Tout le monde tousse… la faute à l’interdiction des sirops par Macron

Hiver cruel pour bon nombre de Français… les hôpitaux ne désemplissent pas, beaucoup de médecins ne prennent plus de patients, les laboratoires toujours plus avides font grève, pour la plupart.

Crématorium débordés, entreprises de pompes funèbres obligées de faire des heures supplémentaires…

https://resistancerepublicaine.com/2023/01/07/crematoriums-debordes-en-france-deces-en-nombre-en-gb-pourquoi-tous-ces-morts/

Et nous sommes de plus en plus malades.

On a évoqué le « vaxxin », peut-être aussi plus banalement l’inégalité d’accès aux soins, tant géographique que financière. Les pénuries de médicaments. https://resistancerepublicaine.com/2022/11/24/2022-lannee-ou-il-ny-a-plus-de-medicaments-pour-soigner-nos-enfants-en-france/

Mais a-t-on songé aux sirops interdits depuis le mois de septembre 2022?

https://www.lanouvellerepublique.fr/a-la-une/ces-sirops-contre-la-toux-seront-bientot-interdits-dans-l-union-europeenne

Face aux maux de l’hiver, nous nous trouvons de plus en plus désarmés. Les pharmaciens vendent des sirops légers à base de thym qui ne font pas de miracle. Tout juste une petit sucrerie pour se remonter le moral au milieu d’une journée grippée.

Les sirops les plus efficaces ont été interdits.

La raison avancée : les risques potentiellement graves de ces sirops dans certains cas d’allergies.

 

Ces sirops contre la toux seront bientôt interdits dans l’Union européenne

Publié le 06/12/2022 à 14:00 | Mis à jour le 07/12/2022 à 10:35

« Si on a des flacons chez soi, il ne faut pas les utiliser et il faut les rapporter en pharmacie », conseille Ameli.
© (Photo Pexels, domaine public)

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a publié une alerte concernant les sirops contre la toux à base de pholcodine, jugés dangereux pour la santé. La France les avait déjà retirés de la vente en septembre dernier.

C’est le cas en France depuis septembre, et ce le sera bientôt dans toute l’Union européenne : les sirops contre la toux à base de pholcodine vont être interdits. L’Agence européenne des médicaments (EMA) l’a annoncé vendredi 2 décembre dans un communiqué.

La pholcodine est un dérivé de la morphine jouant un rôle de sédatif lors de l’administration du médicament, pour calmer la toux. Jusqu’ici, le sirop était aussi bien destiné aux enfants qu’aux adultes, en cas de toux sèche ou d’irritation de la gorge.

Mais le produit peut provoquer des réactions allergiques graves, « potentiellement mortelles ». C’est ce que prouve une récente étude avancée par l’EMA, qui recommande donc le retrait rapide de la pholcodine du marché européen.

Comme le précise l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), «la prise d’un médicament à base de pholcodine, utilisé contre la toux, expose à un risque important de faire une allergie grave aux curares, indiqués lors d’une anesthésie générale, même si l’anesthésie a lieu plusieurs semaines après la prise du médicament. (…) Nous estimons que leur rapport bénéfice / risque est défavorable.»

Rappel des sirops dès septembre en France

Encore commercialisé récemment en France, ce type de sirops a été banni en septembre 2022 dans notre pays. « Nous suspendons toutes les autorisations de mise sur le marché (AMM) des sirops contre la toux à base de pholcodine à compter du 8 septembre 2022 en France. Cette décision donne lieu au rappel de l’ensemble des lots de ces sirops présents dans les officines, les établissements de santé et chez les grossistes répartiteurs », écrivait l’Agence du médicament dans son communiqué en date du 8 septembre.

« Si on a des flacons chez soi, il ne faut pas les utiliser et il faut les rapporter en pharmacie », recommande le site Ameli (assurance maladie en ligne). « Sur la boîte du flacon, il est écrit “ pholcodine ”. Il s’agit principalement des marques suivantes : Biocalyptol sucre et sans sucre ; Dimétane ; pholcodine Biogaran. »

 

Quand il s’agissait de nous imposer le vaxxin, au risque de discriminations très gênantes, on se contrefoutait, dans les hautes sphères, des risques potentiellement graves pour la santé.

Et là qu’il s’agit d’un choix, le malade pouvant librement prendre le risque de développer l’allergie – on a tant utilisé ces sirops autrefois que nous sommes nombreux à ne pas en être morts ! – on lui interdit la liberté de prendre le risque.

L’infantilisation est complète. Vaccination forcée quels que soient les risques d’un côté ; de l’autre, prohibition de prendre un risque pour sa santé personnelle. On a vraiment l’impression d’une dictature.

Après tout, « fumer tue » et le commerce du tabac demeure licite, avec aucun bienfait pour la santé. Pourquoi les sirops seraient-ils interdits alors qu’ils ont pour la très grande majorité un effet positif ?

Les fabricants de ces sirops n’auraient-ils pas eu le bras assez long dans cette affaire ?

On a comme l’impression que ce n’est, en effet, qu’une affaire de lobbying.

En attendant, certaines infections empirent faute de soins suffisants, les plus fragiles succombent, c’est le darwinisme macronien dans toute son horreur…

 

 1,472 total views,  3 views today

image_pdf

23 Commentaires

  1. Quand un médicament a plus de vingt ans et ne rapporte plus rien, alors qu’il rend bien service aux malades, il sera supprimé et remplacé par une mixture qui coute dix fois plus, et qui ne soigne pas.
    C’est toujours comme ça que ça a fonctionné, il n’y a pas de raison pour que ça change.
    Nos députes sont soit, des couilles molles irrécupérables, soit des vendus aux labos, au choix.

  2. Je ne crois plus un traitre mot de ces menteurs.
    Vu le nombre de médicaments utilisés en famille depuis des décennies retirés du marché, médicaments dont je n’ai jamais constaté personnellement le moindre effet indésirable, ça sent le pourri…
    Guerre contre l’homéopathie, contre la phytothérapie avec l’interdiction d’indiquer sur les emballages les effets des plantes, guerre contre l’aromathérapie, les huiles essentielles, dont la lavande, seraient soudain hautement toxiques…
    Et j’ai été informée d’une tentative pour interdire l’argile, ce qui a entraîné le retrait de certains médicaments, (ex le smecta. Prétexte : pollution au plomb !
    Il fut heureusement impossible d’aller au bout car l’argile est utilisée en esthétique !
    Mais aucun risque avec les « médicaments » type chimiothérapie.
    L’ami d’une amie (formule 1 peu ridicule) déclenche un cancer, malgré tout il va assez bien
    Il accepte un traitement, 10 000 euros l’injection.
    En 24 h, hospitalisation, foie détruit, il ne s’alimentait plus, mort en 3 jours.

  3. Ce qui signifie que des salopards nous ont laissé prendre du poison pendant toutes ces années et que les mêmes en…és mettent maintenant leur costume de Thierry la fronde pour nous sauver!?
    Allons allons bande de pitres, fermez-là!!!!!!!

  4. Oui, tout cela est bien curieux, comme mme Buzin avait interdit début 2020 le traitement qui était en vente depuis 30 ans, juste avant le vaccin !! Qu’attendent-ils pour donner aux citoyens français, les explications sur des bases factuelles, au lieu d’imposer des directives qui seront sujet à méfiance ? Ils ont interdit tous les médicaments qui amélioraient la circulation veineuse et c’est un problème, comme l’homéopathie . Il s’agit de faire des économies ! Mais ! en ce qui concerne le sirop antitussif, ON NE PEUT PRENDRE UN SIROP ANTITUSSIF QUAND ON A UNE TOUX GRASSE !! sinon vous gardez vos glaires dans les poumons, et faites une surinfection !! Mais alors pourquoi, avant, nous le savions et pas aujourd’hui ? les pharmaciens feraient ils moins bien leur boulot ? J’ai une explication : comptez le nombre de personnes qui ne parlent pas français et à qui on ne peut expliquer ! ou alors le médecin n’a t il pas fait son boulot en ne marquant pas sur l’ordonnance : sirop toux d’irritation ? toux grasse ? il y a aussi des gens qui se drogue avec ça, mais alors on ne devrait délivrer que la quantité !

  5. « Après tout, « fumer tue » et le commerce du tabac demeure licite »
    En Nouvelle Zélande, il est fortement question de l’interdire. Pour une fois, ce serait certainement plus judicieux que les sirops pour la toux.

  6. Comment croire les autorités médicales lorsqu’ils prétendent que le vaccin COVID est inoffensif, et que ce sirop a été mis sur le marché avec toutes les autorisations nécessaires. Pour la toux,je prends du sirop du père Michel acheté en herboristerie, plus gargarisme à la bourrache, et une bonne cuillerée de miel de sapin après chaque repas. Gober un oeuf cru, boire un lait de poule aussi. Ou le remède des trois chapeau : mettre un chapeau au pied de votre lit, boire du rhum jusqu’à ce que vous voyez trois chapeaux. Endormez-vous, le lendemain vous êtes guéris, ou morts… Après chacun fait comme il veut, limaces ou plantes.

  7. Depuis des décennies les sirops contre la toux étaient utilisés et c’est maintenant qu’ils s’en aperçoivent des risques sur les bénéfices !!! donc ils y auraient des effets secondaires ? mais ils y en avaient t’ils ? peut être est – ce avéré ? mais comment les croire ? se tourner vers les traitements naturels ,mais il n’y a plus ou peu d’herboristeries on peut remercier le lobby des pharmacies ,alors là cela n’engage que mes propos personnels ,chaque fois que je consulterai un médecin ,je ne pourrai plus avoir un confiance et serait toujours emprunts de doutes ,bien entendu à tort ou à raison

  8. Tous les médicaments sont des poisons.Lire sur chaque notice les effets secondaires. Oui, il faut se soigner mais avec des produits naturels.
    La toux permet d’évacuer naturellement, ce qui évite l’ encombrement des bronches même si ce n’est pas confortable de tousser.
    C’est à l’ appréciation de chaque individu.

    • Argo, que les limaces rouges ? Et pourquoi pas les limaces noires ? Vous êtes raciste ! Moi, je préfère le sirop de cafards… Chacun ses goûts.

      • Les limaces noires, c’est pour les maux d’intestins, la constipation. À chaque mal son remède.

  9. Ce n’est pas la toux qui tue, mais l’accumulation de mucosités. Il faut boire beaucoup pour les liquéfier et mieux les évacuer. Les sirops sont utiles pour dormir la nuit, sinon, il ne faut pas supprimer la toux qui sert à expulser les microbes. Le thym, la mauve, le plantain font merveille. N’oublions pas le miel avec du citron. Et respirer du bon air ( impossible en ville malheureusement)

    • Miel + citron + une goutte ou deux de Tea Tree (huile essentielle) avant de dormir.

      Chlorure de magnésium ou nigari (même chose). Même une petite cuillerée si on a peur d’avoir des troubles intestinaux (anodins) le soir aussi avec ce qu’il y a précédemment.

      Quant à moi, les sirop contre la toux ne m’ont jamais rien fait.

      Pour les notices de « médicaments » ça devient grave : les gélules d’ultra levure très prescrites avant (même remboursée) avec les antibiotiques pour ménager la flore intestinale, prises sans danger qd problèmes intestinaux (même les animaux) sont déclarées avec des effets secondaires.

      Les pastilles de Solutricine pas chères, j’avais toujours une petite boite à la maison en cas de maux de gorge qui passaient très vite et permettait de ne pas consulter, ont été supprimées.

      Plein dans la Médecine pensent savoir, surtout les labos quand ce n’est pas « rentable » et on supprime allègrement sans étudier les « effets secondaires » de ces suppressions. Ils parlaient même d’interdire les médecins naturelles. La suppression du remboursement de l’homéopathie : de l’ignorance et du profit bien sûr.

  10. On interdit les sirops, et demain ça sera quoi? Ils n’auraient pas dans l’idée, de nous envoyer rejoindre le Père Eternel, un peu plus tôt, que prévu?
    Non je me fais des idées bien sûr.

Les commentaires sont fermés.