de tous les problèmes, à savoir la volonté intraitable et permanente de Macron de faire de la France un pays islamisé, ordre qu’il a reçu des mondialistes.

Cachou

 1,270 total views,  3 views today

image_pdf

45 Commentaires

  1. Parmi les causes de destruction menaçant les civilisations
    trop vieilles, on peut citer l’accumulation des règlements
    régissant la vie sociale. Ils paralysent les libertés, les
    initiatives, et finalement la volonté d’agir.
    (Livre III, chap. VIII, p. 97)

    • Le livre d’où est extraite cette citation :
      Gustave Le Bon, “Hier et demain : pensées brèves” ; Ernest Flammarion, Paris, 1918

    • Il y a quarante ans, quand j’étais jeune, l’État français et les habitants se moquaient et critiquaient les régimes communistes qui géraient tout par des lois à n’en plus finir et dont l’administration était très présente.
      Puis la gauche est arrivée en France. Nous savons que, lorsque la gauche arrive au pouvoir elle détruit tout et provoque les faillites des pays.
      C’est ce qui s’est passé en France la règle a été respectée.
      À partir de l’arrivée de la gauche, la législation s’est complètement emballée, la gauche voulant tout réglementer, et nous sommes arrivés à un niveau de législation qui bloque pratiquement tous.
      Nous faisons maintenant dix fois plus que les régimes communistes au niveau du blocage administratif. Mais la gauche française est tellement stupide, et tous ceux qui votent pour elle, elle continue sans cesse, toujours, et en permanence, de sortir des lois qui continuent de tout bloquer et des lois liberticides.
      La gauche est un ramassis d’imbéciles qui ne comprennent rien et qui ne sont que des idéologues. Quand ils n’ont pas la haine de leur propre pays.

  2. 1- vouloir apprendre aux enfants que la manière de se vêtir est sans importance (seul compte ce qu’ils ont dans la tête), et lui donner toute l’importance du monde en imposant un uniforme, c’est contradictoire ;
    2- un uniforme désigne, à l’extérieur de l’école, les enfants comme des cibles.
    Il y a tellement mieux à faire ..

  3. Mieux vaudrait,pour ces jeunes filles,que leurs uniformes ne comprennent pas une jupe,car pour les musulmans,ce sont des salopes,dont il faut se servir:et on sait comment.

    • Je ne l’ai pas dit dans mon article pour ne pas être trop long, mais lorsque l’uniforme va être imposé dans les écoles test, les musulmans vont, bien évidemment, réagir violemment car ils ne pourront pas s’habiller comme ils le veulent.
      J’ai comme l’impression que l’on va trouver de bonnes excuses pour abandonner cette idée, ou l’aménager à la musulmane pour qu’ils puissent continuer de s’habiller comme ils le voudront.
      J’en suis persuadé.

  4. Je suis pour. Mais à payer par les parents avec la prime de rentrée scolaire. Je précise qu’un parent devrait être en mesure d’acheter l’équipement nécessaire à ses enfants y compris les tenues scolaires. Mais comme prime il y a, autant qu’elle soit utilisée à cet effet. Au moins, voiles et abayas ne seront plus un sujet.

    • “Au moins, voiles et abayas ne seront plus un sujet.”
      En es-tu aussi sûr ? Je t’invite à lire la réponse que j’ai faite à Langevin ci-dessus.

  5. Il est évident que cette expérimentation de l’uniforme écolier pour tous, prend son origine sur l’islamisation française. Il y a plus d’un demi siècle que la blouse n’est plus de rigueur, je le sais j’y étais. Pour faire prendre conscience aux connards (je ne vois pas d’autre qualificatif pour les nommer) qui nous gouvernent depuis cette époque, la raison profonde pour laquelle le petit socialo fait mine d’autorité à l’éducation nationale, il suffit de ressortir de nos albums, les photos de classes des années 60 et de leur foutre sous leurs pifs. La seule solution pour nous débarrasser de cette islamisation est de continuer à élire macron où hollande, ainsi dans quelques quinquennats Marine ou Zemmour seront élus vers les 95% de voix exprimées et 5% d’abstention.

    • ” (..) ainsi dans quelques quinquennats Marine ou Zemmour seront élus vers les 95% de voix exprimées et 5% d’abstention”.
      Après 2 ou 3 quinquennats dans le style de Macron, la France sera très majoritairement islamisée et parler d’élections est illusoire car, as-tu déjà vu des élections dans un pays musulman ?

  6. L’uniforme à l’École car on n’a pas le courage de l’autorité, nous voilà réduits à imiter les anglais… même si ce n’est pas la plus stupide des imitations.

    Si obligation de tenues, on peut faire simple comme dans les pensions autrefois… Et Dardmalin n’aurait pas eu à faire une expérimentation, il lui aurait suffi de pondre une circulaire dans le cadre de l’égalité (et neutralité des établissements ainsi sanctuarisés ce que doit garantir la laïcité bien comprise, elle même non dévoyée par l’idéologie) entre élèves !
    ==> Pas besoin d’aides pour cela :
    – on définit les vêtements jusqu’aux chaussures, leur couleur, etc… dans un règlement intérieur. Les exiger simples, modestes, sans fantaisie ni marque, ce qui éventuellement aidera les familles à faire des économies.
    Possible pour les établissements de fournir un certain nombre d’écussons pour marquer le coup !
    A suivre…

    • Suite :
      Par contre à l’entrée du bahut ==> FILTRAGE et si non conforme ==> en perm et CONVOCATION des parents même si élève adulte (j’ai toujours considéré que même à 18 ans ayant le droit de vote, qu’un élève ne subvenant pas à ses besoins est et reste un mineur de fait) !

    • L’article illustre ton intéressante proposition, ami Jean-Paul, par les lignes suivantes : “En métropole l’uniforme scolaire est donc réduit à peau de chagrin. Ce n’est pas le cas en outre-mer où celui-ci est beaucoup plus répandu, mais presque symboliquement, se résumant en fait bien souvent un T-shirt d’une certaine couleur ou pantalon. C’est le cas en Martinique, Guyane, Guadeloupe.”

  7. Les problèmes vestimentaires sont connus bien avant la “muzz invasion”, la moquerie avait déjà lieu dans les écoles des années 70 pour des cheveux trop court etc… l’uniforme est une bonne chose, cela ne coûtera rien aux contribuables ni à la famille, il suffit de le déduire des allocations familiales qui servent le plus souvent à acheter le nouveau smartphone ou nouvel écran.

    • ” (…) l’uniforme est une bonne chose, cela ne coûtera rien aux contribuables ni à la famille, il suffit de le déduire des allocations familiales qui servent le plus souvent à acheter le nouveau smartphone ou nouvel écran”.
      Cela coûtera, si l’expérience se généralise en fonction de la réaction des musulmans car nous en somme là dans ce pays, 200 € par enfant.
      Tu n’es pas naïf, et tu as bien compris que cela ne sera jamais déduit des allocations familiales, ni de la rentrée scolaire, mais sera, de toute évidence dans ce pays qui marche la tête en bas, rajouté aux dites allocations pour les familles qui les touchent. Et nous ignorons tous dans ce pays qui touche ce type d’allocation.
      Conclusion : ce seront toujours les mêmes qui paieront, encore et toujours.

  8. Au Japon, pas de divers !
    Un pays en voie de remplacement ne peut imposer un uniforme à l’école !
    Pourquoi ? Parce que nos nouveaux venus depuis 3 générations n’en veulent pas ou si, pour les revendre.

    • Compte tenu que la France a décidé de cesser de vivre et souhaite le Grand remplacement qui n’est jamais dit mais qui est très largement pratiqué depuis longtemps, grâce au bon peuple français qui s’acharne pour que se réalise ce Grand remplacement, l’uniforme sera imposé à l’école quand la France sera majoritairement musulmane. Nos remplaçants aurons le choix entre le hijab, abaya, khimar, cape naseej, kimono, burka, Chale Amina, djellaba pour les femmes, et le Yaohuole, Kruihan, Caxndycing, Chapeaux Kufi, Ibluelover, GaoYunQin, Myhose, Eayoly, Beokeuioe pour les hommes

  9. Est ce vraiment d’un uniforme dont-ils ont besoin . N’est pas plutôt de l’envie d’apprendre les matières qui leurs permettrons de fabriquer l’appareil qu’ils adulent tant leur smartphone .

  10. ” Pour lui, l’essentiel est de “prendre aux riches pour donner aux pauvres”.”
    J’ai remarqué ça gamin : ceux qui se disaient de gauche ne parlaient d’égalité que pour passer devant les autre. Ca me confortait intuitivement dans la position de centre-droit de mes parents. Ben plus tard, j’ai entendu parler de la vraie gauche. C’est ma mère, de centre-droit par réaction avec ses parents communistes (bêtement mais ils avaient eu une jeunesse de misère) qui m’a expliqué la légitimité de la gauche aux temps de misère comme le XIXème siècle.

  11. Vu le nombre de parents collabos de la Macronie en France, je propose la chemise brune et le pantalon vert-de-gris.

    • Ca ne gênerait pas les dictateurs en place par la volonté inébranlable du bon peuple français, s’ils pouvaient le faire…

  12. L’on confond ici et ailleurs, égalité “sociale” et égalité “humaine” (qui est indiscutable su le plan humain mais qui maintient différence et individualité). Ex : l’égalité hommes/femmes sur le plan social qui conduit certains à oublier leur différence autant anatomique que psychologie de base (chacun dans ce registre étant aussi différent).

    J’ai souvent constaté de cet amalgame qui fait couler toujours beaucoup d’encre juste parce que l’on ne parle pas du même niveau donc de la même chose.

    Un uniforme, peut-être pas aussi élaboré qui coûterait cher, remettrait certains à leur place entre autres choses, et montrerait bien qu’on est en classe pour travailler et acquérir du savoir, donc des valeurs à respecter (j’imagine, notamment, certaines réfractaires aux valeurs françaises être obligés de mettre une jupe et de montrer leurs jambes).

    Ceux qui ne sont pas contents tant pis, on ne peut satisfaire tout le monde et la frustration ça fait du bien, ça fait réfléchir et au contraire de ce que l’on pense, avancer dans la construction de la personnalité. Il faudra bien qu’on en arrive là un jour, ce sera le début du changement.

    • À mon humble avis, chère Amélie, il n’y a aucune égalité ni sociale ni humaine. Cela n’existe pas. Les seules égalités existantes sont celles des sciences (mathématiques, physique, chimie, etc…).
      L’égalité sociale amène au communisme, et même dans un tel régime, les inégalités sont nombreuses.
      L’égalité humaine n’existe pas. Nous sommes tous très différents, d’un physique très différent (certains très beaux d’autres très moches), d’intelligences très différentes, de réflexions très différentes, de réactivités très différentes, d’initiatives très différentes, de caractères très différents, etc….. Où se trouve l’égalité là-dedans ?
      L’égalité humaine n’existe pas davantage dans la santé. Certains sont malades comme des bêtes toute leur vie et d’autres sont centenaires sans avoir eu le moindre souci. Certains meurent d’un cancer à dix ans, et d’autres dans n’en attrappe jamais. Etc, etc, etc…
      C’est pourquoi, comme dit ci-dessus, le mot égalité ne s’applique que dans les sciences.
      Ainsi, le mot “Égalité” écrit sur le fronton de nos mairies est une stupidité inventée par des imbéciles.

      • Prenez deux coureurs à pied l’un possède une grande capacité musculaire et l’autre une une grande capacité pulmonaire leurs forces et leur faiblesses respectives les rendent égaux .Nous naissons tous avec les mêmes chances . Certains vers tels ou tels domaines en fonctions de leurs prédispositions .C’est amusant ce que vous dites mais cela ne relève t’il pas justement des lois mathématique ,de la chimie et de la physique .
        Pour le mot égalité inscrit sur le fronton des mairies je ne pense pas que se soit une stupidité , tous nous avons le droit de mettre en valeur nos capacités et de travailler nos faiblesses . Le mot liberté inscrit sur le s mêmes frontons nous en donnent le droit et pour le mot fraternité ,la faiblesse de l’un est la force de l’autre et inversement .

        • “Nous naissons tous avec les mêmes chances”.
          Ah, pourquoi donc alors quelques années plus tard il existe des Mozart, des Einstein, des Baudelaire, des Poulidor, des Eiffel, et puis des idiots, des débiles, des électeurs de Macron, des électeurs de Hollande, etc…
          Pourquoi existe-t-il des enfants très fortement handicapés à la naissance et d’autres qui pètent de santé ?
          Si il y a bien une erreur que font beaucoup de gens c’est de croire que nous sommes égaux à la naissance. Les apparences le font croire mais nous ne le sommes absolument pas.
          Un nord-coréen n’est pas égal à la naissance par rapport à beaucoup d’autres pays.
          Tu l’as compris, je mêle dans l’égalité de la naissance, le nouveau-né lui-même, ainsi que son entourage.

          • ” Ah, pourquoi donc alors quelques années plus tard il existe des Mozart, des Einstein, des Baudelaire, des Poulidor, des Eiffel, et puis des idiots, des débiles, des électeurs de Macron, des électeurs de Hollande, etc… ”
            Je vais vous dire pourquoi parce qu’il y a des oppresseurs et des opprimés .
            Je vais prendre mon cas personnel , Je me sais intelligent et je le suis ( on me l’a suffisamment répété dans mon enfance ) Mais j’ai eu une enfance difficile et ai subie de nombreux traumatismes qui m’ont peut être empêcher de devenir un Einstein ou un Poulidor . .

          • suite Pour ce qui est de la santé je vous renvoi à ce que vous disiez il y a des lois que nous ne respectons pas physique , chimique , mathématique tout est affaire d’équilibre . Une image simpliste , la nature nous donne les mêmes chances à tous , nos propres armes .Une image simpliste , le lion à la force mais il n’a pas la rapidité de la gazelle . Eiffel a imaginer la tour de son propre nom mais avait’il la force pour pouvoir la construire . Allons cachou les ions que font-ils pour exister ne se séparent ‘ils pas d’électrons ou n’en gagnent ‘ils pas , que font les atomes pour exister et devenir molécules ne doivent ‘ils pas crée des liaisons .
            Pensez vous que l’homme
            cherche a créer l’émulation chez les autres non il veut rester le plus fort . Le peu que je sais je l’ai toujours partagé avec joie et humilité parce que je le tiens de quelqu’un qui me l’a généreusement offert

          • Pourquoi existe-t-il des enfants très fortement handicapés à la naissance et d’autres qui pètent de santé ?
            Que croyez vous qui va se passer avec les prochaine générations dont le génome a été modifié avec le vaccin covid 19 , sont’ils plus débile que vous ? Non !!!!. Vous avez votre réponse nous étions une machine parfaite et dans nos gènes nos tares s’y sont inscrites , ce qui fait que vous avez une loterie qui fait que tel ou tel nait en bonne ou mauvaise santé .

          • Allez chez les inuit qui eux mangent littéralement le poison congelé , vous , vous en moureriez , les lois physiques , chimiques , mathématiques sont les mêmes pour tout et tous sauf qu’elles créent des équations différentes pour des résultats différents
            c’est juste une affaire d’imbrication , nombre de paramètres exogènes et endogènes font qu’un nord coréen et diffèrent d’un Français .

          • Je dirais que les différentes race réparties à travers le monde sont un patchwork de l’homme parfait . Untel possède telle caractéristique qui le représente et est ca force , un autre telle , et ainsi de suite , et c’est aussi valable pour les faiblesses .Nous avons tous le même capital de départ qui est ensuite plus ou moins bien exploité
            tant par des forces qui nous sont propres ou extérieures .

      • Je crois qu’à l’origine l’égalité concernait uniquement l’égalité devant la loi qui doit être la même pour tous (vœux pieux). Selon que vous êtes riche ou misérable, la loi est théoriquement la même pour tous. Pratiquement, certains disent qu’en cas de procès, il faut avoir un bon avocat … ce qui nie le principe d’égalité. Lorsque la loi sera appliquée par un ordinateur, on n’aura plus l’influence d’un avocat pour attendrir le juge !!

      • Le communisme consiste à confisquer l’argent de tout le monde pour ne le redistribuer à personne. Le socialisme le redistribue mais à d’autres peuples que le sien.

      • L’égalité est un principe, tant de considération que de traitement social et sociétal !

        • Oui, tu as parfaitement raison ami Jean-Paul, mais principe purement théorique…

      • “À mon humble avis, chère Amélie, il n’y a aucune égalité ni sociale ni humaine”

        Cher Cachou, évidemment, je ne l’ai pas précisé, je parle de “principe” et non de réalité. Il est évident qu’il s’agit d’une valeur fantasmée, mais l’idée est d’être un moteur, un idéal à atteindre (impossible à atteindre bien sûr, on est d’accord).

  13. Sans parler d’uniformes, il serait facile pour l’Education nationale de financer des blouses de couleur par exemple, en coton et polyester, dimension 3/4 ( pas trop longues), boutonnées devant, avec le prénom brodé et l’initiale du nom et que les élèves mettraient à l’arrivée au lycée et les remettraient sur des patères en partant. Et le coût serait moindre.

  14. Dans les années 1960,l’uniforme se résumait.à une blouse de couleur bise dans les lycées et chaque élève avait le choix de sa jupe et de ses pulls ou chemisiers.En plus il y avait un avantage important les lycées n’étaient pas mixtes.Donc pas de problème.L’important c’était l’instruction de qualité qui était donnée.Quand à l’égalité,ce mot a perdu sa signification:c’était en premier lieu l’égalité devant l’impôt,c’est à dire selon ses ressources.Quand un enfant est choyé dans sa famille (et cela n’a rien à voir avec les ressources financières),il n’a pas besoin d’être egal aux autres.Les gauchistes détruisent tout.L’uniforme proposé ne changera rien……Les populations qui nous envahissent sont jalouses des occidentaux…..

  15. Je suis entièrement d’accord avec vous, et encore plus sur tout votre 2ème paragraphe. L’égalité est absolument injuste car c’est donner à chacun la même chose comme si nous étions tous des clones. Or chacun est unique et doit être respecté dans le cadre d’une société bien sûr. L’égalité entraîne l’injustice et fait disparaitre le mérite. Nous aurions dû mettre Justice au lieu d’Egalité dans notre devise.

    • Excellente analyse.
      Dans les décennies passées, les présidents ont imposé des quotas dans différentes grandes écoles post bac, afin que la “diversité” qui enrichit tellement notre pays puisse faire des études. Le résultat a été une chute spectaculaire du niveau de ses fameuses écoles.
      Mais ce n’est pas grave, l’essentiel étant de faire passer nos hôtes (comme dit l’anti pape mondialiste François) avant tout.

Les commentaires sont fermés.