7 h de garde à vue pour avoir créé le Paillassou, pantin à l’effigie de Macron…

Lui il a le droit de nous emmerder, de nous confiner, de nous tuer à coups de rivotril et de Pfizer… Nous, nous devrions baisser la tête, dire amen, et lui baiser les pieds. Hier une utilisatrice de facebook qualifie Macron d’ordure, le procureur demande qu’elle soit ponctionnée, pour ce crime abominable, de la modique somme de 12 000 €. 

A présent, 7 heures  de  garde à vue pour l’innocent procédé, vieux comme le monde et remontant au Moyen Âge chez nous de brûler Carnaval et tous les méchants dont on veut rire ou se débarrasser symboliquement. Certes, à Nice, le 22 Mars, ce n’était pas Carnaval mais une manifestation contre la démocratie volée aux Français, le 49-3 pour valider l’ignoble modification de l’âge de départ en retraite.

Certes, ils n’ont pas brûlé Carnaval, ils ont juste mis sur les rails une effigie nommée d’un très joli nom, je trouve, le Paillassou, devant un train.

Du théâtre pour mimer la mise à mort du pantin. Drôle et bien vu, je trouve, tout à fait pacifique et permettant aux participants de se purifier un peu de toute la haine, de tout le ressentiment accumulés contre Macron.  C’est vieux comme le monde, et c’est un procédé utilisé par certains psys pour guérir de traumatismes, d’obsessions…

Les Grecs appelaient cela la Catharsis “purification des passions” et pensaient à juste titre que le théâtre ( et donc nombre de spectacles) jouaient ce rôle.

Mais sous Macron Zéro, nous n’y pensez pas…Et hop ! Le militant syndical inventeur du pantin en garde à vue pendant 7 heures ! Il s’appelle Thomas, il est prof et militant à la FSU c’est vraisemblablement mon ennemi politiquement mais je ne vois pas ce qu’on peut lui reprocher. Macron aime le théâtre, non ?

Merci à notre commentateur Tonton Christobal qui nous a signalé l’affaire.

Un militant syndical, créateur du paillassou à l’effigie d’Emmanuel Macron, a été convoqué au commissariat puis placé en garde à vue pendant 7 heures ce lundi, à Nice, pour outrage à une personne dépositaire de l’autorité publique et provocation publique à la commission de crimes ou délits.

Mercredi 22 mars, dans le cadre des mobilisations de l’intersyndicale contre la réforme des retraites, en gare de Nice Ville, les manifestants sont descendus, pacifiquement, avec le paillassou, à l’effigie d’Emmanuel Macron, sur les rails. Ce dernier a été placé sur les rails, devant un train, mimant une mise à mort. 

 

Le Paillassou, placé sur les rails à la gare de Nice mercredi 22 mars. Photo Frantz Bouton.

Lundi, Thomas, professeur des écoles à Nice, militant syndical FSU, créateur du paillassou à l’effigie du chef de l’Etat, a été convoqué au commissariat. Et en avant pour 7 heures de garde à vue et une perquisition ! Rien que ça ! Macron meurt de plus en plus peur, c’est évident. Il perd les pédales…

Thomas a avoué que, depuis 5 ans, il participe aux manifs avec son Paillassou qu’il fait sauter lors de rassemblements pacifiques…

 

Thomas, créateur du célèbre paillassou. Photo Stéphanie Gasiglia.

La garde à vue a été levée sans qu’aucune charge ne soit retenue contre lui à ce stade.

Tout ça pour ça ? C’est juste de l’intimidation… A la niche, les Français !

Tonton Christobal nous faisait remarquer que, à côté de ces innocents amusements si durement punis, les hordes barbares sont bien souvent punies d’un simple rappel à la loi… Vous avez dit “bizarre” ? Comme c’est étrange.

 

 

 1,289 total views,  1 views today

image_pdf

18 Commentaires

  1. Je viens de penser à un truc totalement délirant: imaginez que Macron aille en visite au Pérou… Une fois sur place, filmé par des caméras du monde entier, il va visiter l’arrière-pays de la capitale Lima et, apercevant un lama, il va le caresser, le chatouiller (voire plus encore) et, subitement, le lama se met à lui cracher dessus devant une foule de péruviens écroulés de rires. Cette scène fait le tour du monde. Mais l’histoire ne s’arrête pas là: le gouvernement, furieux, organise des manifestations devant l’ambassade du Pérou à Paris et demande au gouvernement péruvien d’extrader le lama vers Paris pour le faire comparaitre devant la justice et le condamner à une amende et un séjour à la prison de Fresnes… Je crois ce gouvernement capable de se ridiculiser de la sorte…

  2. “tout le ressentiment accumulés contre Macron. C’est vieux comme le monde” Cela se nomme la catharsis, purgation des passions (selon Aristote).
    Mais peut-être vaut-il mieux ne pas les purger mais les garder, les ressentiments, en s’accumulant ils déboucheront sur un tsunami de magnitude supérieure à 8.
    A noter que c’est Macron qui a ouvert les hostilités contre la France et les Français..

  3. En patois corrézien, un paillassou est un récupérateur de peaux de lapins, de vieux cartons, de vieux journaux, de ferrailles hors d’usage et de saloperies diverses. Quand on dit que quelqu’un est un paillassou, en général ce n’est pas très élogieux, ça désigne plutôt une personne assez négligé, qui vit dans un dépôt d’ordures.

    • Vous avez associé avec un dépôt d’ordures, notre Président bien aimé, la lumière de l’Occident, le phénix qui brille sur les immeubles en béton d’Amiens, la fulgurance de la pensée unique qui embrasse à la fois tous les domaines et leurs habitants vêtus de pagne s’ils sont noirs, l’étoile qui brille dans la nuit obscure des rues de Kinshasa !
      Vous aimez vivre dangereusement ?

      • Il a aussi donné une lueur d’espoir à toutes les septuagénaires célibataires qui se morfondent entre la messe du matin et les vêpres. Épouser un homme plus jeune de trente ans, c’est possible. Peut-être pas un Mozart de la finance, mais un sacristain, ou celui qui joue de l’orgue le dimanche. L’heureux élu dépoussiérera leur vertu et elles lui concocteront des petits plats empreints de religion.

  4. On a le droit de se moquer de Macronor Terminator Flatulator le pantin des Amerloques de Blackrock et de l’Union Européenne avec sa réforme des retraites par capitalisation qui risque de casser le système de retraite par répartition développer et consolider par le Conseil National de la Résistance et par le Général de Gaulle et voilà qu’on est condamner à de la prison pour s’être moquer du Poudré ce qui est un chantage du pouvoir Macronien Jupitérien corrompu qui est sur le déclin . Ultime sursaut de la Macronie !

  5. 7h eure de garde à vue pour cette mascarade c’est un peu exagéré !
    A savoir qui à déposé une plainte , est ce macron lui même ?
    Pour ce qui est des insultes là chacun doit faire attention
    Pourquoi insulter …Une note d’humour passe un peu mieux …quoique que
    Nous n’avons pas besoin d’insulter ! Nous avons tous les arguments contre Macron et sa politique …alors employons- les
    Les arguments sont des armes bien plus efficaces

  6. “Hier une utilisatrice de facebook qualifie Macron d’ordure, le procureur demande qu’elle soit ponctionnée, pour ce crime abominable, de la modique somme de 12 000 €. ”
    Macron a réactivé l’ancien crime de lèse-majesté pour de simples paroles, même pas menaçantes,même pas directement à lui adressées, à son encontre ! A noter que les Majestés d’autrefois qui punissaient ce crime n’insultaient pas leur peuple, comme l’a fait la présente auto-proclamée Majesté.

  7. On ne peut plus rien dire ,ni rien faire ,avant aussi il y avait le bébête show à la tv , les guignols de l’info,avec des masques à l’effigie des politiques hop terminé, supprimé, maintenant 7h de garde à vue pour un mannequin avec un.masque de macron, par contre d’autres ont le droit d’insulter, menacer dans des chansons, clips,là ca passe sans problème, deux poids deux mesures .

  8. Le Macron devrait être content que la population en reste là, à l’insulter, le moquer publiquement, de toute façon il est tranquille dans sa location en ville avec des moyens d’évasion certainement bien mis au point.
    Chassé du pays, il ira à Brussels pour un autre emploi, genre succéder à la Ursula qui va “aller” à l’Otan, ou bien fomenter une présidence de l’UE.Qui sait?
    En tout cas, il faut éviter les insultes car soit l’insulté s’en fiche ou bien un de ses séides en profite pour se faire bien voir par le régime et sévit en ce sens.
    Où si on veut insulter il faut le faire par détours et dire par exemple non pas untel est une ordure comme le père Noêl (ahahah) mais plutôt, comme certains disent ou j’entends, untel serait une ordure etc…inattaquable en justice.
    Par contre traiter un psychopate de psychopate n’est pas une injure. Traiter un assassin d’assassin, un ivrogne d’ivrogne, un con de con, etc.ne sont pas des injures non plus mais des constats.

  9. 7H00 de garde à vue ? Ce n’est pas sérieux ,pour un vague mannequin ressemblant ? se serait juste au delà de la garde à vue ,une intimidation et pression psychologique qui s’est exercée ,une affiche placardée montrant qui le montrait grimé en führer nazi ,il a été relaxé et aucune charge retenue ,néanmoins ,je penserai que l’état profond serait acculé

  10. Sur le 49-3, ne tombons pas dans le piège des Mélenchonistes. C’est, je trouve, un formidable mécanisme : l’Assemblée peut faire dégager le gouvernement si elle censure un texte. Cela évite le blocage par dépôt des milliers d’amendements qui ne pourraient être examinés (évidente manoeuvre constituant un abus de démocratie quand l’amendement n’a aucun rapport sérieux avec le texte, par exemple ajouter ou supprimer une virgule ici ou là). Mais le 49-3 ne va pas assez loin : il faudrait que le démission du gouvernement s’accompagne de celle du président de la République au bout d’un certain délai (3 mois par exemple, le temps d’organiser des élections anticipées). “L’effet couperet” du 49-3 est intéressant mais trop limité actuellement.

  11. Moi qui pensais quel’on avait droit à la liberté d’expression et au blaspheme! Même pendant l’ancien régime, il y aurait eu un scandale si le roi aurait fait embastiller, un de ses sujets pour une caricature. A l’epoque le ” jeu de massacre ” , les marionnettes et pantomimes allaient bon train! Pour celui qui avait des doutes, le voilà rassuré : nous vivons bien dans un régime totalitaire dictatorial.

  12. De toute façon Macron est une paillasse, un sinistre clown maléfique. Et un dictateur, un tyran odieux. S’il trépassait, je pense que des réjouissances auraient lieu à travers tout le pays. Il faudrait faire sonner les cloches.

    • oui mais je pense aussi qu on accorde beaucoup trop d importance a ce pauvre clown sinistre
      faisons comme si cet insignifiant personnage n existait pas et nous nous sentirons beaucoup mieux instantanement

      • Eh non cher GL.
        On ne peut pas faire semblant de ne pas lui accorder de l’importance ou de l’audience. Cela lui laisserait le champ libre de faire ce qu’il veut ! Et de penser qu’il est le Tout Puissant. Sa propension à vouloir emmerder le peuple en serait décuplée.

        Je pense comme Argo. Au contraire, il faut lui rappeler constamment qu’il n’est qu’un petit merdeux bluffeur, versatile, bavard et pontifiant.

        Et donc nul, de fait. Qu’a-t-il en effet réalisé de positif et de durable pendant ces 6 dernières années ? Rien !

Les commentaires sont fermés.