La liste des collabos bretons qui veulent des migrants dans leur ville

Ci-dessus, le Maire de Callac pas dérangé a priori par la pancarte des gauchos soutenant le projet Horizon, pancarte plus que haineuse vis-à-vis des Français.

 

La vache ! La liste des collabos est longue comme un jour sans pain ! Mais on aurait pu et dû s’y attendre, dans cette terre bretonne qui depuis des lustres vote pour les dégénérés de gauche…. Jamais compris comment et pourquoi, les autonomistes et indépendantistes bretons, certes minoritaires en leur région, votent massivement pour une gauche mondialiste aux antipodes de leurs intérêts et valeurs…

Donc, après la défaite des défenseurs du projet Horizon à Callac, voilà les collabos qui se réveillent et disent leur consternation, leur horreur devant tous ces fachos qui refusent la « transition démographique chère à Macron ». Etrangement, ils se revendiquent tous « écolos »…. Un rapport avec la planète, la submersion migratoire ?

Dans un pamphlet paru sur Ouest-france, ils disent tout ce qu’ils ont sur la patate.

Nous, femmes et hommes élus écologistes de toute la Bretagne, conseillers municipaux, métropolitains et d’intercommunalités, conseillers départementaux et régionaux et sénateur, nous exprimons notre profonde déception concernant l’abandon du projet « Horizon » de Callac.

Porté par le fonds de dotation « Merci » et la mairie de Callac, ce projet prévoyait d’accueillir des familles réfugiées pour redynamiser la commune et rénover plusieurs sites vacants. Au travers de l’histoire, la Bretagne a toujours été un refuge pour de nombreux exilés fuyant la guerre, l’oppression, la dictature, les persécutions. (Bon, ils savent que ça marche plus, alors ils ajoutent vite 🙂La diversité culturelle est une vraie richesse pour notre région.

Encore aujourd’hui, de très nombreuses communes bretonnes jouent un rôle actif dans l’accueil des personnes en situation d’exil, (exil ? Non, abandon des leurs, invasion et remplacement et culturel et de population) ans le cadre de relations partenariales avec les associations et services compétents, générant des situations très bien acceptées par les populations locales. (Là je m’étouffe. Même le Président macronien de la région reconnaît qu’il y a de l’insécurité, que c’est difficile). C’est juste la méthode Coué, des fois qu’il y ait des demeurés qui croient encore ce que disent les élus.)

Nous condamnons fermement la violente campagne de désinformation,(c’est celui qui le dit qui y est) d’intimidation et de harcèlement exercée à l’encontre des élus et de la population de Callac favorables à ce projet d’inclusion durable de personnes exilées. Nous apportons notre soutien au maire de la commune, à son équipe municipale ainsi qu’aux porteurs de ce projet, victimes de violences et de pressions inacceptables.

Signal d’alerte

L’abandon du projet Horizon est un nouveau signal d’alerte sur la progression des forces xénophobes et racistes en Bretagne qu’il s’agit de prendre très au sérieux. Nous avons perdu une bataille pour l’humanisme, mais pas la guerre contre les idées d’extrême droite.

L’abandon du projet à Callac ne doit pas devenir un épouvantail, mais plutôt un appel à renforcer nos efforts pour promouvoir et traduire en actes les valeurs d’humanisme, de tolérance, de respect des personnes humaines et de solidarité.

Nous, femmes et hommes élus écologistes de toute la Bretagne, faisons tout ce qui est en notre pouvoir au quotidien, en partenariat avec les acteurs mobilisés sur ce sujet, pour favoriser l’accueil des personnes exilées et leur inclusion durable dans la société bretonne. Nous connaissons dans nos territoires et au-delà, de nombreuses expériences d’accueil très positives, tant pour les personnes accueillies que pour les habitants et leur territoire. Partageons-les davantage pour qu’elles fassent école et contribuent à un récit général favorable aux personnes exilées.

La Bretagne est une terre d’accueil.

Mobilisons-nous toutes et tous pour qu’elle le reste.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/point-de-vue-callac-la-bretagne-doit-rester-une-terre-de-solidarite-et-d-accueil-353eaa2c-972a-11ed-8634-d0413f2d7cce

Et, sous cette mirifique déclaration (j’en ai les larmes aux yeux), les noms et qualités des signataires. On remarquera au passage que nombre d’entre aux sont élus dans des grandes villes Brest, Lannion et surtout comme Nantes et Rennes, ployant sous une délinquance terrible due en grande partie aux fameux migrants… ils ne peuvent pas ne pas le savoir mais ils s’en contre-fichent, assurés de pouvoir vivre dans des quartiers à l’abri et mettre leurs enfants dans des écoles où l’on cultive l’entre-soi… 

Quant à ceux qui vivent bien sur le dos de la bête, conseillers régionaux, conseillers départementaux, ils ne doivent pas eux non plus vivre stressés par l’insécurité de leurs lieux de vie.

Patrick Anne, Conseiller municipal de Cesson-Sévigné (35) ; Sonia Arena, Conseillère municipale de Vern-sur-Seiche (35) ; Fabrice Auvé, Conseiller municipal de La Chapelle-du-Lou du Lac (35) ; Catherine Bassani, Adjointe à la Maire de Nantes (44) ; Josselin Boireau, Adjoint au Maire de Saint-Thégonnec Loc-Eguiner (29) ; Delphine Bonamy, Adjointe à la Maire de Nantes (44) ; Monique Bondon, Conseillère municipale de Lanester (56) ; Philippe Boudes, Conseiller municipal de Rennes (35) ; Patrice Boutin, Adjoint à la Maire de Nantes (44) ; Marie-Jo Brolly, Conseillère municipale de Saint-Brieuc (22) ; Michel Caillard, Conseiller municipal de Chantepie, Conseiller communautaire de Rennes métropole (35) ; Benoît Careil, Adjoint à la Maire de Rennes (35) ; Nathalie Chaline, Conseillère municipale de la ville de Brest, Vice-présidente à la métropole de Brest (29) ; Didier Chapellon, Adjoint à la Maire de Rennes, Conseiller métropolitain à Rennes métropole (35) ; Simon Citeau, Adjoint à la Maire de Nantes (44) ; Armelle Déguen, Conseillère municipale à Plessé (44) ; Olwen Denes, Conseiller départemental d’Ille-et-Vilaine (35) ; Marion Deniaud, Adjointe à la ville de Rennes, Conseillère métropolitaine de Rennes métropole (35) ; Claire Desmares, Conseillère régionale de la Région Bretagne ; Glen Dissaux, Conseiller municipal à la ville de Brest, Vice-président à la métropole de Brest (29) ; Françoise Dorval, Adjointe au Maire de Quimper, Conseillère communautaire à Quimper Bretagne Occidentale (29) ; Julie Dupuy, Conseillère municipale à la ville de Concarneau, Conseillère métropolitaine à Concarneau Cornouaille, Conseillère régionale de la Région Bretagne ; Marie-France Esnault, Conseillère municipale à Saint-Christophe-des-bois (35) ; Vincent Esnault, Conseiller municipal à Fouesnant, Conseiller communautaire au Pays Fouesnantais (29) ; Valérie Faucheux, Adjointe à la Maire de Rennes, Conseillère métropolitaine à la métropole de Rennes (35) ; Benoit Foucher, Conseiller municipal à Noyal-sur-VIlaine, Conseiller communautaire au Pays de Châteaugiron Communauté (35) ; Astrid Gaugain, Conseillère municipale de Bénodet (29) ; Damien Girard, Conseiller Départemental du Morbihan, Conseiller municipal de Lorient et communautaire de Lorient Agglomération (56) ; Jean-Marie Goater, Conseiller municipale de la ville de Rennes, Conseiller métropolitain de Rennes métropole (35) ; Marie-Annick Guillou, Conseillère municipale de Lannion, Conseillère départementale des Côtes-d’Armor (22) ; Estelle Guilmain, Adjointe au Maire de Saint-Péran (35) ; Yves Guyot, Adjoint au Maire de Hennebont (56) ; Laurent Hamon, Vice-président à la métropole de Rennes, conseiller municipal à la ville de Rennes (35) ; Yannick Jaouen, Conseiller municipal de La Feuillée, Député suppléant 6e circonscription du Finistère (29) ; Lucile Koch, Conseillère municipale de la ville de Rennes, Conseillère métropolitaine de la métropole de Rennes (35) ; Joël Labbé, Sénateur du Morbihan (56) ; Daniel Le Bigot, Conseiller municipal de Quimper, Vice-président de Quimper Bretagne Occidentale (29) ; Marion Le Frène, Conseillère départementale d’Ille-et-Vilaine (35) ; Annick Le Gal, Conseillère municipale de Lanester (56) ; Loïc Le Hir, Conseiller régional de la Région Bretagne ; Florian Le Teuff, Adjoint à la Maire de Nantes (44) ; Pauline Louis-Joseph Dogué, Conseillère départementale du Finistère (29) ; Jean-Claude Massot, Conseiller municipal de Chantepie (35) ; Marion Maury, Adjointe au Maire de Brest, Conseillère métropolitaine à Rennes Métropole (29) ; Gaëlle Morvan, Conseillère municipale à la ville de Brest (29) ; Claire Masson, Maire d’Auray (56) ; Hélène Naulin, Adjointe à la Maire de Nantes (44) ; Yves Nedellec, Conseiller municipal de Lannion, Conseiller communautaire de Lannion-Trégor Communauté (22) ; Nadège Noisette, Adjointe à la Maire de Rennes, Conseillère métropolitaine de Rennes métropole (35) ; Nathalie Nowak, Conseillère départementale des Côtes-d’Armor (22) ; Goulven Oillic, Conseiller régional de la Région Bretagne ; Jamal Ouggourni, Conseiller municipal de Nantes ; Cécile Papillon, Adjointe à la Maire de Rennes, Conseillère métropolitaine de la Métropole de Rennes (35) ; Nicolas Perrin, Vice-président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine (35) ; Ronan Pichon, Conseiller régional de la Région Bretagne, Conseiller municipal de la ville de Brest, Conseiller métropolitain de la métropole de Brest (29) ; Carine Pouessel, Conseillère municipale de la ville de Vitré (35) ; Christine Prigent, Conseillère régionale de la Région Bretagne ; François Prochasson, Vice-président de Nantes métropole (44) ; Anne Queffeulou, Conseillère municipale de Pleumeur-Bodou (22) ; Gwendal Quiguer, Conseiller municipal, Ville de Brest (29) ; Sylvie Quilan, Conseillère départementale d’Ille-et-Vilaine (35) ; Bruno Ricard, Maire de Lanvallay, Vice-Président de Dinan Agglomération (35) ; Tristan Riom, Adjoint à la Maire de Nantes, Vice-président à Nantes Métropole (44) ; François Riou, Conseiller municipal de Vannes (56) ; Philippe Rocher, Conseiller municipal de La Bouëxière, Conseiller communautaire de Liffré-Cormier Communauté (35) ; Caroline Roger-Moigneu, Conseillère départementale d’Ille-et-Vilaine (35) ; Daniel Salmon, Sénateur d’Ille-et-Vilaine (35) ; Yann Soulabaille, Conseiller départemental d’Ille-et-Vilaine (35) ; Matthieu Theurier, Vice-président à la métropole de Rennes, Conseiller municipal délégué à la ville de Rennes (35) ; Vincent Urien, Conseiller municipal de Saint-Brieuc (22) ; Marie Vitoux, Adjointe à la Maire de Nantes (44) ; Priscilla Zamord, Vice-présidente à la métropole de Rennes, Conseillère municipale à la ville de Rennes (35).

Bon, amis bretons, à vous de repérer les traîtres et collabos, de les surveiller comme le lait sur le feu et, préventivement, d’en parler autour de vous et de dire clairement votre opposition à la déclaration et à tous les Callac de Bretagne !

 1,043 total views,  6 views today

image_pdf

39 Commentaires

  1. Pauvres France,
    Ceux, qui ne pensent pas aux terribles, conséquences,que leurs, enfant, petits enfants, familles, amis vont subir, dramatique et insupportable !

  2. Que des Bretons pur jus, mis à part un muzz.
    Que des collabos qui feraient pleurer leurs ancêtres résistants.

  3. J’ai regardé, par curiosité, l’appartenance politique des deux sénateurs et des deux vice-présidents figurant dans cette liste = écolos !!!… Contrairement à leur profession de foi, ces gens s’affirment dans leur activisme immigrationniste et seront donc pourvoyeurs d’insécurité, de souffrance animale avec l’égorgement halal, de pollution, de trafics en tous genres et de vandalisme inhérents aux déplacements et à la présence de ces populations généralement hostiles au chouchen et, par dessus le marché, à la cochonaille!!…

  4. Cette déclaration met en exergue le fait qu’il existe bel et bien à l’heure actuelle en France une quantité (non négligeable) de vermines françaises qui pullulent dans l’administration et les collectivités locales !
    La totalité de ces ordures ont naturellement votés Macron et collaborent avec ardeur à la destruction de la France et de son identité !
    Pour l’heure une victoire a été remportée par les patriotes à Callac,mais la mobilisation des forces patriotiques françaises doit s’amplifier pour faire face à ces français dégénérés gauchistes et écolos qui souillent la France !

  5. A cause des médias pourris et vendus ,dans nos petites villes ou il ne se passe rien, ou macron donne au faibles revenus des dédommagements énergétique, des petites exonérations de toutes sortes, la vie est belle ,on écoute la radio, il faut au quotidien aller sur internet, pour avoir vent des crimes ,viols et exactions de toutes sortes commis par les « MINEURS non Accompagnés !! alors les moutons votent l’exotisme pour pimenter leur quotidien en toute innocence !

    • Bonjour,

      En effet, avec les raisonnements qu tiennent les Gauchistes, c’était table ouverte pour l’invasion allemande en 40.

      D’ailleurs le PC l’a fait : « sous l’uniforme, camarade (nazi) tu restes un travailleur ».

      Et autre Radek, du Kommintern, qui expliquait,dans les années 30, que nazis et communistes étaient des « frères séparés » (sic).

  6. Si je compte bien, la Bretagne peut accueillir 71 familles de migrants, une chez chacun de ces élus favorables à leur accueil. Je ne doute pas qu’ils aient la place nécessaire, il est très rare que ces individus vivent dans des cagibis exigus. Évidemment, en général ils sont généreux avec l’argent des autres, ça les changera. On attend avec impatience qu’ils se manifestent individuellement dans les centres d’accueil…

  7. Cette liste est non exhaustive car la majorité de ces gens sont des immigrationnistes forcené qui participent au projet Macronien du Grand Remplacement de la population Française par des populations Etrangères qui viennent conquérir la France avec la complicité de Macronor et de sa bande .

  8. Le seul endroit de France que je n’ai pas visité et qui est sûrement magnifique ( je parle de la nature ) me donne un avant goût de  » j’y vais ou pas  » ?

    • On dit qu’il y a autant d’îles que de jours dans l’année … mais c’est un brin exagéré.
      D’ici 3 semaines les mimosas font fleurir, le golfe a la particularité d’avoir la végétation de la côte d’azur parcequ’il bénéficie d’un micro climat. Mais à visiter en dehors de la periode estivale…

  9. encore plus de collabos qu’en 40 – « élus écologistes » de toute la bretagne ? pseudo de l’extrême gauche islamo-collabos qui usurpe une identité pour faire plus joli – prendre tous les noms de ces signataires et leur tripler leurs impôts, puis faire un prélèvement mensuel sur leurs compte pour qu’ils entretiennent leurs protégés qu’ils appellent de leurs voeux – enfin que tous ceux qui ne cessent de nous envahir soient envoyés dans cette région et dans aucune autre

  10. Et chez eux en appartement est-ce que ces collabos prendraient des migrants ??? 🤣

  11. Toutes ces ordures DEVRONT être envoyées dans un pays muzz, genre afghanistan ou pakisan avant qu’ils n’aient eu le temps de transformer le pays France en francistan !!!

    Déchéance de nationalité, confiscation de TOUS leurs biens, et …grand coup de latte dans le cul pour qu’ils partent plus vite vers la destination de leur rêve : Ne plus être avec des français …

    DEGENERES va !!!

  12. Il faudrait envoyer souleymane verdez et fatou, à Rennes ou Nantes, ils seront dans leur élément.

  13. Ils sonts cons naturellement ou ils prennent des cours ?,toutes les agressions,viols,meurtres,sonts commis par QUi,? Ah oui mais ils vont nous dire qu’ils ne sonts pas tous comme ça, mais oui bien sûr on y croit,et ce qui s’est passé dans le petit village de Bavière qui avait accueilli 73 migrants et qui ont subi ,cambriolages,agressions etc c’est du pipeau ? Quelle bande de nuls sans cervelles.

  14. Ils veulent des migrants, qu’ils les prennent chez eux, notamment dans toutes ces résidences en bord de mer inoccuppées toute l’année. Et qu’ils assument: financièrement, civilement, pénalement.
    Je suis fier d’être traité de complotiste, fasciste, raciste, extrémiste … vu ce que sont ceux qui pensent qu’ils ne le sont pas +++
    Et je suis plus breton que la plupart de ces déviants.

  15. Si Claire Masson souhaite un « callac » à Auray… pas gagné.
    Elle oublie que la population du golfe du Morbihan – de Port-Navalo à Locmariaquer – est représentée pour ces bourgeois qui, pour une partie non negligeable, ont le bras très long. Certains ont « grenouillé » dans le milieu politique voire tenu un maroquin. Et la plupart viennent des milieux nantais, rennais, parisiens pour savourer la quietude du golfe… je doute qu’ils apprécient l’arrivée de ce qu’ils ont fui. Ils ont déjà quelques difficultés à partager le territoire avec les autochtones…
    Ca va se régler en quelques coups de téléphone.

  16. Qu’est ce qu’elle est belle cette liste avec tous les noms de toutes ces traîtresses et tous ces traîtres qui attendent que le bon peuple souverain viennent les cravater ,les juger et de les condamner à la peine capitale pour Haute Trahison .Vraiment c’est trop gentil de leur part d’avoir tous signés cette logorrhée pro immigrants clandestins de remplacements , ils sont gentils de nous facilités la tâche , j’espère qu’ils continueront sur la lancée ça nous évitera de trop chercher après ces ordures de traîtres!

  17. A quelques de ces communes , les plus grandes en population , je pourrais éventuellement leur envoyer par la Poste mon fascicules « Fatrasies Coraniques » ; tout dépend du coût .

    Qu’en pensez-vous Christine Tasin ? Meilleurs voeux pour 2023 .

    • Bonjour Pierre, pas sûr qu’ils les lisent, le titre déjà leur ferait peur ! Et le coût risque d’être rédhibitoire, le mieux serait de trouver leurs courriels et de leur envoyer en pdf , faisable ?

      • Les courriers électronique n’ont aucun poids, littéralement. Plutôt que d’envoyer le fascicule, envoyer des extraits ou un article à son propos, sur 4 pages max (deux feuilles recto-verso). La grande vertu d’un courrier postal c’est de dire à son destinataire de manière totalement non explicite que l’on sait où il habite, ce que les coupables d’islamo-collaboration interprètent toujours à tort comme une menace de mort. Le maire de Callac à « recu des menaces de mort à son domicile » qui n’étaient en réalité que des versions imprimées de divers articles RR et RL, ce qui explique qu’il ne les montre jamais !

    • Il faut arrêter avec ce fantasme de la bascule. C’est une solution hyper compliquée à mettre en oeuvre et, pour tout dire, impraticable concrètement.

  18. Comme tu le dis, et plus fort de café que ça, ça n’existe pas, ces indépendantistes et autonomistes bretons qui veulent donc faire de la Bretagne une région indépendante et qui se gère elle-même, soutiennent massivement le projet mondialiste qui n’est rien d’autre que de les écraser complètement pour les noyer dans la glue européenne, au moyen de leur arme destructive la plus puissante, l’invasion islamique.
    Bon, ça c’est une chose.
    L’autre chose est que tous ces imbéciles dégénérés n’ont rien d’indépendantistes ni d’autonomistes. Ce ne sont rien d’autre que des extrêmes gauchistes, qui veulent anéantir la France sous une dictature islamique, pensant que cette dernière leur en sera très reconnaissante, alors qu’ils seront les premiers à être massacrés ces cons.

    • J’ai un peu de sang breton dans les veines, du côté des ancêtres paternels. Tous les bretons ne sont pas collabos, heureusement. Chaque troupeau a ses brebis galeuses.

    • Finalement, dans le doute, ami Cachou, ne sachant pas les opinions de mes ancêtres, je vais demander une transfusion de sang patriotique, histoire d’éradiquer la mauvaise graine. En plus, pour certains, ils étaient peut-être chouans… C’est à dire antirépublicains.Heureusement, du côté de mémé Fernande, ils étaient tous résistants. Ça doit compenser!

      • Mémé Fernande avait du bon, comme tous les ancêtres.
        Tu parles de transfusion, sais-tu que, de plus en plus, les malades ayant besoin de transfusions (opérations, traitements…) demandent du sang de non vaccinés ? C’est le seul en qui ils ont vraiment confiance.

  19. L’Algérie a accueilli les Carthaginois, les Romains, les Vandales, Les Arabes, les Turcs, et les Français, donc Algérie terre d’accueil, on peut y envoyer l’Ocean Viking !!!!!

  20. En 1945, on fusillait les collabos. Dommage que les temps ont changé. Quoique…

  21. « La Bretagne est une terre d’accueil. Mobilisons-nous toutes et tous pour qu’elle le reste. » D’accueil de qui ? De quoi ?
    « Le Liban est une terre d’accueil. Mobilisons-nous toutes et tous pour qu’il le reste. »
    Bon! il n’en reste rien à part le Hezbollah qui a détruit le pays. C’est ça que des Bretons collabos veulent? Ou sont-ils si incultes de ce qui se passe ailleurs ? Ou le font-ils exprès et se tirent une balle dans le pieds et dans ceux qui ne sont pas de leur côté? Le mot dégénérés prend tout son sens. Des dégénérés imbéciles dangereux qui précipitent le pays dans le gouffre.

    • Tiens en voilà une belle idée d’article à faire, Bretagne et Liban même combat ? Perdu d’avance ?

    • Terre d’accueil, terre d’asile, même terminologie que le pouvoir immigrationniste.
      Du bidon, du flan, des mots de propagande.
      Faut vraiment être idiot pour se laisser piéger par ces traitres collabos.

      C’est comme ces jeunes décérébrés par l’extrême gauche, qui justifient l’invasion en se culpabilisant, car nous avons pillé leurs « richesses ».
      Ces gamins y croient dur comme fer, car ils n’ont pas reçu une instruction solide et neutre, leur apportant des informations non politisées.

  22. Dans l’islam la colonisation s’appelle les ouvertures ! « al foutouhate ».

Les commentaires sont fermés.