Le pape Benoît XVI aurait été destitué par Obama et sa clique

Obama et on épouse avec Benoit 16
Obama : Tu quittes de toi-même ou il faudra te faire sortir avec des coups de pied au derrière ?

C’est ce que révèle « Qactus l’Informateur », le magazine canadien de réinformation en ligne (https://qactus.fr/) qui clame n’avoir qu’un seul but : « dire la vérité et éveiller les consciences. »

Aux côtés de Barack Obama, deux personnes, qui lui sont très proches, sont citées dans ce « coup d’État » contre Benoît XVI : les maléfiques George Soros et Hillary Clinton, deux immigrationnistes corrompus par l’islam.

« Se servant de l’appareil diplomatique et du pouvoir politique et financier des USA, par la contrainte, la corruption et le chantage, Soros, Obama et Clinton ont imposé un « changement de régime » dans l’Église catholique romaine, afin de remplacer le Pape conservateur Benoît XVI par le Pape François qui, au grand étonnement des catholiques du monde, est devenu depuis lors un improbable porte-parole du gauchisme international », écrit le journal.

Le pape Benoît XVI était connu pour ne pas aimer l’islam, alors que Barack Obama a tout fait pour faire rayonner la religion d’Allah dans le monde. C’est bien lui le promoteur dudit « Printemps arabe » qui s’est très vite mué en « Craint temps islamique », ce que l’administration américaine d’Obama souhaitait.

Le pape Benoît est remplacé par un homme totalement soumis et manipulé par le Forum de Davos.

Intronisé en avril 2005 à la suite du décès du pape Jean-Paul II, Benoît XVI va très vite ouvertement déclarer sa position envers l’islam. Il est sans détours.

Dès décembre 2006, un an et demi après son investiture, le nouveau chef de l’église catholique appelle le monde musulman au grand devoir « d’accueillir les véritables conquêtes de la philosophie des Lumières, les droits de l’homme et en particulier la liberté de la foi et de son exercice (…) ».

 

Pour lui, Mahomet n’a apporté que haine et violence à l’humanité.

On ne lui pardonnera jamais ces paroles.

Ni dans le monde musulman, ni à La Maison-Blanche, ni ailleurs.

 

Ces paroles enflamment le monde musulman. Les masses musulmanes semblent être toujours à l’affut d’une « bavure » des mécréants au sujet de l’islam pour sortir se divertir dans la rue.

Des portraits du pape sont brûlés durant des manifestations dans des pays arabes et en Extrême-Orient. Des violences contre les chrétiens ont lieu dans plusieurs pays.

A Washington, Barack Obama, fervent adepte de l’islam, est également irrité par les prises de position du pape. Benoît XVI qui était devenu gênant. Il fallait le destituer. Les Américains sont sans pitié vis-à-vis des régimes qui se dressent sur leur chemin. Que ce soit des régimes étatiques ou ecclésiastiques.

Le combat d’Obama contre Daesh était une grande farce. Le pape Benoît en était certainement conscient.

Le pape Benoît XVI a été destitué en 2013. C’est le premier pape vivant poussé vers la sortie depuis 600 ans. Des « raisons de santé » ont été évoquées pour cette sortie forcée, sauf que Benoît  XVI a passé une décennie à errer dans les jardins du Vatican après avoir été destitué.

On espère qu’il ait laissé des écrits qui peuvent nous éclairer sur les véritables raisons de sa renonciation au pontificat.

Débarrassé du pape Benoît XVI en février 2013 (remplacé par un pape torchon qui n’excelle que dans le lavage des pieds des Noirs), Barack Obama va constituer sa coalition internationale pour soi-disant lutter contre Daesh.

La guerre supposée être menée contre l’État islamique par la coalition internationale est un leurre. En 1991, il avait suffi à peine de sept semaines pour détruire complétement l’Irak, qui était pourtant une grande puissance militaire.

La coalition militaire contre l’État islamique, voulue par Obama, était supposée être à l’œuvre dès le 8 août 2014. Elle dure jusqu’à maintenant. L’État islamique est certainement affaibli, mais il tient toujours. Il n’a pas peur de Biden, le bras droit d’Obama. Autant Obama que Biden sont des alliés.

Gageons que la triplette de Washington a déjà prévu un remplaçant « convenable » pour François qui ressemble à un phoque.

Un pape de soumission du même acabit que ceux qui tirent les ficelles à partir de Washington.

Messin’Issa

 

Complément de Christine Tasin

Le lendemain de la démission de Benoît XVI j’écrivais :

Je ne peux croire un seul instant à une démission de Benoît XVI pour raisons de santé.

Il me semble impossible que Benoît XVI ait démissionné sans y être contraint par des forces obscures, au Vatican et, surtout, parmi ceux qui, dans le monde entier, font les pays, les Présidents, et décident de l’avenir des peuples, avec ou contre eux.

https://resistancerepublicaine.com/2013/02/14/habebimusne-papam/

Et, depuis, nous avons publié force articles allant dans le sens de celui de Messin Issa :

[…]
Le 20 janvier dernier, la revue catholique traditionaliste  » The Renmant  » a écrit une lettre ouverte au nouveau président américain pour lui demander de faire la clarté sur les agissements outre Tibre de Barack Obama et son rôle dans l’abdication du pape émérite Benoît XVI. La missive est signée David Sonnier, ex lieutenant Colonel des USA, Christopher Ferrara, président de l’Association Avocats Catholiques Américains et Michael Matt, directeur de The Renmant.
La pièce maîtresse de la lettre qui s’appuie sur les révélations et documents publiés par Wikileaks, suspecte que  » le changement de régime ( au Vatican ) a été projeté par l’Administration Obama.
Rien de plus, rien de moins. Il s’agirait d’un scandale.
 » Durant la 3ème année du 1er mandat de l’Administration Obama, lit on dans la lettre ouverte, la secrétaire d’Etat, Hillary Clinton et d’autres fonctionnaires du gouvernement  ont proposé  » une révolution catholique  » l’objectif était la disparition définitive de ce qu’il restait de l’Eglise Catholique en Amérique. Les suspicions naissent d’un e.mail de Podesta, conseiller de la Clinton, envoyé à Sandy Newman, directeur d’une revue progressiste.
Dans l’e.mail, Podesta explique à son interlocuteur qu’il essaie de réaliser un  » printemps catholique  » au Vatican, similaire aux printemps qui ont renversé les régimes dans le Nord Afrique.
Selon les signataires, l’élection du pape François aurait servi à  » donner un appui spirituel au programme idéologique radical de la gauche internationale «  , ce qui fait qu’aujourd’hui le pontife serait devenu le  » leader de la gauche mondiale « .
lire la suite ici :

 1,447 total views,  4 views today

image_pdf

14 Commentaires

  1. Si Benoit XVI a laissé ses mémoires, il n’est pas dit que le public pourra y avoir accès. Elles seront cadenassées dans les archives du Vatican.

  2. Ma foi ! cela me parait plausible.
    Le pape précèdent a vécu Neuf ans après son départ et avait l’air en meilleure forme que le pape actuel, qui devrait logiquement abandonner sa fonction vu sa dégringolade récente.
    On voit que depuis qu’un musulman a pris la présidence aux USA, la politique en faveur de l’islam s’est renforcée.
    Les musulmans ne supportent pas la Vérité sur leur faux prophète.

  3. on n’a pas d’explication rationnelle, de témoignage, de certitudes même de l’intéressé, on suppose! l’intéressé avait déjà porté une mitre franc-maçonne et n’est pas à mettre dans la catégorie des insoumis.

  4. Depuis l’avènement des jésuites, tous les papes ont subit leurs influences, certains l’ont été, et François n’est pas le premier quoi qu’on dise. Ratzinger était-il un jésuite récalcitrant? Il avait durement lutté, lors du concile Vatican II, contre les traditionalistes qui ne voulaient rien changer et ses déclarations anti-invasions ont eu raison de sa position.
    Les jésuites ont depuis 1789 et depuis 1905 (loi de la séparation des églises et de l’état) lutté sans cesse contre la France. Aujourd’hui, ils assènent leurs derniers coups de boutoir avec l’invasion migratoire et si les Français ne se réveillent pas, il y a fort à parier que la France devienne un énième état musulman.
    Lire à ce propos: Histoire secrète des jésuites de Edmond Paris et Le Vatican contre la France du même auteur

  5. Notez qui si le dernier pape était « polémique », le faux actuel ne fait l’objet d’aucune « polémique ».

  6. Mafia présidé par Obamba a pris le pouvoir dans le monde. Macron, Biden; le Pape, etc..
    sont mis au pouvoir pour affaiblir l’occident, renforcer l’islam avec la complicité de la démocratie. Un bel exploit.
    Mais ce que je n’ai jamais compris c’est cette adulation du monde pour cet Afro-américain (et sa femme) devenu président d’Usa.

  7. l’Affreux Américain Obama et ses potes Islamo Gauchistes d’extrême gauche de démocrates et mondialistes ont pesé de tout leur poids pour faire tomber Joseph Ratzinger alias Benoît 16 parce qu’ils les gênaient mais bon entre mondialiste tout les coups sont permis.

  8. Pour rappeler que juste après l’arrivée de l’usurpateur argentin, le furoncle purulant Soros à rendu visite au Vatican !… un hasard bien entendu !

    • macron aussi a rendu visite et a tutoyé le berlingot, c’est clair qu’ils font partie de la même chapelle.
      Il n’aurait pas fait ça avec Benoit XVI.

Les commentaires sont fermés.