Remake de “La Petite Sirène” : les chansons de Disney “sexistes” réécrites !

Chacun se souvient de La petite Sirène, magnifique et triste conte d’Andersen et, sans doute, de la version Disney qui date de 1989. 

Voilà que l’Américain Bob Marshall va sortir pour Disney une autre adaptation, un film fantastique cette fois.  Côté technique, je n’ai pas dû tout comprendre, il s’agirait d’un “remake” en prise de vues réelles de LA Petite Sirène de Disney, ils parlent de “live action“ça le fait, coco ! … J’avoue avoir un peu de mal à suivre… mais là n’est pas l’important.

On passera sur le fait que Ariel, l’héroïne, est incarnée par une actrice noire, ce qui scandalise nombre des nôtres.  Les wokistes se déchaînent et nous traitent de racistes, on est habitués, cela ne nous fait ni chaud ni froid. Mais ça nous fait beaucoup rire, eu égard au nombre de Noirs vivant au Danemark au XIXème siècle et au nombre de Princes danois de couleur à la même époque !

Mais revenons à nos moutons. Nos enfants -car nos enfants vont se précipiter pour voir le film, attirés par la pub énorme qui va en être faite- vont donc être une fois de plus dépourvus de leur droit de découvrir l’histoire, les différences, les évolutions… et de grandir grâce à cela. Ils ne pourront jamais comprendre ce qu’est le relativisme et encore moins savoir qu’on a pu, qu’on peut, qu’on pourra, sous d’autres cieux, à d’autres époques, penser, agir, vivre autrement.

Ils sont en train de créer des machines sans âme, sans intelligence, sans conscience, juste les automates que veulent les mondialistes. Et ça passe d’abord et avant tout par les livres, réécrits, les films, refaits, modifiés… Une censure monstrueuse et se met en place. A nous de protester, à nous de ne jamais nous habituer. A nous de guider nos enfants vers autre chose, à nous de leur offrir autre chose en complément. Faites les vide-grenier, achetez les anciens livres ancienne mouture, avant que les histoires ne soient réécrites et ne deviennent une soupe insipide.

Et le plus aberrant de l’histoire est que ces gens qui réécrivent l’histoire sont les mêmes qui, chez nous, appellent au droit à la différence, à la compréhension de l’autre, fût-il un adepte de la décapitation ou de l’excision ! Va comprendre, Charles !

Et voilà donc ces tarés sans âme qui changent carrément les paroles des chansons du premier Disney. Accrochez-vous, c’est… grandiose !

Alan Menken, qui a composé les musiques du film, a effectivement annoncé des changements dans les paroles de certaines chansons, dont Embrasse-la, chanté par le crabe Sébastien, et Pauvres Âmes infortunées, interprétée par la sorcière Ursula. Et cela, pour une raison bien précise : inclure la notion de consentement.

“Les paroles de ‘Embrasse-la’ ont été modifiées parce que les gens sont devenus très sensibles à l’idée que le prince Éric puisse, d’une manière ou d’une autre, abuser d’Ariel“, a déclaré le musicien. Si on ne sait pas encore quelles paroles seront précisément modifiées, on peut supposer qu’il s’agit notamment du refrain : “Décide-toi mon garçon et n’attends pas demain. Elle ne dit pas un mot. Elle ne dira pas un mot avant d’être embrassée. N’aies pas peur. Ne pense qu’au bonheur. Vas-y oui, embrasse-la. N’hésite pas. Puisque tu sais que toi tu ne penses qu’à ça”, chante Henri Salvador dans la version originale du titre. Des mots adressés au prince Éric qui excluent totalement l’éventualité de demander son avis à… la princesse Ariel ! Car, même si elle est muette à ce moment-là du film, un simple hochement de tête pourrait suffire.

Je vous entends, amis lecteurs. Ce sont les mêmes bobos-gauchos qui se gardent bien de dénoncer l’obligation du port du voile par les musulmanes, la polygamie et tutti quanti en islam. Lisez la suite, édifiante !

“Nous avons revisité les paroles de ‘Pauvres Âmes infortunées’, qui pourraient donner l’impression aux jeunes filles qu’elles ne devraient pas parler à tort et à travers“, a également indiqué Alan Menken. “Même si Ursula manipule clairement Ariel pour qu’elle abandonne sa voix.” Même chose ici, si on ne sait pas exactement quelles phrases seront rectifiées, on peut imaginer qu’il s’agit de ce couplet, interprété par Micheline Dax dans la version française du dessin animé : “Je peux dire que les humains n’aiment pas les pipelettes. Qu’ils pensent que les bavardes sont assommantes. Que lorsqu’une femme sait tenir sa langue. Elle est toujours bien plus charmante. Qu’après tout, à quoi ça sert d’être savante. En plus, ils ont une sainte horreur de la conversation. Un gentleman fait tout pour l’éviter. Mais il se roule et rampe aux pieds de la femme réservée. C’est la reine du silence qui se fait aimer.” Des paroles sexistes, il faut le dire, et qui n’invitent pas les femmes à donner leur avis… ni leur consentement.

https://www.neonmag.fr/le-film-la-petite-sirene-va-changer-les-paroles-de-certaines-chansons-pour-inclure-la-notion-de-consentement-560479.html

Que cela ne vous empêche pas de passer un bon week-end de Pâques, dites aux cloches d’apporter de beaux livres ou de vrais-beaux dessins animés demain à vos petits…

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Petite_Sir%C3%A8ne_(film,_2023)

https://www.neonmag.fr/le-film-la-petite-sirene-va-changer-les-paroles-de-certaines-chansons-pour-inclure-la-notion-de-consentement-560479.html

https://www.neonmag.fr/la-petite-sirene-les-critiques-envers-lactrice-halle-bailey-sont-revelatrices-du-racisme-de-notre-societe-559409.html

 1,914 total views,  1 views today

image_pdf

30 Commentaires

  1. On a donc déjà le Big One des cerveaux américains mais c’est pour quand le vrai Big one ?

  2. je ne savais pas qu’il existait des écoles de la connerie !! être aussi con ça ne peut que s’apprendre, cela ne peut être inné !

  3. A quand un film exaltant la merveilleuse culture et histoire des noirs où le personnage principal serait un acteur caucasien ( terme ridicule utilisé par les USA pour qualifier les blancs) mais cela n’est pas possible car la « culture » noire est quasiment inexistante et n’ a jamais pu dépasser celle d’oeuvre primitives (ce qui n’a rien d’injurieux n’en déplaise aux wokistes) ou de musiques rudimentaires a peine éloignées du tam tam (non le jazz n’est pas du tout d’origine noire… j’ai une anthologie sonore des prétendues origines du jazz…c’est deplorable) et bien sûr ce serait un crime de lèse majesté…. A quand une version cinéma de Kirikou et la sorcière avec un blanc?
    Nous vivons dans un monde Orwellien où l’on réécrit l’histoire, les légendes fondatrices de notre culture, où la Novlangue est omniprésente et la déchéance ineluctable si nous laissons faire ces criminels de la pensée…

  4. “Et le plus aberrant de l’histoire est que ces gens qui réécrivent l’histoire sont les mêmes qui, chez nous, appellent au droit à la différence, à la compréhension de l’autre, fût-il un adepte de la décapitation ou de l’excision ! Va comprendre, Charles !” On commence à comprendre ce genre de chose incompréhensible quand on remarque, comme vous, que la petite sirène d’Andersen issue, de la plus profonde psyché germanique des nixes, est blanche et transformée en noire. Un autre indice : tout est fait pour suggérer que le prince pourrait abuser d’elle (bon, pour l’adaptation cinématographique moderne, l’actrice est un laideron à cent lieux de la façon dont on se représente une sirène, avatar de la princesse des contes de fées…). Le coeur de cible est défini : l’homme blanc, emblématique de la cible : les blancs. La seule race, la seule civilisation qui ait pu se dégager (à une époque) de la servitude et se être libre. Elle est donc le verrou à faire sauter avant qu’une dictature financière et technologique tellE qu’annoncée PAR Klaus Schwab puisse être mise en palace sur la planète.

  5. C’est en même temps un film pro-transexuel car c’est une femme à queue! Plus sérieusement le dessin animé etait deja une injure envers le conte d’Andersen, alors il ne fallait pas s’attendre à grand chose. Faites découvrir les contes dans leurs versions d’origine, ils représentent l’âme de notre culture.

  6. Au secours !!!! Jusqu’où ces dégénérés vont-ils aller comme ça ? A un moment donné, il faudra siffler la fin de la récréation et mettre fin à leurs délires, ça devient de plus en plus insupportable.

  7. Que vont-ils faire (peut-être) de mon dessin animé préféré quand j’étais petit garçon : Peter Pan.
    J’avais aussi toujours l’album à côté de mon lit.
    Vont-ils “déconstruire” ce Peter en collant moule-bite vert qui entraîne Wendy, une fillette en chemise de nuit ?
    Quelle pervers ce Pan…

    Je crois rire, mais non, 2/3 de siècle plus tard je suis triste à l’idée qu’on pourrait toucher à mes rêves d’enfant.

    J’aimerais que tous les gosses aient la chance d’être heureux comme j’ai pû l’être.

    • Quel pervers ce Pan…
      J’avais d’abord écrit perversité puis j’ai réduit à pervers en oubliant de corriger Quelle.

  8. =====
    Je viens de découvrir cette vidéo :
    ■ “Camélia Jordana – Le Chant des partisans”

    Manque pas d’audace l’anti France et Français. Qu’importe d’où vient l’argent, pourvu qu’il y en ait. Se moque de nous, de nos porte-monnaie ; “aboulez le pèze !”

    Tout simplement elle ose interpréter l’appel aux résistants Français, aux Patriotes. Quelle sincérité ! C’est comme si nous chantions l’appel à la prière à la Mecque.
    https://www.youtube.com/watch?v=68T-KHfJMMw

  9. Pour tous ceux qui veulent envoyer ou recevoir des fichiers non pollués, comme je l’ai déjà écrit, n’importe quel fichier peut être envoyé par le net ; coller les mots suivants dans le champ “recherche” d’un moteur de recherche, comme par exemple
    http://www.startpage.com “: ” Transfert de gros fichiers ”

    Vous n’aurez que le choix du site qui vous permettra d’envoyer ces fichiers à plusieurs personnes, celles à qui vous aurez donné le lien sur lequel cliquer, afin de télécharger le ou les fichiers qui vous intéressent …

    Quand à nous, je parle de ma femme & moi, nous avons pas mal de Dysney en DVD, achetés dans les années 2000, donc exempts de tout wokisme et autres dégénérescences dont parle l’article …

  10. Ils me dégoûtent ces gens qui imposent leur problématique personnelle il n’y a pas d’autre mot, car à nier comme cela une simple “réalité”, il faut avoir vraiment l’esprit malade de perversion d’autant que cela s’adresse à de jeunes esprits en construction.

    Les Nazis en avaient fait tout autant avec la Jeunesse Hitlérienne, c’est la même chose.

    Avoir la peau noire et la culture d’origine qui va avec serait une telle honte qu’il faudrait l’inclure dans un autre espace plus “valorisant” ? Ces gens sont profondément racistes et ils ne le savent pas.

    • Non, ce n’est pas tout à fait, et même pas du tout, la même chose. Les nazis exaltaient la race blanche, même immodérément. Les génocidaires d’aujourd’hui l’exterminent de toutes les façons possibles et inimaginables. Les nazis étaient des bricoleurs (les soviétiques aussi) et, de notre point de vue de blancs, plutôt bien intentionnés. Un régime autoritaire à supporter, c’est tout.

      • Si, dans le “fond”, c’est la même chose, je ne parle pas de la forme. Ils se concentrent sur l’idée d’une “race” qui devrait être mise en avant quitte à gommer les autres, et cela devient symptomatique tant cela devient une obsession, comme les Nazis.

        • Je suis d’accord pour la forme, mais pas pour le fond. Le fond, c’est nous, les blancs. Personne d’autre. Je suis blanc, vous êtes blanche, c’est nous qu’on est en train de faire disparaître. C’est une question de fond, pas de forme. Mais, “les nazis”, régime disparu depuis 78 ans, c’est surtout ça l’obsession. A toutes les sauces; Tout le monde se traite de nazis. Les adversaires de Résistance Républicaine les traitent de nazis, et bien des auteurs de Résistance Républicaine voient des nazis hors d’âge partout.

          • Je parle de “dynamique” pas de concret, et je maintiens, même démarche : porter au pinacle une race pour détruire celle qui n’est pas de cette dernière (les blancs si vous préférez).

            Il y a ce que l’on voit et ce qu’on ne voit pas mais qui est le “moteur”, une histoire de “race” dans les deux cas. Et là, je parle bien de Nazis car c’était leur prédilection, détruire ce qui n’était pas blanc “pur”.

            Dynamique inversée dans la forme mais identique dans le fond.

  11. Aberrant, cela n’a aucun sens sauf un sens qui, dans le fond, ne manque pas d’être inquiétant. Il y a toujours eu des gens pas nets, le problème c’est qu’actuellement ils sont mis en avant et on les laisse faire.

    Odieux cette propagande au niveau des enfants. Un enfant (blanc) m’a dit, “ma copine a la peau 10 fois plus sombre que la mienne”, je lui dis donc elle a la peau noire, elle n’a pas osé me le dire. Significatif donc de son malaise, sans doute se sentait-elle perdue dans ce discours discordant, entre loyauté au discours imposé et réalité. Grave ! Sans doute un discours imposé à l’école.

    • Non, ce n’est pas tout à fait, et même pas du tout, la même chose. Les nazis exaltaient la race blanche, même immodérément. Les génocidaires d’aujourd’hui l’exterminent de toutes les façons possibles et inimaginables. Les nazis étaient des bricoleurs (les soviétiques aussi) et, de notre point de vue de blancs, plutôt bien intentionnés. Un régime autoritaire à supporter, c’est tout.

  12. Correction de ma part 1936 la parution de Blanche-neige au cinéma et non 1926

  13. Le Wokistan satanique s’attaque à l’œuvre d’Andersen en reecrivant l’histoire d’Ariel la petite sirène en mettant une actrice Affreuse Américaine dans le rôle de la Petite Sirène alors que le personnage de la Petite Sirène est une Nordique pur jus et les cinglés de Wokiste deconstructiviste et Satanique réécrivent la chanson du film pour satisfaire les minorités sexuelles car selon les féministes fanatiques hystériques d’extrême gauche les paroles de la chanson sont sexistes alors que ce n’est pas sexiste d’ailleurs les enfants issus des minorités ethniques ne sont pas choquer de regarder la version originale de 1989 qui respecte le conte d’Andersen car ça leur permet de nourrir leur imagination et les contes Européens servent à ça. Avec les Wokistes c’est le néant, la médiocrité et la Folie car on assiste à une racialisation du divertissement pour enfants !

    • Sauf votre respect Terence, même la version 89 ne respecte pas l’essence de l’oeuvre originale, car se finissant par la mariage de la sirène et de son bellâtre.
      Pareil pour le bossu de Notre Dame…Mais bon, on passait plus à l’époque car l’entreprise de mickey “protégeait” l’innocence juvénile qui était sa cible principale.
      Aujourd’hui c’est virage à 180, il faut déconstruire ce que les pères ont foutu dans la tête des gosses depuis 1926 ( premier long métrage blanche-neige),faire son mea culpa de mâle blanc, déconstruire les bases fondamentales et endoctriner. Ça a bien changer dis-niais…

  14. Nos enfants et petits- enfants n’iront voir ce film que si les parents les y emmènent. A nous d’en faire un flop.

  15. Bientôt ils s’en prendront à “Blanche-neige”
    Elle ne chantera plus “Un jour mon prince viendra” qui sera considéré comme sexiste, paternaliste et dévalorisant pour les femmes. Quant aux sept nains, ils seront changés en sept personnes verticalement défavorisées et leur composition sera modifiée : Il y aura 3 hommes, 3 femmes et un non genré, avec un tiers de blanc, de noir et de jaune. Bien entendu ils ne chanteront plus “Hey ho, Hey ho, on s’en va au boulot!” ou “Siffler en travaillant”.

    • “Bientôt ils s’en prendront à “Blanche-neige””

      Ils auront du mal car il faudra alors le titre “Noire-Neige”, vu que le nom vient du teint de porcelaine de cette princesse.

        • Ou bien « Noir Desir » pour faire dans le musical moderne… ououps mais cen’est pas politiquement correct 🥹

  16. 🤣🤣🤣 z’on vraiment du temps à perdre ces wokes, avec leurs questions existentielles…
    En attendant, grâce à toutes leurs conneries,en espagne, on va bientôt pouvoir copuler avec son animal domestique ou qui sait, épouser son poisson rouge. Aaaalala…
    Je regarde ce monde qui est le leur et non le mien, et j’attends. J’attends de voir jusqu’où ils vont aller pour s’auto-détruire. C’est long… (remake de paroles façon bibi)

    • “Je regarde ce monde qui est le leur et non le mien, et j’attends. J’attends de voir jusqu’où ils vont aller pour s’auto-détruire”

      Oui ils font plus pitié qu’autre chose car ils ne changeront pas la réalité.

      • Ce sont surtout pour moi de tragiques déséquilibrés atteint de maladies mentales hélas incurables.. ils sont tout simplement à enfermer ou à exporter sur une île lointaine où ils ne feront de mal qu’à eux mêmes… et je ne donnerais pas longtemps pour qu’ils finissent par s’entretuer tellement ils sont fachos….

Les commentaires sont fermés.