2022 : l’année où il n’y a plus de médicaments pour soigner nos enfants en France ?

L’hiver approche à grands pas, avec son cortège d’angines et autres infections pulmonaires. Ça tombe bien, il n’y a plus d’amoxicilline, l’antibiotique le plus prescrit. Et c’est, curieusement, sur la forme pédiatrique, destinée aux enfants que c’est la panne sèche. Pénurie également de Doliprane, notamment dans les formes destinées aux enfants… introuvables.
Certains pharmaciens dévoués et honnêtes se remettent à faire ce qu’ils faisaient il y a 60 ans, découper, mélanger… des médicaments destinés aux adultes pour créer des formats pédiatriques. Bien que cela soit interdit par la législation actuelle…
La France de Macron, c’est la France tiers-monde : pénurie de 86 médicaments, tension pour 110 autres.
Ce n’est pas moi qui le dis, c’est les pharmaciens qui s’arrachent les cheveux.
Ce n’est pas moi qui le dis, c’est le site officiel de l’ANSM (Agence Nationale de la Sécurité des Médicaments).
Cette rubrique recense les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM) faisant actuellement l’objet de difficultés d’approvisionnement et pour lesquels il n’y a pas ou pas suffisamment d’alternative thérapeutique disponible sur le marché français. Les MITM pour lesquels de telles difficultés ont pu être observées et dont la situation s’est normalisée ces derniers mois figurent également dans le tableau suivant. 
Or, l’on constate sur leur site que, par décret de septembre 2021, Macron et ses sbires ont décidé de gérer les médicaments… pour éviter les pénuries !
Conclusion, votre honneur : c’est depuis que Macron gère les pénuries de médicaments qu’il y a… pénurie de médicaments. On ne peut pas ne pas penser que, justement, cette pénurie est voulue, organisée… pour créer les pénuries de médicaments, accompagnant les pénuries d’électricité, de gaz, d’essence, de moutarde et autres stocks d’huile soigneusement cachés pour affoler la population et donc la soumettre par la peur.

 

Ouest France s’est penché sur le problème…

Mondialisation, UE, mauvaise gouvernance… Le modèle Macron c’est aussi la France qui s’installe dans le tiers-monde.

Extraits

Nouveau phénomène ?

Non, mais cela empire, que ce soit en France ou dans de nombreux autres pays. Les pénuries sont un problème auquel les autorités et l’industrie pharmaceutique admettent être confrontées de longue date.

Toutefois, le phénomène prend de l’ampleur. En France, près de 2.500 risques de rupture de stocks – ou de pénuries avérées – ont été signalés en 2020 à l’ANSM.

[…]

« En 2021, 900 ruptures d’approvisionnement avaient été signalées sur toute l’année. Là, on est à 600 sur un semestre, il y a donc clairement une aggravation de la situation », soulignait ce week-end, dans nos colonnes, Thomas Borel, directeur scientifique du Leem, principal lobby français du secteur pharmaceutique.

Pourquoi ces difficultés ?

Il y a des raisons de fond, et d’autres plus circonstancielles, qui aggravent le phénomène.

Les premières sont liées à la mondialisation de la production de médicaments, phénomène accentué ces dernières années avec pour conséquence un éclatement des différentes étapes dans de multiples sites à travers le monde. « Dans ce contexte, en cas de problème sur la chaîne de production […], le risque de rupture est d’emblée très élevé », expliquait en 2019 le Leem.

L’actualité récente contribue aussi à gripper la machine. L’industrie est pénalisée par l’inflation, en partie liée à la flambée des tensions géopolitiques depuis la guerre en Ukraine. Ce contexte pèse par exemple sur l’accès aux matières premières ou les coûts énergétiques des entreprises.

Enfin, même si le Covid est toujours là, l’épidémie se calme, et d’autres maladies reviennent après avoir été freinées par les confinements et autres restrictions sanitaires. C’est l’argument mis en avant par les autorités françaises pour expliquer le manque d’amoxicilline : selon elles, les fabricants ont été pris de court par un fort rebond de la demande.

Quelles solutions ?

Dans l’immédiat, les autorités sanitaires sont dans la gestion de crise. Elles rationnent les quantités disponibles en pharmacie, appellent médecins et patients au discernement. Pour un antibiotique comme l’amoxicilline, elles rappellent ainsi qu’il n’a aucun intérêt contre une maladie virale comme la bronchiolite, en pleine épidémie chez les nourrissons.

[…]

La nécessité d’une relocalisation de la production fait relativement consensus dans les discours, du gouvernement aux industriels en passant par les analystes, mais son ampleur est discutée.

Le gouvernement a déjà pris des mesures d’incitation financière pour « rapatrier toutes ces industries qui produisent ces médicaments essentiels », rappelait ce week-end le ministre de la Santé, François Braun.

Pour certains, néanmoins, le gouvernement est loin d’être suffisamment ambitieux. L’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament, marqué à gauche, appelle ainsi à une relocalisation massive, voire une production publique de médicaments.

Quant au secteur pharmaceutique, il assure de sa bonne volonté en matière de relocalisation, mais pointe le poids plus lourd de la réglementation en Europe. Il juge aussi que le système français de santé publique n’est guère incitatif en lui imposant des prix de vente peu élevés.

Par contre j’ai l’impression que, à défaut de vous soigner, vous toujours vous faire vaxxiner, ils ne réussissent plus à caser les saloperies Pfizer et Moderna dont les frigos débordent.

Grave question : ceux qui, à cause du défaut de médicaments,  vont tenter de se soigner à coups de grogs et autres granules homéopathiques vont-ils être poursuivis pour exercice illégal de la médecine ?

 

 

 889 total views,  5 views today

image_pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


23 Commentaires

  1. Nos médicaments sont partis en Ukraine, et le Braun a oublié d’en recommander.
    Mais je croyais que depuis la covid, on devait les fabriquer en France ?
    Cela fait donc deux ans que rien n’a été fait ?
    Quelle gestion calamiteuse, ce pauvre micron, il est en-dessous de tout.
    Il est vrai qu’il s’en contrefout de nos autres Français, seuls comptent les centres d’accueil pour les étalons créolisateurs.

  2. Il est vrai qu’il s’en contrefout de nos autres Français, seuls comptent les centres d’accueil pour les étalons créolisateurs.
    Faut voir les pubs du gouvernement en faveur de la baise à créoliser, « mélangez-vous, c’est un ordre « , à gerber ! Possible que cet oukase accentue le nombre de viols.

  3. Bref c’est toujours le mème principe ,l’on organise le stress pour mieux dominer !La peur comme pour l’huile de cuisine ou par annonce télévisée l’on a alerté les Français qui se sont mis a faire des réserves et ont de fait provoqué la pénurie ,de mème pour les carburants etc etc etc .Bref rien de neuf sur la planète ,le Covid,la guerre en Ukraine cela permet de se blanchir a peu de frais les décisions débiles comme la fermeture des centrales nucléaires ,les éoliennes et les panneaux solaires ,si pas de vent ni de soleil « Kaput » l’économie ,la mère Merkel a mis son économie en faillite pour nous une chance la moitié de nos centrales nucléaires marchent encore!Nous sommes dirigés par des débiles!De Gaulle s’arrache les cheveux dans sa tombe lui qui avait fait et créé l’indépendance de la France!Les bobos et le social,l’invasion migratoire ,l’Europe une calamité!!Brexit!

  4. Nous avons la chance d’avoir le long de nos frontières la Belgique le Luxembourg la Suisse et l’Italie faites un petit voyage et achetez de quoi SOIGNER vos enfants

  5. Oui, bien sûr mais vous comprenez bien que nous nous devons de soigner d’abord les malheureux qui viennent se réfugier chez nous. Vous ne laisseriez quand même pas crever ce petit africain qui a choppé une bronchiolite sur un zodiac perdu en mer. Ben….si !

  6. Encore quelques années et la distribution de médocs sera confiée à l’Europe, et là je ne vous dis pas, la pays tiers-mondé baptisé France passera en queue de peloton, s’il en reste.

  7. Il y a peu, à Paris, deux nouveaux nés prématurés n’ont pu être pris en charge à temps pour être transportés dans un hôpital avec le matériel nécessaire à leur condition. Résultat : un des deux est décédé. Dans combien de morts les Français vont-ils bouger ?

  8. Toutes ces attaques, sous tous les angles (covid, pseudo-vaccins, immigration, dérégulation du travail, déséducation nationale, wokismme ,etc…) convergent bien sûr. L’objectif fluorescent est la destruction du monde occidental tel que nos l’avons connu dans le but d’instaurer une dictature financière planétaire. L’islam n’est qu’un outil utilisé. La pseudo-religion idéale pour les futurs esclaves métissés stupides. Mais à l’Est, on voit également très clairement les choses, et il semble qu’on ne soit pas du tout d’accord.

    • Oui , macron s’en fout , il rigole et continue la tache pour laquelle il est payé, et avec l’aide des démons qui se sont déchainés il arrivera à éradiquer tous les habitants de l’Europe afin de faire place nette et y installer les cent millions de nantis qui gouverneront le reste de la planète et les esclaves qui les serviront . Pourquoi macron , zemkiki , lahyène , attali et compagnie et tous les journalistes sont aux ordres ? pour faire partie des cent millions ! !. « Ils déserteront leur amérique car Yellowstone va se mettre en branle , et le temps commence à compter ! La guerre civile ? c’est pour demain , « ils » l’ont programmée , ça fera des millions de morts et « ils » s’en laveront les mains ! Complot ? ? ? ça fait des années , des siècles , qu’ « ils » le mettent au point ! et « ils « ont plein d’armes , l’invasion , la pornographie ,
      le covid , le « vaccin » , monsanto qui empoisonne, sans parler de Haarp et des chemtrails !

  9. A cause des délocalisations des usines de médicaments en Chine qui entraine une dépendance de notre pays au paracétamol Chinois , à cause des grèves dans certains sites industriels pharmaceutique couplé à l’incompétence de Macronor la pénurie de médicament va être terrible tout simplement .

  10. Ça fait un moment que je dis que la France devra bientôt avoir recours à la croix rouge internationale et à Médecins du monde pour soigner sa population tout comme un bon pays africain sous développé qu’elle est en train de devenir. Merci à l’incapable Macron et à sa bande de jean-foutres

  11. Si il y a pénurie de médocs, c’est que macron tête de con refile le tout à zob-en-ski qui lui, les revends ailleurs. Alors, on va laisser ce sale traître sur le trône encore longtemps ?!

  12. Pas de médocs! Ce n’est pas si grave car de toute manière les médecins ne peuvent plus faire leur travail. Ils sont devenues annexe de la justice. Submergés par les papiers pour les clandestins, pour faire échappé à la justice, arrêt -maladie pour prud’homme…..c’est difficile de faire médecine.