1er mai : le pouvoir complice des exactions de ses alliés gauchistes

Au moment où je rentre de la manifestation parisienne du 1er Mai, je découvre les images d’un immeuble en flammes, sur la place de la Nation. Il semblerait que le feu ait été provoqué par des bidons de fuel. Et là, je me demande si on ne serait pas, par hasard, en train de se foutre de nous. Parce que, dès le matin, j’ai dû décrire un parcours labyrinthique afin de pouvoir pénétrer sur la place de la République avec mon casque de protection, que les forces de l’ordre douteux n’entendaient pas me laisser, suivant une prescription préfectorale !

 

 

Si j’ai bien compris : le fuel incendiaire et les cocktails Molotov – dont un policier a fait les frais, gravement brûlé – c’est bon, mais des protections c’est pas bon ? Pourtant, ce n’est pas moi qui ai passé ma journée à injurier policiers et gendarmes et à leur jeter des projectiles divers et variés. Mais c’est moi qui me suis pris un coup de matraque dans le dos, en fin d’après-midi, juste pour le plaisir.

Autre chose : une quantité impressionnante de magasins et agences ont été détruits, évidemment sans qu’aucun uniforme n’intervienne – sinon c’est pas drôle ! – et avec une facilité déconcertante. Le tout sous les applaudissements de manifestants forts d’une conscience politique au moins aussi forte que ma conscience de la disparition des grenouille rose-bonbon en Papouasie-Nouvelle-Guinée ! En clair, c’était plutôt la fête de la casse pour la casse que celle du Travail.

Mention spéciale pour l’Europe parasite qui nous a encore envoyé ses petits agneaux de l’ultragauche, en provenance de Belgique, d’Allemagne ou d’ailleurs. Merci donc à cette mafia qui, non contente de nous obliger à accueillir la diversité dévastatrice, à renier nos origines pour les dissoudre dans un acide wokiste infâme, se propose désormais de venir ravager nos villes à l’aide de ses rebuts ultragauchistes.

Il faut dire que ce chaos rend service à Macron qui peut, ainsi, se présenter en guignol providentiel de l’ordre face à la nouvelle chienlit… provoquée par ses soins, au passage. La réalité c’est que l’ultragauche est un agent objectif du pouvoir macroniste. J’en en veux pour preuve que ces blattes anarcho-wokistes se sont attaquées au stand du parti communiste, comme me l’a confirmé l’une de ses militantes. Plus loin, d’autres stands ont été démolis : ceux des journaux pourtant gauchistes Siné Mensuel et Politis.

Quelle ingratitude, ma bonne dame ! Bientôt, si nous n’y prenons garde, ces ultragauchistes dégénérés iront profaner la tombe de Jaurès, à condition qu’ils sachent qui c’est. Parce que, en plus d’être violents, ils sont cons comme des manches à balai. Et encore, j’ai eu des discussions nettement plus enrichissantes avec des manches, certains soirs arrosés ! Tellement cons qu’ils croient encore que le Front national existe…

Quelle ingratitude encore, à l’égard de ces Juifs gauchistes, car ils ont tant donné de leur personne ! Cependant, au regard de la manifestation du jour, il ne faisait pas bon être juif, compte tenu des troupes pro-palestiniennes de sortie, lesquelles ne font pas trop le distinguo entre Juifs et Israéliens. En français dans le texte, ils sont carrément antisémites.  Il suffit, pour s’en convaincre, de les écouter parler…

En attendant, ce folklore bordélique des manifestations est à l’image de la France, souillée comme jamais par la Dream Team macroniste.

Dernier point, dans un silence bien dégoûtant comme il faut, une église parisienne a été récemment et volontairement incendiée au niveau de sa porte d’entrée. Il s’agit de l’église Saint-Martin-des-Champs. Je vous laisse imaginer si, par aventure, cela s’était produit sur une mosquée !

Salutations !

Charles Demassieux

(Photos & vidéo : Charles Demassieux pour Riposte Laïque)

https://ripostelaique.com/1er-mai-le-pouvoir-complice-des-exactions-de-ses-allies-gauchistes.html

 1,147 total views,  1 views today

image_pdf

8 Commentaires

  1. Par contre, ces flics adorent se défouler sur les manifestants pacifiques, ou sur un manifestant isolé, toujours sans risque, et par derrière, c’est plus facile.
    Comme celui qui a tiré dans le dos du pompier, tué lors des GJ.

  2. Oui, on remarque forcément à chaque manifestation, que les flics évitent soigneusement d’arrêter les casseurs et les incendiaires.
    Ont-ils reçu des ordres dans ce sens ???
    Et dire que les malheureux commerçants, victimes des ces exactions, sont les électeurs favoris du Minus !!

  3. Le pouvoir Macronien Jupitérien corrompu soutien les groupuscules d’extrême gauche type Antifas les Bobos gauchos antiracistes et Islamo Gauchiste, les anarchistes, les Black Blocks les Fouteurs de merde professionnel venus d’Allemagne,des Pays Bas et de France car ces groupes de Gauchos veulent discréditer le mouvement social contre la réforme des retraites de Macronor Terminator Flatulator et de ses complices de Blackrock et l’Union Européenne diriger par Von Der la Hyène pour détruire notre système de retraite par répartition mise en place par le Conseil Nationale de la Résistance après la Seconde Guerre Mondiale. Ces Fouteurs de merde d’extrême gauche méritent d’être éradiquer dans notre pays !

    • Oui Argo, mais quel bénéfice tirent ces “gouvernants” de montrer leur impuissance ?

      Nous mater en feignant de mater les casseurs ? Nous préparer à un état-policier alors que les Français sont majoritairement bien gentils ? Ou dociles….

      Être puni en respectant un mode de vie en commun légué par notre Histoire et mes parents pourrait me faire perdre mon contrôle, même à mon âge.
      J’ai la prétention de mériter de vivre dans un monde que j’aime, un monde tout simple, franc et sincère, le plus lèger possible.

      • Ami Mantalo, en phase avec tout ce que tu as dit. Je refuse ce monde et je veux retrouver les vraies valeurs. Un monde où l’on peut vivre sans peur. Où la sincérité règne, où les hommes et femmes politiques sont vraiment au service de leurs compatriotes. Et non pas cette bande de truands patentés. Un monde où l’on peut vivre dans les cités, les villages, les villes sans être menacés par les dealers, et tous ceux qui viennent encombrer notre beau pays pour nous racketter et pour profiter de nos impôts.

  4. D’après les 3 radios sur lesquelles j’ai jonglé ce matin le mot d’ordre de la macronie est : tir à vue sur MLP !
    Un député par ci, Darmanin par là… C’est leur seul souci après le discours du Havre. C’est même leur seul souci tout court.
    Le reste n’est qu’anecdote pour ce groupe disparate en panique.

Les commentaires sont fermés.