“Le pilote, un combat pour survivre” (2021) : un magnifique film de guerre russe

Un véritable avion de la Seconde Guerre mondiale a été utilisé pour le tournage
Streaming, en français :

Le titre à l’international : “The Pilot : A Battle for Survival”

  • Acteur(s) Pyotr Fyodorov , Aleksey Barabash , Marcin Stec , Valeriy Grishko , Aleksandr Galibin , Mariya Poezzhaeva , Evgeniy Mikheev , Anton Kuznetsov , Aleksey Demidov , Gela Meskhi , Paul Orlyanskiy , Elena Drobysheva , Vladimir Verevochkin , Dmitriy Bedarev , Maksim Emelyanov , Egor Kleymenov
  • Genre(s) Guerre / Histoire / Drame
  • Durée 105
  • Année 2021
  • Origine du film : Russie

Synopsis :

Au cours d’une mission en pleine Seconde Guerre mondiale, l’avion du pilote de chasse Nikolai Komlew est abattu. Il devait arrêter l’avancée de l’ennemi qui se rapprochait de plus en plus. Komlew parvient à faire s’écraser son avion dans une clairière isolée. Il survit à la dangereuse chute mais, loin d’un territoire ami, il doit faire face à une implacable épreuve d’endurance physique et mentale.

Le film est basé sur l’histoire vraie d’Alexeï Maresiev

Nous sommes en décembre 1941. La bataille de Moscou bat son plein. Un avion d’attaque au sol soviétique Il-2, commandé par Nikolai Komlev, tire sur une colonne de véhicules blindés allemands, puis se retrouve sous le feu nourri des systèmes anti-aériens et des avions de combat ennemis.

Le film est basé sur l’histoire vraie d’Alexeï Maresiev, dont l’avion de combat a été abattu en avril 1942 au-dessus de la région de Novgorod. Pendant 18 jours, le pilote blessé a dû ramper tout seul pour rentrer. Les médecins ont réussi à lui sauver la vie, mais ont dû lui amputer les deux jambes. Cela n’a cependant pas brisé Maresyev : après avoir suivi un entraînement intense avec des prothèses, il a réussi à gagner le droit de s’asseoir à nouveau dans le cockpit d’un avion de combat. 

Le personnage de Komlev dans le film est un composite de plusieurs biographies héroïques, dont celle de Maresyev et d’autres pilotes soviétiques qui ont réussi à reprendre le service actif après avoir perdu leurs jambes et à continuer d’affronter l’ennemi dans les cieux. Leurs histoires sont brièvement présentées à la fin du film.

L’incroyable histoire de l’avion utilisé pour le tournage.

Il avait coulé dans un lac . Il a passé près de 70 ans immergé sous l’eau !

Au cours de la mission de novembre 1943, l’Il-2 de Valentin Skopintsev – faisant partie du 46e régiment aérien d’assaut de l’armée de l’air de la flotte du Nord – fut attaqué par des chasseurs ennemis et, après avoir subi de lourds dégâts, fut contraint d’atterrir sur la glace dans un lac. dans la région de Mourmansk, où il a ensuite coulé. Il a passé près de 70 ans immergé sous l’eau, jusqu’à ce qu’en 2012 il soit retiré et rénové. En 2017, l’Il-2 a repris son envol. 

“Quand cette chose est arrivée pour le tournage, nous avons vraiment pleuré. C’était tellement génial”, dit Petr Fedorov, qui joue dans le rôle principal.

“Le contrat ne me permettait pas de piloter cette machine, alors mon doublure, Vladimir Barsuk, a pris ma place – il était le seul à pouvoir faire fonctionner cette machine. Ce gars, qui possédait un appareil doté d’une caméra capable de filmer des vidéos à 360 degrés, est arrivé. Nous l’avons attaché à un hélicoptère, et il volait et filmait l’Il-2. » 

En décembre 1941, période du film, l’armée de l’air de l’Armée rouge disposait d’un avion d’attaque au sol Il-2 monoplace, tandis que la variante biplace (avec de la place pour un mitrailleur) n’entrait en production qu’ en 1943.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi “Le Pilote” présentait la version pour deux personnes de l’avion, le réalisateur Renat Davletyarov a déclaré :

“Il y a eu environ 40 000 de ces avions avions fabriqués pendant la guerre. Mais pour l’instant, il n’en reste que deux. L’un d’eux se trouve au Canada – il fait partie d’une collection privée ; et un en Russie. Et je ne pouvais pas refuser d’utiliser un Il-2 unique en son genre, fonctionnel et tirant – d’autant plus que l’Il-2, tout comme le « Katyusha » et le [char] T-34, en sont les symboles. guerre. Nous avons donc eu l’idée qu’il s’agissait d’un modèle expérimental qui serait bientôt produit en série. »

Le tournage a été réalisé dans des conditions véritablement extrêmes

Les créateurs ont tenté de rendre “Le Pilote” aussi réaliste que possible : le tournage a eu lieu en hiver, dans la région sauvage et reculée de la région de Novgorod, l’endroit où l’avion de Maresyev s’est écrasé. L’acteur Petr Fedorov a dû entrer à plusieurs reprises dans de l’eau glacée, gelant pendant des heures dans un vent glacial et même manger du poisson cru, congelé dans des blocs de glace. 

Une nature hostile

« À quoi ressemblent les forêts russes en hiver ? Si vous êtes enfermé dans une belle station avec votre petite amie, faire une promenade à ski, c’est la beauté. Si vous êtes blessé, trempé, affamé, c’est la mort. La rivière qu’il faut traverser à pied, c’est la mort. Rien à grignoter, c’est la mort. Des loups affamés, c’est la mort. Un désert gelé, où, derrière chaque buisson, la mort attend”, a déclaré le réalisateur .

Un tournage avec de vrais loups

  

Les loups Shakira, Yukki, Drago et un chien-loup tchécoslovaque (un hybride loup des Carpates et berger tchécoslovaque) nommé Sarkus ont été amenés pour le tournage dans la forêt isolée de la région de Novgorod depuis le sanctuaire animalier « Kashir » dans les environs de Moscou.

Ces artistes uniques ont participé à de nombreuses scènes clés, notamment de longues courses, l’approche des stands et même l’imitation d’attaques humaines. Il faut savoir que les loups sont difficiles à dresser !

 

 3,344 total views,  1 views today

image_pdf

19 Commentaires

  1. Partie 1 :

    Ces films, qu’ils soient européens (sur Saint-Exupéry), américains (sur Doolittle) ou russes (sur Komlew) sont magnifiques et bouleversants par leur authentique humanité…

    …s’ils sont exempts et dépouillés (au sens de non-poux) de la propagande patriotarde et chauvine, qui ont tant souillé les films américains des 1950s, ceux de mon enfance.

    Aujourd’hui, les cinéastes sont plus cultivés. Ils savent montrer la grandeur tout humaine qui fleurit sous la pourriture politique des États qui les envoient à la mort faute de compétence en diplomatie. Incapables de se convaincre entre eux, ils nous balancent bombes et missiles.

    Je comprendrai sans doute mieux ce film russe qu’un film américain, moi Québécois (un Nord-Américain qui parle français, définition culturelle de ce que nous sommes vraiment). Pourquoi ?

  2. Partie 2 :

    À Québec, ma ville natale, il fait -20 et -25 en nuits interminables et -12 degrés en moyenne 4 mois par année…
    François, personnage dans « Maria-Chapedelaine », écrit par un Français, est mort transpercé par le froid impitoyable, perdu dans nos forêts au million de lacs sans nom.

    Un Français admirable le comprendrait aussi très bien: le grand Sylvain Tesson.

  3. Je viens de voir ce film. Très émouvant. C’est une reconstruction fictionnelle certes, mais il a touché au but avec moi et m’a même tiré quelques larmes.
    Je l’ai regardé sur “123 movies”, qui ne demande pas de carte. Parfois, mais pas là, je dois débrancher momentanément mon anti-virus Kaspersky – sans oublier de le rebrancher aussitôt après sinon ça bloque. Versions en anglais.
    Je n’ai aucune gêne avec Hollywood, mais étais un peu gêné là.

  4. Merci pour l’info.
    Du coup je l’ai regardé hier soir et j’ai adoré tout en étant en admiration devant autant de ténacité.
    Joyeux Noël.

  5. Attention à ces sites de streaming qui demande des cartes de credit…
    trois conditions pour sy’abonner:
    1- adresse mail “jetable”
    2- Via un proxy
    3- carte de credit “jetable” aussi, et à 0.10E

    Faites TRES attention !
    RIEN n’est GRATUIT…

    • Surtout pas de CB ou d’abonnement ni de mail. Par contre un bloqueur de pubs est fort utile (Extension uBlock Origin par ex)

      • c’est bien pourquoi, j’ai posté:
        Il demande ET adresse de mail ET n° de Cb…
        Gaffe à vos liens..

        Joyeux noël

  6. En parlant d’avion;celui qui,hier,a été intercepté,et a atterri en France,bourré d’Indous,en grande majorité des hommes,et mineurs isolés. Certains ont déjà demandé l’asile,chez nous;mais il est très probable que le reste,en fera autant. Pauvre France,dirigée par des hommes émasculés.

      • Bonsoir Raskasse. Oui,comme vous le dites. Notre pays est si riche et généreux,avec ces parasites;au point que nous,Français,nous devons nous priver,afin de leur attribuer tous les droits,pour qu’ils vivent dans le confort,sans avoir à travailler,grâce à notre argent,que l’état,pompe sur nos salaires,et nos impôts. C’est intolérable.!

        • De plus en plus intolérable ( nos impôts ) que ce n’est plus pour avoir des services publics de qualité vu qu’ils disparaissent au fur et à mesure que les étrangers arrivent par milliers pour être dorlotés !
          J’avais raison, une cinquantaine veulent rester…Indiens très contents.
          Pffffffffffffffffffffffffff et Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr !!!

  7. Merci beaucoup pour cette incroyable histoire dont j’ignorais tout. Nous connaissons l’histoire des pilotes sans jambes, Douglas Bader pour les britanniques et Hans-Ulrich Rudel pour les allemands. Mais l’histoire de l’héroïsmes des pilotes russes nous est largement occultée, glorification de l’Occident oblige …

  8. La Russie est redevenue un grand pays.Il avait fallu les Alliés,Américains et Russes(alors Sviétiques) pour liberer l’Allemagne.Par ailleurs,concernant les loups il y a la louve de ROMUS et REMULUS à Rome.Les animaux ont une intelligence insoupçonée.

  9. Les films russes sont d’excellentes factures. Et plus réalistes que ceux provenant des USA.

Les commentaires sont fermés.