Allons voir le film “Jeanne du Barry” : les wokes le descendent en flèche !

Savoureux débat  sur les réseaux au sujet de la sortie du film “Jeanne du Barry”. 

Plus moyen de faire un film un peu historique, ils exigent de tout mettre à leur sauce (Cléopâtre noire, Arsène Lupin noir etc) en  refaisant  l’Histoire selon leurs fantasmes.

Les wokes-racisés sortent à nouveau du bois :   le film serait “misogyne” et “raciste” :

Réactions saines à cette critique négative de bobowoko : 

 

“Hâte d’aller le voir alors. Ce doit être un bon film”

Il manque juste l’écriture inclusive dans votre tweet et celui ci deviendrait parfait

Florilège de commentaires d’internautes :

► “Mysogynie crasse et racisme”, vous confondez l’époque et ses moeurs, et le film. Vous confondez Du barry et le film. S’il y a des zones d’ombre chez un personnage, vous allez critiquer le film qui les évoque?

►”Misogyne et raciste”… Drôle de critères pour évaluer la qualité d’une œuvre (à visée) artistique : sommes-nous revenus à l’art officiel ?

► Apparemment tu  ne comprends pas qu’un film d’époque relate les mœurs de l’époque.

►Comme par hasard une féministe qui n’aime pas un film avec Johnny Depp. La surprise est énorme !

►Il faut vraiment être d’un esprit étriqué et stupide pour écrire de telles âneries..Ce film est magnifique et retrace simplement les us et coutumes d”une autre époque !! Arrêtez de voir le mal partout ! A voir absolument !!

►Et sinon ? Une critique concrète de la mise en scène ? Une justification de ton point de vue à part de la morale (qui n’a pas sa place dans une critique artistique) ? En serais-tu incapable car trop occupée par ce qui te blesse ou pas ?

►De bons acteurs, de beaux costumes, de belles images de Versailles… un très agréable moment de cinéma.

►On n’a pas dû voir le même film. J’ai aimé, la salle était remplie à ras bord et les gens ont applaudi au moment du générique.

►Sublime !
Mise en scène magistrale
Jeux d’acteurs au top niveau
Respect de l’atmosphère de l’ époque et de l histoire
…Logique que ce film soit détesté par les abrutis du boboland du wokistand et de la bien-pensance …

 

Bande-annonce. 

Enfin un grand rôle EN FRANÇAIS accordé à Johnny Depp, BO magistrale, hâte de découvrir cette “adaptation” historique !

C’est donc le portrait de la plus célèbre courtisane de Louis XV, née roturière, chassée de la maison où elle vivait en domestique avec sa mère et où elle avait reçu une éducation rare pour une fille de si peu, devenue à Paris prostituée, et introduite auprès du Roi directement dans sa couche. De là Jeanne devenue du Barry grâce à un mariage de convenance devient la favorite, et crée le scandale en affichant à Versailles, au nez de la cour et de la famille royale, sa relation avec Louis XV. Le film propose un portrait chronologique, celui d’un classique récit de formation, au cours duquel l’héroïne découvre, étape après étape, rituel après rituel, lieu après lieu, la vie d’une aristocratie confite dans la poudre des perruques, dont elle est forcée de subir et parfois d’adopter les codes malgré sa fameuse fougue naturelle et sa grande soif de liberté. France culture

 5,132 total views,  2 views today

image_pdf

56 Commentaires

  1. Je soupçonne notre chère Maïwen de fantasmer quelque peu sur la royauté. Elle est la réalisatrice d’un film intitulé “mon roi, nom donné à l’homme qu’elle adore et ce titre est assez révélateur. Ceci dit, je la comprends, roi, c’est plus attractif, cela fait plus rêver que président. Perso, c’est plutôt Louis XIV qui m’aurait séduite. Il était beau (du moins quand il était jeune), intelligent, classe, avait de l’humour, c’était un roi digne de ce nom. On ne fait plus cela. Mais je devine que je ne vais pas me faire des amis en écrivant cela, tant pis

  2. “La proposition est faible, sans intérêt, d’une misogynie crasse et par-dessus le marché, elle est raciste.”
    MDR ! Commentaire ridicule tweeté par un certain Léon C. Hé oui, il n’y avait pas de Sandrine Rousseau ni d’Alice Coffin à la cour de Louis XV. Trop drôle d’imaginer ce que la présence anachronique de ces deux ribaudes aurait pu donner !

  3. Un film à voir, en effet : pour son sujet historique, lequel fait chier les wokes, autre bonne raison d’aller le voir. Et aussi par sympathie pour Maïwenn (et pour la remercier d’avoir tiré les cheveux de ce salopard de Plenel, j’adore ça ), par sympathie aussi pour Johnny Depp lequel doit regretter amèrement d’avoir quitté Vanessa Paradis pour une garce américaine aux dents qui rayent, comme elles le sont toutes, qui l’a séduit et épousé pour mieux l’accuser et le plumer ensuite. Alors que Vanessa ne s’est jamais plainte de lui et semble restée en bons termes. Ces américaines sont vraiment des pestes. Bon, il y a donc toutes sortes de bonnes raisons de voir le film. Le film lui-même étant la meilleure car en plus du sujet intéressant, réalisatrice et acteurs ont du talent.

    • Bonjour,

      J’ai écrit dans le même sens que vous, plus haut, sans avoir lu ce commentaire :=)

  4. Effectivement, je n’avais pas vu la bande annonce et je constate que l’actrice (que je ne connaissais pas) représentant Madame du Barry ne reflète pas du tout ni physiquement ni dans sa manière d’être la finesse racée d’une femme de l’époque de Louis XV.

    Voir le film ne m’intéresse pas, j’aime les films historiques mais pas les manipulations (à essence politique et propagandiste) de notre Histoire.

    Il y en a bien d’autres mettant en scène cette histoire que j’ai d’ailleurs vu récemment à la TV.

    • Amélie, Certes, les femmes de la cour de Louis XV étaient raffinées,
      d’apparence. Le reste ne suivait pas forcément, la finesse notamment. Certaines de ces dames étaient plutôt brutes de décoffrage dans leurs manières. Dont, sauf erreur, Mme du Barry. Physiquement, ce qui plaisait à l’époque ne plairait sans doute pas aujourd’hui, et inversement. Maïween a choisi de moderniser cette courtisane.

    • Le film n’est pas si mal. Il donne un rapide aperçu de la vie de l’héroïne et est parfois très bien filmé, mais la réalisatrice aurait dû rester derrière la caméra. Le manque de ressemblance avec la du Barry (aussi bien le physique que l’absence de manières 18e) m’a vraiment gêné.

  5. Je n’ai aucune envie d’aller voir ce film, mais ce n’est pas pour les mêmes raisons que les wokes. L’actrice m’est trop antipathique. Elle n’a pas le physique pour le rôle. Dans le peu d’extraits que j’ai vu, elle m’apparaît trop vulgaire. Elle m’horripile. Je préfère visionner l’excellent documentaire secret d’histoire : https://www.youtube.com/watch?v=BUecPxwlfj8

    • Idem. Elle a par ailleurs 20 ans de trop pour le rôle! Autant Kirsten Dunst faisait une Marie-Antoinette tout à fait acceptable autant celle-là avec sa grosse bouche en Du Barry ça ne va pas du tout.

      • Christine B. Nonobstant vos réserves assez peu valables (une bouche un peu trop “grosse”- en voilà une drôle de raison de ne pas voir un film, quant à la différence d’âge, au cas improbable où elle pourrait être visible, il est facile au cinéma d’y remédier) – je vous fiche mon billet que c’est certainement le film le plus intéressant actuellement à l’écran, sans parler du bras d’honneur très jouissif qu’il fait aux wokes.

        • Bonjour,

          En ajoutant que Maïwenn a attenté à Sa Grandeur Plenel, récemment, comme beaucoup d’entre-nous en rêvent :=)

  6. j’adore notre histoire de France celle de E .LAVISSE
    Louis quinze acquit la Lorraine et la Corse à la France, mais il lui fit perdre ses plus belles colonies avant lui la France était le premier pays du monde, elle perdit beaucoup de sa puissance. Louis xv fut donc un mauvais roi. le poudré comme son successeur.

  7. C’est drôle j’ai pas vue de pub du film sur certaines chaînes de TV
    Il est vrai que je regarde plus les chaînes des collabos, et dieu sait si elles sont nombreuses

  8. Je souhaite soutenir ce film car c’est un film de l’Histoire de notre pays, certes, mais aussi pour emmerder au maximum tous ces malades mentaux profonds haïssant notre civilisation, ces wokes-racisés.
    N’ayant, en ce moment, absolument pas le temps d’aller au cinéma, j’ai acheté ma place par Internet en e-billet. Cette action contribue à faire du nombre de spectateurs, contribue donc au succès du film.
    La seule différence est que je ne serai pas dans la salle aujourd’hui !
    J’ai déjà fait cela plusieurs fois pour soutenir des films (ou des acteurs) qui vont dans le sens inverse de tous les imbéciles qui ne savent que critiquer et incapables de créer la moindre chose, pensant qu’ils seront considérés comme des gens importants.
    Un grand merci ami Jules de nous l’avoir signalé par ton article car je n’en aurais même pas eu connaissance sinon.

  9. Si les wokes le descendent en flèche, c’est que c’est un super film. J’y cours !

  10. Le peu que je vois des images, la ‘Du Barry’ est fausse physiquement, c’est du toc! Se plus elle est vulgaire! Elle était très belle, grande, fine, blonde, gracieuse, de type germanique. La Française toujours aussi belle qui lui ressemble est “Julie Andrieu”, qui présente la cuisine des provinces de France le samedi après midi sur France 3 de 15h à 16 h30.
    Louis XV était racé et il aimait les blondes très belles et racées. Même sa femme polonaise ressemblait à la Pompadour, elle avait 10 à 20 ans de plus et a eu de nombreuses grossesses, c’est tout! Le texte du film est-il intéressant?

  11. Mais il se sont quand même débrouillés pour faire jouer madame Dubarry, Française du Grand Est, donc d’origine largement germanique, par une franco-algérienne. Personne ne semble le remarquer. L’état du malade, la France, est si désespéré que les soi-disants résistants sont réduits à se contenter de voir évoquer une grande dame française par une semi-algérienne, et le roi Louis XV par un Américain aux moeurs douteuses. La France est morte.

    • “Mais il se sont quand même débrouillés pour faire jouer madame Dubarry, Française du Grand Est, donc d’origine largement germanique, par une franco-algérienne.”
      Qui ça, ILS ? C’est Maïwen la réalisatrice, c’est son film. Même si elle est franco-algérienne, pour moi Maïwen est bien française, plus sans doute que certaines Françaises islamo-collabos. C’est une réalisatrice et une actrice très sensible et talentueuse et sympathique aussi. Et physiquement, ma foi, je préfère son type au type boche grande blonde froide vanté par quelques-uns. Le genre Ursula, très peu pour moi. Au fait, Maïwen a une fille, une belle blonde sympathique aussi et de type très français.

  12. Ces dégénérés ne se rendent pas compte de la publicité qu’ils font à ce qu’ils n’aiment pas. Ce sont des boussoles qui indiquent le sud (à condition toutefois d’y regarder de plus près). Merci à votre stupidité fanatique, les dégénérés !

  13. Exact ! Plus les merdias “cassent” un film, plus il nous faut le voir !

  14. Eh oui, c’est idiot : Louis XV aurait pu vivre jusqu’en 1793 (83 ans seulement) et alors, pas de révolution…

    • Elle aurait eu lieu en 1794 tout simplement, peut-être sous une autre forme. C’était un mouvement de fond qui ne pouvait que s’extérioriser, éclater d’un trop-plein de mécontentement.

      • “éclater d’un trop-plein de mécontentement”

        Vous oubliez d’intérêts de certains aussi sous fond de manipulation du Peuple.

        Louis XVI aurait préparé des réformes intéressantes que l’on aurait fait passer comme le fruit d’autres…

        Les coulisses de l’Histoire que l’on ignore le plus souvent n’étant pas nés et même… sont intéressantes pour comprendre le fond des dynamiques que l’on nous sert.

        Personnellement, j’ai toujours beaucoup de recul avant d’admirer à partir de ce que l’on nous présente.

    • 1ère partie

      Je pense que cela n’aurait rien (ou peu) changé les choses.
      Et, pour être objectif dans votre comparaison, vous auriez plutôt dû vous caler sur 1789 et non en 1793.

      Mort en 1774, à “seulement” 64 ans, Louis XV était tellement détesté par tout son peuple, que son cercueil a dû sortir de Versailles en cachette, de nuit.
      S’il avait perduré 15 ans de plus, une révolution (ou pour le moins une révolte) se serait quand même vraisemblablement produite (sous une autre forme), en raison, non seulement de la misère du peuple face aux privilèges de la noblesse et du clergé, mais aussi du rejet de tout le peuple envers ce triste sire.

    • 2ème partie
      Louis XVI, quant à lui, avait pour défauts principaux, sa mansuétude, sa faiblesse, sa mollesse. En 1789, la situation était effectivement très difficile, mais pas pire que quelques autres périodes antérieures, comme la Fronde, les jacqueries paysannes du moyen-âge, les guerres de religion. Si Louis XVI avait engagé contre les premiers émeutiers, les nombreuses troupes qui avaient été placées autour de Paris, au lieu de les démobiliser, nul doute que la révolte du peuple aurait été « cadrée » et que la royauté n’aurait vraisemblablement pas été abolie.

  15. Même si je n’aime pas cette époque de la royauté, c’est notre histoire et ça fait du bien de voir du blanc et de se sentir blanc !

    • Vu notre époque, je me demande si la royauté n’était pas plus mal…?
      En tout cas, rien n’a changé à part le fait que les bourgeois aient pris la place des nobles.

      • D’accord, la royauté n’était pas pire, scandaleuse dans ses mœurs pour certains d’entre eux, mais nos rois n’auraient pas bétonné le pays de 25 à 30 millions d’immigrés pour nous asphyxier (supprimer). Ils n’auraient pas détruit le peuple français. Ils étaient souverains, sans entité au dessus d’eux.

      • De nos jours les bourgeois semblent avoir laissé la place et le pouvoir aux financiers mondialistes, à la haute fonction publique et aux juges. D’ailleurs Macron est un comptable…

      • Imaginez le nombres de robes et de banquets que l’on pourrait avoir pour le prix de chaque élections.

      • “Vu notre époque, je me demande si la royauté n’était pas plus mal…?”

        Pour la royauté je ne suis pas sûre, il y avait une telle dépravation des moeurs avec des mariages quasi consanguins qu ont tendance à dégénérer. On ajoute les intrigues intestines sur fond de velléités de pouvoir…

        La Noblesse (est-il besoin de rappeler qu’elle n’existe plus en France) comme institution sociale et politique vit, même encore “actuellement”, en milieu fermé, centrée sur elle-même évoluant dans l’illusion d’une époque qui n’existe plus mais qui les avait mis en avant pour moult raisons pas forcément liées à la valeur personnelle. Y agissent les mêmes intrigues (Bourbon/Valois) sur fond d’un sentiment de caste (injustifié) jugée inaccessible pour ce qui est considéré comme le “commun” (cf les rallyes de l’entre-soi), que je ne supporte pas (j’en ai connu des membres).

        Au moins, les politiques on peut en changer quand ils déraillent complètement même si c’est difficile comme maintenant.

  16. superbe film, maiwen et ses acteurs sont magistraux – et elle se moque bien des dégénérés woke et gauchistes rameutés par la clique de l’islamo collabo qui a reçu de la part de maiwen ce qu’il mérite depuis longtemps : elle a accompli là ce que nous souhaiterions faire à ce personnage dangereux et malsain : bravo et merci à elle

  17. Bonjour,

    Tout ça n’est guère étonnant : c’est mené par la très très influente Gauche-Plenel.

    Depuis qu’elle lui a tiré les cheveux et craché à la figure, il y a peu

    Le pauvret ne s’en remet pas.

    Il a même osé régler ses petits comptes personnels parisiens contre elle dissimulé derrière ses “grands principes” et ça nous vaut le déchainement actuel de toute la Gauche-Plenel, je cite “Le Point” :

    Interrogé sur la décision du Festival de Cannes d’ouvrir sa semaine par le film Jeanne du Barry, de cette même Maïwenn, Edwy Plenel n’a cette fois pas hésité à attaquer la réalisatrice, et d’égratigner par la même occasion la direction du festival.
    « Cannes a choisi un symbole complètement fou comme sélection de sa soirée d’ouverture : un film de Maïwenn qui parle d’une courtisane en quête de pouvoir. La mythologie qui est mise en avant dans le film, couplée au casting de Johnny Depp, ses commentaires anti-#MeToo et maintenant cette agressivité dont elle semble être fière et qui fait rire les gens à la télé, ça veut dire quelque chose. »

    Rien que pour ça : bravo Maiwenn !!!

    J’espère que ce film fera un triomphe, aussi, pour les qualités artistiques que nous dit Jules …

    • Ces prétentiards – surtout les à peu près connus comme Terry Frémo se croient dans les années 80 et ne se rendent apparemment pas compte que tout le mode se contrefout de leur avis, et même se fout de leur g…

      • Bonjour,

        Mon frère a été, professionnellement, en relation avec Frémaux : il m’a dit qu’il était imbuvable.

    • Antiislam. Visiblement, Maïwenn a fait mouche en tirant les cheveux (tant qu’il en a encore) de Plenel : il ne l’a toujours pas digéré. Cela a dû lui rappeler sa jeunesse, quand ses petits camarades disaient à ce cafteur (car il était certainement un cafteur) : Plenel, tu vas voir ta gueule à la récré 😉

      • Bonjour,

        Exactement !

        Ce qui est remarquable, c’est la capacité de Plenel à mobiliser la caste journalistique …

        Brutalement, cette caste s’est mise à vomir, à l’unisson, sur Maiwenn …

  18. Une bande d’atrophiés du bulbe. Il faudrait un film exprès pour eux, dans le genre, Une semaine en CHP, dans lequel ils joueraient le rôle des malades.

  19. Jeanne du Barry c’est l’époque du 18 e siècle bien avant la Révolution Française à l’époque du règne de Louis 15 et ce film mérite amplement d’être vu car il retransmet une époque où les mœurs et les coutumes n’étaient pas la même qu’aujourd’hui mais pour les Wokistes de Bobo Land c’est sexiste, raciste car pour eux il n’y a pas de minorités ethniques qui incarnent Louis 15 et Jeanne du Barry autrement dit les Blackos, que c’est ringard selon eux et qui ne met pas en avant le progressisme d’extrême gauche. Ces Wokiste à la con ne comprennent pas que les films d’époque doivent respecter le contexte historique des choses pour ne pas sombrer dans l’anachronisme historique qui risque de ne pas donner de crédibilité au film tellement ils ont regarder de la propagande Woke de Netflix à travers le documentaire Racialiste de Jada Pinkett Smith la passionaria de Black Lives Matter qui d’ailleurs fait une grave entorse à l’histoire au nom des minorités ethniques ! Jeanne du Barry un Film à regarder !

  20. johnny Depp en vieux beau, mouais
    Maïwenn en jeune belle, urk!
    Mais je vais aller le voir, et sortir une critique plus étoffée 😉

  21. Je me dispute souvent au bureau avec mes collègues quand je leur dis que la femme n’est pas un animal fragile et que le mythe de la femme qui ne travaillait pas ne datait en fait que de l’époque où l’industrialisation a commencé et que c’était une marque de haut rang social de ne pas travailler. J’ai beau leur dire qu’elles ont toujours, de manière ou d’une autre, influencé dans l’Histoire, rien. J’ai donné l’exemple des maîtresses des Rois, ou simplement rappelé qu’il suffit de lire quelques grands classiques de la littérature, non, ils en restent à la femme qui n’avait pas le droit de vote, qui se faisait battre par le mari, bref, la pauvre esclave.

    • Ils ont raison la majorité des femmes du “Tiers Etat” n’avaient pas la vie belle, réduites à l’état de “progéniteuses” et de bêtes de somme par ailleurs car elles travaillaient à la maison, à la ferme, à la mine mais sans reconnaissance sociale. Les femmes de la noblesse et de la grande bourgeoisie avaient accès à une vraie vie mais elles étaient en nombre infime. Il faut relire Germinal pour la situation au XIXème siècle et les écrits de Louise Michel : « La question des femmes est, surtout à l’heure actuelle, inséparable de la question de l’humanité. »
      « Les femmes, surtout, sont le bétail humain qu’on écrase et qu’on vend » « Jamais je n’ai compris qu’il y eût un sexe pour lequel on cherchât à atrophier l’intelligence» . Et l’Eglise catholique a eu un rôle abject dans le refus de l’émancipation des femmes

      • Jusqu’à une date pas si éloignée que ça, la domesticité dans les milieux bourgeois, dans les campagnes, où les servantes devaient tout subir, même le maître de maison… Une horreur.

      • “Et l’Eglise catholique a eu un rôle abject dans le refus de l’émancipation des femmes”. C’ est sur ce concept que l’ Eglise catholique a désignée 2 femmes ( qui n’ avaient pas d’ âmes selon la légende) patronnes de la France, rien de moins, une femme patronne de Paris, une femme patronnes de Lyon, une femme patronne de Marseille ( OH Bonne Mère!) sans parler des Saintes Marie De La Mer! Le Christ lui même, sur la croix a déclaré sa Mère mère de l’ humanité.
        Et Clotilde, sans qui la France ne serait pas ce quelle n’ est plus.
        “J’entends dire que la religion catholique est
        misogyne. Ce n’est pas sérieux ! Une religion
        qui agenouille les hommes devant une femme
        couronnée manifeste une misogynie suspecte.”
        A.MALRAUX
        Idem en islam??
        Soyez curieuse, Christine. Bonne écoute.
        https://youtu.be/QJ7ZiGfuOEg

  22. Les wokes sont des abrutis au QI de moules , ils aiment que les filmes avec des musulmans. J’aimerai voir leur gueule si on faisait un filme historique sur Charles Martel avec la bataille de Poitiers en 732 où leurs protégés ont pris la ébranlée.

    • @Christian Jour. Les arabes gagneraient. Charles Martel aurait été fait prisonnier à Alésia et passé à la guillotine.

      • J’aimerai bien qu’une chaine tv nous repasse Thibaud ou les Croisades .

    • @Christian Jour. … guillotiné place de la révolution. (Envoyé trop vite)!

Les commentaires sont fermés.