La France, pays des Droits de l’Homme, mais pas celui du petit de l’Homme !

C’est ainsi qu’un enfant de dix ans est harcelé depuis trois ans !

Malgré le suicide d’un autre jeune de 14 ans, il y a un mois, après des humiliations concernant sa sexualité, Maël, lui , est harcelé par un autre enfant, et il semblerait que, après enquête, il n’était pas le seul,  toujours par cette même personne .

Le papa de Maël a retiré son enfant de l’école en Décembre 2022, alors que la directeur avait proposé un changement de classe ! Le père n’avait pas accepté étant donné que son fils pouvait rencontrer son bourreau à la récréation ; déjà là, je me pose une question : comment un directeur peut-il ne pas penser à cela ? Pendant les cours, l’enfant était plus ou moins protégé, mais à la récréation ?

Alors, on a conseillé à cet enfant de prendre des cours par correspondance ! C’est sûr, c’est l’enfant harcelé qui doit être puni et isolé ! Mais il paraît que si les parents du harceleur ne changent pas d’école pour leur fils ,  on ne peut rien contre eux !

Maël pleurait pour retourner voir ses copains de classe . Mais le papa a tenu bon : il va à l’Elysée, il voulait voir le président, c’est en tout cas ce qu’il a raconté sur RTL, il y a deux jours  !  il a raconté son périple dans une longue interview à midi, heure de grand écoute .

Je crois même qu’une sénatrice est intervenue !

Et, oh miracle ! Pascal Praud nous apprend ce soir que l’enfant harceleur a changé d’école ce matin .  Grâce à la médiatisation ? Et les autres qui crèvent la bouche ouverte dans une école qui privilégie les harceleurs ils font quoi ? Ils se suicident ?

Maël va pouvoir retourner DANS SON ECOLE et retrouver ses copains.

https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/invite-rtl-le-pere-de-mael-harcele-pendant-3-ans-et-descolarise-lance-un-appel-au-gouvernement-7900239777

https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/harcelement-scolaire-une-solution-a-ete-trouvee-pour-garantir-le-retour-du-petit-mael-a-l-ecole-7900240462

La moralité de l’affaire est que la France, qui va vouloir aller se battre en Ukraine, n’est pas en capacité de démêler un problème d’enfants de 10 ans,  harcelé-harceleur sauf si l’affaire est médiatisée !  Et nous avons eu en prime, au bout de deux mois, Madame Macron qui semble être à l’origine du dénouement…

Vive la France !

 

En complément, article de Christine Tasin évoquant ce fléau et les nouvelles priorités de Blanquer comme de Ndiaye : s’occuper des harceleurs !

https://resistancerepublicaine.com/2023/02/19/le-pacte-de-ndiaye-chouchouter-les-harceleurs-et-laisser-tomber-les-harceles/

Denise

 1,288 total views,  1 views today

image_pdf

25 Commentaires

  1. Les gens attendent trop des institutions, de la hiérarchie, des proviseurs et directeurs.
    Un cas de harcèlement se règle par l’adulte responsable du petit harcelé et le plus tôt possible.
    Tu vas au collège, tu choppes le petit salopard protégé par les profs et le dirlo, tu lui fous une raclée “modérée”.
    Tu verras que personne ne va broncher, toutes les couilles molles gauchiasses vont certainement s’indigner une fois de retour dans la salle des profs, où elles plaindront longuement le morpion qui a pris sa leçon de bonne conduite..

  2. Enfin les coupables sont punis et plus les victimes, car en France les victimes sont punis d’être des victimes et en plus de le dire. Tant de gens sont victimes innocents de la violence sociétale d’aujourd’hui..
    Comme aussi les Soeurs de la Charité qui quittent Nantes après avoir pris des leçons de Self-défense, après avoir été pris à partie, ne se sentant plus en sécurité… Quelle Honte de continuer à devoir vivre en France si cela continue ainsi.
    Chère Denise, la France n’est hélas plus le pays des droits de l’homme, je pourrais vous le prouver par des faits réels de violation de ces droits…

  3. J’ai moi même été harcelé pendant deux ans quand j’étais au lycée. Oui mais c’était dans les années 60, donc tout le monde s’en foutait. Aujourd’hui encore je porte ce poids. Ni ma femme, ni même ma psy ne savent ce que j’ai traversé, j’ai trop honte. Cette période de ma vie me poursuivra jusqu’à la tombe, heureusement j’ai la musique !

    • Idem pour moi. J’ai également subi du harcèlement scolaire de la part d’un autre élève au début des années soixante dix. A un certain moment d’autres élèves se sont joint à la meute précipitant ma descente vers l’enfer.
      Après cela, je suis tombé dans une grave dépression et j’ai du arrêter ma scolarité. Autant dire que cet épisode a contribué à détruire mon avenir professionnel et ma vie privée. On peut tuer quelqu’un sans même le toucher du doigt.

    • mes deux fils l étaient j ai eu une idée quand je l ai su! un des deux m a laché le morceau l autre lui disait “dis rien ce sera pire. on leur avait intimé l ordre pour le samedi 11h30 de se rendre ds le parc de la mairie ( qui jouxte l ecole) pour leur “casser la gueule” je leur ai dis “allez y ” mais ne craignez rien . le samedi en question j attendais au portail de l école avec mon ba et devant la petite bande je leur ai dis “allez à votre rdv je vous suis. personne n a suivi et mes fils n ont plus été harcelés

  4. Le problème du harcèlement à l’école existe depuis longtemps, mais j’ai constaté que depuis les années 90, il s’est amplifié de manière spectaculaire. Le meilleur moyen d’y faire face, c’est de savoir se défendre. D’où la nécessité pour beaucoup d’enfants de s’initier aux arts martiaux, aux sports de combats. Malheureusement, en France, les jeunes semblent peu ou pas réceptifs aux arts martiaux et préfèrent privilégier le foot, le rap et la télé-réalité, conditionnés qu’ils sont pas les médias mainstream. Ce n’est pas comme ça qu’on fait des guerriers prêts à combattre.

    • Monsieur Prospere,
      J allais écrire la même chose.
      La jeunesse d aujourd’hui ne ressemble pas a celle de ma génération des années 1950, 60.
      Pas de Smartphone, de jeux vidéos et la TV. Nous on apprenait a grimper aux arbres.
      Avec un bout de ficelé, de bouts de bois, du carton etc, on fabriquait de tout: tire-boulette, canne a pèche etc.
      Avec les voyous c’était le bourre-pif. On saignait du nez et couverts de bleus.
      Bref un monde disparu.
      Mes gamins, jeunes étaient inscrits au judo et karaté.
      Mes petites filles au Tai Kendo.
      Tout mon petit monde ne se laisse pas faire.
      Mais les jeunes aujourd’hui ? Je crois que ce ne sont pas tous des jus de navet, mais bon. Et les parents, que font ils ?
      On a un grave problème de civilisation.

      Bonne journée.

      .

  5. CNED si cela existe encore et tenter d’apprendre le plus de choses possibles à son enfant pour qu’il soit intelligent tout en lui montrant quelques choses extérieures afin qu’il ait aussi un peu de vécu, très important.
    Notre société française est morte, donc il faut faire en sorte de ne plus compter sur cet état décadent !

  6. Les parents du harceleur sont des enseignants dans le déni : ceci pouvant expliquer la réactivité tiède du personnel de cette école.

  7. Je ne comprends pas qu’il faille tout ce cirque pour une affaire qui devrait se régler sur place avec le personnel de l’établissement et les parents.
    Et puis un harceleur impuni, c’est le conforter dans ses actes.

    • C’est la raison pour laquelle j’ai écrit : La France va vouloir aller se battre en Ukraine et j’ai mis en parallèle ce gouvernement qui était dans l’incapacité de démêler un problème d’enfants de 10 ans !! rendons nous compte ! heureusement que Mme Macron en avait fait son cheval de bataille, sinon ! cela nous montre leur profond mépris, leur mensonge !

  8. Mon fils a 10 ans se faisait harcelé par une petite merde de la diversité et j’ai appris à mon fils à ce défendre et un mois après il m’était au cafard une dégelée monumentale devant toute l’école. Le parasite à chouiné, et n’a plus emmerdé personne. C’est ce qu’il faut faire, répondre par des gnons dans la gueule, ils comprennent que ça.

    • Vous avez raison : dans un collège du sud de la France, un cafard harceleur, 3 fois redoublant harcelait un petit blond, jusqu’au jour où la petite victime est rentré chez lui avec la marque d’une monumentale gifle .Le personnel, ne bronchite jamais tellement ils avaient peur de l’energumėne.Les 2 frères sont rentrés dans le collège, et devant tout le personnel et tous les élèves ont donné une raclée mémorable au cafard ,en lui disant “à partir d’aujourd’hui,tu n’embêtera plus personne où tu nous trouveras sur ton chemin ; ça été radical , il rasait les murs et était tellement mal à l’aise qu’il a fini par quitter l’école de lui-même.C’est ça qu’il faut faire.

  9. La France laisse l’un de ses enfants se faire harceler par un petit caïd et Maël fait parti de cette liste. C’est pathétique de la part de l’Etat.

    • Ce n’est pas le problème de l’état mais celui des parents. La preuve : voir le post de Christian Jour ci-dessus.

  10. Justement, faut s’occuper des harceleurs mais, dans le bon sens du terme, ma fille c’est plainte un soir en rentrant de l’école(il y a plusieurs années) qu’elle s’était prise des coups de pieds et poings par un sale petit merdeux dont les parents sont des feignasses au rsa. Le lendemain j’ai accompagné ma fille a l’école (j’avais pris ma journée,on sait jamais,,,) et depuis ma fille n’a plus jamais été emmerdée de l’année. Comme quoi, c’est bien des harceleurs qu’il faut s’occuper, pas des harcelés (ils en ont subi assez) !

  11. le problème est simplement déplacé , il trouvera un nouveau souffre- douleur

    • Evidemment, Tintin ! C’est une très courte victoire, elle a évidemment l’avantage de mettre à l’abri Maël au moins pour cette fois mais dans le nouveau collège le salopard va vite trouver une nouvelle victime. Et comme il ne faut pas exclure, enfermer, matraquer (oui, j’ose) on n’est pas au bout de nos peines.

      • j ai l avantga de vivre en campagne . j avais plusieurs chiens dont un était connu (nous étions gardiens de carriere et mon chien je l avais dressé personnellement autant dire que qd la petite bande m a vu à la porte de l ecole avec ce fut une envolée de moineaux et personne n a jamais harcelé a nouveau mes fils

  12. la france de macron est plutot en defense pour les coupables .pas pour les victimes …………

  13. Je ne reconnais plus le pays de mon enfance. Il est vrai qu’à mon époque, les indésirables n’encombraient pas autant notre sol. Ceci explique cela. La peur est partout.

  14. Pas de vague !
    Prof en retraite, j’ai constaté durant ma carrière que l’arme absolue efficace pour lutter contre la bienveillance envers les délinquants et dingues ou harceleurs en tout genre au sein de l’éducation nationale a toujours été la médiatisation, là les ayatollahs idéologues du rectorat se bougent le cul tellement ils ont peur de se faire dessus !

    • Oui c’est terrible mais c’est pour le moment la seule façon de protéger provisoirement son gosse..

      • Les stratèges idéologues de l’éducation nationale ont malheureusement le même logiciel que celui qu’emploient des juges de gauche, la culture de l’excuse, le mépris total des victimes et le pardon au nom de ceux à qui on ne demande jamais leur avis !

      • Pour le moment ..mais..mais, nouvelle trouvaille : il faut former les professeurs ! les former à quoi ? cela n’a pas été dit ! le cas Maêl va faire jurisprudence ! ah bon ! jurisprudence pendant deux jours parce que médiatisé, mais c’est tout ! Alors je me demande ce que les profs ont dans leur tête, ils sont “perchés ” , car il me semble qu’il n’y a pas besoin de formation pour voir qu’un gamin est en souffrance ! mais c’est le directeur qui prend les décisions ! j’ai quelques petites histoires que je ne peux relater ici… Mais c’est vrai que l’on ne peut s’occuper d’un enfant de 10 ans quand on se doit de bien recevoir des associations LGBT et WOKE !!

Les commentaires sont fermés.