La Has a pris son temps : fin de la vaxxination obligatoire Covid et réintégration des soignants

C’est juste une préconisation, mais Braun a tout de suite dégainé : je suivrai.

Pauvres médiocres  dictateurs à la petite semaine… il fallait au moins 2 mois pour comprendre ce que nous savons, à Résistance républicaine, depuis 2 ans, le vaxxin Covid ne protège pas contre le Covid mais il a de nombreux effets secondaires gravissimes. Je pensais même, en février qu’ils préparaient le retour de la  vaxxination obligatoire dans les écoles. 

Ils auraient abandonné -provisoirement ? – l’idée ? Parce que devant les manifs contre la retraite à 64 ans, c’est déjà la grogne et qu’ils ne veulent pas ajouter du désordre au désordre ?

https://resistancerepublicaine.com/2023/02/11/les-valets-de-macron-nous-concoctent-le-retour-de-lobligation-vaccinale-contre-le-covid/

La Guludec, présidente de la Has, a-t-elle fini par comprendre que l’imposture Covid était terminée et qu’elle pouvait bien essayer d’enrichir encore plus monsieur Pfizer, ça ne marcherait pas ? Pas sûr. On peut être sûr qu’elle consulte Macron avant de se prononcer. Par contre, la donzelle a toujours en tête de faire vacciner nos enfants pour… soi-disant protéger les plus vieux…contre la grippe, à présent ! 

https://resistancerepublicaine.com/2023/02/13/la-salope-qui-dirige-la-has-veut-vacciner-nos-enfants-de-2-a-17-ans-contre-la-grippe/

Méfions-nous, méfions-nous…

Et Braun n’a mis que quelques heures à annoncer l’abandon de la vaxxination obligatoire et la réintégration des soignants... il ne doit pas y en avoir beaucoup qui attendent, desséchés morts de faim depuis 1an et demi qu’ils n’ont ni le droit de travailler ni droit au chômage ! Au moment où on n’a jamais eu autant besoin de soignants, ils ont osé se débarrasser de plus de 15 000 soignants non vaxxinés et ils ferment chaque jour des urgences, des services, des hôpitaux…  Des criminels ! Il faut ajouter à cela les 5 000 pompiers  non vaxxinés !

https://www.assemblee-nationale.fr/dyn/16/textes/l16b0991_proposition-loi

https://www.leparisien.fr/societe/sante/lobligation-vaccinale-des-soignants-contre-le-covid-ne-se-justifie-plus-pour-la-haute-autorite-de-sante-30-03-2023-BRYXFFNRHJDZ3F76JP5IHEECOA.php

Covid-19 : le gouvernement «suivra l’avis» de la HAS, qui recommande de «lever l’obligation de vaccination» des soignants

Dans un avis rendu public ce jeudi, la Haute autorité de santé recommande de lever l’obligation vaccinale contre le Covid, en vigueur depuis 18 mois pour les soignants et les autres professionnels de santé.

La Haute autorité de santé (HAS) a recommandé jeudi 30 mars de «lever l’obligation de vaccination» contre le Covid pour les soignants et le ministre de la Santé François Braun a déclaré à l’AFP qu’il «suivra(it) cet avis».

En vigueur depuis 18 mois, l’obligation vaccinale contre le Covid touche à sa fin. La HAS a en effet revu sa doctrine et suggère désormais que l’injection «soit fortement recommandée» pour les professionnels concernés.

Je suivrai l’avis de cette autorité scientifique.

François Braun, ministre de la Santé

«Je suivrai l’avis de cette autorité scientifique», a réagi François Braun, promettant de «concerter les fédérations hospitalières et les ordres des professions de santé pour définir les modalités de mise en œuvre» de cette décision, qui fera «rapidement» l’objet d’un décret. Saisie à l’automne par le ministre et par l’Assemblée nationale, la HAS assure que sa «préconisation de lever l’obligation de vaccination» contre le Covid «ne constitue en rien une remise en question de ses précédents avis».

Elle souligne au passage que «la levée d’une obligation vaccinale pour les professionnels ne remet pas en question l’intérêt de cette vaccination». Son avis sonne néanmoins le glas d’une mesure controversée, imposée en pleine crise sanitaire à 2,7 millions de personnes: soignants mais aussi personnels des hôpitaux et des maisons de retraite, ambulanciers, aides à domicile ou encore pompiers. Depuis septembre 2021, ces professionnels doivent attester d’un schéma vaccinal complet (deux, puis trois doses), sous peine d’être suspendus, sans rémunération.

Un dossier sensible

Une minorité de réfractaires était encore dans ce cas mi-mars : «autour de 0,3% des agents» hospitaliers d’après le ministère, moins de 2000 chez les libéraux selon l’Assurance maladie. La question de leur réintégration est cependant devenue un cheval de bataille politique, notamment pour La France insoumise et le Rassemblement national.

Au-delà de ce dossier sensible, la HAS a passé en revue d’autres vaccinations obligatoires pour les soignants. Avec des conclusions contrastées. Elle suggère ainsi de lever l’obligation concernant la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, sauf à Mayotte. En revanche, elle conseille de maintenir celle contre l’hépatite B et même de l’étendre aux soignants libéraux «susceptibles d’être exposés à un risque de contamination».

https://www.lefigaro.fr/demain/sante/covid-19-le-gouvernement-suivra-l-avis-de-la-has-qui-recommande-de-lever-l-obligation-de-vaccination-des-soignants-20230330

 2,127 total views,  1 views today

image_pdf

22 Commentaires

  1. La HAS mais c’est quoi exactement ,au départ l’on pensait a un doublon il y en a 5 déja en France !Et puis finalement vu son niveau l’on a compris que c’était juste une annexe de Fitzer .Comme Mackensy qui s’occupe des discours des élus!Bref imposition par cette “refondation” (la HAS)d’un vaccin non homologué aux essais biaisés avec des effets secondaires dévastateurs!Maintenan t il va falloir vu les procés qui s’ouvrent partout dans le monde que ces commerciaux qui ont obligé a la prise d’un poison soient poursuivis jusque dans les “chiottes” car il, s’agit d’un nuremberg2

  2. Au bout d’un an et demi, la plus grosse partie de ce personnel, non vaxxiné, s’est recyclé ailleurs.
    On verra que très peu reviendront.
    Ils ont été traités comme des sous-merde et ils ne le pardonneront pas.
    Le mépris du Minus s’applique chaque fois qu’il lui en prend l’envie, et la situation personnelle des gens qu’il enfonce dans la merde lui importe peu.
    En ce moment, il lui suffirait de sortir de l’arenh pour sauver nos PME et nos boulangers, sans compter de multiples restaurateurs….

  3. Je pense que Micron2 lâche du lest pour satisfaire un peu le peuple afin qu’il manifeste moins en nombre.
    Mais, tant mieux pour les suspendus même si j’aurai un peu ” les boules ” de rebosser avec les soumis qui nous ont traité de complotistes !!!!!

  4. Quel CINÉMA ! A l’heure où il est question d’euthanasier les vieux qui vivraient soi-disant trop longtemps pour le bien de la société, il faudrait vacciner les enfants pour qu’ils ne contaminent pas leurs grands-parents ? Un prétexte puant le mensonge ! On connait la véritable raison de cet acharnement pro-vaccinal. Il est tout simplement commercial et même vénal.

  5. C’est une bonne chose ! les Soignants non vaccinés vont être réintégrer à leur poste pour aider leurs collègues qui sont surcharger de travail dans un hôpital public au bord de la faillite à cause de la folie Covidiste qui est un prétexte de la Macronie pour torpiller notre système de santé . C’est une victoire pour les soignants non vaccinés que ça plaise ou non au Gros Nounours Diabolique Braun , Guludec , Mathias Wargon ou encore aux zigotos de Conspiracy Watch Trsitan Mendes France , Rudy Reichstadt le Boche , Julien Pain et tous les Covidistes obsessionnel de France et de Navarre !

  6. J’ai entendu que les non vaccinés pourraient recevoir des indemnités.. mais comme on entend tout et son contraire ! Par contre j’ai vu et entendu qu’un certain Guibert, professeur, invité régulier de P.Praud, dans son émission de 20h qui ressemble parfois à des discussions de bistrot, dire qu’il ne savait pas que les “punis ” , ne recevaient pas de salaire !! il a même ajouté : ” ce n’est pas bien ” ! je suis outrée, vraiment, car si il s’était intéressé à la question, il aurait pu éventuellement agir à son niveau, en en parlant ! et il intervient sur un plateau où le moins que l’on puisse dire, le Covid était la principale préoccupation de P.Praud !! quelle honte ! ce n’est pas rien de laisser des citoyens, Français qui plus est, sans ressources quand on sait que n’importe quels migrants a de quoi se nourrir voir? être logés !! N’OUBLIONS JAMAIS , LE DIRE ET LE REDIRE

    • Si les non vaccinés étaient exclus à cause du risque de contamination, les vaccinés qui étaient testés positif et qui devaient être à leur poste qu’en pense tous ces grands scientifiques, le fait de les obliger à travailler peut-être considéré comme un acte criminel de la part des autorités sanitaires, un tribunal d’exception devrait se pencher sur ces cas, les nazis ont bien été jugés, alors pourquoi pas les Veran Macron et consorts.

  7. La rédaction de la HAS est vraiment timide. Maintenant il faut espérer que la fin de l’obligation vaccinale et la fin de la suspension soient prises rapidement dans une loi.
    Avec toutes les irrégularités de procédure on n’est pas à une exception pres mais il faut que tout soit écrit clairement.Dans la presse mainstream j’ai lu ce matin que le ministre de la santé souhaitait prendre un décret.Nos suspendus risquent toujours d’être en insécurité. Il convient de rappeler la règle du parallélisme des formes et la hiérarchie des normes juridiques, s’ils ont perdu la mémoire, il faut leur rafraichir. Il faut une loi et pas un décret

  8. Un pompier qui témoignait ce matin sur cnews montrant sa fiche de paye à zéro euros chaque mois ,il a été obligé de prendre sur son assurance vie pour vivre et il disait qu’un collègue avait dû vendre sa maison et vivre dans un camping car ,honte ,honte à ceux qui sonts responsables de çà.

  9. À espérer qu’ils ne mélangent pas sournoisement l’ARN messager aux vacxins obligatoires. Aucune confiance en ces serpents Kaa.

  10. Les retrouvailles entre les exclus et les piquousés consentants risque d’être un peu tiédasse, non ?

    • Des personnels vaccinés m’ont déclaré que leurs collègues manquaient dans les services. Je pense qu’ils seront bien accueillis. Non vacciné, lors de mon dernier récent séjour à l’hôpital, les médecins et les infirmières ne m’ont fait aucun reproche ni suggestion. L’ambiance a bien changé, tout le monde a oublié le COVID. Étant obligé de porter un masque pour éviter de contracter d’autres virus, je passe pour un extra-terrestre.

  11. Ce qui serait bien, c’est que ces suspendus réintègrent leur fonction, se faire rembourser tout les salaires qui leurs ont été volés avec en plus dommage et intérêt. Et, quand ils auront touchés leur fric, ils vont se barrer en les laissant tous dans leur daube, ce ne serait que justice…

  12. Ce serait le dernier pays européen à décider de sa réintégration. Je penserai qu’au delà de la casse programmée de l’hôpital public, il se dédouanerait également sur l’échec retentissant de l’obligation vaccinale directe ou indirecte, démontrant que l’efficacité n’avait jamais été prouvée, qu’il n’empêcherait pas sa contamination, on le voit avec la réponse du ministre, cependant une question demeure, l’état serait t’il poursuivable ?

    • Mais non vous savez bien que en France les politiciens sont responsables mais pas coupables,rappelez vous H1N1 et le sang contaminé.

      • Exact. Le grand chef du sang contaminé est président du Conseil constitutionnel. Responsable mais pas coupable. Une belle carrière et une somptueuse retraite. Par contre les morts du Sida par transfusions sanguines n’ont eu droit qu’à quelques mètres carrés de terre.

  13. Le but était l’accélération de la destruction de l’hôpital, c’est bon, ils ont réussi.

  14. J’ai entendu ce matin sur France intox que cela concerne 4000 personnes. Je suppose qu’ils ont attendus une éternité pour les réintégrer en espérant qu’ ils ne reviendront pas, soit par degout, soit parce qu’ayant trouvés du travail ailleurs ou plus dramatique : suicidés.

  15. j’espère que tous les exclus ont déjà trouvé du travail, et feront un doigt d’honneur aux criminels……..

    • Malheureusement s’ils ne reviennent pas cela accélère encore notre destruction car ces éléments sont de véritables patriotes résistants il faut donc au contraire que le plus grand nombre revienne et s’oppose aux collabos vaxxinés

    • J’espère aussi, malgré le besoin d’avoir plus de soignants, qu’ils ont trouvé une autre voie leur permettant de faire un beau bras d’honneur à leur hiérarchie qui ne les avait pas soutenu, et avoir ainsi le plaisir de leur dire : allez vous faire voir !

Les commentaires sont fermés.