Macron le belliqueux interdit d’adopter des enfants russes…

Se servir des enfants pour mener une guerre mentale contre la Russie ?

Peut-on voir dans cet arrêté de fin d’année du gouvernement une mesure comparable à un embargo ?

Il est désormais interdit d’adopter des enfants résidant en Russie… (arrêté du 22 décembre 2022 portant suspension des procédures d’adoption internationale concernant les enfants résidant en Russie, en reconduction d’un arrêté du 7 mars : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046820370).

« Toutes les procédures d’adoption internationale concernant des enfants ayant leur résidence habituelle en Russie par toute personne résidant habituellement en France sont suspendues à compter du 1er janvier 2023« .

Ainsi, un couple désireux d’adopter des enfants russes malheureux, sans doute blancs, selon l’ethnie dominante en Russie, est invité à s’orienter plutôt vers un enfant d’une autre origine, notamment le tiers-monde.

Le motif officiel serait de limiter l’exercice de leur pouvoir par les autorités russes…
Sait-on jamais que ces dernières chercheraient à empêcher in extremis des adoptions pour faire pression sur la France.
C’est là encore nous prendre pour des idiots.
Les Russes n’ont aucun intérêt à dégrader gratuitement leur image dans l’opinion publique.
On retrouve la même diabolisation qu’au sujet des colis soit disant piégés qui circuleraient de la part de l’Etat russe…
En quoi fallait-il interdire, carrément, à des Français d’adopter des enfants russes ?
Aurait-on peur que leur « livraison » soit l’occasion d’un attentat ?
Ce serait d’une déloyauté sans nom, là encore périlleuse pour l’image de la Russie qui, contrairement aux tueurs hurlant « Allah abkar », ne cherche pas à instaurer une loi – la charia – sur notre territoire en utilisant la peur, la terreur.
La Russie perdrait ses soutiens en Occident si elle violait ainsi les lois de l’humanité, les lois de la guerre.
Le transport d’un enfant adopté vers la France relève de l’idée de trêve, plurimillénaire, inhérente à une façon civilisée de faire la guerre…
Il y eut des trêves pendant les fêtes chrétiennes lors de la Première guerre mondiale.
Dès l’Antiquité, il y eut la trêve olympique…
La Russie partage avec nous cet héritage civilisationnel, contrairement au monde musulman.
Et à l’heure de la dématérialisation massive, qu’est-ce qui empêche réellement d’adopter un enfant à distance, afin de lui assurer un statut, une protection juridique, même s’il ne peut pas venir en France, même si les adoptants ne peuvent le rejoindre en Russie ?
L’adoption est avant tout une mesure juridique avec de nombreuses conséquences, dont la possibilité pour l’adopté d’hériter de l’adoptant.
Cette interdiction, énième entrave injustifiée à une liberté sous Macron, est encore une absurdité.
Encore une fois, nous sommes infantilisés ; on ne nous laisse pas la possibilité de choisir, de prendre le risque, adopter un enfant russe que, peut-être, on ne rencontrera jamais mais auquel on pourra laisser un autre héritage que la misère en ce bas monde.
A moins que la Russie elle-même sache protéger ses enfants et que les enfants à adopter en Russie ne soient pas si nombreux… auquel cas, cette « interdiction » est un coup d’épée dans l’eau, une façon pour le gouvernement de tenter de cacher son inconséquence, lui qui ne protège plus ses propres enfants.
Comme une façon de dire aux Russes : « c’est nous qui nous opposons à recueillir vos enfants malheureux » alors que la Russie de Poutine les protège en vertu d’un nationalisme exacerbé…

 1,396 total views,  3 views today

image_pdf

21 Commentaires

  1. Ah ! Elle est belle la patrie des Droits de l’Homme !
    Faire payer à des enfants, les conneries des politiciens !
    Nos valeurs, c’est quoi , au juste ?
    C’est pas comme les enfants de Daesh, entrainés à tuer du petit Français, mais qu’on ramène aux frais du contribuable. Pour eux, on doit verser des larmes et considérer que ce sont des enfants.

    • Merci pour ce rapprochement auquel je n’avais pas pensé. Effectivement, le contraste est criant !

  2. Tomber dans la diabolisation en prenant des enfants en otage es ce possible dans un pays soit disant des droits de l »homme? Si cette info est réelle sommes nous dirigés par SS ?

    • Bonjour, bien sûr que cette info est réelle. La source est le Journal officiel, disponible sur Legifrance, site gouvernemental.

  3. Ca fait bien longtemps que leur plan diabolique a été lancé.
    Si on remonte dans le passé, le pouvoir faisait trainer les adoptions d’enfants français, parfois sur dix années.
    Les parents adoptifs recevaient leur enfant alors qu’il avait déjà dix ans, après de nombreuses visites au parloir.
    Par contre, le pouvoir a autorisé l’adoption d’enfants étrangers, et cela dans des délais très courts, ce qui a permis l’adoption de bébés, ou de très jeunes enfants.
    Il a suffi ensuite, de faire une petite propagande avec un acteur ou un chanteur allant adopter au Vietnam ou en Afrique et la mode était lancée.
    Et les malheureux petits Français finissaient de grandir dans les instituts spécialisés de l’aide à l’enfance, quand ils auraient pu bénéficier d’une famille aimante et aisée.
    Le grand métissage a ainsi pris son envol des années en arrière.
    Qui était derrière ce plan ? probablement des cinglés comme aujourd’hui, des personnes se prenant pour Dieu et voulant manipuler les autres.

  4. Si l’information est fiable, c’est monstrueux. Quelle est la faute d’un enfant ????? Mais on est où? Si cette info est fiable, Macron est un criminel ordurier. Si l’info est fiable. Mais merde! laissez les enfants en dehors des vices de certains adultes bon sang !

  5. Ils font d’une pierre deux coups (ou trois) :
    – ils empêchent un enfant européen d’être adopté – et désespèrent des parents français qui l’auraient rendu heureux
    – ils obligent à l’adoption d’un non-européen , et accélèrent le Grand Remplacement

  6. Encore faudrait-il que la Russie accepté que des Français adoptent des petits russes…

    • Je crois qu’il avaient interdit l’adoption vers la France, de crainte que les enfants russes ne tombent entre les mains de pervers dégénérés comme on les fête en France.

  7. Macron ne sait pas faire les enfants, il se trompe de côté…
    De quoi se mêle-t-il et de quel droit ???

  8. cette fange merdique des macron, darmanin, dupond-moretti a une nette préférence
    pour les enfants des Daechiens de l’Enfer que sont ces sanguinaires terroristes islamiques qui égorgent et décapitent des Français extra-muros et intra-muros France
    et à qui ils font revenir à grands frais en France payer par les contribuables Français pour que ces barbares Mahométans puissent continuer à massacrer de plus belle
    des Français et des Françaises et à commettre leurs Francocides sur le territoire Français dont ce président traître et lâche et ses ministres scélérats et orduriers s’en fichent éperdument du sort morbide et mortifère des Français chez-eux en France
    dont leur réservent leurs cruels et féroces tortionnaires et assassins musulmans rapatriés de Syrie et d’Iraq par ce pseudo-président diabolique et démoniaque !..

  9. Macronor Terminator Merdator interdit aux Français d’adopter des enfants Russes parce que c’est l’ennemi soi disant héréditaire ? C’est un crime de faire ça ! Macronor veut qu’on adopte que des enfants Ukrainiens voir même des enfants issu du Tiers Monde comme les petits Africains,Maghrebins, Pakistanais criant Allah Akbar ce qui est bien pour les progressistes d’extrême gauche Occidentaux pro Ukraine de merde parce que les petits Russes sont les salopards selon eux. Les petits Russes qui sont orphelins méritent le bonheur d’une vraie famille pas du mépris des fanatiques hystériques d’extrême gauche Antirusse qui voient le mal en eux mais ces gamins subissent le poid de la misère et il est grand temps de leur donner cet amour en les adoptant malgré cette guerre.

    • Terence Gros Quelle que soit l origine de l enfant à adopter, il faut être tres prudent et s informer de son passé et vécu Je connais un couple qui a regretté l adoption d un enfant russe Il avait déjà 8 ans et …avait vécu dans la rue ou dans des orphelinats pauvres et violents L enfant regrettait la russie et ne s adaptait pas, au début tout allait bien quand même et à l adolescence gros pbs de comportements …Une adoption, il ne faut pas la faire avec une mentalité de bisounounours, il y a tjrs des risques

  10. Effectivement c’est ridicule. Un enfant reste un enfant. Par-contre pour rapatrier les enfants de daesh là on le permet, l’Europe nous l’impose sous peine d’amende même. Notre civilisation perd la boussole du bien et du mal. Je tiens à dire que je compatis de tout cœur avec les personnes ayant un projet en cours d’adoption d’un enfant russe. Quelle déception pour eux! Inimaginable la peine qu’ils doivent ressentir. Pourtant contrairement à la majorité ici je ne suis pas Poutinophile, ni pro-Ukrainien par ailleurs et de loin. Cette guerre est une folie et aurait pu être évitée comme c’est souvent le cas des guerres. Au départ on montre ses muscles espérant que le camps d’en face va se dégonfler, puis mis au pied du mur on démarre les hostilités.

  11. Ce type n’est qu’un fou furieux et aussi un clown complètement taré.

  12. « Français vivant en macronie cherche liberté à adopter ».

Les commentaires sont fermés.