Karfa Sirra Diallo, obscur écolo conseiller régional aura eu la peau des Nègres…

Cancel culture : le village « Les Nègres » rayé de la carte

https://resistancerepublicaine.com/2022/01/01/le-village-immemorial-sappelle-les-negres-un-elu-regional-veut-linterdire-pour-racisme/

Le village immémorial disparaît donc des panneaux routiers de la Route Nationale 10, à quelques dizaines de kilomètres de Poitiers, sans même que les villageois et les élus locaux soient avertis…

C’est la « Dira », « direction interdépartementale des routes Atlantique » qui aurait pris la décision selon le journal « Charente libre ».

Tel un nouvel Hiroshima, le village charentais disparaît en un coup de bombe administrative de la carte…

Les villageois doivent-ils craindre un nouvel Oradour sur Glane ?

Ils n’ont plus le droit d’habiter aux Nègres, ceux qui veulent leur rendre visite auront plus de mal à accéder à leur patelin puisqu’il n’y aura plus d’indication routière.

Certes, on rétorquera qu’il existe des GPS, mais comme pour la disparition des tickets de caisse électronique que le pouvoir en place cherche à faire passer de force, sauf opposition du consommateur, c’est oublier qu’une partie de la population n’a pas l’équipement technologique adéquat, smartphone ou GPS, faute de moyen ou par volonté d’éviter de sombrer dans le « tout technologique ».

On n’a plus le droit de vivre « à l’ancienne », d’ailleurs les deux photos avant / après en disent long sur ces paysages de campagne désormais envahis d’éoliennes, paysage d’une ruralité qui devrait avoir honte d’elle-même.

Les GPS eux-mêmes finiront peut-être par censurer l’appellation « les Nègres » si bien que les villageois n’auront pas d’autre choix que d’opter pour un autre nom s’ils veulent continuer à recevoir leurs colis, être trouvables par les secours etc.

A toute fin utile, rappelons que nombre de lieux dits s’appellent « Nègres » ou « Négriers » pour faire référence simplement aux caractéristiques de la terre… Ce sont des toponymes qui n’ont rien de raciste, ni aucun lien avec l’esclavage côtier qui se déroulait à plusieurs centaines de kilomètres de cette campagne pauvre et isolée.

Que va devenir ce village ? Obligé de changer d’appellation ? Le harcèlement de la « cancel culture », de personnes issues de l’immigration qui se sont victimisées, la paranoïa identitaire ont eu raison des Nègres.

La pièce « Les Nègres » de Jean Genet va-t-elle être interdite de publication ? Des autodafés en perspective ?

Quid des Français, très nombreux, qui s’appellent « Moreau », un nom en rapport avec un teint de peau foncé ? Vont-ils être renommés, eux aussi, pour ne pas choquer « les Maures » ? Beaucoup de changements d’état civil en perspective si c’est le cas…

On nage en plein délire. Un gugusse nupes s’agite et la bureaucratie de la Dira s’empresse de mettre un coup de blanc sur un panneau quand tant d’autres sur nos routes sont illisibles faute d’entretien ou effacés par l’usure…

Les panneaux indicateurs doivent donc devenir plus que politiquement corrects, au-delà de tout soupçon !

RN 10 : la DIRa passe un coup de blanc sur “Les Nègres“

 

RN 10 : la DIRa passe un coup de blanc sur “Les Nègres“

 
Par Jean-François Barré, publié le 22 janvier 2023 à 14h52, modifié à16h49.

Un an après la dernière polémique, le village a disparu des panneaux indicateurs sur la RN 10. Les habitants l’ont découvert en même temps que les élus.

En mai, le village était indiqué depuis la nationale.
En mai, le village était indiqué depuis la nationale.
 

Les Nègres ont disparu ! D’un coup de blanc, le village, à cheval sur Verteuil et Salles-de-Villefagnan a été rayé de la carte. Le prochain conseiller régional étranger au secteur qui traversera la Charente par la nationale, à l’instar de Karfa Sira Diallo, élu de Nouvelle-Aquitaine, il y a pile un an, ne pourra plus s’offusquer. Plus de polémique. Il faudra emprunter la sortie Verteuil ou Salles-de-Villefagnan puis les départementales pour tomber sur les panneaux à l’entrée du hameau, où vivent une centaine d’habitants.

Et dans le village, l’histoire fait causer. Thierry Schneider est ancien facteur. Il s’est rendu compte de la disparition la semaine dernière, en rentrant de Ruffec, s’en est ému. Il n’a pas compris. « C’est étonnant. Ça a toujours été comme ça. Quand la nationale passait dans le village, personne ne se posait la question ». Et les polémiques sont arrivées. Récemment. Personne n‘avait jusque-là imaginé que le village soit menacé. « Les Nègres s’appellent toujours Les Nègres », rectifie Gérard Sorton, le maire de Salles-de-Villefagnan, et donc d’un tiers du hameau. « Je n’avais pas remarqué, mais je vais me renseigner », indique-t-il un peu estomaqué. « Je ne comprends pas. Ça remonte quand même à assez loin ». Les racines du village sont davantage occitanes qu’esclavagistes. « Il y aurait deux ou trois versions. Une habitante, un peu poétesse, avait fait un article dans le bulletin municipal », se souvient le maire.

« On fait tout et n’importe quoi ». Clauddy Seguinar, le maire de Verteuil, a aussi l’intention d’aller demander pourquoi à la DIRa. Lui non plus, n’a pas été prévenu. Lui non plus ne comprend pas la polémique. « C’est un fait d’histoire. Les gens qui polémiquent là-dessus sans savoir de quoi ils parlent, feraient mieux de faire autre chose ». Il leur offre même un sujet de réflexion. « Il y a une bonne cinquantaine d’endroits, de lieux-dits, de villages, entre Verteuil et Couhé, qui s’appellent Le Nègres, Les Négriers, Les Noirs ».

Les gens du coin, eux, ont tranché. « Je leur ai posé la question du changement de nom, rappelle le maire. Ils ont dit ‘surtout pas, c’est notre identité’ ».

Reste la question essentielle, qu’a bien sûr posée Thierry l’ancien facteur : « Ils vont faire comment à la Poste. Et les livreurs ? Ça va leur compliquer la vie ».

Les habitants des Nègres ont quant à eux fait valoir leur attachement à cette appellation, qui est leur identité.

Doivent-ils désormais craindre pour leur sécurité de ce fait ? Affaire à suivre… Nous ne sommes pas à l’abri d’agressions de la part de gens qui se sentiraient « stigmatisés »…

Maintenant que la Dira (dépendant du ministère de la transition écologique : https://www.dir.atlantique.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=contact )  a mis le doigt dans l’engrenage, elle va conforter ces victimaires dans leur paranoïa… en mesure-t-elle la portée, en assumera-t-elle les conséquences?

 1,253 total views,  2 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


18 Commentaires

  1. Christophe BECHU, ministre de la transition écologique est-il au courant des exigences du nouveau nègre élu en Nouvelle-Aquitaine ?
    Chaque fois qu’un Africain passera devant un des nombreux panneaux contenant le mot nègre, faudra-t-il s’empresser de passer un coup de peinture, BLANCHE, bien entendu, et effacer du même coup des siècles d’histoire française ?

    ça commence à bien faire comme dirait Mame michu.

  2. Après avoir fait quelques commentaires sur son FB, il y a déjà plusieurs années, celui-ci m’a rapidement bloqué !
    Il est bien connu à Bordeaux où il a construit sa réputation depuis 1995.
    Né au Sénégal, des origines peule (Peuls très majoritairement musulmans), kabyle et diola (peuple Diola esclavagisé par les musulmans en raison de leur religion traditionnelle, CHUT !)… Venu étudier à Sciences Popo à Bordeaux…

  3. Ne plus dire « blanc » ou « noir », mais « leukoderme et « mélanoderme », et par surcroît de précaution écrire « l… » et « m… ».

  4. Mais alors : « Sarko(me) » (?) et la « carla » y pourront plus habiter au Cap N…. Posséder une (micro) propriété dans ce coin sera une « preuve » de « racisme » ? Et le massif des « maures » : interdit d’évoquer ! J’ai l’impression qu’on va pas mal rigoler ! Ah on me souffle dans mon oreillette qu’en plus le mot « habiter » ne peut plus être employé ! ( eu égard aux féministes ?) Idem pour le mot « cucurbitacée » …. flûte alors ( ça je peux encore ? )

  5. Je n’en peux plus de ce pays peuplé de débiles racistes; car ces gens qui voient dans le mot Nègre que Noir, alors c’est qu’ils sont vraiment abrutis et qu’ils cherchent la merde du fin fond de la noirceur de leurs esprits déjà bien entachés de gris et pour lesquels le blanc n’existe plus.
    Triste époque.
    Merci à ma Mère et à mon père de m’avoir fait naître juste avant cette décadence française.

  6. Le Johnny chantait  » noir c’est noir  » à notre désespoir ; aujourd’hui il pourrait chanter  » Gris c’est gris, et c’est pas fini !!!  » …

  7. Diallo fait de la Cancel Culture sur notre sol avec ses délires Antiracistes en faisant pression sur les élus pour supprimer le nom d’un village qui s’appelle Les Nègres parce que c’est raciste ! Non mais ! Il est fou ce Diallo ! Qu’il aille en enfer !

  8. – Et la Mer Noire? Et Noirétable? Et la Forêt Noire? Passez tout ca au blanc !
    – Quoi, au blanc? Sale raciste.
    On n’en sort pas, avec ces crétins obsédés.

  9. Repeindre d’un coup de pinceau autant de fois qu’il le faudra ce panneau et porter plainte pour abus de pouvoir à l’encontre du nègre de service et de l’organisme responsable de cette forfaiture.

  10. Putain! Un jour bien sombre! L’obscurantisme de retour! On est marrons! Noir c’est noir! Ah que je me sens d’humeur noire ce matin!

    • « Karfa Sirra Diallo, obscur écolo »

      comme la « corinne » de Zemour, il devrait s appeler Corentin, ça ne l empechera pas de decrocher le téléphone en disant Allo !!

      et enfoncer le clou en le qualifiant  » d obscur  »

      plein le Q de toutes ces taches d encre

      je me souviens a la sortie du lycée, on allait deguster une douceur au salon de thé « chez les nègres » de Monsieur Bembaron
      je pense que ses spécialités faisaient appel au chocolat et la raison de cette appellation

      • Les Nègres en Chemises qu’est-ce que c’était bon ! Aujourd’hui je crois que ça s’appelle Noir et Blanc. Le Congolais et les Têtes de Nègres. Très bons aussi. Aujourd’hui, tout a disparu. J’ose même plus demander un petit noir au bistrot de peur de passer pour un pédophile colonialiste.Par contre, un petit blanc, ça passe. Ce monde est bizarre. Et le fromage blanc, c’est raciste ou pas? Le blanc d’Espagne?

      • Toujours le mot pour rire 😉
        Et l’article de presse n’est pas en reste d’ailleurs : « un coup de blanc sur « les Nègres » !

1 Rétrolien / Ping

  1. Karfa Sirra Diallo, obscur écolo conseiller régional aura eu la peau des Nègres… | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation